Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

complot

Idrissa Seck démonte le bilan des 6 ans de Macky Sall et l’accuse de complot

YERIMPOST.COM «Il fait tout ce qu’il peut, mais il peut très peu», disait Idrissa Seck à l’endroit de Macky Sall. Sa phrase avait fait tilt dans le cercle présidentiel. Les réactions spontanées pour recadrer l’ancien Premier ministre ne manquaient pas chez les défenseurs du régime. Interrogé par le Groupe Futurs Médias (Gfm) sur le bilan du président Macky Sall, le leader du parti Rewmi a remis ça. « Le bilan aujourd’hui est cycle de souffrances insupportables des populations, à tous les niveaux», a-t-il asséné. Bien à l’aise dans les habits d’un vrai opposant, Idy a demandé à Macky Sall «d’avoir le courage de  regarder les réalités en face à la veille de son départ de la présidence».

Avant d’accuser: « Macky Sall était le chef d’orchestre du complot. Il avait dit à Wade que je voulais faire un coup d’Etat contre lui. »



Complot contre Khalifa Sall: Mbaye Ndiaye avoue tout !

YERIMPOST.COM « Le problème de Khalifa Sall pourrait être réglé si Khalifa Sall avait accepté d’être avec nous. Il a refusé de se ranger. Tous les maires de Dakar étaient dans le même parti que le président de la République. La caisse d’avance existe bien. Il y a aussi le problème du Parti socialiste qui est venu l’enfoncer dans le trou. » Ces mots sont ceux de Mbaye Ndiaye, le ministre d’État lui-même. Cette déclaration, l’ancien adjoint des maires de la ville de Dakar Mamadou Diop et Pape Diop, l’a faite lors de son témoignage (par vidéoconférence) ce mardi 13 février au tribunal, dans le procès dit de la caisse d’avance. Un témoignage qui tourne en faveur du maire de Dakar et qui fera certainement grincer des dents dans l’escarcelle du pouvoir.




Contribution: Le grand complot de l’opposition contre le pays

L’opposition faiblarde veut emmener le pays à atteindre un degré de tension proche de l’explosion sociale. On respire un air insupportable, malsain, en ce début d’année comme à chaque veille de la présidentielle. Les forces du mal avec une unanimité sans faille veulent prendre le contrôle du pays par tous les moyens imaginables. Toute une série d’éléments se sont évidemment conjugués pour nous emmener à ce degré d’indignité morale dans le vain espoir d’écraser l’élan du peuple. L’Etat doit rester FORT pour ne pas céder aux chantages à la veille de la présidentielle.
Tous les partis politiques de l’opposition engagés dans la course électorale se sont nettement démasqués. La vérité saute aux yeux. C’est une espèce de connivence qui n’attendait que le moment propice pour montrer qu’ils ne sont que des instruments domestiqués au service de l’ennemi des peuples.
Leurs ambitions individuelles et illégitimes vont bien finir par faire éclater au grand jour l’opportunisme fieffé et la démagogie outrancière qui couvent sous la cendre de leurs compromissions. Il n’est que de lire, d’entendre leurs dernières déclarations à propos de la candidature à la présidentielle de 2019 pour se rendre compte de leurs mépris du pays et du peuple, et de leur désir de voir se perpétuer l’influence perverse. Ces personnalités politiques se révèlent être rien d’autre que des politiciens médiocres, cyniquement et objec- tivement au service du banditisme.
Ces partis politiques qui se disent vouloir accompagner ou défendre les aspirations des masses populaires sont le symbole de la faillite de cette opposition assise sur de fausses valeurs. Ils sont tous logés à la même enseigne. Mensonges, dilatoires, illusions, calomnies,discours démagogiques, promesses vides, revirements, voilà leur dénominateur commun.
Ces politiciens ne reculeront devant la volonté populaire pour faire valoir leur allégeance et soumission à leur égoïsme . Ainsi, désormais, le mot d’ordre de l’opposition est : Désinformation.
Mais, pourquoi toute cette obstination à vouloir tromper, bafouer le peuple sénégalais à chaque fois que celui-ci réclame le droit à choisir librement ses élus? Les sénégalais choisiront celui qui en tant que premier ministre et directeur de campagne avait mis en place une stratégie qui avait permis à son prédécesseur de passer au premier tour en 2007. Recette qu’il a réitéré en 2012 avec un bon programme pour être élu avec 65%.
Le peuple sénégalais choisira en 2019 le meilleur candidat qui,depuis 2012 avec de très bonnes mesures prises,essaie de le sortir de la pauvreté subie depuis des décennies . Le peuple sénégalais le fera avec la fierté de ce que nous avons accompli et le désir de voir ce que nous avons accompli se poursuivre. Macky SALL sait que gouverner, ça amène à faire des compromis,gouverner c’est avancer, mais ce n’est pas avancer tout droit, comme ça, en ayant en tête que rien ne pourra nous arrêter. Non , il faut contourner l’obstacle quand il est trop haut, et parfois prendre le temps pour arriver à destination de l’émergence. Les sénégalais savent que le Président beaucoup de décisions qu’il prend sont meilleures non pas pour lui, mais pour les populations.
Macky SALL est le meilleur candidat et un bon Président !
LASS BADIANE Président DIEUM KANAM / Secrétaire élu BBY commune grand Yoff.

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR