Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

la démission

Lettre ouverte à Khalifa Ababacar Sall suite à la démission de Moussa Sy (Go Faye)

Cher GRAND MAIRE,
Permettez-moi d’emprunter cette honorable expression, à un de vos ex lieutenants qui en a été à l’instigateur et qui aux moments des vaches grasses, vous l’avait spécialement dédiée et avait usé de toutes ses forces pour la vulgariser.




C’est le cœur saignant de douleur que je vous écris cette lettre pour vous prier d’écouter ce message de compassion et d’encouragement de la jeunesse du Sénégal et celle des parcelles Assainies en particulier. Nous ne nous connaissons certes pas, mais mon estime pour vous émane de votre qualité d’homme pur, lucide, correcte et travailleur. Par votre génie, vous avez contribué à faire de Dakar ce qu’elle est aujourd’hui.

Rassurez-vous Grand MAIRE, loin de moi l’idée de chanter vos louanges ou de faire votre apologie. Mais j’estime ce moment opportun pour affliger une piqure de rappel à vos partisans défaillants et amnésiques qui vous ont montrés le dos au moment où vous avez le plus besoin de leur soutien.

Je n’ai jamais bénéficié de vos largesses comme la plupart d’entre eux que vous avez vu grandir et que vous avez élevé aux plus honorables rangs de la magistrature communale et pourtant, comme JUDAS, ils sont entrain de vous trahir un à un après vous avoir poussé dans le précipice.

D’ici, j’imagine le sentiment qui vous anime à l’instant du fond de votre chambre carcérale à la prison de REBEUSS.

Grand MAIRE, j’imagine aussi votre tristesse, votre mélancolie et votre amertume quand vous regardez impuissant derrière les barreaux, vos plus grands généraux prendre la poudre d’escampette en plein champs de bataille, vous laissant seul contre un adversaire redoutable qui après plusieurs années de cabales et de traques a désespérément eu recours à des armes non conventionnelles pour vous écarter mordicus de la course des prétendants à la magistrature suprême : LA JUSTICE INJUSTE pour ne pas dire l’INJUSTICE.

Hélas, le grand juge KEBA MBAYE n’est plus. Lui peut être au nom de la justice équitable de l’éthique et de la morale qu’il a toujours prôné, se serait dresser en rempart contre cette Tsunami judiciaire pour l’indépendance de cette institution qui se démystifie de jour en jour.

Honte à ces lâches et ambitieux petits politiciens qui sont tombés si bas par peur ou par manque de courage et sans vergogne se sont tous dédits. OH ! ils sont tombés dans le piège de MACHIAVEL qu’ils ont certes lu mais qu’ils ont aussi mal compris.

Ils disent que la politique n’est pas la religion, et pourtant la pratique comme une religion. Leur religion ou tous les coups sont permis et toutes les bassesses autorisées. Ils se dédisent et parjurent sans gènes seulement au nom du matériel ou de promesses de positions sociales. Mais je les comprends, ils ne sont pas capables de se faire ailleurs que dans cet environnement ignoble infesté par l’odeur de répugnante de la TRAHISON. On les aurait banni et décapité tous à la guillotine pour haute trahison il y a quelques siécles.
Ils avaient tous battu campagne aux élections locale de 2014 avec votre LABEL TAKHAWOU DAKAR et posté votre effigie sur toutes les rues de DAKAR, ce qui leur fit triompher majestueusement.

Mais, ne vous ne laissez pas anéantir. Le SENEGAL de même que l’opinion internationale sait que là, n’est pas votre place et que les ceux qui pillent à outrance nos deniers publics jouissent de leur liberté et que c’est leur peine que vous êtes entrain de purger. Nous pleurons votre incarcération anormale et arbitraire.

Rendez grâce à Dieu Grand MAIRE puisque c’est dans les moments les plus difficiles de la vie qu’on se voit abandonner, lâcher et trahir par plusieurs de nos soit disant amis que vous avez béni de votre grâce. Mais c’est dans ces mêmes moments aussi que par la grâce de DIEU que vous vous ferez de nouveaux amis qui vous seront fidèles et loyaux.

Ils ont franchi les différentes étapes de la déloyauté et en sont la dernière phase : LA POLITIQUE pour trouver un argumentaire solide qu’ils pourront nous servir comme mobile de leur forfaiture. Mais rassurez-vous, nous ne les croirons pas.

GRAND MAIRE, ne savez-vous pas que tous les grands hommes à un moment de leur vie ont été trahis et s’en sont plus forts que jamais ?
Je me suis toujours posé la question de savoir pourquoi JUDAS avait trahi son maitre JESUS CHRIST ? Hélas Je n’ai pas eu la réponse.
Aujourd’hui mon questionnement sur JUDAS m’a mené à une certitude qui que je partage avec vous :
VOUS N’ETES PAS PLUS GRAND QUE JESUS.SI JESUS A EU JUDAS, VOUS AVEZ EU MOUSSA.QUOI QUE VOUS FASSIEZ VOUS CONNAITREZ D’AUTRES TRAHISONS PUISQUE NOS PROPHETES L’ONT CONNUES.

De votre histoire, nous retenons une chose. Nous la jeunesse africaine, devrons tout recommencer, tout reconstruire, sans profiter d’une quelconque transmission générationnelle, parce que les enseignements venant des ainés auront été viciés par le mensonge, la trahison. Un jour viendra, nous nous retrouverons tous dans l’au-delà et ce jour fatidique, eux tous imploreront votre pardon, j’en suis sûr.

Vivez votre peine avec dignité et sachez que après la justice des hommes, vient la justice de Dieu.




Dans l’espoir de lire votre réponse bientôt, je vous prie de croire, GRAND MAIRE, l’expression la plus sincère de mes sentiments distingués.
A très bientôt LE GRAND MAIRE.

GO FAYE
DAKAR le 01 Octobre 2018.

Parrainage: Ansoumana Dione exige la démission du ministre de la Justice

Au Sénégal, les standards, garantie des droits humains , élevés,Ismaïla Madior Fall

Monsieur Ansoumana DIONE, Jaamu Askan wi,

le Serviteur du Peuple, candidat à la candidature                    Rufisque, le 06 septembre 2018

pour l’élection présidentielle de 2019

Adresse : Citée Filaos – Villa 14 – Bis – Rufisque

Tel : 77 550 90 82 – 70 745 88 47

                                                                                                            

 

A

Monsieur le Ministre de la Justice,

Garde des Sceaux

 

Objet : démission du Ministre de la Justice

 

Monsieur le Ministre,

 

A cause de la loi sur le parrainage, le Sénégal est plongé dans une situation inédite, avec un Président de la République, en exercice, son Excellence Monsieur Macky SALL, à qui il est injustement demandé de trouver soixante-cinq mille signatures, au maximum, pour pouvoir être candidat à l’élection présidentielle de 2019.

 

En vérité, cette loi est très mal rédigée. Car, en tant chef suprême de la Magistrature et Gardien de la Constitution, notre première institution qui se trouve être déjà candidat à sa propre succession, ne devait aucunement être concerné par cette disposition, visant à filtrer les candidatures.

 

En clair, cette loi sur le parrainage devait seulement imposer aux candidats à la candidature, des signatures pour être éligible à cette élection dont le Président de la République est l’organisateur. Mais, en demandant à tout candidat de remplir au préalable cette condition, l’on enrôle illégalement le chef de l’Etat Macky SALL qui a l’obligation de gouverner uniquement le pays, de 2012 à 2019.

 

Conséquence, votre manque total de vision a induit tout un peuple en erreur, puisque vous conviendrez avec nous qu’un candidat sortant ne doit pas être candidat à la candidature, avec tous les risques de non éligibilité que cela comporte. C’est la raison pour laquelle, nous vous demandons de bien vouloir démissionner de votre fonction de Ministre de la Justice.

 

Vous souhaitant bonne compréhension, veuillez agréer, Monsieur le Ministre, à l’expression de notre parfaite considération.

 

 

L’Intéressé

 

 

Decroix demande la démission de Macky Sall

YERIMPOST.COM La présidentielle qui approche sera une occasion pour le chef de l’Etat actuel de ne pas se présenter à sa propre succession. C’est l’avis de Mmamadou Diop Decroix qui, au cours d’une conférence de presse organisée par le Front Patriotique pour la défense de la République, a demandé au président Macky Sall de démissionner. Le leader politique s’est également exprimé sur la descente d’un huissier mandaté par la Crei pour saisir la villa du Point E du président Wade et y voit une énième manière de faire avorter l’ambition de Karim Wade de briguer le suffrage des Sénégalais. Mamadou Diop Decroix a pointé un doigt accusateur vers Macky Sall à qui il impute tous les maux dont souffre le pays.



L’avis du colonel Ndao sur la démission du capitaine Dièye

YERIMPOST.COM De l’avis du colonel Ndao, le capitaine Mamadou Dièye a le droit de faire la politique. Seulement, il doit y mettre la forme. C’est-à-dire se départir de toutes ses fonctions dans l’armée. Colonel Ndao, qui avait dénoncé dans son livre des dysfonctionnements de l’armée, se demande comment le dossier du capitaine Dièye a pu en arriver là. « On n’aurait jamais dû en arriver là avec ce capitaine. Son cas démontre une fois de plus certains dysfonctionnements dans l’Armée. Il a le droit d’avoir des ambitions politiques, si cela lui chante. Il fallait à mon avis avoir le courage de le laisser partir. Soit on accepte sa démission en ne regardant que l’intérêt strict de l’Armée, qui ne peut maintenir en son sein un officier politicien, ou le f… dehors pour indiscipline.», a-t-il déclaré. Selon lui, il y a eu une certaine « frilosité des chefs de l’armée que rein ne peut justifier ».



° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR