Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

Alpha Condé

Ce coup de fil de la présidence sénégalaise qui a mis en colère Alpha Condé

En voulant joindre l’opposant le plus célèbre de Guinée Conakry, une personne au standard de la présidence de la République du Sénégal a plutôt composé le numéro personnel du chef de l’Etat guinéen, Alpha Condé. Ce dernier l’a très mal pris et ne s’est pas gêné pour le dire à son homologue Macky Sall.

C’est l’histoire qui se chuchote avec des grimaces dans les couloirs du palais de la République. Au point de se demander si, à peine arrivé au ministère des Affaires étrangères, M. Amadou Bâ ne sera pas appelé à se rendre d’urgence à Conakry pour tenter de calmer le jeu entre le Président Alpha Condé de la Guinée et le Président Macky Sall du Sénégal. A la base, un ridicule incident diplomatique qui, par ailleurs, aura justifié de manière inattendue la volonté du chef de l’Etat de mettre de l’ordre dans l’Administration sénégalaise, en la rendant plus professionnelle.

C’est en effet à une bourde bureaucratique que le Sénégal doit de s’être attiré les foudres du chef de l’Etat guinéen. Le Quotidien a appris que le Président Condé a reçu sur son téléphone portable personnel, celui qui n’est utilisé que par des personnes très proches et des chefs dirigeants étrangers en lesquels il a toute confiance, un appel émanant du standard de la présidence de la République du Sénégal.

Le fonctionnaire au bout du fil a demandé à parler à… M. Cellou Dalein Diallo. Il est facile d’imaginer la réaction de l’hôte du Palais de Sékoutouréya à Conakry.

Après avoir dit ses vérités à la personne au bout du fil, Alpha Condé a rappelé directement Macky Sall pour lui dire sa manière de penser dans cette histoire. Déjà qu’il avait difficilement digéré la présence de son opposant numéro 1 à Dakar dans la même salle que lui, lors de la cérémonie d’investiture du président de la République du Sénégal pour son second mandat, cette bourde lui est apparue comme le signe évident d’une certaine connivence entre le leader de l’Ufdg et les autorités sénégalaises.

De plus, il a estimé inacceptable que son numéro de téléphone privé se retrouve à la disposition d’un fonctionnaire du standard de la Présidence du Sénégal. Une manière de vouloir le minimiser, selon lui.

Bref, le chef de l’Etat guinéen était très en colère contre le Sénégal et son dirigeant, et ne s’est pas gêné pour le faire savoir. Quel que soit le commanditaire du coup de fil, l’erreur du destinataire était à la limite le signe d’une grande désinvolture et d’une incompréhensible légèreté. Des observateurs ont fait remarquer que le Sénégal et ses dirigeants n’auraient pas réagi faiblement si d’aventure un dirigeant d’un pays quelconque se permettait d’appeler Macky Sall sur son portable privé pour demander à parler à Idrissa Seck, ou mieux, à Ousmane Sonko.

Pour le moment, on ne sait pas encore si Alpha Condé a été calmé par les explications alambiquées de son homologue sénégalais, ou si, dès après sa passation de service, le nouveau ministre des Affaires étrangères, Amadou Bâ, ne sera pas obligé de prendre l’avion d’urgence, pour aller éteindre un potentiel foyer d’incendie au sud-ouest de nos frontières.

Le Quotidien

Exclusif! Alpha Condé médiateur entre Macky et Wade ? Son avion a pris ce dernier à 16h à Dakar

YERIMPOST.COM C’est à 16h que l’avion envoyé par Alpha Condé a décollé de Dakar à destination de Conakry. C’est Ousmane Yara, homme de confiance de Condé, qui est venu chercher l’ancien président du Sénégal. L’aéronef a décollé de l’aéroport Léopold Sédar Senghor qui avait été refusé à Wade lors de son arrivée dans notre capitale, le 06 février dernier. C’est le signe, cette fois-ci, que le présent voyage agrée les plus hautes autorités sénégalaises. Alpha Condé est visiblement dans une médiation entre Macky et Wade. Nous y reviendrons…

Alpha Condé franchit la barre des 100 manifestants tués !!!

YERIMPOST.COM Deux nouvelles personnes ont été froidement abattues en Guinée à l’occasion d’une manifestation interdite. Ce qui porte à 101 le nombre de citoyens tués, depuis 2011, lors des manifestations pacifiques de l’opposition. Aucun d’entre eux n’a eu droit à la moindre enquête, ni à la moindre compassion du gouvernement. Aucune sanction, même administrative, n’a été prononcée à l’endroit d’un policier ou d’un gendarme. Les deux jeunes abattus ce mercredi 07/11/2018 à 19h par les forces de défense et de sécurité a Wanindara s’appelaient Béla Baldé, 25 ans, diplômé sans emploi, et Mamadou Alimou Baldé, 22ans, marchand.








La communauté internationale ne peut pas persister dans le mutisme face à ce carnage…


















Sur ses supposés brouille avec Macky Sall et soutien à Hadjibou Soumaré, Alpha Condé se confie

YERIMPOST.COM Cheikh Hadjibou Soumaré, candidat de la Guinée contre Macky Sall ? Ces allégations sont fausses, à en croire Alpha Condé qui dit ne pas connaître l’ancien Premier ministre sous Wade. A l’entendre, il n’a jamais vu Cheikh Hadjibou Soumaré. Le président de la République de Guinée, qui a accordé une interview à l’Observateur, en a profité pour éclaircir ses rapports avec le président Macky Sall qu’il considère comme son « petit-frère ». Selon lui, ce sont les journalistes qui inventent des choses. Pour preuve de ses bons rapports avec Dakar, il confie avoir passé quelques jours de vacances à Popenguine.








Alpha Condé rappelle son ambassadeur à Dakar

YERIMPOST.COM En poste depuis 2013, l’ambassadeur résident, Mamadou Beau Keïta, a été rappelé par le président de la Guinée, Alpha Condé. Le site ‘’Flash Guinée’’ qui donne l’information a précisé que le décret de son rappel a été lu à la télévision guinéenne, dans le journal du 20h du lundi 13 août 2018.

Même si les motifs de cette décision de la présidence guinéenne n’ont pas été évoqués, il reste certain que les relations entre Conakry et Dakar ne sont plus au beau fixe depuis quelques temps.


Yerimpost révèle les raisons de l’accueil de Karim Wade en Guinée





Prestation de serment de Weah: La bouderie incroyable d’Alpha Condé

YERMPOST.COM L’information a suscité beaucoup de commentaires. Alpha Condé, le président de la Guinée, s’est illustré encore d’une bien mauvaise manière lors de la prestation de serment de George Weah, hier lundi 22 janvier à Monrovia. Arrivé largement en retard, le président guinéen a demandé à être installé au présidium où Macky Sall faisait officie d’invité spécial. Le protocole ayant tardé à accéder à sa demande, Condé, sans doute vexé, a décidé de bouder la prestation de serment pour retourner à Conakry. Une nouvelle frasque du président guinéen.

www.yerimpost.com

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR