Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

candidats

Sortie des quatre candidats malheureux: le retour de la raison ?

La sortie des quatre candidats malheureux à l’élection présidentielle est curieuse. Après avoir rejeté l’appel du Président de la République au dialogue, après avoir déclaré ne pas reconnaître le Président élu démocratiquement et en toute transparence, comment peuvent-ils, sans exposé de motifs, explication et justification, demander au Chef de l’Etat, de procéder à des consultations (avec eux!) pour présenter un projet de réforme de la Constitution à l’Assemblée nationale, prérogative que la Constitution lui confère?

J’ose croire, en toute sincérité, que cette sortie des quatre peut s’assimiler à une autocritique suite à un radicalisme sans lendemain. Ce serait salutaire en ce moment et il est évident qu’ils trouveront une oreille attentive auprès de qui de droit.

 

Le dialogue est une méthode du Président de la République par principe et par conviction. Il a la pleine conscience de sa nécessité, de son actualité et de ses modalités. Je témoigne ici qu’il a régulièrement affirmé que le Sénégal comme projet collectif transcende les intérêts particuliers et que la démocratie ne saurait être réduite à une  confrontation permanente entre majorité et minorité.

 

Enfin, la suppression du poste de premier ministre est une prérogative du Chef de l’Etat qui nomme à tous les emplois civils et militaires. Le gouvernement est avant tout une émanation de l’exécutif dont le Chef de l’Etat est l’unique chef.

En tant que pôle de définition et d’impulsion de la politique de la Nation, le Président de la République conçoit l’architecture institutionnelle en rapport avec ses objectifs de mise en œuvre efficace et diligente des politiques publiques. Dans le cadre d’un quinquennat et au regard de l’ampleur des programmes utiles et urgents pour le peuple sénégalais, il a la responsabilité historique et personnelle de juger de l’opportunité de réforme dans la structure de l’exécutif.

C’est à l’aune de cette responsabilité qui est impératif et exigence que doit être appréciée la décision du Président de la République.

Toute autre interprétation de l’initiative en cours n’est que spéculation.

 

El Hadj Hamidou KASSÉ

Cadre APR

Cérémonie de prestation de serment: Des invitations pour l’opposition

YERIMPOST.COM  Le geste est noble et mérite d’être salué. La prestation de serment du président nouvellement réélu pouvait avoir des invités surprises. Le chef de l’Etat souhaite voir dans la salle des Expositions de Diamniadio ses adversaires du 24 février. Des cartons d’invitation ont été envoyés aux candidats malheureux de la présidentielle sur ordre de Macky Sall. Même les recalés à l’étape du parrainage ont eu droit à leurs cartons.

Conseil constitutionnel: Les résultats définitifs de la présidentielle officialisés aujourd’hui

YERIMPOST.COM  Le délai de recours ayant expiré ce lundi à minuit sans qu’aucun des quatre candidats malheureux n’ait contesté devant l’institution, le Conseil constitutionnel va proclamer les résultats définitifs de la présidentielle du 24 février ce jour, mardi 5 mars. On s’achemine vers une confirmation des résultats déjà annoncés par la Commission nationale de recensement des votes déclarant Macky Sall vainqueur au premier tour de l’élection. Les Sages du Conseil constitutionnel, qui étaient tenus de respecter le délai de recours de 72 heures aux candidats, sont désormais libres de rendre officiel le verdict des urnes. A la presse de faire le pied de grue devant les locaux de l’institution.

Caution des candidats à la présidentielle: le CAMS paie pour Macky Sall

YERIMPOST.COM Le candidat Macky Sall a déjà sa caution. C’est le Cercle des amis de Macky Sall (CAMS) qui va passer à la caisse. En conférence de presse, Baïla Wane, Baba Tandian, Amadou Yoro Ndiaye entre autres ont fait l’annonce.



Contribution: Immigration clandestine: ingratitude occidentale, rapacité des dirigeants africains ou naïveté des candidats

L’immigration clandestine constitue de nos jours une problématique pour les pays occidentaux et les grandes « puissances [1]» de ce monde. Pourtant ce phénomène qu’est l’immigration remonte de très longtemps et a même permis à l’Homme de peupler le monde comme le dit Cheikh Anta Diop dans sa conférence à Niamey « Six spécimens d’hommes sont nés en Afrique, ont vu le jour en Afrique, les trois premiers n’ont pas atteint d’après la recherche le potentiel de sortir en Afrique mais les trois autres en sont sortis pour peupler les autres continents ». Ceci montre que c’est à travers l’immigration que tous les continents qui composent notre planète terre ont été peuplée. Ce phénomène donc est intrinsèquement lié au peuplement de la Terre entière. L’homme depuis sa descente sur Terre n’a cessé de migrer soit à la recherche de sécurité ou de l’amélioration de sa condition de vie. Au début de l’Islam le Prophète PSL a reçu l’ordre divin d’émigrer vers Médine où Il a été bien accueilli par les habitants de cette Sainte ville pour se préparer à l’extension de l’Islam à travers toute la planète Terre. L’Europe, au cours de l’histoire a vécu de très sombres moments marqués par le froid, les guerres, la famine, les maladies etc. Ces tristes évènements ont amené les européens à migrer à travers le monde à la recherche de meilleures conditions de vie. La traite des noirs, la colonisation, la découverte de l’Amérique en sont des faits marquants de l’Histoire qui élucident parfaitement  ce que nous venons de dire. L’on dit que « sans le mildiou de la pomme de terre Phytophtora infestas, John Fitzgerald Kennedy n’aurait peut-être pas été élu président des États-Unis! » (L’histoire débute en Irlande, en 1845, quand le champignon s’attaque au tubercule national, la pomme de terre. Les récoltes sont détruites alors que la patate est le seul aliment des 8 millions d’irlandais. Les aides sont ridicules, la majorité de l’opinion britannique considérant qu’il s’agit d’un châtiment divin à l’encontre du peuple Irlandais. La famine, qui sévit jusqu’en 1851, tue un million d’hommes, autant que ceux qui fuient le pays et s’embarquent pour les États-Unis : en 1860, on compte plus de 4 millions d’immigrés, les plus nombreux étant les Irlandais (38%). Parmi eux, la famille Kennedy, dont le nom marquera l’histoire du Nouveau Monde). L’immigration donc est normale tant que les peuples sont confrontés à des problèmes d’ordre économique, social et environnemental. Le développement des pays européens est en grande partie tributaire de l’immigration. Depuis très longtemps, les matières premières africaines, la bravoure et la force des africains ont augmenté les devises de l’occident, délié la France du joug allemand et construit les infrastructures de ces pays. Aujourd’hui ce sont les enfants africains (ingénieurs, médecins, avocats, aviateurs, administrateurs, techniciens etc.) qui continuent de maintenir le flambeau du développement dans plusieurs des pays européens. On peut donc dire que durant tout le cours de l’Histoire s’il y a un continent qui a le plus bénéficié de l’immigration c’est le continent européen. Ce continent a bénéficié largement des retombés de l’immigration de son peuple et continue jusqu’à nos jours d’en bénéficier. Les dirigeants européens ainsi que leur peuple devront bien méditer de cette assertion du griot mandingue : « le monde est vieux mais l’avenir sort du passé ». Ces peuples devront être les premiers à comprendre ce phénomène et à chercher des solutions quel qu’en soit les conséquences pour avoir dépouiller l’Afrique de ce qu’elle a de meilleurs et détruire l’orient juste pour continuer de satisfaire les besoins en énergie de leur population. Cette ingratitude occidentale doit elle nous pousser à défoncer leur porte sous le regard cupide et irresponsable de ceux qui nous dirigent. NON. Certes les migrants sont moins attirés par l’Europe qu’ils ne sont chassés de leur pays par un climat politique tout à fait insupportable. Et ça ne date pas d’hier. Dès le début des années 1990, on observe une augmentation sensible des départs de jeunes migrants vers l’Europe. Ils fuient des régimes autocratiques où les violences et persécutions sont nombreuses. Ces longues dernières années, ce fut le cas au Cameroun, au Burkina Faso, au Zimbabwe, en Centrafrique, au Tchad, au Soudan, en Somalie. On dit qu’un Africain sur cinq vit dans une situation de guerre. Ajoutons-y les situations de guerre civile comme en Libye, en Syrie, en Irak… Les migrants viennent principalement d’Afrique subsaharienne, de pays en conflit permanent comme la Somalie ou l’Érythrée. D’autres aussi (comme au Sénégal) par une pression sociale ou une envie accrue de « beugueu bokk » dans une société marquée par le voyeurisme le « guiss len meu » où l’argent, les bling – bling en un mot le matérialisme constitue le principal critère de considération au sein de la famille, de la communauté, de la société et plus grave encore de la quasi-totalité des cercles religieux. Ce manque de prise de conscience de ceux qui nous dirigent ou de l’absence de leaders charismatiques à la trempe d’Omar Abdel Aziz ou de Thomas Sankara doit il réveiller notre naïveté jusqu’à nous pousser à prendre des pirogues, des bateaux de fortunes pour se livrer aux européens en fuyant notre beau continent contrairement à nos ancêtres qui ont été enchainés et forcés à prendre des bateaux pour être vendus en terre occidentale. Et pourtant cette Afrique est la mère de toutes les civilisations comme le dit Cheikh Anta DIOP toujours dans sa conférence de Niamey « les fossiles et les vestiges trouvées en Afrique ne laisse aucune doute que l’Afrique est le berceau de l’humanité et depuis que le berceau a été placée en Afrique, elle ne l’a plus quitté ». L’Afrique  devrait aussi être économiquement la locomotive mondiale car regorgeant de matières premières aussi bien sur le plan agricole, minier, maritime et environnemental. Les pessimistes me diront voilà encore un rêveur. Je leur poserai la question suivante : Qu’est ce qui peut matériellement amener les hommes à vivre dignement sur cette Terre ? Réponse : manger, boire, se vêtir et adorer ALLAH comme IL nous le demande à travers les enseignements du Prophète (PSL). Est-ce que le sol africain ne parvient pas à nous procurer une bonne nourriture ? Bien sûr. Est-ce que les sources d’eau en Afrique se sont taries ? Non. Est-ce que le coton ne peut pas se cultiver en Afrique ? Si si. Est-ce que de très grands hommes fiertés de l’Islam ne se sont pas apparus en Afrique ? Wawaw El Hadji Omar TALL, El Hadji Malick SY, Cheikh Ahmadou Bamba etc. Donc chers africains réveillons-nous et trouvons nous même les solutions à ce fléau.  Certains réclament la convocation d’une conférence internationale pour mettre fin aux dictatures et instaurer des États de droit dans chacun de ces pays. En demandant à l’Europe d’assumer sa part de responsabilité (morale) liée à son passé colonial. Considérant que les drames de la Méditerranée en sont des avatars. Tout ceci est vrais mais la véritable solution est une prise de conscience collective et sans exclusivité de tous les africains et que l’on sache que tout ce que nous cherchons en Europe d’émerveillant se trouve dans nos pays seulement on cherche toujours en nous les sous-estimer, en nous rendant dépendant politiquement, économiquement de cette Europe qui de plus en plus est confrontée à des problèmes d’ordre social, environnemental et économique. Qu’ALLAH fasse que cette prise de conscience collective se fasse avant la fin de la deuxième décade de l’année deux mille.

Modou Fatma MBOW Ingénieur Kébémer

[1] La puissance ne revient qu’à ALLAH SWT mais pour se faire comprendre j’utilise ce terme.

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR