Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

majorité

Serigne Abdou Mbacké Dolly déverse sa bile et annonce une saisine de la Cour suprême

YERIMPOST.COM Il a pourtant été tancé par son collègue Seydou Diouf lors de la plénière afin qu’il cesse de taxer les autres de corrompus. Mais l’Honorable Abdou Mbacké Dolly n’en a cure. Dans un entretien avec le quotidien l’Observateur, le député a réitéré ses accusations à l’encontre des parlementaires de la majorité qui, pour plaire au président Macky Sall et en faisant abstraction totale des intérêts du peuple qu’ils sont censés représenter, ont voté la loi 07/2019 portant suppression du poste de Premier ministre. A l’entendre, chacun de ces députés a reçu une enveloppe de 1 million. « Ils ont monnayé leur dignité et leur honneur en ignorant royalement les tenants et aboutissants de cette loi », vocifère Serigne Abdou Mbacké. Avant de poursuivre: « Ce qui me fait le plus mal, c’est que la majorité a rejeté les 19 amendements que j’avais présentés sans chercher à comprendre l’utilité. » Ne s’avouant pas vaincu, le non moins militant du parti Bokk Guis-Guis révèle que la Cour suprême sera incessamment saisie pour tenter de faire annuler ce vote.

Assemblée nationale: Quel coup fourré mijotent les députés de la majorité ?

YERIMPOST.COM Les députés de la majorité réservent une très mauvaise surprise au président Macky Sall. Pas tous, mais au moins une trentaine de députés de l’Alliance pour la République fulminent encore leur colère face à leur leader pour avoir évincé « des membres valeureux du parti » de l’attelage gouvernemental. L’As, qui révèle ce vent de rébellion, signale que ces « frustrés » préparent un coup fourré pour faire échouer le vote du projet de réforme constitutionnelle. Des sources du journal font remarquer que sur les 129 parlementaires de la majorité, seuls 88 avaient répondu présent à la réunion avec le président Macky Sall.

Les leaders de la coalition Benno Bokk Yaakaar passent au crible l’actualité nationale

Réunie, le 18 Avril 2019, autour du Président Macky SALL, Président de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar (BBY), la Conférence des leaders de BBY et de la majorité présidentielle a examiné plusieurs questions liées au contexte politique marqué par le début du quinquennat du  Président de la république.

 

Dans sa note introductive, le Président Macky SALL a d’abord exprimé ses félicitations et remerciements aux leaders pour leur mobilisation exceptionnelle qui a permis sa réélection sans conteste à la tête de l’Etat et leur engagement remarquable à ses côtés lors de la cérémonie de prestation de serment et à l’occasion du défilé du 04 avril commémorant notre accession à la souveraineté internationale.   

Ensuite, le Président de la coalition a fait une présentation de la situation nationale en relevant les enjeux et défis du moment, avant d’ouvrir les débats qui ont permis d’aboutir aux conclusions suivantes :

  1. S’agissant de la mise en place du nouveau gouvernement, la Conférence des leaders soutient sans réserve les décisions prises par le Président de la république quant au choix des hommes, des femmes et des jeunes composant l’équipe en charge de matérialiser sa politique avec rapidité et efficacité et encourage celle-ci dans l’accomplissement des missions qui lui sont confiées pour l’intérêt exclusif du peuple sénégalais.

Par ailleurs, la conférence des leaders rend un vibrant hommage à tous les ministres sortants pour leur contribution inestimable au bilan élogieux du Président Macky Sall durant son septennat.

  1. Concernant la question du dialogue national, la Conférence des leaders salue la constance avec laquelle le Président Macky SALL réitère son appel en direction des forces vives de la nation, malgré les difficultés. Elle l’encourage à persévérer dans cette voie en adéquation avec les valeurs républicaines et culturelles de notre peuple. La conférence des leaders engage tous les segments de la société, politique, économique, social, à répondre positivement à cet appel de la nation pour relever ensemble les innombrables défis qui jalonnent le chemin du développement inclusif dans la paix et la stabilité.
  2. A propos des réformes institutionnelles engagées par le chef de l’Etat, avec la suppression du poste de Premier ministre, la Conférence des leaders exprime son adhésion à cette initiative qui va, assurément, rapprocher davantage le Président de la république de son gouvernement, de l’administration et des populations et accroitre l’efficacité et la rapidité dans la mise en œuvre des politiques publiques.

En effet, par cette mesure, le Président de la république devient le superviseur direct de la mise en œuvre par les ministres des politiques publiques qu’il détermine, engageant ainsi sa responsabilité personnelle dans la réussite de celles-ci.

Au surplus, son autonomie préservée, l’Assemblée nationale gardera toutes ses prérogatives de contrôle des politiques publiques et d’évaluation de l’action gouvernementale. Ainsi les députés pourront poser aux ministres qui sont tenus d’y répondre des questions écrites. Ils peuvent aussi poser aux ministres qui sont toujours tenus d’y répondre des questions orales et des questions d’actualité. Les questions et les réponses y afférentes ne sont pas suivies de votes. Alors sera assuré un plus grand équilibre entre les deux institutions.

  1. Au sujet de l’organisation des élections départementales et communales, la conférence des leaders envisage d’approfondir les discussions et souhaite porter les dites questions dans le cadre du dialogue et de la concertation.

Clôturant la rencontre, le Président de la coalition, le Président Macky SALL, après s’être félicité de la bonne tenue de la séance riche en propositions, a appelé, encore une fois, les leaders à persévérer dans la voie jusqu’ici choisie et qui a valu à notre coalition des victoires toujours éclatantes, à s’engager, sans délai, dans les activités d’animation politique de la coalition autour des politiques du gouvernement et de renforcement de son organisation par un élargissement continu de ses rangs, dans toutes les localités du pays et dans la diaspora.

 

Fait à Dakar, le 18 Avril  2019 La Conférence des leaders de BBY

Une brique par député: le président Macky a été généreux…

YERIMPOST.COM Il faut dire que le chef de l’Etat est très généreux à l’égard de « ses » députés. A l’occasion de leur rencontre, en plus de leur avoir offert 16 billets pour le pèlerinage à la Mecque, le président Macky Sall a remis à chaque député présent à l’audience une enveloppe de 1 million. Agréablement surpris par les largesses du chef de l’Etat, les parlementaires de la majorité lui ont promis de voter toutes les réformes qui leur seront soumises. Le président de l’institution, Moustapha Niasse avait pris la parole à cette séance pour déclarer: « M. le président, dites nous ce que vous voulez, nous le ferons ! »

Hajj 2019: Macky Sall offre 16 billets à « ses » députés

YERIMPOST.COM Les députés de la majorité sont ressortis de l’audience avec le chef de l’Etat tout sourire. Alors qu’il les avait conviés à cette rencontre afin de leur expliquer les raisons de la suppression du poste de Premier ministre, le président de la République s’est montré très généreux à leur endroit. A « ses » députés, le président Macky Sall a offert 16 billets pour le pèlerinage aux lieux saints de l’Islam.

Gouvernement: le président se confie aux députés

YERIMPOST.COM Après la formation du nouveau gouvernement, le chef de l’Etat se met à gérer les frustrations  et les justifications n’en finissent plus dans le camp de la majorité. Recevant les députés de la coalition Benno Bokk Yakaar au palais, le président de la République s’est encore expliqué sur ses choix. « Ce fut très difficile pour moi car il fallait prendre en compte de nombreux critères. Il faut que les ministres qui n’ont pas été reconduits sachent qu’ils ne sont pas moins méritants que les nouveaux. Ils ont fait du bon travail et peuvent être utiles ailleurs. Qui dit choix, dit élimination! », a confié le président Sall à ses hôtes.

Troisième mandat: Pas question, selon Macky Sall

YERIMPOST.COM Le principal intéressé a parlé et c’était pour définitivement clore le débat. Le président Macky Sall, qui recevait les députés de la majorité ce mardi, leur a confié qu’il n’envisageait pas de briguer les suffrages des Sénégalais une troisième fois. Un faux-débat, selon le chef de l’Etat qui fait remarquer qu’il avait déjà pris des engagements en ce sens qu’il compte respecter.

Mame Diarra Fam, la nouvelle terreur de la majorité parlementaire

YERIMPOST.COM A la 12ème législature, l’Assemblée a eu droit à Me Elhadj Diouf et, pour cette 13ème, c’est Mame Diarra Fam. Retenez bien son nom car, à coup sûr, elle marquera fortement de sa présence. Dans un match de football, on désigne un « homme du match ». Pour le vote du projet de loi sur le parrainage ce jour, jeudi 19 avril, Mame Diarra Fam était, sans risque de nous tromper, la « femme du jour ». Comme en atteste cette vidéo et elle n’en était qu’à sa première prise de parole. La « Leonessa de Milano » a du répondant.




Concertation sur le processus électoral: La majorité recule

YERIMPOST.COM L’idée du parrainage est abandonnée. En lieu et place, la rationalisation des candidatures et des partis politiques. Telle est la volonté des participants du Cadre de concertation sur le processus électoral. Le parrainage, qui avait été proposé par la majorité, constituait un blocage des discussions et avait motivé la sortie de plusieurs partis du dialogue. La majorité a cédé, reste à la Commission électorale nationale autonome (Cena) et aux différents pôles de proposer la meilleure méthode pour adopter cette nouvelle formule. Les différentes parties ont jusqu’à ce weekend pour soumettre leurs suggestions.

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR