Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

les détails

Affaire Mariama Sagna : Le procureur de Pikine donne les détails de l’assassinat…

YERIMPOST.COM Les choses se précisent dans l’affaire Mariama Sagna, du nom de la responsable du parti Pastef à Keur Massar tuée samedi dernier dans son domicile. Les autorités judiciaires écartent tout mobile politique. Face à la presse, le procureur de Pikine a donné les détails du meurtre. « À la fin de la manifestation, aux environs de 20 heures, Ousseynou Diop et Saliou Boye ont ramené les fauteuils chez la victime. À leur arrivée, ils ont trouvé la dame Mariama Sagna à moitié nue dans sa chambre en train de se divertir. Ce qui n’a pas manqué de leur donner des idées. Les mis en cause l’ont attaquée et violée tout en l’étranglant pour l’empêcher de crier, causant ainsi son décès.» Amadou Seydi a poursuivi: «Avant de quitter les lieux du crime. Ousseynou Diop et Saliou Boye ont subtilisé le poste téléviseur et un téléphone portable appartenant à leur victime. Les investigations subséquentes menées par les éléments de la gendarmerie territoriale de Keur Massar, en collaboration avec leurs collègues de la brigade de recherches de Faidherbe, ont permis l’arrestation du premier charretier Ousseynou Diop qui a reconnu avoir participé à la commission des faits.»







Procès Imam Ndao et cie: les détails du réquisitoire du procureur

YERIMPOST.COM La journée de ce 14 mai était dédiée au procureur dans le procès de l’Imam Alioune Badara Ndao et ses coaccusés. Le procureur de la République près de la Chambre criminelle spéciale a saisi la fin de cet après-midi pour faire son réquisitoire. Au vu de toutes charges qui pèsent contre l’Imam Ndao, Aly Ciré Ndiaye a requis 30 ans de travaux forcés contre lui. Pour le sort du présumé cerveau de cette affaire, Makhtar Diokhané, le maître des poursuites a demandé que le tribunal le condamne à la prison à perpétuité, comme nous l’écrivions au cours de la journée.

Le représentant du ministère public a reconnu que, même si le principal accusé n’a pas combattu avec les soldats de Boko Haram, force est de constater qu’il était un recruteur pour cette branche de l’Etat islamique en Afrique de l’Ouest. Makhtar Diokhané a réitéré son aveu devant la barre, indiquant qu’il a reçu l’équivalent de 15 millions de francs des mains d’Abubakar Shekau et 65 000 euros de Moustapha Diop.

L’accusé du nom de Alioune Badara Sall, ingénieur en génie civil, risque de passer encore 3 longues années en prison si le tribunal suit le procureur dans son réquisitoire. Aly Ciré Ndiaye a demandé qu’il soit condamné à 5 ans de prison ferme pour blanchiment de capitaux en relation avec une entreprise terroriste et a demandé confiscation de la somme reçue. Le mis en cause avait reconnu avoir reçu le montant de 18 500 euros de Coumba Niang (épouse de Makhtar Diokhané), poursuivie pour blanchiment de capitaux et financement du terrorisme. Le procureur a d’ailleurs requis 15 ans de prison contre elle.

En revanche, le procureur requiert l’acquittement pur et simple des nommés Alpha Diallo, Ibrahima Hann, Marième Sow, Oumar Keïta, Boubacar Decoll Ndiaye, Mor Mbaye Dème et Mamadou Moustapha Mbaye, faute de preuve de nature à les faire condamner par le tribunal.



° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR