Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

Malick Gackou

Transhumance: Malick Gackou répond à Aliou Sall

YERIMPOST.COM « Les gens de Benno Bokk Yakaar doivent se résoudre au fait qu’au Sénégal, il y a des Sénégalais pétris de valeurs pour défendre leur pays ! »: Voici la réponse de Malick Gackou à Aliou Sall qui se faisait le courtier de son candidat de frère pour faire rallier le leader du Grand Parti à la mouvance présidentielle. Le non moins patron de la Caisse de dépôts et de consignations (CDC) déclarait, il y a à peine 72 heures, qu’il irait jusqu’à Koulikoro pour chercher Malick Gackou et le convaincre de rejoindre Macky Sall.







Aliou Sall: « Même si Malick Gackou était à Koulikoro, j’aurais marché pour le trouver et l’inviter à nous rejoindre! »

Recalé à l’étape du parrainage en attendant la décision définitive du Conseil constitutionnel, Malick Gackou a été solennellement invité à rejoindre le camp de Macky Sall. C’est Aliou Sall, maire de Guédiawaye et frère du président sortant qui se charge de convaincre le président du Grand Parti. « J’aurai tout faux de dire que je ne me réjouis pas de l’invalidation de la candidature de Malick Gackou qui a une dimension nationale et à qui, on ne saurait faire le reproche de ne pas être un patriote émérite. Pour l’intérêt supérieur de Guédiawayeoù il m’aurait causé beaucoup de problèmes et du Sénégal, je l’invite à rejoindre la mouvance présidentielle. Même s’il était à Koulikoro, j’aurais marché pour le trouver et lui parler… » s’est exprimé le non moins président de la Caisse de dépôts et de consignations (CDC).







Condoléances: Malick Gackou chez Moustapha Niasse

YERIMPOST.COM Seules les montagnes ne se rencontrent pas ! Depuis leur rupture, Moustapha Niasse et Malick Gackou ne s’étaient plus revus jusqu’à ce mercredi 19 décembre. Le leader du Grand Parti s’est rendu à Keur Madiabel retrouver son ancien mentor pour les besoins de la présentation de condoléances suite au rappel à Dieu de la mère de Moustapha Niasse.







Et si Malick Gackou devenait raisonnable ?

Force est de reconnaitre que contrairement à l’euphorie et à l’enthousiasme des militants et sympathisants du Grand Parti, monsieur Malick Gackou ne pourrait pas être un candidat redoutable aux présidentielles de 2019.
Sa formation politique est quasi inexistante en dehors de Guédiawaye ce qui veut dire que le Grand Parti n’a aucune existence au niveau National. Donc même si c’est un leader politique qui soigne sa personnalité il lui reste à démontrer à 08 mois des échéances électorales sa capacité organisationnelle pour mobiliser en dehors de son prétendu fief de Guédiawaye où son bourreau monsieur Aliou Sall a une parfaite main mise sur le terrain politique.
Monsieur Aliou Sall non comptant de faire des prouesses en temps que maire de la ville a effectivement les moyens organisationnels de fédérer toutes les forces vives de Guédiawaye autour de sa personne pour la réélection de son frère le président Macky Sall au premier tour des présidentielles de 2019. Je doute fort que Monsieur Malick Gackou à quelques mois des présidentielles dispose de ces capacités organisationnels dans son prétendu fief.
Ceux qui n’ont pas cette forme d’organisation sont sur le terrain politique à l’échelle nationale pour se repositionner afin de se faire entendre dans les médias. La preuve c’est la stratégie développée par Ngorsi Seck mais pas payante à cause de ses errements communicationnels.



Faudrait dire aussi que la communication de monsieur Malick Gackou ne passe pas du fait qu’on à du mal à percevoir son discours ou son vocabulaire pour ne pas dire sa locution. Et en politique la parfaite maitrise de la communication est un maillon essentiel pour faire passer son discours.
Partant de ces analyses c’est tout de même étonnant qu’un leader politique comme Malick Gackou qui a consenti énormément d’efforts ( 500 millions pour les ASC et au ĢFC, 300 millions aux mosquées, 02 millions par an au lycée Limamoulaye, 21 411 000 FCFA pour des dons de 1098 sacs remplis de kits scolaires ) pour les populations de Guédiawaye est laminé dans son propre quartier à plus forte raison dans sa localité par monsieur Aliou Sall maire de cette ville.
Pendant que Ngorsi Seck qui est pressenti comme son principal rival dans l’opposition a eu à gagner à plusieurs reprises son fief même s’il est en chute libre dans la commune et le département de Thiés depuis les dernières élections municipales.



C’est à se demander comment monsieur Malick Gackou peut avoir la prétention de concurrencer le président Macky Sall aux présidentielles de 2019 alors qu’il n’a jamais gagné la commune de Guédiawaye cernée par monsieur Aliou Sall le maire de cette localité.
Il faut se rendre à l’évidence, le président Macky Sall n’a pas d’adversaires coriaces pour 2019 sinon que des prétentieux aux ambitions politiques démesurées.

Mame Ousmane Diop
Responsable APR
email : emodiop@gmail.com

Malick Gackou, à Fatick, crie à l’arnaque au sommet

YERIMPOST.COM Selon Malick Gackou, le Plan Sénégal Emergent (Pse) est une arnaque politique au même titre que la Délégation à l’entreprenariat rapide (Der). Cette dernière trouvaille du pouvoir consiste, à en croire le leader du Grand parti, à tenter de corrompre les citoyens à quelque mois de la présidentielle. Malick Gackou, qui était dans le fief du chef de l’Etat, à Fatick, n’a pas fait dans la langue de bois pour dénoncer le mode de gouvernance du président Macky Sall. Pour exemple, la situation économique du pays. « Le cirque a trop duré ! Ce n’est un secret pour personne que les caisses de l’Etat sont vides et que l’Etat est en faillite. Si l’économie se porte bien, ils n’ont qu’à payer la dette intérieure qui est estimée à plus de 400 milliards de francs. L’arnaque doit cesser ! »



° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR