Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

décret

Dernière minute: Officiellement, le Sénégal n’a plus de Premier ministre

YERIMPOST.COM   Le Conseil des ministres hebdomadaire est exceptionnellement renvoyé en raison du voyage du président de la République, Macky Sall. Son retour est prévu le 18 mai prochain, mais le chef de l’Etat a pris d’importantes mesures avant de prendre les airs. Après la communication sur le décret de remplacement de Madame Aminata Tall par Aminata Touré au Conseil économique, social et environnemental (Cese), voilà un autre décret signé ce jour par le président Sall. Celui-ci porte la promulgation de la révision constitutionnelle portant suppression du poste de Premier ministre. Toutefois, le chef de l’Etat a réitéré sa confiance à l’équipe gouvernementale actuelle. Officiellement donc, le Sénégal n’a plus de Premier ministre.

Voici le projet de loi portant révision de la Constitution

 

Présidence: nouveau décret pour nommer un adjoint à Boun Abdallah

YERIMPOST.COM A la Présidence de la République, les décrets tombent au compte-goutte. Un procédé qui prouve que le chef de l’Etat ne veut pas d’erreur de casting dans sa task force. Ce vendredi, il a signé le décret nommant un secrétaire général adjoint de la Présidence en la personne d’Oumar Demba Bâ. Un bras droit à Mahammad Boun Abdallah Dionne, avec le rang de ministre d’Etat. A noter qu’Oumar Demba Bâ était depuis 2013 le conseiller diplomatique du président Macky Sall.

Décret présidentiel: la DSCOS entre les mains de l’Armée

YERIMPOST.COM Depuis le 17 mars dernier, la Direction de la surveillance et du contrôle de l’occupation du sol (DSCOS) a été placée sous tutelle du ministère des Forces armées. Si, jusque-là, cette entité était gérée par le Secrétariat général du gouvernement, elle change de main avec ce décret n° 2018-683 modifiant le décret n° 2017-1546 du 8 septembre 2017 portant répartition des services de l’Etat et du contrôle des établissements publics, des sociétés nationales et des sociétés à participation publique. Selon le journal Libération qui rapporte l’info, cette modification concerne la Primature, la Présidence de la République et les ministères.




Nominations en Conseil des ministres du 07 mars 2018

Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :

· Monsieur Gorgui CISS, Conseiller des Affaires étrangères principal, précédemment Ambassadeur, Représentant permanent adjoint de la république du Sénégal auprès de l’Organisation des Nations Unies à New York, est nommé Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Sénégal auprès de sa Majesté AKIHITO, Empereur du Japon, avec résidence à Tokyo, en remplacement de Monsieur Cheikh NIANG, appelé à d’autres fonctions ;

· Monsieur Momar GUEYE, Conseiller des Affaires étrangères principal, précédemment Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Sénégal en République Fédérale d’Allemagne, est nommé Ambassadeur Extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Sénégal auprès de sa Majesté Willem-Alexander, roi des Pays-Bas, avec résidence à la Haye, en remplacement de Monsieur Momar DIOP, appelé à d’autres fonctions ;

· Madame Ramatoulaye Ba FAYE, Conseiller des Affaires étrangères principal, précédemment Ministre-Conseiller, Directeur Asie, Pacifique et Moyen-Orient au ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, est nommé Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Sénégal auprès de Son excellence Monsieur Béji Caïd ESSEBSI, Président de la République Tunisienne, avec résidence à Tunis, en remplacement de Madame Khadidiatou TALL DIAGNE, Appelée à d’autres fonctions ;

· Monsieur Khare DIOUF, Conseiller des Affaires étrangères principal, précédemment Ministre-conseiller à l’Ambassade du Sénégal à Bruxelles, est nommé Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Sénégal auprès de Son Excellence Monsieur Paul BIYA, Président de la République du Cameroun, avec résidence à Yaoundé, en remplacement de Monsieur Vincent BADJI, appelé à d’autres fonctions ;

· Monsieur Abdoulaye BARRO, Conseiller des Affaires étrangères principal, précédemment Ministre-conseiller à la Représentation permanente du Sénégal auprès de l’Organisation des Nations Unies à New York, est nommé Ambassadeur, Représentant permanent adjoint de la république du Sénégal auprès de l’Organisation des Nations Unies à New York, en remplacement de Monsieur Gorgui CISS, appelé à d’autres fonctions ;

· Monsieur Abdou Khadre NDIAYE, Spécialiste en Gestion des Organisations, est nommé Président du Conseil de Surveillance de l’Agence nationale de la Maison de l’Outil (ANAMO), en remplacement de Monsieur Mamadou GASSAMA, appelé à d’autres fonctions ;

· Madame Fatimata BA, Inspectrice de l’Enseignement moyen-secondaire, précédemment Conseillère en Education au Secrétariat général de la CONFEMEN, est nommée Directeur de l’Enseignement moyen-secondaire du ministère de l’Education nationale, en remplacement de Monsieur Oumar BA, admis à faire valoir ses droits à une pension de retraite ;

· Le Colonel Kisma Mamadou SOW, est nommé Directeur du Service civique national, au ministère de la Jeunesse, de la Construction citoyenne et de la Promotion du Volontariat, en remplacement du Colonel Antoine WARDINI, admis à faire valoir ses droits à une pension de retraite ;

· Monsieur Waly FAYE, Expert en Suivi-évaluation titulaire d’un Diplôme d’Etudes Approfondies en Développement, Environnement et Société, est nommé Directeur du Suivi et de l’Evaluation au ministère de la Bonne Gouvernance et de la Protection de l’Enfance ;

· Monsieur Niokhobaye DIOUF, Inspecteur principal de l’Animation, est nommé Directeur de la Promotion des Droits de l’Enfance au ministère de la Bonne Gouvernance et de la Protection de l’Enfance.

Le Secrétaire général du Gouvernement,

Porte-parole

Le Journal Officiel dans lequel a été publié le décret 2017-486 dépeçant le camp Leclerc

YERIMPOST.COM Nous publions l’article ci-dessous que nous avons reçu…
 
Dans article signé « Cheikh Yerim Seck » intitulé «  Accaparement foncier: Le décret bien caché qui dépèce le Camp Leclerc [Enquête Yerimpost] », l’affirmation suivante est avancée :
 

« Le décret 2017-486 a été publié dans un Journal Officiel à tirage confidentiel introuvable, même en dépit des recherches les plus poussées. »

 
Or après recherche, il m’est apparu que ledit décret a été publié dans le Journal Officiel du samedi 29 juillet 2017 (n°7031).
Aussi serait-il bon que cette affirmation, qui n’enlève rien somme toute à la substance de l’article soit retirée.
 
Sincères salutations.
 
Pape Ndiaye Diouf

Accaparement foncier: Le décret bien caché qui dépèce le Camp Leclerc [Enquête Yerimpost]

YERIMPOST.COM Vous avez dit accaparement foncier ? Bienvenue dans le Macky ! Le fait est suffisamment rare pour être signalé: dans le présent cas qu’évoque Yerimpost, c’est un établissement militaire, protégé par le secret-défense, qui a été écumé par la boulimie foncière. Le 06 avril 2017, le président de la République, Macky Sall himself, a signé le décret 2017-486 « prononçant la désaffectation de l’ensemble immobilier constituant une assiette foncière globale de 07ha 35a 60ca à distraire des titres fonciers 990/NGA, 12057/NGA et 15016, situé à Dakar, Liberté 6, dans le camp Leclerc, occupé par la gendarmerie nationale. »

En français facile, 07 hectares, 35 ares et 60 centiares ont été retirés du camp, ôtés à la gendarmerie, pour être affectés à un autre usage. Le décret ajoute: « Le ministre des Forces armées et le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent décret. »

En clair, Augustin Tine et Amadou Bâ se sont vu confier la mission de traduire dans les faits cette décision présidentielle. Ce qui fut fait avec toute la célérité requise, dans la semaine qui a suivi la signature du décret.

Résultat des courses, les gendarmes de la caserne se sont vu délester de terres qui avaient prévu pour abriter des aires d’entraînement physique et d’exercices de tirs. Pire, selon un haut gradé en colère qui s’est confié sous couvert de l’anonymat à Yerimpost, « la zone protégée qui devait garantir l’inviolabilité et la sécurité du camp a été arrachée sans aucune consultation de la hiérarchie militaire et dans le mépris des règles élémentaires relatives aux zones protégées. »

Le décret 2017-486 a été publié dans un Journal Officiel à tirage confidentiel introuvable, même en dépit des recherches les plus poussées.

L’actuel président de la République, Macky Sall, opposant, avait trop attaqué son prédécesseur, Abdoulaye Wade, sur le thème de la boulimie foncière, de la spéculation, de l’accaparement des terres… Même président, lorsque certains lui font comprendre que Wade est plus généreux que lui, il répond: « Je n’ai pas d’argent à donner, je ne vends pas des terrains. »

Yerimpost doit à la vérité de dire que, si boulimique qu’il fût, Abdoulaye Wade avait laissé en l’état les zones protégées par le secret-défense. Il n’a jamais démembré de camp militaire.

Qu’a-t-on fait des 07ha 35a 60 ca pris du Camp Leclerc ? Votre blog est en mesure d’écrire qu’ils ont suivi le circuit de la spéculation. A qui ont-ils affectés ? Moyennant quoi ? Dans quelles conditions ? Dans quels délais ? Qu’en ont fait les nouveaux attributaires ? Combien de milliards ont coulé dans cette opération de pur braquage foncier ? C’est l’objet de la suite de cette enquête de Yerimpost…

Cheikh Yérim Seck

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR