Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

khalife

Inhumation de Cheikh Bethio: la famille se plie au ndiguël du khalife

YERIMPOST.COM  De son vivant, il avait clairement exprimé le souhait d’être enterré à Médinatoul Salam. Mais, dans la communauté mouride, le « ndiguël » prime sur tout et le khalife général des mourides a demandé à ce que le guide des thiantacounes soit inhumé à Touba. La famille du défunt, qui s’est confiée à l’Observateur, dit se plier à la volonté de Serigne Mountakha Mbacké. La dépouille de Cheikh Béthio Thioune arrive normalement ce jour, vendredi 10 mai, enterrée à Touba.

Assemblée nationale: Me Madické Niang se « débarrasse » du PDS

YERIMPOST.COM Me Madické Niang coupe le dernier fil qui le reliait au Parti démocratique sénégalais (Pds). Le poste de député qu’il avait obtenu par la grâce du parti, il le lui rend. Même si certains de son entourage soutiennent que cet acte était programmé depuis longtemps par l’intéressé, la lettre de Serigne Cheikh Bara Dolly est venue donner un coup d’accélérateur à la démission. Une question d’heure pour que Me Madické Niang soit désormais « ancien député ». En fervent disciple, il semblerait qu’il a d’abord recueilli l’accord du khalife général des mourides avant de déposer la lettre au secrétariat du président de l’Assemblée nationale. Serigne Mountakha Bassirou, qui est actuellement en retraite spirituelle, n’a pas encore reçu l’émissaire de l’ex-candidat à la présidentielle qui tient à ce que son guide soit le premier informé. Ensuite, Me Madické Niang s’en ouvrira à qui voudra l’entendre.

Le nouveau khalife de Ndiassane connu: Quel est son parcours ?

YERIMPOST.COM Après la disparition de Mame Bou Mouhamed Kounta, Serigne Cheikh Bécaye Kounta plus connu sous le sobriquet Bécaye-Bécaye, est devenu le nouveau khalife des Khadr de Ndiassane. L’homme, âgé de 92 ans, vivait à Thiès. Il devient le 7e khalife de la confrérie kountiyou.

L’actuel khalife est né en 1929, date de la disparition de son père. Il a fait ses études en Mauritanie, avant de rejoindre la région de Kaolack où il a reçu une formation pointue auprès de Baye Niass.







Par devoir de vérité à mon guide: A Serigne Babacar Sy Ibn Mansour, khalife général des tidianes

Je  m’adresse à vous avec un gage de mon respect, de reconnaissance de votre grandeur et de la dimension d’homme religieux que vous êtes. Quoi que je juge peu courtois de vous interpeler je compte cependant assez sur votre compréhension de la situation actuelle. Considérez que je ne puis rien vous apprendre, que de rapporter de manière fidèle à vous et à qui le veut les réels propos de M. Idrissa Seck qui vous ont valu votre sortie. Considérez que si je devais adhérer à la philosophie de Rewmi, ce serait sans l’ombre d’un doute assujetti à la pertinence de son programme.

Pour éviter de tomber dans l’incompréhension, je n’userai pas de commentaire juste vous rapporter les propos.

A M. Seck, de dire,




«Les relations entre Israël et les arabes sont nées d’une querelle de demi frère.Il faut qu’ils le comprennent, c’est une querelle de demi-frères parce que c’est la noble juive Sahara qui craignant avec l’âge que son mari Abraham n’ait pas de descendance conformément à la promesse du tout puissant lui a suggéré d’ensemencer Agar qui était sa servante pour avoir cette descendance. Et une fois que Abraham a ensemencé Agar et a eu Ismaïl, Sahara a été jalouse et lui a demandé de chasser Agar de la maison. Ce que Abraham a fait puisqu’il était fou amoureux de Sahara. Le prophète Abraham.

Donc tous les prophètes sont descendus de la branche de Is-hakk c’est à dire Izak jusqu’à Jésus c’est tous des juifs, Jésus était un Rabin juifs. Ensuite, un beau jour un arabe bédouin d’Arabie leur dit je suis celui qui clôture la liste et je suis le patron de tous ceux qui m’ont précédés et ils ont tous préparé ma venue. Et bien, les gens ont pété un câble et se disent mais d’abord comment est-ce que un prophète peut venir des arabes alors que tous les prophètes sont juifs. Donc cette querelle la de Domou Baye doit être dépassée, il faut que Israël qui a quand même, les juifs de manière générale qu’Allah a considéré comme un peuple élu c’est écrit noir sur blanc dans le coran et d’ailleurs le fait qu’ils aient échappé à toutes les agressions à travers les âges, à travers l’histoire devrait les prédisposer à être vis à vis des palestiniens et du reste du monde beaucoup plus miséricordieux, beaucoup plus humble et beaucoup MOINS VIOLENT  puisque eux ont connu la violence qui s’est exercée contre eux. Ils ont vécu l’holocauste, ils savent ce que subir une violence et une injustice signifie. Donc mon sentiment est que  une grande initiative devrait être prise par le Sénégal pour réconcilier des demi frères comme khoulo Domou Baye thiii keur yi. Nous, notre culture nous prépare et nous prédispose à régler ces questions. Avec la polygamie, y a des demi frères qui se battent à cause de l’héritage, pour ceci pour cela. »




Question du journaliste : Mais à la place de Macky SALL, ne rapatriez-vous pas l’ambassadeur du Sénégal en Israël ?

A M. Seck de répondre : « Oui, non encore une fois, il ne faut pas des mesures extrêmes. Nous Sénégal, nous sommes les présidents au niveau de l’ONU, de la commission en charge de cette question et nous sommes un peuple respecté par tout le monde. Bon, nous devons parler à tout le monde. Nous ne devons pas fermer la porte. Nous devons parler aux arabes, nous devons parler aux Israéliens. Quand je suis allé récemment à la Mecque, j’ai été reçu pas un des Imams de la mosquée et je lui ai posé une question. Je lui ai dit mais, Dieu dans le coran ne parle pas de Makka hein il parle de Bakka et Bakka renvoie étymologiquement aux pleures.Alors pourquoi est-ce qu’on penserait que le lieu de pèlerinage serait ici et pas Jérusalem. Il m’a dit xaaram xaaram. Je lui ai dit: moi j’ai la preuve de l’endroit exact où s’est mais j’en parlerai à vous deux réunis,  Israël et arabes »

 

Les propos qui ont suscité incompréhensions, traduits en Olof

 

« Juifs ya meer wakh niii nane la arabe bou diougué desert ba meuna takhaw wé di wakh ni app yonente la, teh yoneete yiffi diar yeup doon ay juifs? »

 

« Imam, ya Allah si alqur’an Bakka la wakh wakhoul Maka teh baka moungui niouy diokh ay dioye. LEGUI MA BEUG KHAM Lan mo wara takh niou wara khalate ni fi laniou wara adié wayé dou Jérusalem.

 

« La vérité est en marche et rien ne l’arrêtera. Qui souffre pour la vérité devient auguste et sacré… Il n’est de justice que dans la vérité, il n’est de bonheur que dans la justice ». Emile Zola

 

Parrainage: le khalife des tidjanes s’engage

YERIMPOST.COM La société civile est déterminée dans sa volonté de reporter l’examen du projet de loi sur le parrainage. C’est dans ce but que ses membres se sont rendus à Tivaouane pour rencontrer le khalife général des tidjanes. Serigne Babacar Sy Mansour s’est engagé à parler au président de la République.



Le sermon digne de l’imam de Yoff qui prend le contre-pied du porte-parole du khalife

YERIMPOST.COM Mame Makhtar Laye est l’imam ratib de Yoff. Son sermon a réchauffé les coeurs des fidèles venus au deuxième jour du 130ème Appel de Seydina Limamou Al Mahdi. Il a pris le contre-pied du porte-parole du khalife qui, lors de la visite du chef de l’Etat, lui assurait un soutien sans faille des talibés. Imam Mame Makhtar Laye a indiqué aux fidèles qu’ils sont libres de choisir pour qui voter. « Pour la prochaine présidentielle, je vous appelle à la retenue et de ne laisser personne vous influencer. Vous êtes libres de choisir votre leader, a déclaré l’Imam, non sans dénoncer la corruption qui mine le pays: « Pour un pays qui est essentiellement composé de musulmans, ce qui est étonnant c’est que la corruption est partout. Dans tous les secteurs d’activités, les gens sont de plus en plus corrompus. »


Ce cadeau de Macky Sall au khalife des layènes

YERIMPOST.COM Chose promise, chose faite ! Lors de sa visite chez le khalife général des layènes, en prélude du 138e Appel de Seydina Limamou Laye, Macky Sall avait promis l’octroi de 45 hectares à Seydina Baye Abdoulaye Thiaw Laye. Il a joint l’acte à la parole. Le directeur national des Domaines, Mamadou Mamour Diallo, qui a rendu une visite de courtoisie au khalife général des layènes, a déclaré que le président l’a instruit de diligenter la procédure d’octroi de ces 45 hectares à la communauté.



Le président Macky Sall gâte la communauté layène

YERIMPOST.COM Le programme de modernisation des foyers religieux se concrétise et le chef de l’Etat s’en réjouit. A Cambérène, ce jeudi 12 avril, en prélude du 138e Appel de Seydina Limamou Al Mahdi, le président Macky Sall a annoncé que, dans un délai très proche, les clés de la résidence du khalife des layènes seront livrées. La communauté a été particulièrement gâtée puisque les 30 ha de terres de Malika, qui avaient été octroyés à une société marocaine, lui ont été restitués. Le président y a rajouté 15 autres ha, ce qui fait un total de 45 ha qui appartiennent désormais aux Layènes.




Tivaouane: la réponse sèche des enseignants au khalife

YERIMPOST.COM Si, dans certains départements, les enseignants sont divisés sur la suite à donner à leur mouvement d’humeur après les propositions du chef de l’Etat et l’invite du khalife général des tidianes, ce n’est pas le cas dans le département de Tivaouane. Les enseignants affiliés au groupe des six syndicats les plus représentatifs de Tivaouane ont décidé lors de leur assemblée générale de poursuivre la lutte, nous renseigne L’As dans sa livraison du jour. Ils sont même allés jusqu’à faire des propositions sur les indemnités de logement: à défaut de l’alignement, une augmentation à hauteur de 40. 000 F CFa. Ce qui est loin des 25 000 F Cfa proposés par Macky Sall.




Médiation du khalife des tidianes: 300 heures perdues, comment sauver l’année scolaire ?

YERIMPOST.COM La médiation entamée par le khalife général des tidianes pour sauver l’année scolaire suit son cours. Une éventuelle prolongation du calendrier scolaire n’est pas exclue, selon Mouhamed Moustapha Diagne, directeur de la communication et de la formation au ministère de l’Education. Selon lui, les revendications et les négociations n’empêchent pas d’anticiper sur la situation à venir.

Il précise que le ministère est en train d’étudier un rapport sur le quantum horaire. « Pour le moment, la situation n’est pas alarmante, rassure-t-il. Les plans de rattrapage vont dépendre d’une zone à une autre. Des discussions sont prévues avec l’Office du Bac pour mettre en œuvre ce plan de rattrapage le moment venu. »




Coté enseignants, on estime à plus de 300 le nombre d’heures perdues. Les enseignants soulignent que s’ils parviennent  à un accord avec le gouvernement, ils verront de quelle manière régler cette question.

Un conseil présidentiel ou des assises sur l’enseignement seraient les bienvenus  pour une école stable et viable, conclut M. Diagne.

Serigne Thierno Bousso, khalife de la famille Boussobé, rappelé à Dieu vendredi

YERIMPOST.COM Serigne Thierno Bousso ibn Serigne Affia Bousso, khalife de la famille Bousso, a tiré sa révérence.

Serigne Thierno Bousso, qui avait succédé à Serigne Ibrahima Bousso, il y a un an jour pour jour, a été rappelé à Dieu, ce vendredi 23 mars dans la soirée à l’hôpital Principal.

Né en 1921, le défunt khalife, père de Serigne Abo Bousso, est d’une grande érudition et d’un commerce facile. Il a toujours oeuvré pour la concorde et l’unité de la famille Bousso.

L’enterrement est prévu à Touba.

 

A Karang, l’Etat bloque des camions de dons pieux destinés au khalife général des mourides

Plusieurs camions en provenance de la Gambie transportant des vivres pour soutenir le Khalif Général des Mourides, Serigne Mountakha Mbacké, dans sa lourde charge au service de la communauté, sont bloqués par la Douane Sénégalaise depuis plus d’une semaine à Karang (frontière avec la Gambie).
La destination de ces camions de vivres (riz et sucre) n’a aucun caractère lucratif, mais plutôt humanitaire et surtout, pour le ramadan en vue. Elle jouit d’une transparence à 100% quant à leur provenance ; elle n’a jamais fait l’objet de blocus depuis près d’une trentaine d’années, mais plutôt a toujours bénéficié de franchise et d’escorte pour remise à main propre jusqu’au destinataire qu’est le Khalife Général des Mourides.
D’aucuns s’interrogent maintenant sur les mobiles de cet arrêt si brusque de ces facilitations décidé par les autorités sans aucune justification et sans tenir compte du statut du destinataire qui assure un rôle de régulateur social et de donateur infatigable envers les couches les plus défavorisées.
Des disciples outrés se préparent pour lancer un appel à un grand rassemblement sur les lieux et rester sur place de façon prolongée et indéfinie jusqu’à la libération des camions. Ils comptent ainsi manifester leur mécontentement et leur désaccord sur cette décision irrespectueuse des valeurs fondamentales qui fondent notre nation.
En effet, ces dons pieux proviennent d’un disciple mouride résidant en Gambie qui les a acquis à la sueur de son front et qui n’aspire en cela que l’agrément de Dieu et la satisfaction de son guide spirituel, le Khalife en l’occurrence.

Un honorable correspondant de Touba



Serigne Modou décline une audience avec Macky, esquive une visite du PM et éconduit un ministre

YERIMPOST.COM Serigne Modou Kara Mbacké ibn Serigne Abdou Khoudoss ibn Mame Thierno Birahim Mbacké alias Ndamal Darou, maître de Darou Mouhty, est décidément un homme droit dans ses bottes. Le branle-bas de combat suscité au plus haut sommet de l’Etat par sa décision d’accueillir Idrissa Seck ce dimanche 11 mars l’a laissé de marbre.

Le vendredi 9 mars, à 18h, un ministre de souveraineté très introduit auprès de la haute hiérarchie de la confrérie mouride l’a appelé et a insisté au téléphone pendant une bonne demie-heure. Il l’a prié d’accepter de faire le déplacement de Dakar pour rencontrer le président de la République, Macky Sall, au palais. Serigne Modou Kara lui a opposé un refus poli, confie à Yerimpost une source proche.

Après quoi, le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne, a pris la relève. Il a joint le marabout et lui a demandé son accord pour prendre la route et le trouver à Darou Mouhty afin qu’ils puissent tous les deux avoir une discussion approfondie. Serigne Modou Kara Mbacké a remercié le chef du gouvernement pour ses bonnes dispositions à son égard. Mais non sans ajouter qu’il s’était déjà retiré dans sa chambre privée et qu’il ne pouvait plus en ressortir de la nuit.

Le PM poliment éconduit, ajoute la source de Yerimpost, un des cadres de la primature, apparenté à la famille de Serigne Touba, a joint l’homme de Dieu pour tenter de le convaincre de trouver un compromis avec le pouvoir. Réponse de Serigne Modou: « Dis-leur à tous que j’ai une seule priorité: bien accueillir mon invité, Idrissa Seck. Et que je leur serais reconnaissant s’ils m’aidaient à réussir cet accueil. »

Le fils vivant le plus âgé de Serigne Abdou Khoudoss Mbacké s’est senti blessé par le comportement de Macky Sall qui l’a abandonné dès qu’il a été élu. Il compte rendre au chef de l’Etat la monnaie de sa pièce. Il a la revanche tenace. Cette visite d’Idrissa Seck à Darou Mouhty est l’acte 1 d’une guerre féroce qu’il compte mener ouvertement contre le locataire du Palais…



Le khalife de Serigne Abdou Khoudoss déstabilise le palais et décline une conversation avec Macky

YERIMPOST.COM Au cours de cette nuit du jeudi 8 au vendredi 9 mars, le Palais a multiplié les tentatives pour joindre Serigne Modou Kara Mbacké, fils de Serigne Abdou Khoudoss Mbacké, lui-même fils de Mame Thierno Birahim Mbacké surnommé Borom Darou pour avoir fondé et développé Darou Mouhty.

Que s’est-il passé ? Serigne Modou Kara a appelé l’ensemble de ses disciples de Darou Mouhty et des environs à se mobiliser pour accueillir Idrissa Seck, leader de Rewmi, ce dimanche 11 mars à 11h. Devant ce qui s’annonce comme un triomphe pour son principal adversaire et un revers pour lui, Macky Sall a mis tout son poids dans la balance pour ramener le marabout à de meilleurs sentiments. Un membre influent de son cabinet a parlé à l’homme de Dieu pendant deux heures d’horloge cette nuit pour le convaincre d’annuler l’accueil de Seck. En vain. Ayant atteint ses limites, il lui a annoncé que Macky Sall lui-même voulait lui parler directement au téléphone. Le marabout a décliné. Avant de donner à son « beuk neeg » (majordome) l’instruction ferme de ne plus décrocher d’appel venant du Palais.




Les coups de fil en provenance de la présidence se sont ainsi succédé, sonnant systématiquement dans le vide. Le Palais s’est subitement retrouvé déstabilisé par ce qui a très vite pris les allures d’une affaire d’Etat.

Mais Serigne Modou Kara Mbacké n’a pas varié dans sa position, lui qui garde une rancune tenace contre Macky Sall. En 2012, avant et après le premier tour de la présidentielle, celui qui était encore candidat issu de l’opposition lui avait rendu visite pour solliciter ses prières. Le marabout avait à l’époque prié pour lui, et lui avait remis un tapis de prière, un chapelet, un exemplaire du Coran et, en signe de victoire, un drapeau du Sénégal.

Une fois élu, Macky Sall a coupé tout contact avec le khalife. Ce silence long de six ans a fini par épuiser la patience de Serigne Modou qui a décidé, il y a quelques jours, d’adouber Idrissa Seck comme son candidat à la présidentielle de 2019.

Guide religieux populaire, héritier de presque l’ensemble des disciples de son grand-père Borom Darou et de son père, le très mystique Serigne Abdou Khoudoss, Serigne Modou Kara Mbacké risque de faire très mal à la candidature de Macky Sall s’il bascule vers Idrissa Seck.

Le très politique locataire du Palais l’a compris, qui a insisté en vain une bonne partie de la nuit de jeudi à vendredi. Et qui, dès aujourd’hui, va repartir à la charge pour reconquérir un allié de taille susceptible de transférer chez son principal adversaire un nombre incommensurable de suffrages.

Vidéo-130 millions volés chez le khalife: Touba dément et met en garde Madiambal Diagne

Une importante somme d’argent volée chez le khalife général des mourides

YERIMPOST.COM Une histoire de vol d’une importante somme d’argent secoue l’entourage du tout nouveau khalife des mourides. Serigne Mountakha Bassirou Mbacké a été victime d’un brigandage portant sur 130 millions de F Cfa. Le Quotidien qui donne l’information révèle que cet argent est le fruit des « adiya » des talibés mourides établis au Burkina Fasso et remis au tout nouveau guide de la communauté mouride.

Il faut signaler qu’il y a 8 mois, le prédécesseur de Serigne Mountakha Mbacké, feu Serigne Sidy Makhtar Mbacké, avait subi le même sort. Mais, pour le moment, aucune suite judiciaire n’est annoncée pour le présent vol.

Assassinat de Fallou Ba: Réaction du khalife général des mourides

YERIMPOST.COM Une forte délégation envoyée par le khalife Serigne Mountakha Bassirou Mbacké s’est rendu ce vendredi 2 mars au domicile des parents de Fallou Ba. Ce jeune homme a été retrouvé égorgé à Touba.  Serigne Mountakha Bassirou Mbacké a fermement condamné cet acte d’une barbarie glaçante. Le khalife a exhorté les autorités compétentes à  faire toute la lumière sur cette affaire.

Ahmed Khalifa Niasse reçoit le khalife général des mourides

YERIMPOST.COM Ci-dessous le communiqué du Palais Ahmadyana…

Le nouveau Khalife Général des Mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké,  fidèle en amitié, vient de confirmer à son ami et frère Ahmed Khalifa Niasse la visite qu’il a l’habitude de lui rendre chaque année, à Kaolack, au lendemain du  Magal de Prokhane.

Cette année la visite est fixée le dimanche 25 février 2018, surlendemain du Magal de Prokhane.

En plus de la famille de Léona Niasséne et celle de Médina Baye plusieurs familles religieuses provenant de toutes les Tariqas seront à l’accueil du saint homme.

En effet, par cet acte de la main tendue, le nouveau Khalife Général des Mourides se pose en rassembleur de tous les musulmans du Sénégal et, même, au-delà.

Serigne Ahmed Khalifa Niasse convie les talibés, les amis à venir, nombreux, à l’accueil de celui qui est considéré  comme le Serigne Touba Vivant.

Nécrologie: Décès du khalife de Maka Coulibantang

YERIMPOST.COM Elhadj Sankoung Massiré Diaby n’est plus. Le khalife général de Maka Coulibantang a été rappelé à Dieu dans la soirée du vendredi 2 février. Le vénéré homme s’est éteint à l’hôpital de Tambacounda des suites d’une longue maladie. La rédaction de Yerimpost s’associe à la douleur et présente ses condoléances à toute la population de Tamba.

Exclusif! Qui est le porte-parole du nouveau khalife des mourides ?

YERIMPOST.COM La question est sur toutes les lèvres: Qui est le porte-parole désigné de Serigne Mountakha Mbacké, le nouveau khalife des mourides ? Institution nouvelle dans le mouridisme, le porte-parole a été institué par Serigne Bara Mbacké, le premier des petits-fils de Cheikh ahmadou Bamba à avoir accédé au khalifat. Il a été reconduit par son successeur, Serigne Sidy Moukhtar Mbacké, décédé le 9 janvier dernier.

Yerimpost est en mesure de dire que le tout nouveau khalife, Serigne Mountakha Mbacké, a décidé de maintenir l’institution. Pour l’incarner, il a jeté son dévolu sur celui qui a exercé la fonction depuis sa création, Serigne Bassirou Abdou Khadre Mbacké. La décision sera rendue publique après les obsèques de Serigne Sidy Moukhtar Mbacké à travers une déclaration de Serigne Mountakha Mbacké.

www.yerimpost.com

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR