Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

audition

Tribunal de Dakar: Guy Marius auditionné sur le fond

YERIMPOST.COM Au moment où ces lignes sont écrites (à 9h 36) ce mercredi 14 août, Guy Marius Sagna est conduit à la cave du tribunal de Dakar. L’activiste a été extirpé de sa cellule de Rebeuss pour être présenté au doyen des juges qui va l’entendre sur le fond de son dossier. Arrêté le 19 juillet dernier au motif de fausse alerte au terrorisme, le membre très actif de la plateforme Frapp/France Dégage a été inculpé et placé en détention depuis lors. La demande de libération d’office introduite par ses conseils avait été rejetée. De ce face-à-face avec le juge Samba Sall, Guy Marius espère en ressortir avec une liberté provisoire.

Cocaïne saisie au Port: Un point sur l’enquête

YERIMPOST.COM  L’enquête ouverte suite à la découverte de drogue au Port de Dakar, dans la semaine du 26 juin dernier, avance. Un (1) mois après les saisies de plus d’une tonne de cocaïne, les auditions dans le fond vont débuter pour les inculpés. Le doyen des juges va entendre dans le fond les mis en cause, le jeudi 25 juillet. Pour rappel, la drogue avait été découverte dans des véhicules qui avaient transité à Dakar à destination de l’Angola. L’on parlait de saisie historique avec cette quantité importante.

Second retour de parquet pour Guy Marius Sagna

YERIMPOST.COM Guy Marius Sagna bénéficie d’un second retour de parquet. Jusque-là, aucune infraction n’a été notifiée au coordonnateur de Frapp/France dégage. Mercredi dernier, il a été réentendu par les éléments de la Section de recherches de la gendarmerie de Colobane à propos de la déclaration selon laquelle la France s’apprêtait à commettre un attentat terroriste sous nos cieux.

TAS à la DIC: Ce qu’il a dit aux enquêteurs

YERIMPOST.COM Rechignant au départ à l’idée de répondre à l’appel à témoins du procureur de la République, il aura fallu une convocation de la redoutée Division des investigations criminelles (DIC) pour que Thierno Alassane Sall y défère. Ce mercredi 17 juillet, le patron de la République des valeurs a fait face aux enquêteurs.

Au sortir de ce face à face, TAS confie aux journalistes avoir signifié aux responsables de l’enquête son refus de s’associer à ce qu’il qualifie, depuis le départ, de farce.  Aujourd’hui plus que jamais, l’ancien ministre de l’Energie exige une procédure crédible qui aboutira à la manifestation de la lumière dans cette affaire. Comme par exemple une commission d’enquête parlementaire avec une diffusion en direct des auditions des témoins. Thierno Alassane Sall dira qu’il se fera un plaisir d’y répondre. En attendant, rien n’a filtré de cette séance d’explications de ce jour.

Devant la Dic, Abdoulaye Timbo ignore tout

YERIMPOST.COM « Je ne suis au courant de rien concernant cette affaire! » Telle est la ligne de défense adoptée par Abdoulaye Timbo, autrefois gérant de la société Agritrans. Maire de Pikine et non moins oncle des Sall, il était ce vendredi 12 juillet devant les enquêteurs de la Division des investigations criminelles (Dic) pour livrer sa version des faits soulevés dans le cadre du scandale dit des 12 milliards de dollars. Son audition a été on ne peut plus discrète. L’affirmation d’Elhadji Hamidou Kassé sur le plateau de TV5, comme quoi la société Agritrans avait reçu dans ses comptes la somme de 250 000 dollars au titre de rémunération pour consultance agricole, Abdoulaye Timbo dira encore tout en ignorer . Il était pourtant gérant de la boîte à cette période mais révèle que, durant tout le temps qu’il a géré cette société, aucune activité n’y a été enregistrée que ça soit au Sénégal ou ailleurs.

C’est à se demander si, pendant les 5 tours d’horloge qu’il a passés face aux enquêteurs, Timbo a fait bouger les lignes de cette enquête avec cette posture de dénégation…

DIC: Aliou Sall, soulagé après son audition, réagit

YERIMPOST.COM C’est dix (10) tours d’horloge plus tard que Aliou Sall est ressorti de son audition chez les enquêteurs de la Division des investigations criminelles (DIC). Très attendu à sa sortie par les militants, sympathisants et la presse, le maire de Guédiawaye s’est offert un bain de foule. Le désormais ex-patron de la Caisse des dépôts et consignations a, comme il le souligne, livré sa version des faits dans le scandale qui l’éclabousse depuis le reportage de la BBC concernant Petrotim. Tentés de lui tirer les vers du nez sur ce face-à-face avec les autorités judiciaires, Aliou Sall a lancé sur un ton moqueur: « Désolé pour mes confrères de la presse, car, tous les scoops que j’avais sur ce dossier, je les ai donné à la police. Donc il n’y a plus de scoop! » Le frère du chef de l’Etat Macky Sall a également manifesté un soulagement d’avoir été entendu par les enquêteurs.

Après son audition à la DIC, Elhadji Kassé décoche des flèches

YERIMPOST.COM Son nom est pourtant susurré jusque au-delà de nos frontières, mais Elhadji Kassé affiche une mine imperturbable. Son calme olympien ne l’a pas lâché en ces temps où il est sous les tirs de ses camarades de parti. A sa sortie de la Division des investigations criminelles, le désormais ex-M. Com de la présidence de la République s’est adressé à la presse pour livrer sa part de vérité. A propos de son interview chez nos confrères de TV5, Elhadji Hamidou Kassé rappelle qu’il n’a jamais eu l’intention d’enfoncer qui que ce soit, à plus forte raison Aliou Sall. Face aux enquêteurs, il dit avoir répondu à des questions qu’il ne peut dévoiler. Mais, a tenu à souligner Kassé: « Je suis toujours sur les mêmes positions de combat parce que toute ma vie a été un combat. Je continue ce combat pour la justice, pour l’égalité et pour la vérité dans notre pays. » En attendant que la vérité éclate au grand jour, le nouveau conseiller chargé de la Culture du palais a exprimé un voeu: « Il faut que la sérénité revienne dans ce pays, parce ce que, si ça se casse, ça se casse pour tout le monde. »

Enquête sur le scandale Petrotim: Les exigences de Birahim Seck aux autorités

YERIMPOST.COM En parallèle à l’enquête de la Section de recherches sur la fuite du rapport de l’Ige sur Petrotim, la Division des investigations criminelles (DIC) explore comment Petrotim est entré dans le pétrole sénégalais. Ce vendredi 21 juin, la Brigade des affaires générales (BAG ) a auditionné Birahim Seck. Le patron du Forum civil, à sa sortie, a confié aux journalistes qu’il a remis aux enquêteurs une clé usb et des documents physiques pouvant aider à faire la lumière sur cette affaire. A cet effet, Birahim Seck souligne avoir notifié aux limiers sa disponibilité au besoin pour leur fournir encore plus de documents. Il ajoute que, pour plus de transparence dans cette enquête, il est nécessaire de déclassifier le rapport de l’Inspection générale d’Etat car, dit-il, « on ne peut pas vouloir éclairer une situation et camoufler des informations… »

Détournement présumé de 94 milliards: le Parlement prend les choses en main

YERIMPOST.COM Afin que lumière jaillisse de ce dossier qui a tenu en haleine les Sénégalais pendant plusieurs semaines, la commission d’enquête parlementaire mise en place en février dernier va se réunir ce vendredi et autant dire que les députés ont adopté la méthode « fast track ».

Au sortir de cette rencontre, les parlementaires vont auditionner toutes les parties prenantes de cette affaire de détournement de 94 milliards. Le titre foncier 1451/R refait surface et les principaux concernés, à savoir le directeur des Domaines, Mamour Diallo, et le député Ousmane Sonko vont être entendus. Des auditions qui mettront la lumière sur cette affaire qui n’a pas fini de révéler tous ses contours.

Pour rappel, le leader de Pastef/Les Patriotes avait décliné l’invite de ses collègues députés et exigeat d’être entendu par le procureur de la République. Reviendra-t-il à de meilleurs sentiments ? Du côté de Mamour Diallo, qui était sorti de sa réserve pour apporter un démenti formel à de telles accusations, une plainte avait été avancée contre Ousmane Sonko.

Audition: Assane Diouf n’a pas reculé d’un iota !

YERIMPOST.COM Devant le juge, hier, Assane Diouf n’a pas fléchi. Interrogé sur le fond de son dossier pendant presque deux heures, en présence de son conseiller, l’insulteur public a tout assumé. A la fin de son audition, Me Elhadj Diouf a déposé une demande de liberté provisoire qui a été communiquée le même jour au parquet de Dakar.

La date d’audition d’Assane Diouf connue !

YERIMPOST.COM Arrêté depuis le 28 novembre 2107, Assane Diouf devra encore garder son mal en patience. Le journal Enquête nous informe que l’insulteur public sera auditionné le 6 mars prochain. Une date jugée lointaine par son avocat, Me El Hadji Ndiaye. « Le juge Samba Sall n’a posé aucun acte d’instruction et les infractions ne sont pas établies », a-t-il fulminé. La robe noire juge illégale l’arrestation de son client. Parce que, a-t-il estimé, aucune plainte n’existe contre lui.

www.yerimpost.com

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR