Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

fait - page 2

Bamba Ndiaye fait les yeux doux à Macky Sall

YERIMPOST.COM Bamba Ndiaye est prêt à travailler avec le président de la République. La seule condition que pose l’ancien ministre des Affaires religieuses sous Wade, c’est que le président Macky Sall prenne en charge les préoccupations des islamologues et autres arabophones. Bamba Ndiaye a fait cette déclaration à l’occasion du forum sur la religion et la citoyenneté organisé par Serigne Abdou Samath Mbacké. Un appel du pied du désormais ex-collaborateur du Grand parti de Malick Gackou puisque cette sortie est perçue comme un premier pas vers une transhumance de Bamba Ndiaye vers les prairies marron-beige de l’Alliance pour la République.

Jakaarlo Bi: Révélations sur cette polémique qui a fracturé l’équipe et fait craquer Khalifa Diakhaté

YERIMPOST.COM Votre blog préféré a fait une plongée dans les coulisses de la polémique qui a secoué Jakaarlo Bi pour démêler le vrai du fantasme et reconstituer les faits marquants depuis cette soirée du 9 mars, à la minute où le « professeur » Songué Diouf a lâché cette phrase fatidique dans laquelle il fait un lien entre l’habillement indécent des femmes et les viols. La bombe était lâchée. Les autres chroniqueurs, qui n’ont rien relevé, ne se doutaient pas à ce moment que cette phrase allait déclencher une forte, violente et interminable crise.

Dès le lendemain, intellectuels, commentateurs, associations… se sont emparés de ce dérapage verbal. De dénonciations en indignations, de démentis en corroborations, le débat entre anti- et pro-Songué s’est intensifié et a gagné en virulence. Les femmes ont multiplié les récriminations, les associations féministes sont montées au créneau. Songué Diouf a fait une sortie qui a ajouté à la controverse, tentant d’expliquer ses propos et déclarant les assumer alors que l’opinion attendait de lui des excuses plates.

Le pic de la polémique a été atteint lorsque le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) s’en est mêlé pour condamner les propos du « professeur » et mettre en demeure TFM de ne pas rediffuser l’émission.

L’un des chroniqueurs, Bouba Ndour, sans doute échaudé par la tournure prise par la crise, s’est publiquement désolidarisé de son collègue, estimant qu’il devait présenter des excuses au lieu de se fendre d’explications. Cette sortie a fracturé l’équipe et mis sur la sellette Khalifa Diakhaté, le présentateur qui a fait recruter dans le talk show ce « professeur » têtu par qui le scandale est arrivé.

Pour ne rien arranger, les associations féministes ont porté l’affaire en justice, servant une citation directe à Songué Diouf, à Bouba Ndour et à Khalifa Diakhaté pour apologie de viol, injures publiques, stigmatisation d’un sexe… A partir de ce moment, a appris Yerimpost, la direction du groupe Futurs Médias a commencé à manifester des signes d’irritation qui sont parvenus aux oreilles de Songué et de Diakhaté.

Cette affaire est mal tombée pour ce dernier. Alors que les attaques s’intensifiaient en interne et dans les médias contre lui, Khalifa Diakhaté a fini par craquer et  décider de démissionner.

Sa décision était déjà prise lorsque, le 16 mars, dans l’après-midi, Charles Faye, l’aîné de l’équipe, réunissait tout le monde dans un restaurant au bord de la mer, sur la corniche des Almadies, dans le cadre d’un exercice de catharsis. Ils se sont dit des vérités. C’est cette légère décrispation qui a permis la tenue de l’émission de ce même soir. Mais, dès qu’ils ont quitté le bar, tous ont lu sur la page Facebook du présentateur le texte annonçant sa démission.

Khalifa Diakhaté est passé présenter cette dernière émission, avant de s’éclipser aussitôt après, prenant le soin de fermer son téléphone portable pour ne pas avoir à parler de sa décision à quiconque. Certainement pour éviter qu’on essaie de le pousser à changer d’avis.

La phrase du « professeur » Songué Diouf a été à tout le moins toxique…

Une enquête Yerimpost, www.yerimpost.com



Vidéo: Bamba Fall et Aliou Sall: ambiance gaie… Bamba a fait son choix





Karim Wade fait fi de l’injonction de Doha !

YERIMPOST.COM Selon Le Quotidien, Karim Wade a reçu une injonction de Doha lui interdisant de mener, depuis le Qatar, des activités politiques. Une mesure que le gouvernement qatari aurait prise suite à une interpellation de Dakar. En réalité, Wade-fils ne semble pas être impressionné par ce rappel à l’ordre des autorités qataries. Le candidat du Pds semble déterminé à mener ses opérations de conquête des suffrages.

Suite au sinistre qui a frappé les populations de la Langue de Barbarie, à Saint-Louis, l’ancien ministre a dépêché Mayoro Faye, membre du Comité directeur (CD) du PDS, pour s’enquérir de la situation et apporter son message de réconfort. Le chargé de la communication dit avoir constaté « de visu les dégâts ». Selon les propres termes de l’envoyé du fils de Wade, « plus d’une vingtaine de familles est dans la rue. Toutes les maisons sont à terre. L’État est complètement absent… ».

Karim Wade fait de la politique envers et contre tous.

Pour des calculs politiciens, Alioune Sarr fait arrêter la construction d’une case de santé à Tatene Sérère

YERIMPOST.COM Les travaux de réhabilitation et d’extension de la case de santé de Tatene Sérère (commune de Notto Diobass) font l’objet d’une vive polémique. L’autorité administrative a pris la décision de suspendre les travaux de la case de santé, suite à une requête du maire Alioune Sarr, par ailleurs ministre du Commerce. Lors d’une assemblée générale, les populations ont dénoncé une décision politique, pour la simple raison que l’initiateur des travaux est un adversaire potentiel du maire lors des prochaines locales. Ainsi, elles ont menacé d’organiser une marche de protestation, informe le journal L’As.

Saint Louis: la mer fait encore des dégâts

YERIMPOST.COM Les villages de Pilote Bar, Mourir et d’autres localités dans le Gandiole situées sur le littoral ont été envahis par ces vagues déferlantes qui ont atteint une hauteur de 3 à 4 mètres. Le danger a atteint son paroxysme dans cette partie du département de Saint Louis, nous informe L’As. « Notre situation est plus dangereuse que celle qui sévit sur la langue de Barbarie. Une vingtaine de maisons ont été endommagées », a expliqué Abdoulaye Diop, un habitant de Gandiole.

Audio- Thione Seck fait des révélations sur Youssou Ndour…

Que fait Abdoulaye Wade au Qatar ?

YERIMPOST.COM Dans sa livraison du jour, Libération nous apprend que l’ancien chef de l’Etat sénégalais séjourne depuis quelques jours à Doha. Un déplacement de Me Abdoulaye Wade pour voir son fils Karim qui y vit depuis son élargissement de prison. Hormis les retrouvailles entre père et fils, les Wade profiteront certainement de l’occasion pour parler de la chose Sénégal, nous dit le journal.
 
 
 
 
 

Macky Sall fait pleurer Wally Seck

YERIMPOST.COM A l’ouverture du forum du parlement de la Cedeao qui se tient à Dakar depuis ce 12 février, le chanteur Wally Ballago Seck a offert une prestation digne de lui. A la fin de sa prestation, le jeune chanteur s’est adressé au chef de l’Etat qui présidait l’ouverture de la rencontre pour lui témoigner toute son admiration. Il s’est exprimé en ces termes : « Mon cher président, je vous admire ! Tout le monde est conscient du travail que vous faites pour l’émergence de ce pays. Je vous conseille de ne jamais regarder derrière. Foncez droit au but ! » Des mots qui n’ont pas laissé le président de la République indifférent? A sa prise de parole, il a salué le talent de son « fils » Wally Seck, sans oublier celui de son père, Thione Seck. Très touché par ces paroles, le Faramareen n’a pu retenir ses larmes.




° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR