Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

dément

Le Sutjust dément le ministre de la Justice

Le 29 juin 2018, l’Assemblée Nationale a adopté une Loi de Finance Rectificative (LFR) qui a augmenté les dépenses de personnel du Ministère de la Justice de 5.197.000.000 Fr, pour prendre en charge les revendications indemnitaires des travailleurs de la Justice. Ce montant a été déterminé après plusieurs rencontres entre le Ministre du Budget, son département et les travailleurs de la Justice.
Dès lors, le Syndicat des Travailleurs de la Justice (SYTJUST) informe l’opinion publique que ses demandes sont bel et bien prises en compte par le budget, contrairement aux affirmations du Ministre de la Justice. Il ne se pose aucun problème de soutenabilité.
Le SYTJUST exige le respect de la mise en oeuvre de la dite Loi de Finance Rectificative et insiste sur le fait que les hommes et les femmes qui travaillent au sein de l’Institution judiciaire méritent des rémunérations décentes.

Fait à Dakar, le 12 octobre 2018
Le Bureau Exécutif National

Le MRDS dément Mame Mbaye Niang, persiste et signe pour Sonko…

MOUVEMENT DE LA REFORME  POUR LE DEVELOPPEMENT SOCIAL

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU MRDS

SUR LE PARRAINAGE POUR L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2019

 

 

 

 

Suite à la sortie du Secrétaire Général du MRDS sur les ondes de la RFM, le lundi 1er octobre 2018,   relayant la position officielle du parti sur le parrainage,  une certaine confusion serait provoquée par les déclarations du ministre Mame Mbaye NIANG.  Le MRDS apporte les précisions suivantes.





D’abord, il faut rappeler qu’au MRDS l’éthique demeure une préoccupation permanente; son credo, « Pour une véritable éthique en politique », est sans jambages. C’est cela qui explique notre sortie de la coalition Benno Bokk Yakaar, dès le lendemain matin du renoncement du Président Macky SALL à réduire son mandat de 7 à 5 ans.

 

Pour le MRDS les leaders dont le Sénégal et l’Afrique ont besoin, pour sortir nos populations des multiples difficultés qui les assaillent, doivent, au-delà des compétences et de l’engagement patriotique, être imbus, nécessairement, de certaines valeurs  dont l’éthique est au centre.  Ainsi, le choix porté sur le candidat déclaré Ousmane SONKO se justifie.

 

Pour rappel, le samedi 22 septembre 2018, le Comité Directeur du MRDS, en présence Président dudit Comité Imam Mbaye NIANG, du Secrétaire Général Dr Mohamed SALL et des représentants régionaux, s’est réuni afin d’examiner la question relative à l’élection présidentielle de 2019 ; aux termes des échanges, Imam Mbaye NIANG, qui a dirigé la séance, se fondant sur l’avis d’une écrasante majorité, a prononcé la décision consistant à parrainer Ousmane SONKOIl est bien de noter que cette décision n’a souffert d’aucune contestation.

 

Ceci étant, le MRDS se tourne résolument vers la mise en œuvre de cette décision partout au Sénégal et dans la diaspora avec ses militants et sympathisants. Il les appelle tous à rester mobilisés, vigilants et concentrés sur le sujet de l’heure et à ne pas céder, en aucune manière, aux tentatives de diversion.





Fait à  Dakar, le 2 octobre 2018

 

 

                                                                                             Le Bureau exécutif national du MRDS

 

 

 

 

Grand Yoff Arafat – Dakar, Immeuble N°121, route Hyacinthe THIANDOUM, en face de la BICIS, Appart: 2ème étage, 1ère porte à droite. Tels : 77 446 2854 / 76 391 16 52

Khalifa Sall dément une rumeur répandue par Banda Diop

La presse du jour, reprenant un post de Monsieur Banda DIOP, Conseiller municipal à la Ville de Dakar sur facebook, révèle que Monsieur Khalifa Ababacar SALL aurait béni sa candidature au poste de maire de la Ville.

Il s’agit d’une fausse information qui vise manifestement à semer la discorde au sein du Conseil municipal afin d’exécuter le plan de détournement du vote des Dakarois élaboré par le pouvoir en place.

Monsieur Khalifa Ababacar SALL, qui compte saisir la Cour suprême d’un recours en annulation contre le décret illégal de révocation, n’a apporté ni sa bénédiction ni son soutien à la candidature de Monsieur Banda DIOP.

Comme par le passé, Monsieur Khalifa Ababacar SALL exhorte les conseillers municipaux, de toutes obédiences politiques, à faire preuve d’engagement et de dévouement au service de Dakar et de ses populations.




Fait à Dakar, le 18 septembre 2018
Moussa TAYE
Conseiller politique de Khalifa Ababacar SALL

Après une audience avec Serigne Bass, le MEER National dément tout achat de conscience à Touba

Après une audience avec le porte parole du Khalif Général des Mourides, Serigne Bass Abdou Khadr, le MEER NATIONAL tient un point de presse et dément formellement l’achat de conscience à Touba.

Nous sommes dans la ville sainte de Touba depuis le 8 septembre dans le cadre de la CARAVANE DE L’ÉMERGENCE en partenariat avec le Mouvement des Élèves et Étudiants Républicains de Mbacké. Nous démentissons formellement cette information dénuée de tout fondement. Ainsi, le départ massif de hauts responsables de partis de l’opposition vers la majorité présidentielle ces derniers temps ont provoqué la peur voire la psychose dans le camp adverse. Aujourd’hui, nous constatons que la population de Touba est entrain de parrainer massivement le candidat Macky Sall sans condition. Car ce dernier a fait pour Touba, ce que aucun Président du Sénégal indépendant n’a fait pour la ville sainte.

Ces nombreuses réalisations qui visent à moderniser radicalement Touba ont fait l’objet de toutes sortes de critiques de la part de l’opposition. Des opposants ont affirmé ici, à haute et intelligible voix que le projet de l’autoroute ILA TOUBA est un éléphant blanc, qu’il projet est inopportun et irréalisable. Aujourd’hui, grâce à Dieu, grâce aux bénédictions et aux prières de Khadimou Rassoul pour sa ville, le Président Macky Sall est parvenu à concrétiser ce projet important, d’ailleurs en octobre prochain l’autoroute sera ouvert pour les besoins du Grand MAGAL ainsi grâce à l’autoroute ILA TOUBA 90 munites sépareront Touba de Dakar. Donc cette volonté manifeste des responsables et des populations de Touba de parrainer le candidat Macky Sall est un gage d’une réélection assurée dès le premier tour en février 2019.

Mamadou Niang

coordinnateur du

 MEER National

Vente de sang sénégalais en Gambie: le Centre national de transfusion sanguine dément

YERIMPOST.COM Le Sénégal n’a jamais vendu du sang à la Gambie. C’est la précision faite par le Centre national de transfusion sanguine (Cnts) suite à l’information publiée par le journal Les Echos et qui avait fini par être viral sur les réseaux sociaux. «Contrairement à une information parue dans un journal, le Cnts précise qu’il n’a jamais livré de poches de sang en Gambie. En réalité, la Gambie a demandé un appui en intrants (poches vides) à la Pharmacie Nationale d’Approvisionnement pour résorber une rupture à son niveau. Ces procédures d’approvisionnement en intrants sont régulières et se déroulent entre centrales d’achats », ont écrit les responsables du Cnts dans un communiqué.


Procédure contre Hadjibou Soumaré: la Centif dément L’Obs

YERIMPOST.COM Il n’y a aucune procédure enclenchée contre Cheikh Hadjibou Soumaré. C’est, en substance, ce qu’a fait savoir la Cellule nationale de traitement des informations financières du Sénégal (Centif) dans un communiqué. En effet, cette structure de l’Etat rejette toute information qui ferait état d’une enquête contre l’ancien Premier ministre qui a déclaré sa candidature à la présidentielle de février 2019. Ainsi, la Centif dément le journal L’Observateur qui avait relayé cette information reprise par une bonne partie de la presse.


Babacar Gaye dément formellement Robert Bourgi

J’oppose un démenti formel aux déclarations de M. Robert Bourgi selon lesquelles Macky Sall et Me Abdoulaye Wade se sont vus et parlés, il y a quelques temps.

La position du Président Wade est claire. Aussi longtemps que Macky Sall continuera à fouler aux pieds les valeurs démocratiques que notre vaillant peuple a mis tant de décennies à générer et à consolider, tant qu’il continuera à refuser l’organisation d’élections libres, démocratiques et transparentes, s’appuyant chaque fois sur un Ministre de l’Intérieur militant de son parti et fonctionnant sous les pressions du Président, tant qu’il persistera à bâillonner les libertés en refusant systématiquement aux partis d’opposition les réunions, les rassemblements et les marches pacifiques, alors que l’exercice de ces droits est placé sous le régime de la déclaration et non sous celui de l’autorisation préalable, piétinant de ce fait les droits élémentaires de l’homme, les libertés publiques et, lorsque les jeunes, las de ces interdictions abusives interminables décident, malgré tout, de marcher, la police les arrête et, après quelques jours de garde à vue, ils sont déférés au parquet, jugés et condamnés pour marche ou manifestation interdite; tant que Macky Sall continuera à utiliser la justice pour combattre ses adversaires politiques par une pression constante sur les magistrats, il n’y aura pas de contact entre notre Secrétaire Général et M. Macky Sall.

Un exemple récent a choqué les Sénégalais. M. Badio Camara Président de la Cour Suprême devait passer à la retraite et partir, quelques mois avant le jour du scrutin. Macky Sall prorogea indûment son âge de départ à la retraite pour lui permettre de faire deux élections, une législative et une présidentielle. On devine aisément les termes du marché à la fois honteux et frustratoire pendant que de brillants et jeunes magistrats, mieux formés et honnêtes, piaffent et attendent d’occuper les postes supérieurs mais Macky n’ayant pas absolument pas confiance en eux les tient à distance.

Au total, Me Abdoulaye Wade n’entend pas avoir avec M. Macky Sall aucun contact, direct ou indirect, en dépit de l’activisme débordant des lobbyistes internes comme externes, tant qu’il persistera à demeurer sur la voie de la confiscation du pouvoir.




Fait à Dakar le 24 juillet 2018

Babacar Gaye

Porte-parole
de Maître de Abdoulaye Wade, Secrétaire Général National du PDS

Abdoulaye Diouf Sarr dément le patron de Prometra International

YERIMPOST.COM «Le Sénégal est un pays sérieux qui participe dans un dispositif global de gestion et de la surveillance de la santé, il est léger d’affirmer des choses comme ça». Le ministre de la Santé est catégorique à propos de la présence des médicaments cancérigènes dans nos officines de pharmacie. Abdoulaye Diouf Sarr s’inscrit en faux contre les déclarations du président de Prometra International.

Avant d’ajouter que cette supposée présence de médicaments cancérigènes au Sénégal est un débat qui affole et qui ne mérite pas d’être poussé.



Moustapha Ndoye

La Présidence dément un tweet attribué à Macky Sall indiquant que les chansons des artistes aux Lions leur portent la poisse

Une publication diffusée dans certains réseaux et imitant l’identité visuelle du compte Twitter de S.E.M. Macky Sall lui prête les propos suivants : « Il est temps de mettre des sanctions aux artistes qui ont composé des sons à nos lions. Vous portez trop la poisse comme @lafouine78… En tout cas qu’aucun d’entre vous ne fassent une chanson pour moi pendant les élections. Vous êtes avertis ».
Le Pôle Communication tient à préciser à l’attention de l’opinion qu’il s’agit d’une fake news et qu’un tel contenu n’a jamais été publié dans aucun des comptes de la Présidence.
Nous profitons de l’occasion pour inviter les citoyens à suivre massivement les comptes officiels de la Présidence pour s’assurer de disposer, à tout moment, de la bonne information relative aux activités présidentielles.

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE : www.presidence.sn Facebook , Twitter : @PR_ senegal

PRESIDENT MACKY SALL https://www.facebook.com/prmackysall/ Twitter : macky_sall

Le Chef de l’Etat, S.E.M. Macky Sall, félicite les Sénégalais pour leur détermination et leur enthousiasme à accompagner leur équipe nationale.



RFM dément avoir donné l’information sur la suspension de la loi sur le parrainage

YERIMPOST.COM Ci-dessous le mot de précision de RFM

Bonjour à tous ! Des sites internet ont fait dire à la Rfm ce qu’elle n’a jamais dit. Elle n’a jamais donné l’information disant que la loi sur le parrainage a été retirée ! Nous avons dit que la loi électorale va être retirée. Le président de l’Assemblée nationale a été saisie dans ce sens ! Parce qu’un comité discute sur la loi électorale, des modifications et modalités seront apportées ! Nous avons jamais parlé de parrainage ! Il faut certes reprendre les informations mais ne pas faire dire ce qui n’a jamais été dit ! Il y a une grande différence entre la loi sur le et les dispositions du code électoral !



Seydou Guèye dément Abdoulaye Wade

Le Porte-Parole National

 COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Après la défaite cinglante aux législatives qui l’a plongé dans une longue léthargie, le Secrétaire général du Pds, Abdoulaye Wade, tente de se rappeler au souvenir des Sénégalais de fort mauvaise manière. Le montage grossier, la manipulation et l’intimidation, tout y passe pour rebondir avec l’obsession maladive d’imposer au peuple sénégalais son fils. Tous les moyens sont bons : de la contre-vérité aux tentatives de déstabilisation. Revanchard et adeptes de l’intoxication, Me Wade et sa clique minuscule tapie au sein de la direction du PDS n’ont toujours pas compris que leur haine tenace et leur acharnement ignoble contre le Président Macky Sall n’inspirent que mépris à ce dernier et à l’Alliance pour la République. Le Communiqué de Me Abdoulaye Wade du 26 mai 2018, rendu public hier ce 28 mai en dit long sur les procédés mensongers, dignes des officines mafieuses de fabrication de fausses nouvelles à des fins de honteuse manipulation.

  1. La justice sénégalaise, encore moins le Président Macky Sall, n’ont jamais « ordonné » la saisie d’aucun bien de Me Abdoulaye Wade, ni sa maison du Point E, ni un quelconque immeuble. La procédure d’enrichissement illicite concerne son fils qui a été condamné à six ans avant d’être gracié par le Président Macky Sall. Toutefois, il reste sous le coup de la condamnation à payer 138 milliards de CFA. Si un huissier s’est rendu chez les Wade, c’est  uniquement parce que c’était la dernière adresse de M. Karim Wade. Aussi, parler de saisie d’une maison relève d’une contre-vérité manifeste pour abuser une opinion pourtant avertie.
  2. Me Abdoulaye Wade extrapole en affirmant que le Président Macky Sall a fait une déclaration de patrimoine de « 7milliards » qu’il aurait reçus de Me Wade. D’abord, le Président Sall n’a jamais fait une telle déclaration de patrimoine. Ce sont les officines mafieuses qui, au lendemain de l’alternance de 2012, incapables de digérer leur défaite, ont, du fond de leur posture revancharde et antidémocratique, tissé toutes sortes de contre-vérités pour porter atteinte à l’image du président nouvellement élu. Ensuite, le Président Macky Sall n’a jamais dit qu’il a reçu 7 milliards de Me Abdoulaye Wade pour la bonne et simple raison que cette somme n’existe que dans les officines mafieuses de ses auteurs. Me Abdoulaye Wade ne peut fournir aucune preuve du contraire.
  3. La calomnie, la haine, la diffamation et l’acharnement sont des armes de faiblesse. Le Président Macky Sall a tenu le pari, depuis qu’il était dans l’opposition, de ne pas regarder dans le rétroviseur. Depuis leur rupture historique conclue par la défaite sévère de Me Wade qui voulait, au prix de plusieurs morts, imposer son fils au peuple sénégalais, grâce à un projet de dévolution monarchique du pouvoir, le Président Macky Sall a fait preuve de grandeur et de hauteur au point de n’avoir jamais prononcé le nom de son prédécesseur. Il a refusé de descendre dans les bas-fonds où l’a voulu entrainer l’aile revancharde et extrémiste du PDS, préoccupé qu’il est par l’œuvre de redressement et de construction du Sénégal.

La haine viscérale et aveugle de Me Wade ne saurait nous détourner du seul combat qui vaille la peine d’être mené : celui du Sénégal libre et prospère, celui du bien-être du peuple sénégalais. C’est notre combat.

 

 

Fait à Dakar, le  28 mai 2018

Le Porte-Parole National

Seydou Guèye

Vidéo-130 millions volés chez le khalife: Touba dément et met en garde Madiambal Diagne

Ahmed Khalifa Niasse dément les proches de Khalifa Sall

YERIMPOST.COM Ci-dessous le communiqué qui nous a été envoyé…

Dons  de la Mairie de Dakar aux communautés religieuses

Monsieur Ahmed Khalifa Niasse affirme, de manière catégorique, que la Communauté Niassène de Dakar n’a jamais reçu de subsides de la Mairie de Dakar. De l’existence de l’Institution à nos jours.

Il rappelle, en outre, qu’il a eu à faire cette déclaration lors d’une émission de la 2STV (Tout Se Discute) du 15 juillet 2017 animée par Ya Awa et Paco Jackson. Il partageait le plateau, ce jour, avec Bamba Fall, maire de la Médina.

Bureau de presse du Palais Ahmadyana



Seydou Guèye dément Karim Wade

YERIMPOST.COM Ci-dessous le communiqué du porte-parole du gouvernement…

Dans un communiqué, Monsieur Karim Wade allègue qu’il a été victime, lors de sa libération le 23 juin 2016, d’une « expulsion de son propre pays pour prendre le chemin d’un exil forcé ».
Cette allégation est rigoureusement fausse.

Aussi, afin que nul n’en ignore, c’est sur la base d’une lettre de l’Emir du Qatar, appuyant une requête de la famille Wade, que le Président de la République Macky Sall a accordé, pour des raisons humanitaires, une grâce présidentielle à Monsieur Karim Wade.

A sa sortie de prison, il a quitté le Sénégal par vol privé en compagnie d’un de ses amis. S’il a pris volontairement cette décision, il en connaît seul les rasions. C’est certainement pour les mêmes raisons qu’il fuit la France, son autre pays, et l’Allemagne où ses amis de Fraport sont à présent mis en examen par la justice.

Serait-il interdit de séjour en France ou en Europe ?

Monsieur Karim Wade sait pertinemment qu’il doit faire face au Sénégal à des sanctions financières auxquelles il ne saurait se soustraire en vertu de la décision de justice prononcée à son encontre, le 23 mars 2015, par le tribunal.

Que le peuple sénégalais se rassure car force restera à la Loi ; tout dettier solvable s’exposant volontairement aux contraintes judiciaires appropriées en cas de refus de remboursement, conformément à la Loi.

Fait à Dakar, le 12 janvier 2018
Le Porte-Parole national
Seydou Guèye

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR