Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

billet

Hajj 2019: Macky Sall offre 16 billets à « ses » députés

YERIMPOST.COM Les députés de la majorité sont ressortis de l’audience avec le chef de l’Etat tout sourire. Alors qu’il les avait conviés à cette rencontre afin de leur expliquer les raisons de la suppression du poste de Premier ministre, le président de la République s’est montré très généreux à leur endroit. A « ses » députés, le président Macky Sall a offert 16 billets pour le pèlerinage aux lieux saints de l’Islam.

Pèlerinage à la Mecque: changement sur le prix du billet et le quota des Sénégalais

YERIMPOST.COM Le gouvernement du Sénégal a décidé de diminuer le prix du billet d’avion pour le pèlerinage à la Mecque. Une décision prise à l’issue d’un Conseil interministériel consacré au pèlerinage aux Lieux saint de l’islam édition 2018. « Le package sera maintenu à 2 600 000 francs Cfa, mais le prix du billet va baisser de 20 000 francs Cfa, passant de 1 100 000 francs Cfa à 1 080 000 francs Cfa», a déclaré le porte-parole du gouvernement, Seydou Guèye. L’autre bonne nouvelle, selon M. Guèye, est que le Sénégal a bénéficié de 3000 visas de plus.




Où en sont les plaintes indignées de nos dirigeants ?

YERIMPOST.COM Depuis dix années, l’équivalent de deux Joola a été englouti sous les océans voraces, le Ventre de l’Atlantique est repu, selon Fatou Diome, et cela dans l’indifférence générale, surtout dans une totale impuissance de nos dirigeants politiques à enrayer les mécanismes de ce drame honteux.

Il aura fallu un post de Claudy Siar sur la toile pour que l’Afrique et ses présidents honteux s’émeuvent enfin et que, subitement, nos hommes politiques se dressent comme un seul homme, bombant le torse pour faire semblant de s’indigner des horreurs que subissent des jeunes garçons et des jeunes filles qui ont fui leurs politiques mortifères, harassés de ne compter pour rien, et de n’être d’aucune façon dans leurs plans.

Les fortunes accumulées par ces chefs d’Etat qui ont alors caché leur honte sous des tombereaux de communiqués et de demandes d’enquêtes hypocrites, sont souvent équivalentes à la dette des pays africains. Ils font semblant de ne pas voir. Ils sont complices. Ils les ont sacrifiés. Et le souvenir d’une Assemblée Nationale sénégalaise, dressée à l’unisson pour faire une standing ovation à François Hollande, juste parce qu’il avait déclaré que son pays allait dorénavant accorder plus de visas d’entrée aux jeunes Sénégalais, démontrait à l’envi leur impuissance à faire rêver leur jeunesse désespérée. Ce jour-là, ce sont nos représentants qui implicitement ont dit à Hollande « merci de nous en débarrasser, on ne sait pas quoi en faire, nous avons à gérer nos carrières et à assurer l’avenir de proches, les autres étant trop loin de nos divers discours vides de sens ».

C’est grave de penser à ce retournement historique gravissime qui fait penser que si les bateaux qui avaient emporté les millions d’esclaves vers les Amériques revenaient à Gorée, ils couleraient vers le fond, emplis de passagers qui se battraient aux guichets leur proposant l’espoir, prêts à acheter leurs chaînes au prix fort.

Quand un homme plonge dans un brasier en poussant un « OUF !!! » de soulagement, cela signifie que ce qu’il fuit est plus grave que le feu. Nous attendons toujours que les plaintes promises tombent et les enquêtes avec pour que cesse enfin cette tragédie. Trouver des solutions est plus urgent que de se garantir une réélection pour un second voire un troisième mandat. Ce qui est le propre d’un véritable homme d’Etat et non la caractéristique d’un simple homme politique.

Jean-Pierre Corréa



° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR