Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

Alerte rouge

Alerte rouge: On suffoque à Dakar !!!

Serions nous aussi libertin dans nos préoccupations de respirer une qualité d air optimale à dakar source inexorable de vie.?
Cette question qui me taraude est un constat visible à l’oeil nu; d’une sorte de couche poussiéreuse et polluée qui plane dans la capitale. Dakar, une ville macrocéphalique a connu ces dix dernières années une urbanisation galopante et sauvage, de ce fait elle croupit sous le poids de la combustion du gasoil des véhicules moteurs, du gaz des climatisations, de l incandescence du charbon domestique, du rejet des usines et j’en passe…Le 100% béton avec la recrudescence d immeubles qui fleurissent dans des quartiers jadis pavillonnaires est devenu un phénomène exponentiel, à croire qu’il est incontrôlé car destructurant l’architecture même de l’habitat. Alors qu’il aurait été plus opportun du point de vue d’une politique d’administration de l’habitat bien planifiée de favoriser l’aménagement d’espaces arborés et fleuris au coeur des quartiers, ou pourquoi pas aux balcons et « penthouses » de ses mastodontes d’immeubles qui auraient dûs remplir des conditions environmentales strictes avant d’obtenir les permis d’être érigés. Celà aurait eû le mérite de jouer le rôle de poumon vert capteur de gaz à effet de serre, dangereux pour la santé publique et les écosystèmes.








Il est plus qu’ urgent de mener les assises du climat chez nous, au delà de notre engagement à l international, pour remédier à cette mauvaise qualité de notre oxygène vitale et adopter des programmes d’urgence d’amélioration de la qualité de l’air dakarois: mesures affinées monitorées des indices de pollution au quotidien, afin de pas rester sans réponse aux pics qui frôlent la crise atmosphérique. L’ ANACIM a qui il revient ses prérogatives est invitée à développer la prise en compte et le traitement de l information atmosphérique en faveur d’une meilleure protection sociale, et celle de notre santé, plus particulièrement la santé des personnes vulnérables que sont les enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées.. plus enclins à des troubles respiratoires. Des mesures connexes entre les départements en charge de l’environnement, des transports, de la santé, du renouveau urbain, des industries, de l’énergie doivent être déclenchées sans être dans les conciliabules, ce pour une meilleure intégration de la question de la transversalité environmentale. entre autre ces mesures peuvent aller de l’interdiction aux poids lourds de circuler entre 14h et 21h, de la mise en vigueur d’une circulation alternée entre véhicules d immatriculation paire ou impaire, de l’adoption d’un quota de carbone et de l instauration d’une redevance inscrite dans notre code des investissements, afin que les industries se mettent aux normes et standards internationaux en matière de responsabilité sociétale et environmentale. Qui polluera, paiera comme partout ailleurs.!!







Nous voulons un air assaini et ne pouvons continuer à si mal respirer un air chargé de particules.!! Oui nos quartiers peuvent être sauvés avec une volonté d’aménagement responsable des espaces. Car si cette tendance prévaut, sans pallier à cette anomalie de pollution chronique, les effets incontrôlés de cette menace pèseront sur la santé des populations et sur l’avenir même de notre nation. L’on ne peut en effet travailler et construire que lorsque nous tenons debout sur nos deux pieds et en bonne santé. Améliorons notre AIR afin de ne pas annihiler nos ambitions de demain.
Expression d’une inquiétude citoyenne.
Nafi AMAR
Présidente « SOULAJE »
Souxaly liguey And Jerignu Euleuk
soulaje.org@gmail.com

Alerte rouge: Il est temps que les potentiels candidats passent des examens de neuropsychiatrie

Au regard de la prolifération des candidats à la candidature (une centaine) et les sorties fracassantes, fustigeant les élites, accusées d’être corrompues, incompétentes et ennemies de la nation ,loin de l’attitude d’homme d’Etat que doit avoir tout aspirant à la magistrature suprême, nous nous sommes posés la question de savoir s’il n’est pas opportun de procéder à une exigence d’un certificat médical de santé mentale aux potentiels candidats.
Des candidats sans culture d’Etat, sans expérience de gestion de crise qui confondent programme et profession de foi souvent résumé dans un livre sans référence biographique avec des plagiats à la pelle et des platitudes manifestes , légèretés camouflées dans un show médiatique me fait sourire.



En échangeant avec un ami, un des plus grands psychiatres du continent sur les potentiels candidats il m’a démontré des signes de pathologie sur leur caractère et le trouble de la personnalité qui sont aux antipodes d’un leader structuré. Je préfère un candidat avec une tête bien faite qu’une tête bien pleine.
Pour l’instant ,nos observations s’arrêtent aux candidats déclarés avec un dénominateur commun, : la démagogie, une offre politique simplifiée à l’excès , l’un impulsif ( ces récents échanges avec Ahmet khalifa niass) , pense à tort que toute l’économie se résume à la fiscalité d’où la nécessité de revoir le contenu actuel des enseignements dispensés à l’ENA et non à l’ENAM , l’autre une personne sans diare-diare ( à part ex chambellan d’un respectable marabout) qui ayant bâti un empire multisectoriel fragile avec une intrusion dans le monde des médiats, se lève et pense qu’il a les ailes suffisamment larges pour diriger notre nation. Ross Pérot candidat populiste à l’élection américaine avait dit à un challenger qu’il est illusoire de penser qu’après avoir géré une boutique avec succès on peut prétendre gérer un hypermarché. Dans leur discours ces candidats ne parlent que de questions de société à forte teneur émotionnelle. Leur dénonciation du système aussi documenté soit il ne peut pas constituer en programme alternatif au PSE.
Assurément, Lamine Gueye, Senghor, Mamadou Dia et Cheikh Anta doivent se retourner dans leur tombe et les présidents Diouf, Wade, et Sall qui connaissent l’immensité de la tâche de Président d’une nation aux multiples convulsions contraires, sont entrain de rire sous cap.
Sénégalaises Sénégalais, observons minutieusement le comportement et les yeux de ces candidats déclarés vous y décèlerez des signes alarmants de dépression voire de folie. En attendant de voir les autres défilés, il me parait essentiel que nos vaillants journalistes s’adonnent à une enquête minutieuse de l’enfance des candidats, de leur parcours et leur état mental actuel. Le débat ne situe pas sur leur appartenance confrérique mais sur les voltes faces relatifs à leur appartenance confrérique.
Assurément leur discours populiste ne repose que sur une grande manipulation de l’opinion.



Habib ndao
Doomi Rewmi.
Cell de Com BBY

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR