Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

camp

Braquage foncier: L’annexe du camp des Mamelles vendue aux Turcs !!!

YERIMPOST.COM Après le camp Leclerc, dépecé par un décret du président de la République, Macky Sall, qui en a pextrait plus de 7 ha destinés à une activité purement spéculative, c’est au tour de l’antre du premier bataillon d’infanterie du Sénégal d’être touché.

Le camp des Mamelles, surplombé par les dunes qui portent le phare éponyme et le Monument de la renaissance africaine, a une annexe qui flirte avec l’océan et abritait des bungalows ultra-sécurisés que le secret-défense nous empêche de dire ce qu’ils contenaient.

C’est cette partie du camp, assise sur le rocher qui borde l’océan, qui a, il y a quelques semaines, été clôturée avec de longs murs terminés par des barbelés. Sûrement pour dérober ce qui s’y passe des regards indiscrets.




Yerimpost, qui a l’oeil transcendant, a percé ces murs. Votre blog est en mesure d’écrire que cet espace clôturé a été vendu à la Turquie qui, en ce moment où ces lignes sont écrites, sont en train d’y ériger son ambassade et la résidence de l’ambassadeur.

Ankara n’en est pas à son premier coup. Un terrain de la corniche ouest de Dakar, qui avait été clôturé en 2013 aux couleurs nationales turques, et où était censé être construite l’ambassade de Turquie, avait suscité un énorme tollé des associations de défense du littoral.

Nouvelle puissance impériale, la Turquie avait en son temps reculé pour mieux sauter. Aujourd’hui, elle a un terrain plus proche de l’Atlantique, niché sur une colline, avec une vue imprenable sur… le Palais de la République. Il suffit de simples jumelles pour pouvoir voir tout ce qui se passe dans cette demeure blanche qui héberge le président sénégalais.

Combien la Turquie a-t-elle payé pour obtenir ce terrain ? A qui ? Dans quelles conditions s’est déroulée l’opération ? Peut-on décemment nous faire croire que ce terrain a été cédé gracieusement alors que tous les Etats, partout dans le monde, louent ou achètent et construisent pour abriter leurs ambassades ?

Le camp des Mamelles a été vampirisé par la boulimie foncière. Son champ de tir lui a été arraché sous Abdoulaye Wade puis affecté au groupe Kharafi qui, promettant d’y ériger un hôtel, y a laissé un chantier désaffecté. Sous Macky Sall, son annexe arrière, celle la plus stratégique qui baigne dans l’océan, a été donnée aux Turcs. Dans des conditions d’autant plus nébuleuses que le président turc, Recep Tayyip Erdogan, de passage à Dakar début mars 2018, n’a pu visiter le chantier, encore moins poser la première pierre de la construction.

Les opérations douteuses n’aiment pas le bruit. Elles doivent être menées en silence, à l’insu de la population et de la société civile. Mais, tel un grain de sable dans l’engrenage, Yerimpost est arrivé…




Vidéo- Exclusif! Yérimpost dévoile le dépeçage du camp Leclerc par Macky Sall

Camp Gmi de Thiès: la Police triomphe de l’Armée

YERIMPOST.COM Après le bras de fer qui a finalement tourné en sa faveur avec le groupe Addoha pour les 6 hectares de l’Ecole nationale de la Police, la Police tient encore tête à l’Armée. Le camp Michel Legrand du Groupement mobile d’intervention (Gmi) de Thiès était dans le champ de vision de l’Armée sénégalaise pour abriter le bataillon des parachutistes de Thiaroye. La hiérarchie policière s’est farouchement opposée, obligeant le président de la République à mettre de côté ce dossier, nous rapporte le quotidien Témoin.

Le Journal Officiel dans lequel a été publié le décret 2017-486 dépeçant le camp Leclerc

YERIMPOST.COM Nous publions l’article ci-dessous que nous avons reçu…
 
Dans article signé « Cheikh Yerim Seck » intitulé «  Accaparement foncier: Le décret bien caché qui dépèce le Camp Leclerc [Enquête Yerimpost] », l’affirmation suivante est avancée :
 

« Le décret 2017-486 a été publié dans un Journal Officiel à tirage confidentiel introuvable, même en dépit des recherches les plus poussées. »

 
Or après recherche, il m’est apparu que ledit décret a été publié dans le Journal Officiel du samedi 29 juillet 2017 (n°7031).
Aussi serait-il bon que cette affirmation, qui n’enlève rien somme toute à la substance de l’article soit retirée.
 
Sincères salutations.
 
Pape Ndiaye Diouf

Accaparement foncier: Le décret bien caché qui dépèce le Camp Leclerc [Enquête Yerimpost]

YERIMPOST.COM Vous avez dit accaparement foncier ? Bienvenue dans le Macky ! Le fait est suffisamment rare pour être signalé: dans le présent cas qu’évoque Yerimpost, c’est un établissement militaire, protégé par le secret-défense, qui a été écumé par la boulimie foncière. Le 06 avril 2017, le président de la République, Macky Sall himself, a signé le décret 2017-486 « prononçant la désaffectation de l’ensemble immobilier constituant une assiette foncière globale de 07ha 35a 60ca à distraire des titres fonciers 990/NGA, 12057/NGA et 15016, situé à Dakar, Liberté 6, dans le camp Leclerc, occupé par la gendarmerie nationale. »

En français facile, 07 hectares, 35 ares et 60 centiares ont été retirés du camp, ôtés à la gendarmerie, pour être affectés à un autre usage. Le décret ajoute: « Le ministre des Forces armées et le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent décret. »

En clair, Augustin Tine et Amadou Bâ se sont vu confier la mission de traduire dans les faits cette décision présidentielle. Ce qui fut fait avec toute la célérité requise, dans la semaine qui a suivi la signature du décret.

Résultat des courses, les gendarmes de la caserne se sont vu délester de terres qui avaient prévu pour abriter des aires d’entraînement physique et d’exercices de tirs. Pire, selon un haut gradé en colère qui s’est confié sous couvert de l’anonymat à Yerimpost, « la zone protégée qui devait garantir l’inviolabilité et la sécurité du camp a été arrachée sans aucune consultation de la hiérarchie militaire et dans le mépris des règles élémentaires relatives aux zones protégées. »

Le décret 2017-486 a été publié dans un Journal Officiel à tirage confidentiel introuvable, même en dépit des recherches les plus poussées.

L’actuel président de la République, Macky Sall, opposant, avait trop attaqué son prédécesseur, Abdoulaye Wade, sur le thème de la boulimie foncière, de la spéculation, de l’accaparement des terres… Même président, lorsque certains lui font comprendre que Wade est plus généreux que lui, il répond: « Je n’ai pas d’argent à donner, je ne vends pas des terrains. »

Yerimpost doit à la vérité de dire que, si boulimique qu’il fût, Abdoulaye Wade avait laissé en l’état les zones protégées par le secret-défense. Il n’a jamais démembré de camp militaire.

Qu’a-t-on fait des 07ha 35a 60 ca pris du Camp Leclerc ? Votre blog est en mesure d’écrire qu’ils ont suivi le circuit de la spéculation. A qui ont-ils affectés ? Moyennant quoi ? Dans quelles conditions ? Dans quels délais ? Qu’en ont fait les nouveaux attributaires ? Combien de milliards ont coulé dans cette opération de pur braquage foncier ? C’est l’objet de la suite de cette enquête de Yerimpost…

Cheikh Yérim Seck

Le président libérien, George Weah, joue au football dans un camp à la veille de son investiture

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR