Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

condamné

Dernière minute: Bara Sow, le mari violent, condamné

YERIMPOST.COM Le mari « fouettard » vient de connaître son sort. Le tribunal de Diourbel l’a condamné à une peine d’emprisonnement de 2 ans dont 3 mois ferme. Cette sentence est assortie d’une amende de 100 000 francs et de dommages et intérêts à hauteur d’ 1 million. Pour rappel, Bara Sow avait tabassé à sang sa jeune épouse à coups de fil électrique. Un fait divers qui avait suscité des réactions de partout, poussant la jeune femme à porter plainte. Elle s’était rétractée suite aux pressions mais l’action judiciaire, qui avait déjà été enclenchée, s’est poursuivie jusqu’à ce matin où l’homme a été condamné.




Le Forum du Justiciable condamne fermement les propos de Cheikh Bamba Dièye

COMMUNIQUE DE PRESSE.

 

Le Forum du Justiciable condamne à la dernière énergie les propos tenus par l’honorable député Cheikh Bamba Diéye à l’endroit des juges Demba Kandji et Malick Lamotte.

 

Nous pouvons toujours donner notre opinion sur le fonctionnement de la justice car elle est rendue au nom du peuple sénégalais. Cependant, aller jusqu’à traiter des magistrats de corrompus en les citant nommément sans preuve à l’appui, est condamnable dans un Etat de droit. Cette allégation d’une gravité extrême désacralise la justice sénégalaise .

 

Aujourd’hui, nous sommes tous d’avis  qu’il y a une crise profonde qui secoue la justice sénégalaise, mais cela ne saurait cautionner cette sortie regrettable du député cheikh Bamba Dieye ancien ministre de la république.





Le Forum du Justiciable rappelle à la classe politique que l’institution judiciaire et ceux qui la servent mérite qu’on les respecte.

 

Dakar, le 01 Août  2018

 

Forum du Justiciable

 

La Coalition «Non à la Franc-maçonnerie» franchit un palier dans son combat contre l’arrêté du préfet de Dakar

A l’instar de tout croyant sénégalais épris de paix et de justice, les leaders de trentaine d’organisations religieuses et de la Société civile, regroupées dans la Coalition «NON A LA FRANC-MAÇONERIE ET A L’HOMOSEXUALITÉ», condamnent avec la dernière énergie l’arrêté préfectoral, en date du 25 avril 2018, qui vient ramer à contre-courant des convictions religieuses de l’écrasante majorité du peuple sénégalais, en annulant le précédent arrêté, du 31 janvier dernier, qui interdisait la tenue, dans le département de Dakar, d’un congrès maçonnique ; pour lequel différentes Loges africaines et malgaches avaient mandatés pas moins de 600 délégués, pour venir propager leurs nocives thèses athéistes et libertines, dans un pays à 98% de croyants, toutes confessions monothéistes confondues.




De surcroît, sous le parrainage de l’obédience maçonnique la plus islamophobe et la plus anticléricale que l’Europe n’ait jamais connus : le «Grand Orient de France». Autant notre Coalition est acquise à l’idée que notre démocratie consacre la liberté d’expression, autant les croyants de  ce pays sont légitimement fondés de revendiquer leur droit le plus absolu de défendre les nobles valeurs que nous ont généreusement léguées les grandes figures religieuses qui reposent en terre sénégalaise, contre toutes formes d’agressions d’où qu’elles viennent !

La Coalition «Non à la Franc-Maçonnerie et à la l’Homosexualité» rappelle que la Constitution du Sénégal, dès son préambule, affirme que notre pays est fortement attaché à ses valeurs culturelles, qui fondent le ciment de son unité nationale. Par conséquent, avec cet arrêté anti-démocratique, nous tenons le Préfet de Dakar pour responsable de tout risque de trouble pouvant découler de cet acte grave qu’il vient de poser. Aussi, prenant l’opinion nationale et internationale à témoin, La Coalition «Non à la Franc-Maçonnerie et à la l’Homosexualité» décide de combattre cette déplorable volte-face du Préfet de Dakar, en prenant toutes les mesures juridiques idoines pour l’attaquer en justice. Tout en reprenant parallèlement son bâton de pèlerin, pour faire le tour de toutes les Cités religieuses du pays, pour leur porter la bonne information.

La Coalition «Non à la Franc-Maçonnerie et à la l’Homosexualité» prendra sans délai des initiatives diverses pour une grande mobilisation de l’opinion sénégalaise, contre cette forfaiture qui agresse les croyants de ce pays dans ce qu’ils ont de plus cher : leur Foi. Enfin les leaders de la coalition se réjouissent que la «Ligue des Imams et des Prédicateurs du Sénégal» se soit solennellement engagée pour porter, dans tous les lieux de culte, ce message, en l’incluant désormais dans leurs sermons du Vendredi.

Dakar le 29 avril 2018

Ont signé (par ordre alphabétique):

  1. Abnâ’ou Hadhrati Tijânyati
  2. Association des Jeunes Solidaires
  3. Association Islam Wahayaat
  4. Association islamique pour servir le Soufisme (AIS)
  5. ANCA
  6. ASDREM de Serigne Bassirou Mbacké
  7. Collectif National des Daaras modernes Sérigne Omar Tandian
  8. Collectif des Associations Islamiques du Sénégal
  9. Collectif « Non à l’Homosexualité »
  10. Comité de Suivi du Forum sur le Non-Respect des Valeurs religieuses
  11. Dioundiyoul khourane
  12. Diamaatou Ansarou Dine
  13. Forum Islamique pour l’Education et le Développement
  14. Fédération des Ecoles Coraniques du Sénégal
  15. Ligue des Imams et Prédicateurs du Sénégal
  16. Mouride Action
  17. Mouvement Pour une Afrique Debout (MPAD)
  18. Mouvement des Femmes Diaratoullah
  19. Nittu Deuggue
  20. Organisation pour l’Action Islamique (OAI)
  21. Organisation pour la Défense des Valeurs Morales
  22. Organisation Islamique JAMRA
  23. Observatoire de Veille et de Défense des Valeurs Culturelles et Religieuses, MBAÑ GACCE
  24. Safinatoul Amane
  25. SOS Consommateurs
  26. Union Sans Frontières
  27. Yewwu Yeete
  28. Mouvement des Jeunes intellectuels Mourides
  29. Mouvement Sijaada
  30. Initiative se Solidarité, Ligue d’Appui aux Humains (ISLAH)
  31. Jeunesse au Pouvoir (JAP)
  32. Tous Contre la Laïcité (TCL)

 

Serigne Abdou Hakim Mbacké, condamné pour un délit de droit commun, libéré sous la pression de ses talibés





YERIMPOST.COM Jugé ce jeudi 19 avril et condamné à un mois de prison ferme pour conduite sans permis, Serigne Abdou Hakim Mbacké vient d’être libéré. A l’annonce du verdict, ses inconditionnels ont envahi les rues de la capitale du rail pour exiger sa libération immédiate. Le fils de Serigne Mourtada Mbacké vient d’être élargi.

Marche du G6 de Ziguinchor: l’Inter-cadre des enseignants condamne et met en garde le gouvernement

La plénière de l’Inter-cadre des syndicats de l’Enseignant tenue le 12 Avril 2018 au siège de la CSA, a appris avec indignation la répression sauvage dont les enseignants(es) ont été victimes à l’occasion de la marche pacifique à Ziguinchor à l’appel du G 6.
L’Inter-cadre condamne énergiquement cette répression injustifiée, qui est une violation de la constitution du pays qui consacre le droit aux citoyens de protester par la marche pacifique.
L’Inter-cadre de l’enseignement met en garde le gouvernement contre la gestion autoritaire de la crise scolaire en cours.
Les solutions pour une sortie de crise exigent de tous les acteurs dont le gouvernement en particulier, de la retenue, la pondération et le respect mutuel.

Dakar, le12 Avril 2018

La plénière



Le maire condamné, quel sort pour la mairie de Dakar ?

YERIMPOST.COM En cas de condamnation définitive de Khalifa Sall, Dakar ne sera pas placée sous délégation spéciale, selon l’avis d’un spécialiste en décentralisation. Interrogé sur la question par le quotidien l’Observateur,  Amadou Sène Niang a expliqué que les délits qui sont reprochés à Khalifa Sall ne sont pas imputables au Conseil municipal qui n’a pas été condamné. Le sieur Niang d’aller plus loin dans ses explications : « C’est la révocation qui est possible dans ce cas précis. Si le maire de Dakar est révoqué, c’est un conseiller élu par le Conseil municipal qui le remplace. La délégation spéciale est la sanction prévue en cas de faute du Conseil. Il y a une période intérimaire pendant laquelle dirige le premier adjoint au maire ou, à défaut, un conseiller pris dans l’ordre du tableau du Conseil municipal. A la fin de cette période qui va durer un (1) mois, le Conseil municipal va se réunir pour élire un maire qui aura la plénitude des fonctions du maire révoqué. »




URGENT : Khalifa Sall condamné à 5 ans ferme

YERIMPOST.COM Le suspense vient de prendre fin. Le délibéré tant attendu vient d’être prononcé par le juge Malick Lamotte. Le maire de Dakar, Khalifa Sall vient d’être déclaré coupable par le tribunal et il est condamné à 5 années de prison ferme.




Tribunal de Diourbel: A quelle peine Boy Djiné va-t-il être condamné le 20 mars ?

YERIMPOST.COM L’audience de Baye Modou Fall alias Boy Djiné s’est enfin tenue ce matin du mardi 6 mars au tribunal de Diourbel. L’as de l’évasion a fait face au juge pour répondre des accusations qui pèsent contre lui. Arrivé au palais de justice en sous-vêtement, Boy Djiné a été tancé par le juge qui lui a signifié qu’il ne pouvait pas se présenter devant le tribunal habillé de la sorte. Le roi de l’évasion a tenu tête au président, lui manifestant sa colère. Il s’en est suivi de vives échanges entre les deux hommes avant que le calme ne revienne. Le procès a pu se poursuivre et Boy Djiné connaîtra le sort que lui réserve la justice le 20 mars prochain. Il n’est un secret pour personne qu’il est parti pour prendre une peine lourde.

Dernière minute: Alcaly Cissé lourdement condamné en Arabie saoudite

YERIMPOST.COM 6 ans ferme et plus d’un milliard de nos francs d’amende. C’est la sentence qui vient d’être prononcée contre l’ancien député libéral Alcaly Cissé.  L’homme d’affaires sénégalais qui risquait une peine de mort pour escroquerie avait été arrêté au Maroc et extradé en Arabie saoudite depuis 2012. Ses avocats ont annoncé qu’ils vont interjeter appel.

JAMRA réagit à la profanation de cimetières chrétiens

YERIMPOST.COM Ci-dessous son communiqué…

Les populations sénégalaises venaient à peine de se remettre de leur légitime indignation, suite à une inadmissible razzia au Cimetière Saint-Lazare de Dakar, où une soixantaine de sépulcres avaient été dévastés et leurs reliques emportées – et que JAMRA avait énergiquement dénoncé en octobre 2012 -, que des vandales sans foi ni loi ont effectuaient en mars 2013 une descente similaire à l’Eglise Marie Immaculée des Parcelles-Assainies, en s’illustrant dans les mêmes actes sacrilèges. Et voilà que, ce week-end, ces ennemis du bon voisinage interconfessionnel sénégalais, souvent cité en exemple à travers le monde, récidivent en saccageant lâchement des symboles de la Vierge Marie de la Paroisse de Saint Abraham de Guédiawaye !

 

Un exemple de solidarité interreligieuse, agissante, nous a été admirablement administré par nos frères catholiques lorsque, par la voix du Cardinal Théodore Adrien Sarr, l’Eglise sénégalaise avait fermement condamné, en septembre 2012, une inqualifiable agression contre l’Islam, à travers le film blasphématoire «Innocence of Muslims» du cinéaste américano-israélien, Sam Bacile. Cet «intégriste laïc» y assimilait l’Islam à un «cancer social» ! La fraternité interconfessionnelle, qui avait spontanément rejailli à l’occasion de cette épreuve, a pu témoigner combien les élites de ces deux religions monothéistes ont toujours su vibrer à l’unisson, en terre sénégalaise, en partageant mutuellement leurs joies et leurs peines, par la grâce du brassage culturel et ethnique dont nos ancêtres avaient fait leur credo, pour mieux consolider les liens familiaux multiformes qui ont toujours caractérisé la société sénégalaise.

L’Organisation islamique JAMRA et l’Observatoire de veille et de défense des valeurs culturelles et religieuses MBAÑ GACCE, ne sauraient rester indifférents face à tout acte de sacrilège de lieux de cultes, d’où qu’il vienne, se référant aux enseignements du Prophète Mouhamed (psl), qui n’avait de cesse d’inviter ses condisciples au respect de la liberté de culte, étayée par ce précepte sans équivoque du Saint-Coran : «Vous avez votre religion, et j’ai la Mienne ! » (109 :6).

JAMRA & MBAÑ GACCE condamnent énergiquement les ignobles actes de vandalisme qui ont eu pour théâtre ce week-end la Paroisse de Saint Abraham de Guédiawaye ; expriment toute leur solidarité et leur sympathie aux fidèles et aux responsables de l’Eglise catholique sénégalaise. Tout en exigeant que les auteurs de ces actes de lâcheté antipatriotiques – qui veulent vraisemblablement déstabiliser le Sénégal, en compromettant sa convivialité interreligieuse, gage de stabilité sociale – soient pourchassés et sévèrement sanctionnés, conformément à la loi. Que ces mécréants sachent surtout qu’ils ne réussiront jamais à remettre en question la coexistence pacifique interconfessionnelle au Sénégal où, depuis des siècles, par la grâce de Dieu et à la sagesse des ancêtres, musulmans, chrétiens et animistes vivent non seulement en parfaite harmonie, mais se font même volontiers d’admirables civilités, socialement consolidantes, à l’occasion des différentes fêtes religieuses.

Le 04 février 2018

Les Bureaux exécutifs de

JAMRA & MBAÑ GACCE

ongjamra@hotmail.com

Amdy Mbengue, le faux douanier, lourdement condamné

YERIMPOST.COM Quatre ans de prison ferme pour le faux douanier. Amdy Mbengue a été fixé sur son sort ce vendredi 2 février par le tribunal de Dakar. Il a été reconnu coupable de faux et usage de faux, usurpation de fonction, escroquerie et tentative d’escroquerie. Pendant 7 ans, le sieur s’est fait passer pour un inspecteur de la Douane sénégalaise. A rappeler également qu’il est un récidiviste.

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR