Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

boubacar camara

Parrainage: Boubacar Camara recalé pour des motifs sérieux…

YERIMPOST.COM Le candidat déclaré de Fippu,  Boubacar Camara, a été recalé à la suite de la vérification des signatures pour le parrainage. Sur les 59.493 parrains déposés au Conseil constitutionnel, seuls 23.357 ont été validés. Les 36.136 ont été rejetés,  dont 10.559 doublons avec d’autres listes et 25.577 pour absence sur les listes électorales ou des cas d’électeurs non inscrits sur la région.








Boubacar Camara: « Il est temps pour le peuple d’exiger le respect! »

YERIMPOST.COM Sous le régime de Macky Sall, le Sénégal souffre de mille maux parmi lesquels cinq (5) principaux sont en train de décimer le pays. Chômage, corruption, insécurité, pauvreté et ignorance. Le candidat à la candidature à la présidentielle du 24 février, Boubacar Camara, estime qu’il est temps pour le peuple d’exiger le respect. Investi par la coalition Fippu Alternative citoyenne, l’ancien directeur des Douanes sénégalaises est convaincu que « face à l’entêtement des élites politiques parasitaires qui ont fini de faire de l’Etat un instrument d’enrichissement personnel, familial et de règlement de comptes, se faire respecter devient un acte salutaire pour le peuple sénégalais. » Au cours de ce congrès d’investiture organisé en son honneur, le leader de « Jengu Nguir Jerign » a promis de remettre le Sénégal sur les rails en un seul et unique quinquennat.







Boubacar Camara, vous aviez laissé le pays dérailler entre 2007 et 2012 sans aucun acte patriotique !

« Je ne suis ni un candidat de substitution, ni un aventurier, je veux remettre le Sénégal sur les rails du développement », voilà la déclaration du candidat Boubacar Camara faite cette semaine et qui montre que ce candidat a un réel problème avec sa propre candidature. Il la situe entre l’aventure puisqu’il sort de nulle part, et la substitution à celle impossible de Karim Wade dont il fut le porteur de valise. Voilà encore un candidat qui, à deux mois, ne sait ni donner du sens à sa candidature, ni proposer aux sénégalais, mieux que le Pse. Remettre le pays sur les rails , quelle vague et piètre ambition pour le Sénégal , au moment où l’on parle d’émergence avec la phase 2 du Pse ! Ce qui est plus regrettable pour ce monsieur qui aurait dû compter et peser sur la scène politique s’il s’était mis au service des populations en général et celles de fatick et de Grand Yoff en particulier, c’est que non seulement, il attend d’avoir 60 ans pour s’engager mais surtout après avoir pactisé, encouragé toutes les follies gabégiques de Karim Wade au ministère du ciel et de la terre, sans poser le.moindre acte patriotique, il nargue les compatriotes en parlant d’ambition pour le Sénégal. Quelle occasion ratée pour remettre le pays à l’époque sur les rails, entre 2007 et 2012 ? Au moment où le monde se battait contre le régime fou et finissant de Wade, Boubacar Camara avait preferé la jouissance, son devenir et sa carriere, au detriment du sort de tout un peuple. Par devoir et par coeur , il pouvait encore continuer à se faire oublier des sénégalais, ne serait-ce que par respect et logique. A Grand yoff et à fatick, personne ne parle de lui avec fierté, il n’a mené aucun combat significatif , ni agi efficacement malgré ses milliards obtenus comme fonctionnaire de l’Etat. De plus , ce candidat est en retard quand il formule une ambition aussi piètre et vague, de remettre le Sénégal sur les rails. Ce pays depuis 2012 à la veille de 2019, est bel et bien sur les rails et pas des anciens mais ceux de l’émergence à l’image du TER ; ce pays a réalisé ses plus belles performances dans tous les domaines de l’activité politique, économique et sociale de 1960 à nos jours sous Macky Sall, avec des indicateurs macroéconomiques au vert. Le candidat Boubacar Camara est dépassé et en retard, jusqu’à ses slogans comme la coalition Fippu qui rappelle les temps immémoriaux.








Cheikh NDIAYE
Conseiller Technique Présidence de la République
Responsable politique Apr Grand yoff
Conseiller Municipal

Vidéo- Marche du Front: L’appel du président Boubacar Camara, candidat de la coalition Fippu

Boubacar Camara, vous avez détruit ce pays, laissez SEM Macky Sall le reconstruire. De grâce !

Ils peuvent utiliser les possibilités offertes par les lois de ce pays pour se présenter à la présidentielle, qu’ils sortent du bois ou de la prison, ils n’arriveront jamais à convaincre les sénégalais encore moins obtenir d’eux, des signatures . Tous ceux qui ont maille à partir avec les deniers publics sont comme frappés de malédiction. Voyez le cas de Idrissa Bakka Seck ! Ils accuseront alors l’État ou la justice comme il est de coutume et de tradition. Ces délinquants financiers reconvertis, devraient plutôt égrener le chapelet et solliciter le pardon des sénégalais pour tous ces milliards détournés , au lieu de nous parler de faux budget. A 60 ans révolus, Boubacar Camara qui a préféré la richesse à l’engagement politique, surgit subitement après que son ex mentor Karim Wade ait été condamné, pour se prévaloir d’un destin pour le Sénégal. De qui se moque cet individu ? Ou était- il durant toutes les dérives de Wade? Ou était-il durant toutes les dérives de Karim Wade dont il fut le secrétaire général au ministère du ciel et de la terre? Ou était-il lorsque les cocotiers à 1 million l’unité etaient budgetisés ? Il était bien là, en chair et en os mais le Sénégal comptait peu pour lui . Il était bien là mais la richesse importait plus pour lui que la défense des intérêts supérieurs du peuple au prix de son poste. C’est aujourd’hui cet individu qui fait la honte de Grand Yoff, de Fatick et du Sénégal, qui nous parle de morale et d’éthique de gestion. La gestion gabégique du budget du Sénégal sous Wade qui alimentait en partie sa galaxie avec un train de vie fou, tranche d’avec celle sous Macky Sall qui se caractérise par une gestion rigoureuse exclusivement axée sur la réalisation de transformations sociales profitables à tous. Du budget fonctionnement sous Wade, on est actuellement dans la logique du budget_ investissement dans un cadre logique qu’est le PSE. Taisez vous M. Camara , vous avez détruit ce pays. Laissez SEM MACKY SALL le reconstruire, de Grâce !








Cheikh NDIAYE Conseiller Technique Présidence de la République
Responsable politique Apr Grand yoff
Conseiller Municipal

Boubacar Camara: « Macky Sall cherche à me liquider comme il l’a fait avec Khalifa Sall et Karim Wade »

YERIMPOST.COM Sa candidature à la présidentielle n’étant pas prise au sérieux par certains, Boubacar Camara s’est vu dans l’obligation de rassurer ses sympathisants et potentiels votants. L’idée selon laquelle c’est Karim Wade qui est derrière sa déclaration de candidature, l’ancien directeur de la Douane sénégalaise y voit la main du régime actuel. Selon lui, celui-ci cherche à le liquider, comme il l’a fait avec Karim Wade et Khalifa Sall. Le leader du mouvement « Jengu » balaie ces accusations portées contre sa personne et promet de redresser le pays si les Sénégalais le choisissent pour présider à leurs destinées.







Budget 2019 annoncé par l’Etat du Sénégal: « C’est de l’arnaque! » (Boubacar Camara)

YERIMPOST.COM Une arnaque totale dans les chiffres des finances publiques annoncés par nos autorités. C’est du moins l’avis de Boubacar Camara, ancien directeur général de la Douane. Le candidat déclaré à la présidentielle de février prochain fait allusion aux 4000 milliards annoncés pour le budget 2019 qui, selon lui, ne sont qu’une publicité alors que la réalité est toute autre. Celui qui faisait face à ses militants et sympathisants a ajouté: « Les autorités font des coupes budgétaires, bloquent le paiement des fournisseurs en attendant la fin de l’année. Le budget du Sénégal n’est pas un budget sincère. Les montants avrancés sont fictifs. »



Budget 2019 annoncé par l'Etat du Sénégal: "C'est de l'arnaque!" (Boubacar Camara)

YERIMPOST.COM Une arnaque totale dans les chiffres des finances publiques annoncés par nos autorités. C’est du moins l’avis de Boubacar Camara, ancien directeur général de la Douane. Le candidat déclaré à la présidentielle de février prochain fait allusion aux 4000 milliards annoncés pour le budget 2019 qui, selon lui, ne sont qu’une publicité alors que la réalité est toute autre. Celui qui faisait face à ses militants et sympathisants a ajouté: « Les autorités font des coupes budgétaires, bloquent le paiement des fournisseurs en attendant la fin de l’année. Le budget du Sénégal n’est pas un budget sincère. Les montants avrancés sont fictifs. »



De qui se moque Boubacar Camara ?

Beaucoup de nos compatriotes ont suivi ou entendu avec les échos des matchs de la coupe du monde, les déclarations grotesques de Boubacar Camara, candidat fantôme à la présidentielle de 2019.
Cet ancien porteur de valises de Karim Wade, qui s’est d’ailleurs terré durant la traversée du désert de son mentor poursuivi pour enrichissement illicite et condamné, se signale subitement, comme un homme intègre et porteur d’une ambition pour notre pays. Que nenni !



Boubacar Camara, ancien Directeur Général des Douanes et ancien Secrétaire Général du ministre des Infrastructures Karim Wade n’a pas, à ce qu’on sache, hérité de son étonnante fortune. Par conséquent, il doit d’abord et avant toute chose justifier son énorme patrimoine dont l’origine est pour le moins douteuse pour quelqu’un qui a été un fonctionnaire pendant presque toute sa vie professionnelle.
Boubacar Camara s’est fait oublié des médias et de l’opinion et a même organisé des séances de récital de coran chez lui durant la période chaude de la traque des biens acquis pour échapper aux procureur de la CREI et du Parquet Général.
Celui dont le parcours professionnel est associé aux scandales de Karim Wade est très mal placé pour parler de transparence, donner des leçons ou parler de morale et de vertu. Son train de vie princier et insolent qu’il doit d’abord et avant tout justifier, est la première épreuve à laquelle il doit se soumettre. Si Boubacar Camara pense que les sénégalais des villes et les campagnes sont achetables comme du bétail, eh bien, il se trompe lourdement d’analyse et de pays car cet argent d’origine occulte et ultra-douteuse ne servira jamais à l’atteinte de ses stratagèmes. Ce candidat par procuration de Karim Wade qui amuse la galerie sur instruction de son mentor planqué à Doha doit respecter le peuple.
Que Boubacar Camara sache que nous avons compris que ses semblants de tournées politiques ont pour véritable but de distribuer l’argent avec lequel Karim Wade pense déstabiliser le régime du Président Macky Sall. C’est peine perdue et il constatera très bientôt que ses mallettes d’argent ne réussiront même pas à lui faire atteindre le minimum de parrainage requis.



Pour nous qui habitons Grand Yoff depuis notre naissance, rares sont ceux qui peuvent attester des actions sociales qui peuvent être attribuées à Boubacar Camara. Cet homme n’a été d’aucune utilité pour Grand yoff durant toute son existence et durant tout le temps qu’il a occupé de hautes fonctions.
Avec le mouvement « Grand Yoff Debout », Boubacar Camara ne réussira pas à tromper la vigilance des habitants de Grand Yoff. Pour se relancer, il créa alors le mouvement «Génération Y » pour finalement atterrir en politique après un long détour durant lequel il a voulu faire croire qu’il n’était pas intéressé par la politique.
Pour le reste, on attend de pieds fermes Boubacar Camara, ce candidat par procuration du repris de justice Karim Wade sur le terrain politique. Qu’il sache que ce sera désormais du « oeil pour oeil, dent pour dent ». Et on en sait beaucoup sur lui. Qu’il se le tienne pour dit !

Cheikh NDIAYE Responsable politique APR Grand Yoff
Conseiller Technique à la présidence de la République

Loubal, le site internet qui risque d’éclater la République

YERIMPOST.COM Le nom est bien trouvé et ce sont les délinquants à col blanc qu’il vise. Le nouveau site, où seront répertoriés tous les « détourneurs » de deniers publics, sera bientôt en ligne. C’est le candidat déclaré à la présidentielle du 24 février 2019, Boubacar Camara, qui va lancer cette plateforme où tous les scandales économiques et financiers de 1960 à nos jours seront publiés. L’ancien directeur de la Douane sénégalaise, qui s’est dit exaspéré par la situation économique actuelle au moment où le gouvernement parle d’une économie saine, indexe le pillage orchestré par le chef de l’Etat lui-même dans la gestion des ressources du pays.



Boubacar Camara s’engage en politique

J’ai décidé de m’engager en politique car la situation du Sénégal, ce pays qui fait battre mon coeur



° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR