Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

gfm

Youssou Ndour doit demander pardon à Imam Alioune Ndao s’il ne veut pas voir GFM en faillite

On a constaté ces derniers temps des départs de grands journalistes, animateurs et techniciens du Groupe futur media pour aller tenter leurs chances ailleurs et dans d’autres boites de presse plus prometteuses.

Il est difficile d’expliquer la raison de ses départs. Tous les sénégalais se posent la question à savoir qu’est ce qui arrivent à GFM. Rien ne peut l’expliquer au fond. Certains pensent que c’est dans l’ordre normal des choses de la vie. Les projets naissent, grandissent et périssent.

En effet, lors de l’arrestation de l’imam Aliou NDAO chez lui à kaolack accusé de l’apologie du terrorisme et financement du terrorisme.

Dans la presse on avait constaté une diabolisation de l’Imam comme une simple personne sortie de nulle part, un voyou qui tentait de faire foirer son pays et ses populations.








Partout au Sénégal et dans le monde, on l’accusait de tous les péchés d’Israël.

La presse de Youssou NDOUR a joué un rôle imminent à la diabolisation de l’Imam à telle enseigne que les sénégalais se doutaient de la sincérité de l’homme et de son innocence

Youssou Ndour à travers sa radio, télévision, journal et autres a salit et ternit l’image du saint homme qui a passé toute sa vie à enseigner le coran et la religion.

GFM était en mission commandée ?

Il arrivait des moments ou certains se demandaient la source du journal l’observateur. Chaque jour, des accusations sortaient de partout plus graves et plus désespérantes.

Et au tribunal, les réponses de l’imam sur les accusations étaient convaincantes et rassurantes. Les juges se rendaient compte à chaque séance de la véracité des propos de l’imam.

A la fin de procès, L’Imam Alioune Badara Ndao est acquitté des charges de terrorisme notamment « financement du terrorisme et apologie du terrorisme.

A l’issue de l’acquittement, un érudit m’a confié un secret en me disant que : la façon dont le groupe futur Media a traité l’affaire de Imam Aliou NDAO est injuste et Youssou verra son entreprise en faillite s’il plait à Dieu, je vous demande d’observer l’avenir de son groupe de presse.

J’appelle solennellement à Youssou NDOUR d’aller présenter ses excuses au saint homme et implorer son pardon.








Mouhamed Nasire NDOME

Ndomenaz541@gmail.com

 

 

 

 

 

Youssou Ndour doit demander pardon à Imam Alioune Ndao s'il ne veut pas voir GFM en faillite

On a constaté ces derniers temps des départs de grands journalistes, animateurs et techniciens du Groupe futur media pour aller tenter leurs chances ailleurs et dans d’autres boites de presse plus prometteuses.
Il est difficile d’expliquer la raison de ses départs. Tous les sénégalais se posent la question à savoir qu’est ce qui arrivent à GFM. Rien ne peut l’expliquer au fond. Certains pensent que c’est dans l’ordre normal des choses de la vie. Les projets naissent, grandissent et périssent.
En effet, lors de l’arrestation de l’imam Aliou NDAO chez lui à kaolack accusé de l’apologie du terrorisme et financement du terrorisme.
Dans la presse on avait constaté une diabolisation de l’Imam comme une simple personne sortie de nulle part, un voyou qui tentait de faire foirer son pays et ses populations.








Partout au Sénégal et dans le monde, on l’accusait de tous les péchés d’Israël.
La presse de Youssou NDOUR a joué un rôle imminent à la diabolisation de l’Imam à telle enseigne que les sénégalais se doutaient de la sincérité de l’homme et de son innocence
Youssou Ndour à travers sa radio, télévision, journal et autres a salit et ternit l’image du saint homme qui a passé toute sa vie à enseigner le coran et la religion.
GFM était en mission commandée ?
Il arrivait des moments ou certains se demandaient la source du journal l’observateur. Chaque jour, des accusations sortaient de partout plus graves et plus désespérantes.
Et au tribunal, les réponses de l’imam sur les accusations étaient convaincantes et rassurantes. Les juges se rendaient compte à chaque séance de la véracité des propos de l’imam.
A la fin de procès, L’Imam Alioune Badara Ndao est acquitté des charges de terrorisme notamment « financement du terrorisme et apologie du terrorisme.
A l’issue de l’acquittement, un érudit m’a confié un secret en me disant que : la façon dont le groupe futur Media a traité l’affaire de Imam Aliou NDAO est injuste et Youssou verra son entreprise en faillite s’il plait à Dieu, je vous demande d’observer l’avenir de son groupe de presse.
J’appelle solennellement à Youssou NDOUR d’aller présenter ses excuses au saint homme et implorer son pardon.








Mouhamed Nasire NDOME
Ndomenaz541@gmail.com
 
 
 
 
 

La Rts traite Gfm «d’usurpateur» et compte le traduire en justice

YERIMPOST.COM La Rts est la seule détentrice des droits de diffusion des matchs de la Coupe du monde 2018 sur le territoire national. Une précision faite par la chaîne nationale, à travers un communiqué. En faisant cette précision, la Rts met en garde le Groupe Futurs médias (Gfm). Le groupe de Youssou Ndour a commencé des campagnes de publicité sur le Mondial de Russie 2018 pour attirer des annonceurs. « La FIFA, propriétaire exclusif des droits de diffusion de la Coupe du Monde, a confié la commercialisation de ces droits en Afrique subsaharienne à la société sud-africaine ECONET MEDIA qui, par le biais d’un contrat signé, avant même la qualification de l’équipe nationale, a cédé à la RTS les droits terrestres de diffusion en clair au Sénégal ; ce qui évidemment clôt le faux débat que le Groupe Futurs Médias cherche à poser en affirmant être également détenteur des mêmes droits », lit-on sur le communiqué.

Une révèle que ECONET MEDIA a bien signifié dans un courrier qu’hormis la RTS, nous n’avons concédé sous licence les droits de la Coupe du Monde FIFA 2018 à aucun autre diffuseur au Sénégal, GFM, TFM ou l’OBS TV y compris.

Cependant, KWESE FREE SPORT, filiale du groupe ECONET MEDIA, diffuserait sur satellite 32 matchs de la Coupe du monde au Sénégal.



Ce qui pousse la Rts à traiter le Gfm « d’usurpateur » et à menacer de le traduire en justice. En tous les cas, la bataille des médias sera aussi rude que les matchs des Lions en Russie.

Gfm: Quel sort pour le présumé voleur ?

YERIMPOST.COM Le présumé voleur du Groupe Futurs Médias (Gfm) devra garder son mal en patience. Son face à face avec le juge du tribunal de grande instance de Dakar, qui était prévu ce matin, a été renvoyé jusqu’à mardi 27 mars. Déféré avant-hier matin par la Section de recherches de Colobane pour vol de numéraires au préjudice de l’employeur, Marion Mendy a fort à faire pour sortir de cet engrenage à coups de millions de Cfa.




Youssou Ndour met la main sur «son» voleur: comment il a été pris

YERIMPOST.COM Dans sa livraison du jour, L’Observateur nous a relaté comment le voleur du Gfm a été démasqué. Le journal a narré la stratégie mise en place pour mettre ma main sur l’auteur présumé de la série de vols enregistrés chez Youssou Ndour, ces derniers temps. Le journal souligne que Mario Gomis a été trahi par un système de vidéo-surveillance installé à son insu.

Si une telle stratégie a été adoptée par les responsables du groupe de presse, c’est certainement qu’ils soupçonnaient leur électricien, lequel a installé toutes les caméras du siège de Gfm, aux Almadies. Nos confrères informent que, pour commettre ses forfaits, il désactivait les «mouchards» en sectionnant les fils. Le mode opératoire a bien fonctionné à trois reprises. Mais foira dans la nuit du 13 au 14 mars.

Mario Gomis était en repos médical pour 15 jours. Ce qui le sortirait, en principe, de la liste des suspects s’il avait réussi son coup. Il s’introduit dans les locaux de Gfm par une maison voisine, accède à l’étage par une fenêtre, coupe les caméras situées à ce niveau du bâtiment, enlève une ampoule qui éclairait les lieux, provoque un court-circuit pour mettre les bureaux hors tension.

Le décor campé, il se présente devant le bureau de la caissière, tente de forcer la porte. En vain. L’accès est sécurisé et muni d’une alarme discrète. Le voleur présumé tourne sur ses pas et s’éclipse. Croyant sans doute avoir, au moins, tenté son coup sans être vu.

Malchance ! Les autres caméras, installées à son insu, ont tout filmé. Il est vu en pantalon treillis, un sac en bandoulière et chaussé de Rangers. Le lendemain du forfait, la direction se réunit, le film est repassé. Mario Gomis est démasqué. Il est arrêté. Il reconnaît les faits. Se plie à leur reconstitution hier, jeudi 15 mars, avant d’être placé en détention.

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR