Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

général

Le général Lamine Cissé inhumé à Yoff

YERIMPOST.COM  L’ancien Cemga et ancien ministre de l’Intérieur, le Général Lamine Cissé, repose désormais au cimetière musulman de Yoff. Il a été inhumé ce dimanche 21 avril. A noter qu’à la levée du corps qui s’est déroulée un peu plus tôt à la morgue de l’hôpital Principal, le chef de l’Etat était représenté par le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, et Me Sidiki Kaba, ministre des Forces Armées. Parents, amis et proches étaient également venus rendre un dernier hommage à cet homme d’une dimension exceptionnelle. Le général Lamine Cissé est décédé vendredi dernier à l’âge de 80 ans.

Hommage: qui était le général Lamine Cissé ?

Le général d’armée Lamine Cissé, né le 1 à Sokone (Sénégal), est un officier général sénégalais ayant exercé les fonctions de Chef d’état-major général des arméesMinistre de l’Intérieur, chef Bureau des Nations unies en Afrique de l’Ouest.

Sorti de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr Coëtquidan (France) en 19632, il est de la même promotion que le Général Mouhamadou Lamine Keita ancien CEMGA.

Le général Cissé est diplômé de l’Université de la défense nationale de Washington (National Defense University) dont il est admis en 1992 dans le Hall of Fame3.

Il est aussi diplômé du Centre des hautes études en défense nationale de Paris et de l’École d’État-major de Fort Leavenworth College, à Kansas City dont il a été le premier Sénégalais à être breveté. Il a également suivi les cours de l’Université de Rennes.

Il commence sa carrière professionnelle comme commandant d’Unité en 1964.

Jeune officier, Il a été aide de camp du ministre des Forces Armées Amadou Karim Gaye.

De retour au Sénégal en 1978 après avoir dirigé le contingent d’observateurs pour la supervision du cessez-le-feu entre le Front de Libération Moro et le gouvernement des Philippines, à l’époque du président Marcos (entre 1976 et 1978), lieutenant-colonel, il est nommé adjoint logistique du sous-chef d’état-major général des Armées et chef de la division études générales.

Entre 1984 et 1987, il est directeur de l’École Polytechnique de Thiès,

Entre 1987 et 1991, il est directeur de la sécurité publique au ministère de l’Intérieur, au plus fort de la fameuse grève des policiers (1987) et de la présidentielle mouvementée de 1988 qui a abouti à la réélection contestée du président Diouf et à l’instauration d’un couvre feu et à l’emprisonnement de l’opposition.

Le 1er juillet 1993, promu Général de Brigade il est nommé inspecteur général des forces armées.

Le 1er juillet 1996, il est nommé Chef d’état-major général des Armée par le président Abdou Diouf. Il devient ainsi le premier Inspecteur Général des Forces Armées (Sénégal) à accéder au poste de Chef d’état-major général des armées7e Cemga de l’armée sénégalaise, il remplace à ce poste le Général Mouhamadou Lamine Keita qui fut nommé ambassadeur en Allemagne. Il crée la zone militaire no 7 de Kolda dont le premier commandement est assuré par Babacar Gaye.

Premier militaire sénégalais à occuper le poste stratégique de Ministre de l’Intérieur (Sénégal) en 1997, il a organisé les élections législatives de mai 98 et les élections présidentielles de février et mars 2000 (deux tours) à la suite de laquelle l’alternance politique est intervenue au Sénégal sans effusion de sang. Le Général Niang lui succède à ce poste dans le premier gouvernement du premier ministre Moustapha Niasse nommé par le président Abdoulaye Wade fraîchement élu.

Le Kofi Annan le nomme Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies et chef du Bureau des Nations unies pour la consolidation de la paix en République centrafricaine (BONUCA).

Le 12 septembre 2008, le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, a provisoirement réaffecté le général Lamine Cissé à la tête du Bureau des Nations unies en Afrique de l’ouest.

Il est président fondateur président de l’Observatoire international de la démocratie et de la gestion des crises et conflits (OIDEC) basé à Dakar et fondé en avril 2000.

En février 2010, quelques mois avant l’élection présidentielle guinéenne du  qui marque une transition politique significative, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et le Bureau des Nations unies en Afrique de l’Ouest lui confient une mission en Guinée : avec une équipe d’experts, il est chargé d’y évaluer le secteur de la sécurité afin de préparer une restructuration des forces armées4.

En mars 2013, il est nommé sur la proposition de la classe politique guinéenne comme facilitateur international dans la gestion de la crise électorale par le représentant spécial des Nations unies dans la région Saïd Djinnit.

Le Général Cissé est titulaire de plusieurs décorations nationales et étrangères. Il a été le premier officier – toutes nationalités confondues, y compris la française – de sa promotion de Saint-Cyr (BirHakeim 1961/63) à être décoré de la Légion d’honneur pour son rôle aux Philippines dans la libération d’un otage français, Pierre Huguet.

En 2008, le Centre d’études stratégiques de l’Afrique (CESA) à Washington lui décerne le Prix du visionnaire (Visionary Award)5.

Le , l’Université de la défense nationale de Washington – dont il est diplômé – lui décerne le titre de docteur honoris causa6. Le général Cissé devient ainsi « le premier non Américain et le premier Africain à recevoir cette distinction ».

Nécrologie: Décès du général Lamine Cissé

YERIMPOST.COM  Le dernier ministre de l’Intérieur sous Abdou Diouf n’est plus. Le général Lamine Cissé, ancien Cemga, est décédé ce vendredi, nous apprend-t-on. La rédaction de Yerimpost s’associe à la douleur et présente ses condoléances à sa famille.

Vidéo: Remaniement: Seydou Gueye écarté du secrétariat général du gouvernement

Vidéo- Revivez la visite de Macky Sall chez le khalife général des tidianes

Regroupement général des Sénégalais du Canada: Mois du Sénégal 2019

Le Regroupement Général des Sénégalais du Canada (RGSC) est une organisation à but non lucratif, apolitique et non confessionnelle qui fédère l’ensemble des associations sénégalaises du Canada. Le RGSC a été créé, officiellement, le 26 septembre 1994 par des membres de la communauté sénégalaise au Canada. Par ses réalisations, elle existait toutefois, bien avant cette date.
L’ambition du RGSC, depuis sa création, est de regrouper l’ensemble de la communauté sénégalaise vivant au Canada.
Le RGSC tente, à travers ses activités, de jouer son rôle dans la promotion de la culture et des valeurs sénégalaises au sein de la communauté canadienne, renforçant ainsi les liens et échanges entre la communauté sénégalaise et les différentes communauté présentes au Canada. Par ailleurs, le RGSC sert de cadre culturel, d’entraide, d’aide à l’intégration et de socialisation entre les différents membres de la communauté sénégalaise.
Chaque année, au mois d’avril qui représente le mois de notre indépendance, le RGSC organise son évènement phare : LE MOIS du SENEGAL.
Cet événement, donne lieu à l’organisation d’une soirée bénéfice pour le financement des différents projets, d’une série d’activités interculturelles, sociales, économiques, ainsi que la tenue d’une série de conférences ; notamment lors de la journée économique.
Dans le cadre de la journée économique mais aussi du Mois du Sénégal 2019, une mission est dépêchée au Sénégal pour une durée d’une semaine, à savoir du 12 au 18 novembre 2018 afin de rencontrer nos partenaires, de nouer de nouveaux partenariats mais aussi de promouvoir l’évènement au niveau des médias.
Programmation provisoire
 04/04/2019 : Fête d’indépendance
 06/04/2019 : Ouverture/ Miss Sénégal Canada
 13/04/2019 : Kermesse
 20/04/2019 : Journée Thiossane
 21/04/2019 : Mini-Tournoi Soccer
 27/04/2019 : Journée économique : Thème : Comment protéger et privilégier le secteur privé national dans un contexte de libéralisation économique mondiale
 27/04/2019 : Soirée clôture







M. le président de la République, limogez le directeur général des élections pour « faute lourde »

YERIMPOST.COM M. le président de la République, le document publié par la direction générale des élections, à l’issue de la réunion du 27 août, est ainsi intitulé: « Liste des coordinateurs ayant retirés les supports de parrainage ». La manière d’orthographier le mot « retirés » est indigne des mentions « République du Sénégal » et « Un peuple-Un but-Une foi » (notre devise nationale) qui titrent le document.

Pour l’exemple, et par égard à cette image majestueuse qui doit auréoler l’Etat et la République, je vous demande de limoger le directeur général des élections et de nommer à sa place une personnalité qui ne va plus « verser la figure du Sénégal par terre », pour reprendre le jargon ivoirien.

On ne le dira jamais assez, tout pouvoir repose sur la prestance, le prestige, le mythe… Les serviteurs de l’Etat à un certain niveau n’ont pas droit à l’erreur. Cette erreur du directeur général des élections est une faute, une faute lourde, au regard de tous les moyens mis à sa disposition, à commencer par un prolixe chargé de communication.

Au-delà de lui, M. le président de la République, vous donnerez le signal, à travers son limogeage, que les documents de l’Etat du Sénégal doivent être définitivement expurgés de fautes d’orthographe, de grammaire, de syntaxe…




Cheikh Yérim Seck

Images+vidéo- Touba: Idrissa Seck en tête-à-tête avec le khalife général des mourides





 





 

Par devoir de vérité à mon guide: A Serigne Babacar Sy Ibn Mansour, khalife général des tidianes

Je  m’adresse à vous avec un gage de mon respect, de reconnaissance de votre grandeur et de la dimension d’homme religieux que vous êtes. Quoi que je juge peu courtois de vous interpeler je compte cependant assez sur votre compréhension de la situation actuelle. Considérez que je ne puis rien vous apprendre, que de rapporter de manière fidèle à vous et à qui le veut les réels propos de M. Idrissa Seck qui vous ont valu votre sortie. Considérez que si je devais adhérer à la philosophie de Rewmi, ce serait sans l’ombre d’un doute assujetti à la pertinence de son programme.

Pour éviter de tomber dans l’incompréhension, je n’userai pas de commentaire juste vous rapporter les propos.

A M. Seck, de dire,




«Les relations entre Israël et les arabes sont nées d’une querelle de demi frère.Il faut qu’ils le comprennent, c’est une querelle de demi-frères parce que c’est la noble juive Sahara qui craignant avec l’âge que son mari Abraham n’ait pas de descendance conformément à la promesse du tout puissant lui a suggéré d’ensemencer Agar qui était sa servante pour avoir cette descendance. Et une fois que Abraham a ensemencé Agar et a eu Ismaïl, Sahara a été jalouse et lui a demandé de chasser Agar de la maison. Ce que Abraham a fait puisqu’il était fou amoureux de Sahara. Le prophète Abraham.

Donc tous les prophètes sont descendus de la branche de Is-hakk c’est à dire Izak jusqu’à Jésus c’est tous des juifs, Jésus était un Rabin juifs. Ensuite, un beau jour un arabe bédouin d’Arabie leur dit je suis celui qui clôture la liste et je suis le patron de tous ceux qui m’ont précédés et ils ont tous préparé ma venue. Et bien, les gens ont pété un câble et se disent mais d’abord comment est-ce que un prophète peut venir des arabes alors que tous les prophètes sont juifs. Donc cette querelle la de Domou Baye doit être dépassée, il faut que Israël qui a quand même, les juifs de manière générale qu’Allah a considéré comme un peuple élu c’est écrit noir sur blanc dans le coran et d’ailleurs le fait qu’ils aient échappé à toutes les agressions à travers les âges, à travers l’histoire devrait les prédisposer à être vis à vis des palestiniens et du reste du monde beaucoup plus miséricordieux, beaucoup plus humble et beaucoup MOINS VIOLENT  puisque eux ont connu la violence qui s’est exercée contre eux. Ils ont vécu l’holocauste, ils savent ce que subir une violence et une injustice signifie. Donc mon sentiment est que  une grande initiative devrait être prise par le Sénégal pour réconcilier des demi frères comme khoulo Domou Baye thiii keur yi. Nous, notre culture nous prépare et nous prédispose à régler ces questions. Avec la polygamie, y a des demi frères qui se battent à cause de l’héritage, pour ceci pour cela. »




Question du journaliste : Mais à la place de Macky SALL, ne rapatriez-vous pas l’ambassadeur du Sénégal en Israël ?

A M. Seck de répondre : « Oui, non encore une fois, il ne faut pas des mesures extrêmes. Nous Sénégal, nous sommes les présidents au niveau de l’ONU, de la commission en charge de cette question et nous sommes un peuple respecté par tout le monde. Bon, nous devons parler à tout le monde. Nous ne devons pas fermer la porte. Nous devons parler aux arabes, nous devons parler aux Israéliens. Quand je suis allé récemment à la Mecque, j’ai été reçu pas un des Imams de la mosquée et je lui ai posé une question. Je lui ai dit mais, Dieu dans le coran ne parle pas de Makka hein il parle de Bakka et Bakka renvoie étymologiquement aux pleures.Alors pourquoi est-ce qu’on penserait que le lieu de pèlerinage serait ici et pas Jérusalem. Il m’a dit xaaram xaaram. Je lui ai dit: moi j’ai la preuve de l’endroit exact où s’est mais j’en parlerai à vous deux réunis,  Israël et arabes »

 

Les propos qui ont suscité incompréhensions, traduits en Olof

 

« Juifs ya meer wakh niii nane la arabe bou diougué desert ba meuna takhaw wé di wakh ni app yonente la, teh yoneete yiffi diar yeup doon ay juifs? »

 

« Imam, ya Allah si alqur’an Bakka la wakh wakhoul Maka teh baka moungui niouy diokh ay dioye. LEGUI MA BEUG KHAM Lan mo wara takh niou wara khalate ni fi laniou wara adié wayé dou Jérusalem.

 

« La vérité est en marche et rien ne l’arrêtera. Qui souffre pour la vérité devient auguste et sacré… Il n’est de justice que dans la vérité, il n’est de bonheur que dans la justice ». Emile Zola

 

Assassinat de Fallou Ba: Réaction du khalife général des mourides

YERIMPOST.COM Une forte délégation envoyée par le khalife Serigne Mountakha Bassirou Mbacké s’est rendu ce vendredi 2 mars au domicile des parents de Fallou Ba. Ce jeune homme a été retrouvé égorgé à Touba.  Serigne Mountakha Bassirou Mbacké a fermement condamné cet acte d’une barbarie glaçante. Le khalife a exhorté les autorités compétentes à  faire toute la lumière sur cette affaire.

Secrétariat chargé des élections du Pds : Sada Ndiaye remplacé

YERIMPOST.COM Cheikh Dieng, maire libéral de Djeddah Thiaroye Kao, est le remplaçant de Sada Ndiaye. Le poste était resté vacant depuis la transhumance de ce dernier vers les prairies marron/beige du président Macky Sall. Le Parti démocratique sénégalais marche à grand pas vers la présidentielle du 24 février 2019. Le quotidien Les Échos qui file l’info rapporte que c’est le président Abdoulaye Wade himself qui a câblé le nouveau secrétaire en charge des élections du Parti démocratique sénégalais pour l’en informer.

Ahmed Khalifa Niasse reçoit le khalife général des mourides

YERIMPOST.COM Ci-dessous le communiqué du Palais Ahmadyana…

Le nouveau Khalife Général des Mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké,  fidèle en amitié, vient de confirmer à son ami et frère Ahmed Khalifa Niasse la visite qu’il a l’habitude de lui rendre chaque année, à Kaolack, au lendemain du  Magal de Prokhane.

Cette année la visite est fixée le dimanche 25 février 2018, surlendemain du Magal de Prokhane.

En plus de la famille de Léona Niasséne et celle de Médina Baye plusieurs familles religieuses provenant de toutes les Tariqas seront à l’accueil du saint homme.

En effet, par cet acte de la main tendue, le nouveau Khalife Général des Mourides se pose en rassembleur de tous les musulmans du Sénégal et, même, au-delà.

Serigne Ahmed Khalifa Niasse convie les talibés, les amis à venir, nombreux, à l’accueil de celui qui est considéré  comme le Serigne Touba Vivant.

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR