Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

Guy Marius Sagna

Guy Marius Sagna encore arrêté !

YERIMPOST.COM Sous la pluie, Guy Marius Sagna, Dawouda Togola, Malick Activiste Khrouchtchev Blondin et trois femmes ex-travailleurs de PCCI viennent d’être arrêtés alors qu’ils faisaient un sit-in devant la Sonatel.

Ces travailleurs sont restés plus de 14 mois sans salaire à PCCI et la justice a condamné la Sonatel à leur payer plus de 455 millions. Jusqu’aujourd’hui, ils n’ont rien reçu !

Guy Marius Sagna: « En prison, il ne fallait surtout pas que je voie Khalifa Sall et Adama Gaye »

YERIMPOST.COM Dans sa première déclaration après sa sortie de prison à la faveur d’une liberté provisoire, Guy Marius Sagna évoque ses conditions de détention. Notamment les mesures prises pour l’éloigner des détenus Khalifa Ababacar Sall et Adama Gaye. « Que ce soit pour Khalifa et pour Adama Gaye, c’était très difficile de les approcher parce que, déjà, les croiser c’était ameuter tous les gardes. Je n’étais pas en isolement mais c’était tout comme. Tout était fait pour que je ne parle quasiment à aucun détenu. Il ne fallait surtout pas que je voie ou j’entende des choses », a indiqué Sagna.

Néanmoins, l’activiste, membre de la plateforme Frapp/France Dégage, a pu croiser l’ex-maire de Dakar avec qui il a pu échanger quelques propos: « 1. Guy, j’espère que tu vas sortir bientôt ! 2. J’espère aussi que vous allez sortir très vite. 3. Sortez d’abord, on s’occupera de moi après. »
« Voilà l’homme que j’ai vu, tout le temps de blanc vêtu! », a narré Guy Marius Sagna.

Guy Marius Sagna à un pas de la liberté

YERIMPOST.COM Guy Marius Sagna pourrait retrouver les siens ce vendredi 16 août. Au doyen des juges de donner son feu vert pour la libération de l’activiste. En effet, le procureur, qui s’était opposé une première fois à la mise en liberté d’office qui avait été demandée par les conseils du membre de la plateforme Frapp/France Dégage, a, depuis son face-à-face de mercredi dernier, lâché du lest. Emprisonné depuis le 19 juillet dernier, Guy Marius pourrait recouvrer la liberté d’un moment à l’autre.

Tribunal de Dakar: Guy Marius auditionné sur le fond

YERIMPOST.COM Au moment où ces lignes sont écrites (à 9h 36) ce mercredi 14 août, Guy Marius Sagna est conduit à la cave du tribunal de Dakar. L’activiste a été extirpé de sa cellule de Rebeuss pour être présenté au doyen des juges qui va l’entendre sur le fond de son dossier. Arrêté le 19 juillet dernier au motif de fausse alerte au terrorisme, le membre très actif de la plateforme Frapp/France Dégage a été inculpé et placé en détention depuis lors. La demande de libération d’office introduite par ses conseils avait été rejetée. De ce face-à-face avec le juge Samba Sall, Guy Marius espère en ressortir avec une liberté provisoire.

Traitements inhumains à Rebeuss: Guy Marius Sagna dévoile tout dans cette lettre

YERIMPOST.COM Son espoir d’obtenir une liberté d’office s’est envolé ce jeudi 8 août, après le refus catégorique du doyen des juges d’instruction. Assez pour Guy Marius Sagna qui se fend d’une correspondance adressée au directeur de la prison de Rebeuss, pour dénoncer les conditions de détention et le traitement inhumain infligés aux prisonniers. Voici la lettre…

Monsieur le directeur, Recevez d’abord mes salutations, et au-delà de votre personne, toutes les forces de défense et de sécurité. Je vous présente à tous, mes condoléances suite à l’assassinat du gendarme Tamsir Sané à Koupentoum.

Cet assassinat montre à nouveau que le Frapp a raison de dénoncer les conditions de dénuement dans lesquelles policiers, gendarmes, militaires agents des eaux et forêts, sapeurs-pompiers, etc., travaillent. Et ces conditions scandaleuses sont le résultat du pillage par l’impérialisme et son valet le Président Macky Sall, du Sénégal.

Ce même pillage impose des conditions de travail inacceptables à l’administration pénitentiaire : sous-effectif, salaires dérisoires, lieux de détention surpeuplés, etc. ..

Ce même pillage est une véritable machine qui crée l’analphabétisme, la pauvreté et ses conséquences que sont le banditisme et le crime.

Voilà pourquoi monsieur le directeur, agents de l’administration pénitentiaire et « jailman » ne doivent pas être ennemis mais comprendre qu’ils sont des frères et des sœurs opprimés d’un même système néocolonial.

Je viens par cette présente lettre protester énergiquement contre le traitement inhumain et dégradant infligé aux détenus de Reubeus.

Le 19 juillet 2019, en entrant à Reubeus, vos agents m’ont déshabillé, m’ont gardé tout nu pour me fouiller en plein air. Ensuite, ils m’ont contraint de m’accroupir tout nu.

Directeur, comment pouvez-vous accepter qu’en 2019 vos agents traitent ainsi des êtres humains ? Les détenus sénégalais sont-ils des êtres humains et citoyens entièrement à part ?

Monsieur le directeur, je demande la fin de cette pratique qui, avec les insultes, les violences physiques, ne participent qu’à dégrader, humilier des êtres humains.

Monsieur le directeur, Reubeus est gangrenée par les longues détentions. Des détenus sont ici depuis trois, quatre, cinq, six, sept, huit ans sans jugement. L’un d’entre eux vient d’être fraîchement acquitté après huit ans sans jugement. Cela ne peut plus durer.

En attendant le règlement de ce problème, monsieur le directeur, les chambres 9, 10, 3, 4, 1, 2, ressemblent à des cales de négriers. Plus de 300 détenus dans une chambre avec une ou deux toilettes !!!

Ces détenus se reconnaissent de loin avec leur odeur nauséabonde et leurs pieds enflés du fait qu’ils ne se douchent pas et ne se couchent pas.

C’est inhumain !!!

Comme si cela ne suffisait pas, les détenus sont volés au télécentre et à la boutique où les prix d’un appel ou des marchandises sont beaucoup plus chers. Les détenus sont opprimés et exploités : Sept (07) minutes de communication (orange) coûtent 1.000 fcfa. Et si la communication se coupe après quelques secondes, le détenu perdra toutes ses sept (07) minutes. Cela doit faire pâlir de jalousie le capitalisme. À l’infirmerie, il n’y a que du paracétamol et des antibiotiques. Cerise sur le gâteau, il y a une cuisine pour les « jailman » et une autre pour vos agents.

Avez-vous déjà vu un bol de « jailman » ou goûté à son contenu, monsieur le directeur ???

En 2016, les détenus se sont rebellés contre toutes ces graves conditions. Le feu fût ouvert sur les détenus. La bête immonde est encore féconde, monsieur le directeur.

Veuillez agréer, monsieur le directeur de la maison d’arrêt de Reubeus, l’expression de mon plus profond respect.

Guy Marius Sagna

Mandat de dépôt 19/07/2019

Chambre 36»

Serigne Bassirou Gueye rectifie son premier communiqué (Document)

Arrestation de Guy Marius Sagna, de l’absurde au ridicule (Ousmane Sonko)

Guy Marius Sagna est un homme libre jusqu’aux entrailles, un combattant infatigable et intrépide pour la démocratie, la justice et, surtout, la bonne gouvernance.
Il est à la fois activiste et acteur politique, car pour lui, les deux ne sont pas incompatibles. Et ses compagnons de lutte de part et d’autre, connaissant la sincérité et l’intégrité de l’homme, le lui concèdent bien.

Lors des élections législatives de 2017, Guy a été le directeur de campagne de la coalition politique dont j’étais la tête de liste,.
Lors de l’élection présidentielle de février 2019, il a été chargé de l’organisation du directoire de campagne de la coalition SONKO PRÉSIDENT, dont j’étais le candidat. .
Ceci est symbolique de la nature très profonde des rapports que nous entretenons, basés sur une parfaite convergence d’idées, de vision et d’actions sur les questions majeures.

Guy est aujourd’hui détenu et il leur a fallu 72 heures pour concocter une charge contre lui.
D’abord les limiers chargés de l’interrogatoire lui ont reproché deux posts sur sa page Facebook.

Ensuite, comprenant la légèreté de telles accusations, ils se sont rabattus sur un supposé « délit de fausse alerte ». En quoi faisant, on est passé de l’absurde au ridicule.
Guy Marius Sagna serait donc un terroriste en puissance. De qui se moque-t-on?

En vérité, Guy est aujourd’hui détenu pour avoir exprimé ses opinions tirées de constats factuels : la propension de nos élites politiques au pouvoir à se livrer au tourisme médical ou à se faire soigner en Occident ou en Afrique du nord, alors que nos hôpitaux publics, dont ils ont la charge, sont devenus des mouroirs.

Certes le contexte peut sembler inopportun pour certains, et même être exploité par d’autres contre Guy, dans un pays ou l’émotion l’emporte si souvent sur la raison.
Mais que lui reproche-t-on ?, D’avoir donné son point de vue ? Le délit d’opinion vient d’être acté de nouveau au Sénégal, sous Macky Sall, et dans une forme pire même que sous la colonisation.

Mais au-delà, ce que le procureur de Macky Sall ne dit pas dans cette affaire, c’est que Guy Marius Sagna est aussi victime du délit de faciès : il s’agit de museler une figure incorruptible de la contestation contre tous les abus, dérives et magouilles d’un régime corrompu. Comment autrement comprendre qu’il soit le seul à être interpellé pour des propos tenus en conférence publique par le collectif « FRANCE DÉGAGE », dont il n’est ni le Coordonnateur, ni un responsable à quelque niveau que ce soit ?
Ceux qui méritent de séjourner à Reubeus sont légion, détournant nos deniers publics, dealant sur nos ressources naturelles, surfacturant nos marchés publics, …
Mais ils ne seront pas inquiétés, mieux, le procureur leur invente même des procédures spéciales (appel à témoins), dont l’aboutissement est connu : dans quelques jours, le procureur convoquera une conférence de presse pour dire que les informations recueillies ne suffisent pas pour justifier l’ouverture d’une procédure judiciaire à l’encontre des concernés, pris en flagrant délit d’enrichissement sur nos ressources et poursuivis depuis lors par la clameur publique.
Ils ne seront pas inquiétés parce qu’étant président, frère du président, ami du président, membre du parti du président, …
Guy Marius Sagna n’est rien de tout ça, mais il est beaucoup mieux : un homme honnête, patriote et de conviction.

Alors oui, je partage entièrement les opinions qu’il a exprimées et les fais miennes dans le fond. N’ai-je pas plusieurs fois suggéré qu’il soit fait obligation aux détenteurs du pouvoir public de se soigner dans nos hôpitaux publics et d’inscrire leurs enfants dans nos écoles publiques, pour partager avec les classes modestes les difficiles conditions qu’ils leur font subir par leur incompétence et leur manque de patriotisme ?.

Guy Marius Sagna et beaucoup d’autres comme lui perturbent le sommeil des injustes. Ils les privent surtout d’une tranquille digestion des fruits de leurs rapines du bien collectif.
Le grief retenu leur permettra de le retenir le plus longtemps possible en détention en arguant du « déroulement de l’instruction ». C’est leur seul objectif caché.
Nous ne devons pas, le peuple sénégalais ne doit pas assister impassible à sa mise à mort programmée. Ce peuple doit comprendre une chose : à force de manifester son indifférence face à l’utilisation des moyens de l’Etat pour brimer toute voix discordante, il finira par se retrouver seul face au monstre, qui n’aura alors plus de scrupule dans son œuvre d’exploitation du grand nombre au profit d’une infime minorité.

Guy Marius Sagna a tout sacrifié depuis des années pour consacrer sa vie à la défense exclusive des intérêts de 15 millions de Sénégalais. Espérons qu’il s’en trouvera quelques milliers pour s’en souvenir.

MÊME SANS ESPOIR, LA LUTTE EST ENCORE UN ESPOIR!

En soutien à Guy Marius Sagna (Frapp)

Front pour une Révolution Anti impérialiste Populaire et Panafricaine ( FRAPP)
frappsenegal@gmail.com
774249208/774702514

Soutien sans réserve à un homme du Peuple, Guy Marius Sagna !

Le camarade Guy Marius Sagna passera la nuit à la section de recherche et il sera déféré demain
matin. Il lui est reproché ses deux publications d'hier dans lesquelles il relevait, encore une fois, le
bilan catastrophique de nos hommes politiques ou hommes d’Etat dans le domaine de la santé
publique! Un bilan tellement catastrophique qu’ils privent (Nous ne parlons même pas du peuple)
mais à leurs familles, leurs partisans des infrastructures de santé dignes de ce nom dans leur propre
pays.
Tout comme Guy Marius Sagna nous refusons ce marketing politicien qui, comme s’ils se sont passé
le mot, sont systématiquement dans l’embellissement post-mortem qui nous rappelle bizarrement
les pleureuses de morts dans les pays de l'Afrique Centrale. Aujourd'hui c'est le peuple qui devait
pleurer et non quelques politiciens qui espèrent eux aussi, à leur tour, que leurs ‘‘collègues’’ du
même « jeu politique » leur appliquent le même principe de soutien mutuel.
En lieu et place de ce principe de soutien mutuel qu’on veut également imposer à tout le monde, les
gens doivent se demander pourquoi on se rappelle plus de Cheikh Anta Diop qui n'a pas été homme
d'Etat que l'ensemble des hommes politiques réunis de ce pays ? L’hommage d’un peuple ça ne se
force pas, elle s’acquiert après de longues années de travail et de dévouement à son service exclusif.
On ne peut pas récolter dans le cœur d’un peuple ce qu’on n’a pas semé. Ne forçons pas les choses !
Un homme politique a fait un choix de vie difficile : servir son peuple. S’il obtient des responsabilités
à ce titre avec les privilèges qui vont avec, parfois à vie, chaque citoyen a le droit d’apprécier son
ŒUVRE POLITIQUE ce qui n’a rien à voir avec la foi ou la religion. D’ailleurs, il y a une grande
contradiction intellectuelle dans le fait d’écarter Dieu de la gestion publique (République laïque) et
d’invoquer subitement la religion quant il s’agit d’apprécier post-mortem l’œuvre politique d’un
Homme politique.
Ce que le camarade Guy Marius a dit n’a rien de personnel. Il n’a fait qu’ exposer la réalité
quotidienne de nos hôpitaux sous équipés et la propension systématique de nos hommes politiques
à aller se soigner à l’étranger . Les mêmes propos de Guy tenus sur un citoyen sénégalais ordinaire
mort à l’hôpital de Thiaroye sans prise en charge et dans des conditions atroces n’aurait choqué
personne. L’idée qu’il y a deux Sénégal (ceux des hommes d’Etat et ceux des « électeurs » est
dépassée) ; c’est une réalité vivante. Au fond, beaucoup d’hommes politiques /d’Etat, à commencer
par le président actuel, ne nous considèrent pas comme des citoyens comme les hommes
d’Etat/hommes politiques, mais des électeurs, juste de potentiels parrains, des bulletins de vote en
devenir.
Certains zélés vont jusqu’à reprocher à notre Camarade de vouloir, Nous citons : « organiser le
monde à la place de Dieu ». A ceux-là nous répondons que Dieu a crée le soleil, la terre avec ses
richesses et commodités naturelles, l’air, l’eau, le vent, la mer et les autres ressources naturelles.
Dieu ne viendra pas nous dire comment bien négocier nos contrats pétroliers, quand construire un

hôpital, de même Il ne viendra pas creuser le puits dont à besoin le village de khaira ou Gueumbeul.
Pour ça, les hommes sont là, mieux des hommes d’Etat.
Par conséquent, nous soutenons sans réserve notre camarade de combat Guy Marius Sagna
injustement arrêté pour délit d’opinion sur l’état catastrophique de la santé publique et la
préférence systématique de nos hommes politiques, depuis l’indépendance, à aller se soigner à
l'étranger au moment où l’hôpital public est un mouroir. Nous demandons tout ce qui partage la
même opinion que lui de le soutenir dans ce combat contre la dictature de l’hommage
unidirectionnel .

Le comité de coordination nationale.

Guy Marius Sagna arrêté en lien avec… la mort d’Ousmane Tanor Dieng

Monsieur Guy Marius Sagna a été arrêté ce mardi 16 Juillet tôt le matin par la section de recherche de la gendarmerie sur instruction du Procureur de la République. Il lui est reproché la publication de deux commentaires sur sa page facebook :

Il dit dans le premier : « Mourir dans un hôpital de l’ancienne puissance coloniale alors qu’ils ont eu le temps, pendant 59 ans, de doter ce pays de structures hospitalières digne de ce nom !!!! Quelle tristesse! Quel gâchis! ».

Dans le second, il affirme : « Boun Abdallah DIone aussi est allé se soigner à l’extérieur. Pauvres citoyens sénégalais qui n’ont pas accès aux fonds politiques, aux fonds des institutions budgétivores. Celles et ceux qui se battent depuis toujours pour un autre Sénégal, vous vous êtes aussi battus pour que Boun soit soigné au Sénégal. Pour que, surtout le petit peuple se soigne grâce à un système de santé national, démocratique et populaire. La lutte continue! Les Peuple vaincront. »

Guy Marius Sagna est sur le point d’être déféré au parquet alors qu’aucune infraction ne peut lui être imputée. Il a exprimé son opinion, librement, dans le cadre des prérogatives garanties par la Constitution à chaque citoyen. Ses commentaires sont de l’ordre de l’éthique et de la morale citoyenne. Ils ne sont pas de l’ordre du droit. Chacun est libre de les partager ou non en fonction du système normatif qui est le sien. Mais en aucun cas, ils n’ont violé la loi.

La plateforme Aar Li Nu Bokk exprime sa totale désapprobation face à ce qui n’est rien d’autre qu’un kidnapping visiblement organisé par ceux qui en veulent à mort à Guy Marius Sagna pour son engagement dans tous les combats pour la transparence dans la gouvernance des ressources publiques et pour sa dénonciation, sans relâche, de la corruption des élites dirigeantes ainsi que du fossé qui existe entre ces dernières et le bas peuple.

Le prétexte choisi pour l’arrêter est fallacieux. Il cache mal la volonté des autorités de détourner les énergies positives de tous les sénégalais qui exigent la reddition des comptes sur la spoliation des ressources pétrolières, vers des batailles judiciaires sans intérêt. Mais c’est peine perdue!

La Plateforme Aar Li Nu Bokk tient à informer, avec regret, l’opinion nationale et internationale qu’elle avait décidé, lors de sa réunion tenue ce lundi 15 juillet, de suspendre toutes ses actions pendant au moins deux semaines, pour vivre avec le Peuple sénégalais les événements relatifs d’une part à la disparition de Monsieur Ousmane Tanor Dieng et d’autre part la finale de la Coupe d’Afrique des Nations.

En arrêtant Guy Marius Sagna, sans aucune raison valable, le pouvoir se rend coupable d’une grande forfaiture et confirme, s’il en est encore besoin, que la justice est désormais distribuée au Sénégal non pas sur la base du droit mais sur la simple volonté et les désirs de quelques privilégiés au Sommet de l’État afin d’anéantir toute expression libre.

La plateforme exprime toute sa solidarité à Guy Marius Sagna et appelle toutes les organisations de défense des droits de l’homme, la société civile, les missions diplomatiques basées à Dakar et les citoyennes et citoyens du Sénégal à se lever pour mettre un terme à cette dictature rampante.

La raison et la sérénité doivent revenir au Sommet de l’État. Nous n’accepterons pas que Guy Marius soit l’otage d’un systeme aux abois.

Fait à Dakar le 16 Juillet 2019

Dernière Minute: Pourquoi Guy Marius Sagna a été arrêté

Guy Marius Sagna vient d’être arrêté par quarte éléments de la Brigade de Recherche de la Gendarmerie de Colobane, c’est ce que révèle l’activiste lui même sur son compte Facebook. Une arrestation qui peut etre liée à la ressente conférence de presse de « France Dégage » accusant la France de préparer une attaque terroriste au Sénégal.

[ CONFÉRENCE DE PRESSE DU FRAPP ]

FRAPP/FRANCE DEGAGE. frappsenegal@gmail.com. 77424 92 08/77 470 25 14

LA FRANCE PREPARE UN ATTENTAT TERRORISTE AU SENEGAL
Comme la rue malienne disons « FRANCE DEGAGE ! »

Le 11 juillet 2019, 07 civils maliens ont été tués par des hommes armés à Ménaka. Le 30 juin 2019, plusieurs villages de la commune de Ouenkoro, au mali, ont été attaqués. Bilan : 23 morts, plus de 300 personnes portées disparues.
La présence militaire française n’a fait que renforcer le terrorisme en Afrique. Les cas du Mali, du Burkina, de la Centrafrique…en font foi. Au point que « la Cheffe de la diplomatie européenne, Federica Mogherini constate que les efforts de l’Europe et des Etats membres en faveur du G5 Sahel augmentent, mais que le niveau de sécurité se détériore. » et que « Non seulement cela n’arrange pas la situation, mais même cela empire » (Bruno Clément-Bollée).
Comment expliquer que l’armée française, dans le cadre de l’opération Barkhane, n’a tué que 450 terroristes, en a attrapé 150 du mois d’août 2014 à février 2018, soit 03 ans et 06 mois, alors que Barkhane c’est 4.500 français face à 3.000 terroristes ? Comment expliquer que 3.000 terroristes tiennent tête à 4.500 hommes de Barkhane, 11.700 soldats de la Minusma, 1.740 policiers et 13.000 militaires maliens équipés de blindés, d’avions, d’hélicoptères et de drones-espions? Cela s’explique par le fait que l’Etat français avec ses 4.500 hommes au Mali est en collusion avec les 3.000 terroristes. Plus l’occupation militaire française dure, plus les groupes « djihado-terroristes » augmentent.
Le capitalisme dans les néo-colonies, autrement dit l’impérialisme, est fasciste. Le fascisme c’est l’utilisation de la terreur pour soumettre les peuples par les assassinats de Lumumba, Cabral, Modibo, Sankara, Um Nyobé, Moumié, Osende Afana, Olympio, par les coups d’Etat…Depuis quelque temps, il faut y ajouter : soumettre aussi les peuples par des groupes, menaces, et actes terroristes.
Ce qui est présenté par les oppresseurs comme des affrontements ethniques entre Dogons et Peulhs (Mali), entre Mossis et Peulhs (Burkina), entre Baoulé et Malinkés (Côte d’Ivoire), et comme une confrontation entre Ouaddaïens et Arabes (Tchad) n’est en réalité que le résultat du « bon boulot » effectué par les terroristes au service de l’impérialisme français et de ses intérêts économiques géostratégiques. Le même « bon boulot » effectué en Syrie par le groupe terroriste Al-Nosra, branche syrienne d’Al-Qaïda, que félicitait l’ancien ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius.
Dans ce contexte, les propos du ministre français de l’intérieur Christophe Castaner, en visite récemment au Sénégal, selon lequel «Le Terrorisme est présent au Sénégal… » sont graves. Cette déclaration est un chantage terroriste exercée par la France sur le Sénégal pour renforcer son occupation militaire afin d’augmenter sa recolonisation économique.
D’autres pays africains ont été victimes de ce chantage de l’impérialisme français. Malheureusement pour ces pays frères, la France ne s’est pas contentée de menacer. Elle est passée à l’acte terroriste.
Le mode opératoire est toujours le même. La France commence par des exercices de simulations de lutte anti-terroriste pour préparer psychologiquement les populations à vivre avec l’idée de la menace terroriste, puis avec le terrorisme lui-même. Fausse alerte, vérification de la réactivité du système de surveillance et de secours…tout y passe. Au Sénégal, il y a eu le Radisson, Saint-Louis, le colis suspect découvert au centre-ville près du magasin Auchan, la simulation de l’attaque terroriste à Ngallèle (St-louis).
Cela, la rue malienne l’a si bien compris qu’elle dit, comme le FRAPP, « FRANCE DEGAGE ! ».
Voilà pourquoi le FRAPP met en garde l’Etat français contre toute volonté de commettre des attentats terroristes au Sénégal pour s’accaparer de notre pétrole, de notre gaz, de notre zircon…Tout acte terroriste sera considéré comme commis par l’Etat français et comme une déclaration de guerre.
Le FRAPP exige du président Macky Sall le départ de l’armée française du Sénégal. Les exemples du Nigeria et du Cameroun nous montrent que les Etats s’en sortent mieux sans la France.
Le FRAPP dit au peuple sénégalais d’être vigilant et prudent. De refuser de tomber dans les grilles de lecture ethnicistes, confrériques, religieuses…pour expliquer le drame du Sénégal et partant de l’Afrique.
Le FRAPP invite les populations à s’auto-organiser dans les quartiers, villages, communes, départements pour se préparer à faire face à la menace terroriste française et à la grave insécurité qui règne au Sénégal.
Le FRAPP soutient la lutte des forces vives du Mali, du Burkina, du Niger, de la côte d’Ivoire, du Tchad…pour la réalisation du « FRANCE DEGAGE ! » et leur tend la main pour une coordination panafricaine sous-régionale et régionale de nos luttes communes.
Dakar, le 15 juillet 2019

Guy Marius Sagna conduit manu militari à la SR

YERIMPOST.COM Guy Marius Sagna, coordonnateur du mouvement Frapp/France Dégage et membre de la plateforme Aar linu bokk, a été cueilli ce matin par des éléments de la Section de recherches. Le motif de son interpellation n’est pas encore connu. Guy Marius est, au moment où ces lignes sont écrites, retenu à la gendarmerie de Colobane.

Libération de Dr Babacar Diop, Guy Marius Sagna et cie

YERIMPOST.COM   Les activistes interpellés samedi dernier, au moment du vote du projet de loi portant suppression du poste de Premier ministre, viennent d’être libérés. Guy Marius Sagna, Dr Babacar Diop et cie, déférés au parquet en milieu de journée de ce lundi 6 mai, sont ressortis libres de ce face-à-face avec le procureur. Ils avaient bravé l’interdiction de tout rassemblement en centre-ville notifiée par le préfet de Dakar.

URGENT: Des arrestations en centre-ville

YERIMPOST.COM La discussion générale a démarré à l’Assemblée nationale. La plénière bat son plein dans l’hémicycle. Dehors, une ambiance des jours de vote, synonyme depuis un certain temps de tensions, règne. Les forces de l’ordre sont en train de procéder à des arrestations tous azimuts. Babacar Diop des Forces démocratiques du Sénégal (Fds) et Guy Marius Sagna de Frapp/France Dégage ont été interpellés.

Ce « guus » ne saurait être un porteur de cause (Réplique à Guy Marius Sagna)

Quand on s’illustre par le ridicule et l’incompétence , on ne devrait pas s’octroyer le droit de parler au nom d’une communauté quelqu’en soit la cause.



ce Guy M. Sagna est décidément un tas de muscle dans le style  » TERMINATOR » avec rien dans la cervelle d’où ces échecs retentissants et spectaculaires dans les causes qu’il défend. Souvenez- vous les APE , la France- Afrique , le Franc CFA , etc . TERMINATOR , soucieux de faire le Buzz ne prend jamais la peine de faire des recherches sur les débats qu’il pose , aucune expertise n’enrobe son argumentaire d’ailleurs à travers les médias, il peine toujours à vulgariser ses causes . Ce gars une catastrophe ambulante , un vrai danger public .
Par rapport , à sa dernière sortie à travers laquelle , il taxe le Président Macky Sall d’ethniciste , nous voudrions porter à la connaissance de Guy M Sagna que le Toucouleur Macky Sall est natif d’une région majoritairement Sérére et que son père Elhadji Amadou Sall avait véçu plus de cinquante ans dans cette région d’adoption où il a été inhumé .
Fort de ce brassage très saillant qui a fini de déterminer le Président Macky Sall jusque dans ses fréquentations , il serait important de porter à la connaissance de cet énergumène que le Président Macky sall , parle couramment Sérére et Toucouleur .
Alors comment le fruit d’un tel brassage culturel pourrait- il être  » ethniciste  » ?
Peut – être Guy M Sagna , dans cet imagination débordante qui le caractérise nous le dira sur la base d’un raisonnement scientifique dont- il est le seul à maîtriser les rouages , à défaut de pouvoir le faire à partir de faits.



Enfin , je voudrais à travers cette note en appelait à la responsabilité et à la clairvoyance de mes concitoyens , à qui nous demandons d’être plus regardant envers ces militants des bonnes causes et autres activistes qui n’étant investi d’aucune forme de légitimité et s’offrant le luxe d’émettre des idioties au nom de la communauté .
Ayons le courage de couper court à l’ambition démesurée de ces larbins à la solde de l’Occident.

Mouhamed Rassoul Diouf

Coordonnateur des jeunes républicains de Rufisque

Guy Marius sort du tribunal débout !

YERIMPOST.COM Guy Marius Sagna est ressorti libre de son face-à-face avec le juge. C’était ce vendredi en fin d’après-midi que l’activiste, qui avait été arrêté pour avoir déchiré la bâche inaugurale de la place de l’Europe à Gorée, a été relaxé. Le coordonnateur du mouvement « France Dégage » n’entend cependant pas se calmer, puisqu’il est annoncé à la marche pacifique du Collectif contre les abus de l’autoroute prévue ce jour, samedi 12 mai.



Guy Marius Sagna mis aux arrêts

YERIMPOST.COM Guy Marius Sagna, coordonnateur du mouvement France Dégage, a été mis aux arrêts. L’activiste s’était rendu à Gorée où il a déchiré une bâche qui, ce mercredi 9 mai, avait été placée pour l’inauguration d’une place rebaptisée « Place de l’Europe ». Une insulte pour l’histoire de Gorée, a estimé Guy Marius. Il a été escorté durant le trajet Gorée-Dakar pour ensuite être conduit au Commissariat du Plateau où il a été placé en garde-à-vue.



Un vendredi sous haute tension s’annonce !!!

YERIMPOST.COM Ça craint du côté de l’ambassade de France au Sénégal. Interdit de manifester le jeudi 1er février, le Collectif « France dégage » a décidé de passer outre cette décision préfectorale. Ce vendredi 2 février à 15 h précises, Guy Marius Sagna et ses camarades appellent à une mobilisation sans précédent. La sortie de la France du franc cfa, la suspension des Accords de partenariat économique (Ape) sont, entre autres, les revendications de ce Collectif.

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR