Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

mandat

Dérives théo-monarchiques: Qui va arrêter le prince ?

Comme dopé par les résultats et les scores obtenus et surtout par la haute tenue et la mesure responsable des sénégalais dans un contexte où tous les ingrédients d’une implosion étaient réunis, le prince Macky 1er, roi des …continue sur sa lancée en s’adjugeant encore et encore des pouvoirs au nom de (je ne sais quoi ? ) et à quelles fins ( la question reste posée). Depuis la proclamation de l’édit de du conseil constitutionnel pour un 2ème et …dernier mandat (hum !), les actes posés relèvent de Bokassa 1er roi (que dis je empereur) des centrafricains. Pour un pays comme le Sénégal à la forte tradition démocratique et républicaine et où l’on vote depuis …(Der nous le rappellera ), se comporter ainsi en s’arrogeant des pouvoirs XXL au détriment des contre-pouvoirs est un recul et une reculade et pose de pierres (pas la 1ère ) d’une démocratie déconsolidante (dixit CT. I.M.Fall) dans ses trouvailles juridico amalgamistes et à volonté pour ne pas dire avec préméditation. Le Sénégal, c’est du organisé avec des couloirs bien tracés et chacun dans ses bottes mais depuis le glas du conseil constitutionnel, le prince se comporte en solo et redessine comme à Nuremberg et personne ne dit rien sinon …un mais mou, synonyme de béni-béni. Ne clame t-on pas partout que la référence c’est la constitution et cette charte fondamentale lie tout le monde avec une bonne distribution des charges et responsabilités, une véritable diastole–systole, une loi aux clauses verrouillées dans certaines démocraties où les amendements se comptent et où leur seule évocation à une résonnance biblique , cette loi-là n fois modifiée dans nos pays et ici au pays de macky 1er , elle a fait l’objet de révision tout, tout dernièrement par voir référendaire. Au vu des engagements à tous points de vue et du serment qui soutient et libelle surtout quand c’est le peuple qui a adoubé , revenir 2 à 3 ans après pour une modification…non une ablation et une amputation de l’essentiel de ses organes n’est pas loin d’un parjure et surtout que pour cela au lieu du peuple souverain…c’est l’assemblée qui paraphera. Non ! C’est une usurpation et les amputations projetées dénaturent complètement avec in fine une constitution génétiquement modifiée, vidée de toute sa substance. Dans un régime présidentiel rationnalisé, le P.M. constitue la courroie de distribution et un régulateur institutionnel incontournable et le supprimer a des effets entraînants et transforme toute la charpente juridico-institutionnelle du régime. Déjà l’exposé des motifs (avoués) ne convainc pas et en attendant le saupoudrage avec la publication du projet de loi modifiant dans son entièreté, imaginer le gommage du P.M. rend orpheline la charte majeure. Et ce faisant, c’est le dialogue tant chanté qui s’efface car l’instance de dialogue naturelle et par essence c’est l’assemblée nationale et le P.M. enterré, ce link pour des interpellations saute avec ou du moins s’affaiblit et se précarise. Par ailleurs, au lieu de désagréger comme voulu dans les différentes options stratégiques avec un délestage pour surcharge, une congestion cérébro-vasculaire est attendue au niveau de la présidence avec des dossiers s’amoncelant pour un prince déjà à l’agenda saturé. On a
beau décentrer avec un P.M. ravalé au rang de M.d’Etat, Secrétaire général de la présidence avec même …n adjoints, la pertinence du de cette ablation peinera encore. Et donc le fast-track inventé n’aura jamais sa vitesse de croisière nonobstant…sûrement le gouvernement bis qui sera logé au palais. Que de gâchis ! Ce Macky 2 cache difficilement d’autres intentions politico-politiciennes alors que l’horloge est déclenchée pour un mandat quinquennal qui
sera court , très court . wait and see !
IBOU SENE KAOLACK

Elections locales: Vers un report ?

YERIMPOST.COM Les élections locales prévues en décembre prochain pourraient être repoussées jusqu’en 2020. Mars 2020, si l’on se fie au quotidien L’As qui, dans sa livraison du jour, croit savoir que le chef de l’Etat ambitionne de faire reporter ce scrutin. Ce qui serait une seconde prorogation du mandat des élus locaux qui, normalement, devait arriver à terme en juin 2019.

Vidéo: Cheikh Yérim SECK liste les attentes pour le second mandat de Macky SALL

Mandat d’arrêt: Alioune Petit Mbaye wanted

YERIMPOST.COM Un procès par contumace a été enrôlé ce mardi 24 avril au tribunal de Dakar et la date du délibéré est fixée au 8 mai prochain. Toutefois, le juge de la 3e chambre correctionnelle a ordonné un mandat d’arrêt à l’encontre d’Alioune Mbaye dit Petit. L’ancien promoteur de lutte et patron de la structure Action 2000 est poursuivi par la Cbao et la Sonatel pour escroquerie. Ayant fui le pays depuis 2009 pour échapper à une condamnation pour des faits semblables, Petit Mbaye n’en a pas fini avec la justice.



Idiatou Diallo inculpée et placée sous mandat de dépôt

YERIMPOST.COM Le doyen des juges a décidé de placer Idiatou Diallo sous mandat de dépôt. Sa « folie » passagère n’a pas du tout joué en sa faveur mais la jeune femme poursuivie pour tentative d’enlèvement sur une gamine de 7 ans, présente ce jeudi au tribunal, continue d’intriguer. A en croire Libération, Idiatou Diallo, conduite à la cave du tribunal, saluait tout le monde avec un sourire qui laisse penser qu’elle ne se rend pas compte de la gravité de son acte.




° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR