Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

Dr Ahmed Khalifa Niasse

De la zakat, de l’impôt et de la zakabilité (Dr Ahmed Khalifa Niasse)

Zakat est un mot arabe qui signifie, entre autres, valorisation. Sourate Djouma, Verset……… Sourate…….. En réalité il s’agit d’un impôt direct. Et contrairement à ce que beaucoup pensent, il ne s’agit pas d’une dévotion spécifique aux musulmans. Même s’il est indéniable que le Coran le place en troisième position après la prestation de foi et la prière canonique. Car la zakat s’applique à tous les citoyens de l’Etat islamique. Y compris les non musulmans. Lesquels représentaient 90% du premier État islamique. Et, ce, durant mille ans.

Pour cette catégorie de citoyens cette partie de la zakat s’appelle kharaj que l’on peut traduire par prélèvement.
L’autre sous produit de la zakat ce sont les droits de Douane. appliqués à l’importation des biens.
D’ailleurs ce mot douane a été emprunté à l’arabe. Par allusion au grand fauteuil à deux places que l’Agent Percepteur de l’Etat partageait avec l’importateur pour négocier la taxe à payer. Les droits étaient payés en nature sur le produit même. Y compris les produits de consommation frappés de prohibition pour les musulmans. Tels que les spiritueux et les porcins.
Le Khalife Omar avait recruté des agents non musulmans pour percevoir ces taxes (Djizyah ).. Il a lui même essuyé des critiques acerbes en son temps.
En ce qui concerne la zakabilité elle s’applique à tous les produits de l’économie.
Cependant certains confondent la zakabilité indirecte avec une non zakabilité.

De l’assiette.

L’assiette de la zakat se situe entre 2.5% qui le plancher et 20% qui est le plafond.
Nul ne peut percevoir moins de 2.5%. Ni plus de 20%.Ce taux plancher de 2,5% est appliqué à l’argent et aux métaux précieux Le plafond de l’assiette est de 20%. Exprimé en 1/5ème(khoumous). Il s’applique principalement aux butins de guerre, aux mines( fer, phosphate, pétrole) dont la désignation technique est roukaz.
Notons aussi la zakat sur le bétail. Comme les ovins, les bovins, les caprins et les camelidés. À laquelle ne sont pas soumises les bêtes de somme. Quel que soit leur nombre.
Quorum
*Ovins et caprins 40 têtes
*Bovins……… 30 têtes
*Camelidés… 5 têtes
Pour les Camelidés 5 têtes pour un ovin ou un caprin. Ainsi de suite.
Il faudra atteindre 25 chameaux pour sortir comme zakat un petit d’un an.
Pour le bétail seul l’élevage extensif paie la zakat. À l’exclusion de l’élevage intensif ainsi que les bêtes de somme. Tout autre cas obéit à la règle de la contribution indirecte.Il y a aussi la zakat sur les produits agricoles soumis à la zakabilité directe tels que le mil et le sorgho qui sont taxé s à 10%. Lorsqu’il s’agit de cultures pluviales. Leur irrigation à partir d’un puits dont l’eau est puisée par l’humain ou une bête de somme fera passer la taxe à 2.5%(roubh al oushour). Alors que si l’eau de surface est utilisée pour l’irrigation le taux sera en ce cas de 5%.(nisf al oushour).
Curieusement s’il s’agit de repousses naturelles dans des champs abandonnés où la personne ne fait que récolter le taux appliqué sur le même produit sera le khoumous, 1/5ème ou 20%. L’on constate ici que le taux de zakabilité peut varier sur un même produit et passer de 2.5% à 20%. Sans oublier les étapes des 5%et 10%.
Le régulateur, ici, étant l’effort.
Il s’entend ainsi que plus il y a un effort pour la production, moins il y a à payer. Ceci est d’ailleurs régulé par le Verset 69 de la Sourate 56 qui dit concernant l’eau de l’irrigation : »Est-ce vous qui avez descendu (irrigué) ou alors c’est nous qui l’avons descendue ? ».
Ainsi s’était posée chez nous, au Sénégal, une question très controversée sur la zakabilité du Guerté. C’est à dire de notre arachide. Et, ce, entre Seydi Hadj Malick Sy, le bien nommé, et mon grand père Elhadji Abdoulaye Niasse Le Grand, Fondateur de la Tidjanya Niassene. Lequel avait produit un livre intitulé Zakatou Guerté. Qu’il a écrit sur la question après s’être rendu au Soudan, à la Mecque, en Syrie et en Égypte. Avant de se rendre compte que le foustouk( pistache) est une arachide arboricole.
Ce long débat intellectuel qui était courant dans les daaraas n’a en rien entaché les relations entre mon grand père et Seydi Ousmane Sy, père de Seydi Hadj Malick.
La Zawya mère de la Tidjanyah de Fez avait tranché en faveur de Kaolack dont elle a salué la grande érudition.
L’attitude Niassene était très soucieuse de l’honnêteté intellectuelle.
Le point de vue juridique qu’elle a émis était économiquement en sa défaveur. Parce qu’elle s’est passée de milliers de tonnes d’arachide que les Talibes lui auraient apportés en guise de dîme.
Sur cette question que je viens d’évoquer je vous renvoie à l’article que j’ai publié consacré à la jurisprudence Elhadji Abdoulaye Niasse en la matière.
Zakatou Guerté ou la Jurisprudence Elhadji Abdoulaye Niasse.

Relation Zakat Impôt.

La zakat est un impôt destiné à la participation aux œuvres qui nécessitent un effort collectif. Tels que l’équipement de l’Armée, l’édification d’hôpitaux, d’écoles, de routes ou l’assistance aux démunis. Dans son pays et à l’endroit des siens.
Pour éviter la double imposition, l’un est déductible de l’autre.
Le Code des impôts devrait faire une déduction de la partie de l’impôt versée au titre de la Zakat. L’inverse est également valable.
L’histoire de l’impôt nous montre que Napoléon s’était inspiré, dans le Code du même nom, de la Charia islamique, notamment du rite malikite. Et, ce, pendant son séjour au Caire.
En créant l’Autorité du Waqf, c’est à dire Administration des Biens Religieux, l’Etat du Sénégal se doit de répercuter ladite décision aux Impôts. En vue d’harmoniser la relation entre cette autorité étatique et les Institutions fiscales.
À l’heure actuelle il existe un fonds de la zakat émanant du mouvement Salafiste (terroriste !) dirigé par Dr Ahmed Lo.
Un autre fonds, lui, est rattaché au Khalife Général des Mourides.
L’harmonisation de tous ces fonds vise la généralisation de la zakat pour ceux qui voudront y adhérer. Et pourquoi ne pas y ajouter Caritas ?
De toute façon un fonds de la zakat ne peut être que bénéfique pour l’Economie. Notamment pour le micro crédit qui peut être mutualité pour éviter les taux d’intérêt considéré comme usure par certains érudits.
C’est cela le sens du 3ème verset de la 2ème sourate, Baqara (la Vache) : »Ceux qui investissent ( dépensent) de ce qu’on leur a octroyé »

Dr Ahmed Khalifa Niasse

Nouvelle Zélande: Les martyrs musulmans de l’Eglise du Christ (Dr Ahmed Khalifa Niasse)

Il y a mille cinq cents ans le Coran pleurait, déjà, les chrétiens martyrisés par les Judaisants du Yémen. Et, ce, près de Najran dans le sud de l’actuelle Arabie Saoudite. Ashab- Al Oukhdoud
Curieusement c’est la minorité musulmane qui représente un pour cent de la population de la Nouvelle Zélande qui a été visée. La Nouvelle Zélande qui est un pays d’immigration, tout comme l’Australie qui a vu un de ses citoyens se défouler sur femmes et enfants venus avec leurs chefs de famille pour faire leurs dévotions.
Deux mosquées sont témoins du silence des dévots musulmans méditant le caractère éphémère de la vie ici-bas. Lorsqu’ils ont senti dans leurs entrailles les balles qui leur venaient de dos pour traverser leur corps.
Non seulement en plus de tous les qualificatifs c’est odieux mais le fait d’être visé de dos est en soi une abomination.
C’est l’Islam, cette religion dont le nom signifie la paix qui se voit attaquée par une personne dont on ne peut dire que du mal.
La lointaine contrée qui se trouve aux antipodes a vu les conversions se multiplier jusqu’à la dame Cheftaine de la Police. Elle même d’origine européenne . En d’autres termes on assiste à l’expansion de l’Islam à tous les niveaux de la société. Et, ce, dans toutes les contrées. Quelles que soient la culture et la tradition des personnes lambda comme des grands intellectuels.
Aujourd’hui première religion du monde, l’Islam est en passe de devenir la religion du monde. C’est à dire que dans cinquante ans plus d’une personne sur deux se dirigera vers la Kaaba pour ses dévotions. Les fêtes musulmanes seront partagées par toute l’Humanité. Et comme me l’avait dit mon ami Saint Jean Paul II en janvier 2002 à Assise lors d’une rencontre oecuménique : »Une église européenne sur deux deviendra une mosquée. Les musulmans n’ayant pas d’endroits pour prier les églises d’Europe restant vides faute de personnes venant les fréquenter »
Ainsi il est démontré comme dans le Coran qui nous dit avec insistance que les ennemis de l’islam ne menageront aucun effort pour vous séparer de votre religion.
Je voudrais, ici, inviter le Pape François, l’archevêque de Canterbury pour l’Eglise Anglicane, le Grand Rabbin de France, le Dalai Lama pour les Bouddhistes ainsi que tous les grands leaders religieux de ce monde à organiser une manifestation sur les lieux du massacre. Pour une prière oecuménique, à la fois, dédiée à la paix et condamnant l’acte.
Vous avez dit Charlie ?

Dr Ahmed Khalifa Niasse

De l’Egyptologie dans le Coran (Dr Ahmed Khalifa Niasse)

Le pourquoi de cet article est la confusion faite par les exégètes du Coran en ce qui concerne le verset où Dieu dit: « Les Nasranes (Chrétiens) ont dit que Jésus était le fils de Dieu »
Des juifs quant à eux ont dit que Ouziare est le fils de Dieu.
Bien des Rabbins répliquent en disant que Ouziare était le Prophète Ezra. Et que nulle part dans la Bible, notamment le Pentateuque, ni dans le Talmud, l’équivalent des Hadiths, il n’a été dit que Ezra était le fils de Dieu. Pensant ainsi démentir les propos coraniques taxant le Prophète (psl de confusion.
Or il y a lieu de rappeler que seule une minorité de juifs avait suivi Moise. Sourate 10 Verset 83 Et la majorité restée en Égypte adorait Osiris comme fils de Dieu.
D’ailleurs le s de Osiris ne se prononce pas. C’est un peu comme dans cauris, parvis……
Ce qui veut dire que c’est la prononciation coranique Ozeyr qui vaille.
Déjà le Coran contient le Livre des Morts. Tel que stipulé dans la Sourate 67, Tabaraka, à partir du Verset 2. : » Celui qui a créé la mort et la vie pour vous éprouver quant à la bienfaisance ». Tout comme dans la Sourate de la Grotte, Verset 18 où ils nous indiquent de prime abord, les concernant, qu’on les prendrait pour des vivants alors qu’ils sont morts. Une description des résultats de la momification. Alors qu’ailleurs ils nous parlent des deux solstices. Qui font que les rayons du soleil se trouvent à leur gauche pour un solstice et à droite pour un autre.
Mieux, le Coran nous indique que la grande pyramide, Kheops a été construite comme temple (Masjid) en idem. Au dessus des Dormants.
Le Coran décrit avec précision le plateau de Ghizeh. En disant qu’il s’agit de trois pyramides et que la quatrième c’est leur chien. Le sphinx.
Avant de bondir vers les pyramides situées à l’est du Nil. Telle que la Rhomboïdale, la Pyramide à Degré….. . Il va jusqu’au nombre de sept. Dont le huitième serait le Sphinx.
Mieux, ie Coran indique qu’à la vue des Dormants on est pris de panique. Or c’est justement cela la signification de Kheops. Khoufou (panique). Tout comme le sphinx dont le nom local est Aboul Hawl (père ou source de la peur).
Rappelons ici que depuis le régime du premier Pharaon il y a une lutte farouche entre le clergé constitué par la haute hiérarchie des prêtres qui tenait chaque Pharaon en otage par rapport à sa foi idolâtre. Et, d’autre part, des membres de la dynastie Pharaonique, monothéistes ceux là.
Il en est un exemple connu. C’est celui d’Akhnatol. Dont la capitale située à Tel Al Amarna fut saccagée avec l’effacement et la destruction de toute trace de ce Pharaon.
Les prêtres l’ ont fait remplacer par son propre jeune fils, alors enfant. Il s’agit de Toutankhamon
C’est ce risque qui a poussé les Dormants de la Grotte à se cacher après avoir été dénoncés. De peur de subir le même sort réservé à Akhnatol.
Le verset coranique de la Grotte nous apprend que ce sont de jeunes croyants à la foi pure. Sourate 18 Verset 10
À cette occasion il y a lieu de mettre l’accent sur le point de vue de ce que j’appelle l’Egyptologie dans le Coran. Car elle expose souvent des points de vue appartenant à la controverse entre scientifiques. Alors que d’autres fois elle les confirme avant l’heure.
C’est ainsi qu’elle nous parle des Pharaons qui ont amené des pierres dans la vallée par des câbles attachés à la pierre. Sourate 89 Verset 10
Là c’est le point de vue classique confirmé et validé.
Toutefois le Coran adhère à la Théorie des Polymers. Comme le stipule le verset..38… de la sourate….28. « Oh Haman(l’architecte en chef du Pharaon) allume le feu en dessous de la glaise (un mélange de sable, de pierres à chauffer) ». En d’autres termes la théorie des Polymers chère à Guimot et qui appartient à la controverse.
Il dit par là même et au même architecte : » Construis moi un haut monument pour que je puisse monter vers le Dieu de Moise. Ce qui confirme le voyage vers Orion censé être le siège céleste de la divinité. C’est à dire du Dieu de Moise. Rappelons que les Dormants de la Grotte sont appelés ici ceux de Raquim (glyphes ou hiéroglyphes)
Un jour, certainement, nous aurons à approfondir l’Egyptologie coranique. Textes dans lesquels on trouve le nom Égypte. Où le Coran indique le culte de l’Egyptologie. Comme c’est le cas des Rose Croix. Amok.
Par ailleurs la Kaaba a été construite par le Prophète Patriarche Abraham. Après son séjour en Égypte. Accompagné de son fils Ismael dont la mère Égyptienne était Hagar. Hagar signifiant Pierre.
Doit-on indiquer aussi que le quatrième . aïeul du Prophète (psl) n’est autre que Abdou Manaf ou Manoufi ? Qui signifie Égyptien. Le nom Manouf ou manaf renvoie à Memphis.
Même la cité du Prophète (psl) Medine s’appelle Taiba, c’est à dire Thebes.
Le mot Louxor désigne les Palais Al Khoussaur.(Taureau de Athor). C’est notamment le cas de Iram ou Aram Be que le Coran nous décrit dans la sourate Walfadjri versets 8 à 11.
Aram Be, la cité aux nombreux piliers et dont l’équivalent n’a été créé nulle part. Évoquant par la même Aad et Thamud. Deux appellations. L’une plus ancienne que l’autre. Et qui évoquent la civilisation Pharaonique à deux époques différentes et qui se mesurent en milliers d’années.
D’ailleurs en Arabe tout pôle urbain est un masr ou misr. Nom qui désigne l’Égypte, dont le pluriel est amsar.
Nous mettons un terme en abrégeant ainsi cet article. Au risque d’être pédant.
L’Egyptologie coranique n’est pas une chimère.

Dr Ahmed Khalifa Niasse

Laissez les Pangols tranquilles (Dr Ahmed Khalifa Niasse)

La campagne électorale qui s’était accaparée de l’actualité et des média a caché une activité consistant à détruire des lieux culturels Sereres habituellement appelés Pangols.
Les auteurs de ces destructions sont des Salafistes prétendant lutter contre le paganisme.
Pour comprendre les Pangols qui signifient Serpents sachez qu’ils sont la survivance de pratiques culturelles et cultuelles. Et qui remontent au Ouagadou ou Empire du Ghana si vous préférez.
Rappelons que l’Empire du Ghana dont la capitale Koumbi se situe aujourd’hui en Mauritanie, non de sa frontière avec le Mali actuel, remonte à plus de trois mille ans. C’est à dire antérieure à la Bible, aux Évangiles et au Coran.
Si vous allez à Marrakech, devant la place de la mosquée Alphana, vous verrez des Pangoliens avec leurs Serpents. Ce sont les Gnawa ou Ghanawa. C’est à dire d’anciens citoyens de l’Empire du Ghana.
Les personnes se réclamant du Salafisme Daeshien n’ont qu’à s’abstenir de détruire des locaux culturels qui nous sont communs.
L’Islam, lui même, a réhabilité des pratiques religieuses ante islamiques.
Notre ministre de la Culture ferait mieux de ne pas se montrer inactif. C’est gravissime.
Le Représentant de l’UNESCO de même.
Les vidéos montrant les barbichettes s’adonnant à la destruction des Pangols circulent dans Facebook. Sans que personne ne réagisse. C’est inadmissible.
Laissez les Pangols tranquilles.

Dr Ahmed Khalifa Niasse

Présidentielle 2019. Ce que l’on reproche à Macky (Dr Ahmed Khalifa Niasse)

Devenu virtuose de la chose politique et, ce, depuis son passage au stratégique Ministère de l’intérieur, il s’est tracé un chemin pour accéder au Palais. En alternant l’utilisation du pouvoir et la contestation de celui-ci.
Cette bonne ingénierie doublée certainement d’ingéniosité permet à l’homme de devenir maître à la place du maître.
Directeur de Campagne de Wade en 2007. il a acquis une certaine expérience quant aux techniques du vote.
Ayant gagné successivement une Présidentielle et des Législatives en 2012, des Locales en 2014, un Référendum en 2016 et des Législatives en 2017, il en a tiré la conclusion suivante
# Il existe une hémorragie électorale en sa défaveur dans la région de Diourbel dont le centre de gravité se trouve à Touba Mosquée.
# À Thies il y avait une hémorragie aussi. Mais de nature et de cause différentes. D’où la peur d’une métastase de la chose. Comme cela se passe en médecine dans le cas d’une leucémie.
# À Dakar la chose n’était pas meilleure.
À sa place certains auraient réagi en passant par le duo menace- corruption pour finir par se rendre à l’évidence lors de la lamentation des perdants. Tout en qualifiant les gens de traîtres.
D’autres s’adonneraient aux produits mystiques provenant des cases obscures de je ne sais où. Avant de se rendre compte de la véracité de l’adage Wolof :# Yallah Yallah bay sa tool# Évoquer le ciel tout en prenant les voies champêtres.
Or c’est cette méthode laborieuse que l’ingénieur des entrailles de la terre a prise pour sortir un # métal jaune #. Et dont les femmes raffolent pour en faire des parures à l’instar des gagnantes de 2019.
En quoi faisant ?
Dans la géologie de la politique c’est le déplacement d’une petite pierre qui finit par créer un grand tremblement de terre..
Lui s’est évertué à éviter les éboulements.
En d’autres termes il est allé créer au Fouta un nouvel électorat dimensionné sur celui de Diourbel en tant que région. Et avec la différence de taille que ce nouvel électorat lui donne des scores # Soviétiques #
Cette opération n’est pas différente de la perfusion de produits sanguins chez les hémorragiques.
L’opération en question s’est accompagnée d’une activité visant à soigner toutes les plaies ouvertes ( Thies, Grand Yoff, Guediawaye….) pour diminuer l’effet hémorragique.
Et l’effort a payé.
Le malade est guéri, il a repris ses forces. Et il est revenu sur le ring pour triompher glorieusement.
Et comme dans tous les combats historiques depuis Mathusalem le désastre chez l’ennemi est mesurable par la taille de l’étonnement.
Macky aurait été défait s’il s’était laissé agir par l’événement. Mais comme aimait à le dire Leopold Sedar Senghor # Il a agi sur l’événement. #
Cela veut dire ce qu’un leader paresseux comme l’animal du même nom n’a pas fait devant un Koliyabe né combattant. Et devenu par la même un grand combattant.
Non, les courbettes de façade devant la gent maraboutique n’ont plus l’effet d’une baguette magique.
Les baguettes sont toujours de ce monde. Mais les baguettes magiques, quant à elles, appartiennent à un autre monde qui n’est pas celui de la réalité.
Un rêve politique s’est brisé sur le mur de la réalité.
Revenons à St Thomas d’Aquin qui dit qu’il ne croit qu’en ce qu’il touche.

Dr Ahmed Khalifa Niasse

De l’immensité de Wade et de la petitesse du PDS dont il est l’otage (Dr Ahmed Khalifa Niasse)

L’homme que j’ai vu ce mardi 19 février 2019 et que je fréquente depuis cinquante ans a certainement perdu de son entièreté. Toutefois, l’homme est immense. Faisant partie des principaux acteurs de la vie politique, économique et sociale de notre pays. Talonnant Cheikh Anta Diop, Leopold Sedar Senghor, Mamadou Dia et Lamine Gueye qui sont ses devanciers.
L’homme le plus diplômé d’Afrique est aussi celui qui a écrit le plus d’ouvrages spécialisés sur le développement.
Penseur hors gabarit, l’homme est de dimension universelle. Et appartient désormais à la race des »immortel ».
Patient, il a mis trente ans avant d’arpenter les allées du pouvoir.
Toutefois, comme le condor, le chasseur qui cherche à mettre fin à son envol se trouve tout au bas dans la vallée.
Wade est certainement l’otage d’une famille et de l’un des dizaines de partis issus de son école. Et qui se réclament de son enseignement.
Du PDS rénovation de Serigne Diop à l’APR de Macky Sall, en passant par le Rewmi de Idrissa Seck, le Bokk Gis Gis et, même, le FAP que j’ai créé le Premier Août 2000……..
Sur son soutien à Macky Sall cela saute aux yeux. Parce que d’abord, il l’a créé, poussé et favorisé.
Or de la doctrine même de Me Abdoulaye Wade : »Il y a deux manières d’aider quelqu’un. L’une est simplement de le laisser passer ». Ce qui est le cas.
Lui même dit: »Il y a deux manières de se réclamer de quelqu’un. L’une est de le contester. »
Si Macky l’a contesté c’est le cas aussi.
Wade n’est pas du genre à se faire marcher sur les pieds. Il approuve ma position.
Lui même, et à ma demande, a écarté tous ses accompagnateurs, sans exception. Avait-il quelque chose à leur cacher ? C’est aux lecteurs d’en tirer les conclusions.
Comment est ce qu’un comité directeur peut attester d’une séance dont il était écarté ?
Les membres de ma famille n’y étaient pas non plus.
C’est cet accaparement de la personne et de la personnalité de Wade qui fait que cette fois ci il cherche et obtient une échappatoire.
Cela me rappelle une anecdote qui s’est déroulé lors du Sommet de la Conférence Islamique de la Mecque. Alors que nous étions au Palais de Minna à un dîner offert par le Roi Abdallah Wade et moi échangions des anecdotes humoristiques. Nous vîmes alors au loin un membre de sa famille venant vers nous. Il se cacha derrière un pan de mon grand boubou de peur que cela lui soit reproché.
Ce qui vient d’être dit donne une idée de la situation de mon ami, frère aîné. Tout à la fois mon Maître et mon Disciple comme il s’en est réclamé lui-même. N’est ce pas que dans la vidéo mise en ligne à cette occasion il a déclaré sans ambages : »Tu peux m’engager là où je ne voulais pas m’engager. Et me désengager aussi »?
Nous détaillerons le moment venu. Mais en attendant je lui ai dit : »Toi et moi votons Macky »

Dr Ahmed Khalifa Niasse

µ (pi), la première lettre du Coran (Dr Ahmed Khalifa Niasse)

Sans pouvoir lire la dimension mathématique du Coran l’on est relégué à la version PDF faite pour un minimum d’entendement en la matière. Ainsi, le premier verset de la première sourate chronologique dit explicitement : « Apprends par µ (pi) le nom de ton Seigneur qui a enseigné par µ (pi) à travers le calam( tout moyen d’écriture) » Nous savons ainsi que bismilahi se lit µ (pi), nom de Dieu. Pour le µ (pi) des mathématiciens les Arabes choisissent la lettre t tréma, comme c’est le cas pour les deux lettres qui ont donné leur nom à la sourate du même nom, TAHA qui signifie en Arabe piétiner. Cette lettre elle-même est désignée en wolof par TA TANK. C’est-à-dire la lettre qui ressemble à un pied.




Lorsque nous serons arrivés au bigbang le µ (pi) nous apparaitra net. Et si nous écrivons ce mot en Arabe l’on finit par comprendre que bigbang est égal à kun fa yakun. Qui nous renvoie à une double sonorité nous faisant penser à la dimension musicale des mathématiques des pythagoriciens et non des pythagoriens. Or, qui dit sonorité dit vibration, et qui dit vibration dit énergie(e=mc2)

Ce qui vient d’être dit  nous éclaire par rapport à la physique quantique qui prône un multivers, (alamina du deuxième verset de la première sourate (multivers)),  à onze nœuds symbolisant le chapelet primordial. Et dont le multiple nous a été recommandé par le Prophète (psl) qui nous a demandé de citer le nom de Dieu trente trois fois (baqiyatou as salat). Lesquels multipliés par trois, à leur tour, nous hissent au nombre sacré des quatre vingt dix-neuf noms de Dieu.

Mon propos vise à démontrer l’existence d’une lecture mathématicienne du Coran. Même si, pour y accéder, il faut faire plus qu’apprendre. Là il faut non seulement savoir, mais savoir comprendre.

Ainsi, le Coran nous dit à propos de la première sourate, la Fatiha, qu’il s’agit bien d’un double sept. C’est à dire  qu’entre les sept lignes de la Fatiha il y a sept autres lignes qui se trouvent entre les lignes. Il s’agit de la dimension mathématique de la Fatiha.

Nos maîtres, Mame Khalifa Niasse, mon père, mais aussi son frère Baye Niasse, nous apprenaient que la Fatiha était l’extrait ou le concentré du Coran. Et que le bismilahi était, à son tour, le concentré de la Fatiha. Lequel bismilahi était concentré dans le b, c’est-à-dire dans le µ (pi.)

En nous prodiguant son enseignement Baye Niasse nous disait : « Je me dois de m’efforcer pour que vous puissiez savoir comment on peut fixer le point du B arabe. Une des deux choses pourrait en résulter. Ou vous aurez tout compris et mon enseignement s’arrêtera alors. Ou vous n’aurez rien compris. Et l’enseignement continuera de toute façon, mais inutilement. »

Pour corroborer tout cela il y a lieu de se pencher sur les points diacritiques du Coran et qui sont au nombre de trois. C’est-à-dire qui symbolisent les trois nombres naturels : 1, 2 , 3.

A y réfléchir nous voyons que le premier parmi ces points diacritiques est celui qui est matérialisé par le µ (pi) ou le b si vous préférez. Ce même point diacritique va faire une ascension pour matérialiser le n, nour( lumière) .




En d’autres termes, et sans chercher à être pédants en la matière, les lettres diacritiques du Coran mises en mouvement donneraient exactement le mouvement croisé des atomes. C’est-à-dire ce que les atomes font au sein du laboratoire de l’INSERN. Le bombardement des particules.

Pour cette brève réflexion il s’agit de donner des indications sur la dimension mathématique du Coran. Laquelle nécessite l’écriture d’un livre qui serait le vrai TAFSIR.  C’est-à-dire la véritable traduction du Livre du Savoir par excellence. Et qui commence par ceci : «  Apprends par µ (pi)(la constante d’Archimède) le nom de ton Seigneur. Celui qui a enseigné par le calam, il a appris à l’homme ce qu’il ne saurait ».

Dr Ahmed Khalifa Niasse

Catastrophe aérienne en Algérie: La Zawya Tijaane du Dr Ahmed Khalifa Niasse organise les prières de l’Absent

Communique du Bureau de Presse du Palais Ahmadyana

Catastrophe aérienne en Algérie : La Zawya Tijaane du Dr Ahmed Khalifa Niasse organise les prières de l’Absent.

 

A cette occasion le Dr Ahmed Khalifa Niasse demande à toutes les mosquées du Sénégal d’en faire de même. Et, ce, conformément aux recommandations du Prophète (psl) en de pareilles circonstances.

Tout en exprimant sa douleur il présente ses condoléances à l’ambassade d’Algérie au Sénégal, notamment à Son Excellence Monsieur Abdel Aziz Bouteflika et au peuple algérien. Il en fait de même à l’endroit de la Zawya mère de Ain Maady, à celle de Tamacine.




                                                                                             DAKAR LE 13 AVRIL 2018

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR