Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

mouillé

Ousmane Sonko mouille Amadou Ba & cie et suscite mille questions! (CYS)

YERIMPOST.COM Devenu maître dans l’art de répondre aux non-questions pour éluder les vraies questions, Ousmane Sonko, qui était attendu sur Atlas Groupe, sur Mercalex, sur Tullow, sur ses titres fonciers et immeubles, sur sa très contestée déclaration de patrimoine, sur l’interdiction d’exercer le métier d’expert fiscal dans les 5 ans suivant le départ de l’administration publique, sur le financement de Pastef par le foncier de l’Etat…, a meublé son discours du 18 janvier 2019, devant ses militants rassemblés à la Place de l’Obélisque, par des dénégations de toute appartenance à Daesch et par une présentation (du reste fort romantique!) de son épouse à l’assistance. Une façon pour lui de faire acte de transparence pour contester les allégations de ceux qui disaient sa femme enferrée derrière une burka noire! C’est ce qu’on appelle noyer le poisson. Le port vestimentaire de Mme Sonko est, en effet, fort dérisoire devant les faits documentés par la presse qui incriminent M. Sonko et brouillent sa crédibilité d’homme tout court.

Tout au plus le leader de Pastef a-t-il évoqué le scandale dit des 94 milliards, en déclarant que 46 milliards de francs cfa ont été payés par l’Etat du Sénégal par le biais d’une lettre de confort. A ce niveau, il y a une précision à demander à M. Sonko. Est-ce 94 milliards qui ont été détournés ou les 46, à l’entendre, déjà couverts ? Ousmane Sonko précise qu’il connaît la banque qui a adossé la lettre de confort et le compte dans lequel elle a versé les fonds. Pourquoi, en militant déclaré de la transparence, ne donne-t-il pas ces informations capitales pour la découverte de la vérité ? Ou compte-t-il les utiliser pour tenir les personnes impliquées ? Dans quel but ? A des fins de menace, de chantage… ?

Sonko a donné une « information » importante: les 46 milliards ont été partagés entre des personnes qu’il connaît. Pourquoi n’en a-t-il cité que Mamour Diallo ? Qui sont les autres ? Pourquoi les protège-t-il ? En échange de quoi ? Pourquoi garde-t-il les preuves qu’il dit détenir et qui pourraient permettre, le cas échéant, d’établir les actes allégués de grave délinquance financière ?

En affirmant que l’homme d’affaires Tahirou Sarr a été couvert à hauteur de 46 milliards par une lettre de confort, Sonko a mouillé au moins trois personnalités de l’Etat: le ministre des Finances, premier gardien de nos deniers, Amadou Bâ; le ministre du Budget, argentier en second, Birima Mangara; le directeur du Trésor, exécutant des décaissements, Cheikh Tidiane Diop. Cette accusation soulève des questions: Pourquoi Amadou Ba et ses services n’y ont-ils pas répondu jusqu’au moment où ces lignes sont écrites ? Pourquoi les attaques virulentes de Sonko contre la gestion économique et financière de l’Etat, y compris les diatribes dans son livre-programme « Solutions », ne suscitent la moindre réplique au sein de la haute hiérarchie du ministère de l’Economie et des Finances ? Sentiment de culpabilité ? Peur de faire face ? Faiblesse tout court ?

Si ce que dit Sonko est vrai, pourquoi, lorsqu’il éventait ce dont il a voulu faire un scandale, a-t-il épargné Amadou Bâ, Birima Mangara et Cheikh Tidiane Diop pour ne cibler qu’un fonctionnaire éloigné dans la hiérarchie ? Dans le même ordre d’idée, pourquoi n’a-t-il pas indexé Cheikh Bâ, directeur général des impôts et domaines ? Comment expliquer son silence à propos du gouverneur de Dakar, celui-là même qui a conduit la réunion de conciliation et en a dressé un procès-verbal qui porte la dette de l’Etat à 94 milliards ? Si l’étendue du montant est le problème, n’est-ce pas la responsabilité première du gouverneur qui l’a fixé ?

En clair, Sonko aurait-il, au sein du régime de Macky Sall, des adversaires qu’il dénonce et des alliés qu’il protège ? Quelle spécificité ont ces derniers ? Celle de cotiser pour faire fonctionner la machine Pastef ou son chef, comme cela se suppute dans les milieux feutrés de Dakar ? Ou tout cela n’est-il que pure coïncidence dont l’interprétation malveillante relèverait d’une « manoeuvre » d’un « journaliste mercenaire », pour reprendre l’expression usuelle des insulteurs de Sonko ?

La meilleure façon de se défendre, c’est d’attaquer, dit-on en sport. Mais aussi en communication de crise où l’on conseille d’être dans une posture toujours offensive et jamais défensive. Le leader de Pastef a tenté d’appliquer cette technique. Froidement. En politicien. Pour un supplément d’âme, il gagnerait à relire Montesquieu. Comme l’enseigne l’auteur de L’esprit des lois, la République, comme la démocratie, n’a pas pour moteur une technique. Mais une éthique…







Cheikh Yérim Seck

Pétrole et gaz: Une journaliste anglaise mouille Sonko

YERIMPOST.COM La société de pétrole Tullow Oil aurait remis 195 000 dollars, via sa filiale au Ghana, au leader de Pastef Ousmane Sonko, déjà cité dans une affaire foncière qui n’a pas encore révélé tous ses secrets, pour qu’il l’aide dans sa communication au Sénégal.

L’Ong Oxfam avait aussi été ciblée dans cette opération. L’information est donnée par Les Échos qui reprend, dans son édition de ce jeudi, une journaliste anglaise spécialiste des questions pétrolières du nom de Michelle Damsen.

Et, si tel a été le cas, c’est parce que Tullow Oil a été doublée dans un marché par… Petrotim de Frank Timis. Des suspicions corroborées, poursuit Les Échos, par une note confidentielle du directeur financier de Tullow Oil, Les Wood, datée du 8 juin 2018.

M. Sonko, je relève votre défi de prouver que vous êtes mouillé

Au soir du 31 Décembre 2018, à la suite du discours à la Nation du Président Macky Sall, le sieur Ousmane Sonko, seul politicien invité par la 2STV, la chaine qui assure sa promotion, a lancé un défi aux sénégalais de prouver qu’il a un quelconque lien avec la société MERCALEX.

Allez revoir la vidéo sur Youtube à partir de 1h42mn. Pour résumer l’extrait, Mouth Bane et Pape Alé (2 journalistes qui se prétendent d’investigation) ont posé la question à Sonko d’éclairer l’opinion sur son implication dans le scandale des 94 Milliards, du TF 1451/R, et de ses liens supposés avec la société MERCALEX qui lui est attribuée.

La soudaine nervosité et les rires gênés de Sonko n’auront échappé à aucun observateur un minimum lucide. Reprenons ci-après les propos de Sonko dans la vidéo:

« « « Nous notre cabinet s’appelle …….. (après 20 secondes de trou noir) … ATLAS Groupe. Je n’ai qu’un cabinet, il s’appelle ATLAS Group (…..). Les membres de la famille lésée sont venus me voir, demandant que mon cabinet les défende sur ce dossier. (….). Après réflexion, j’ai dit que je ne peux pas prendre ce dossier car j’y ai déjà posé des actes par ailleurs. C’est ainsi que je les ai recommandés à quelqu’un d’autre en leur demandant d’aller le voir il va gérer le dossier, à savoir MERCALEX. J’ai fait cela parce que je veux éviter que demain ils disent que c’est Sonko qui est par ici et par là bas. Donc il n’y a aucun cabinet dans lequel je suis qui est dans ce dossier, celui qui le dit ment et ne pourra jamais le prouver » » ». Dixit Ousmane Sonko
*
Voilà donc le défi lancé par Sonko aux observateurs, un défi que je vais relever avec aisance, et d’une manière qui est même à la portée du plus simple d’esprit, ou de tout esprit malhonnête. Voici un tableau simple et rapide à lire

Mr Sonko, vous l’avez dit dans la vidéo, c’était durant le mois de Ramadan que la famille vous a saisi, donc en Juin 2018. Vous avez alors créé MERCALEX dont on voit bien la date de création (Juin 2018) uniquement pour brouiller les pistes.

Il faut vraiment être maladroit, affamé, manquer d’inspiration, ou être pris d’empressement, pour créer 2 sociétés avec le même gérant, le même numéro de téléphone fixe professionnel, le même numéro de portable.

Ces informations sont à la disposition de tous. Il suffit de passer 10 minutes sur internet, et donner un ou deux coups de téléphone.

Le quotidien Liberation a publié la lettre de MERCALEX, et elle est partout sur google. Les références de création de la société MERCALEX sont sur le site « creationdentreprise.sn »

Le site internet du cabinet ATLAS « cabinetatlas.com » est en ligne et comporte les mêmes informations reprises dans le tableau. Site déjà capturé au cas où il disparait.

Cette petite démonstration prouve une chose s’il en était encore besoin, et je l’ai déjà écrit dans deux précédentes contributions les années précédentes et dédiées à Ousmane Sonko. L’homme s’est fait un nom grâce à des mensonges, de fausses apparences, du bluff, l’exploitation des faibles d’esprit.

Sonko dit toujours qu’il a les preuves de ceci ou de cela, mais il ne les montre jamais.
Sonko dit toujours que personne ne lui a porté la contradiction sur ses accusations, alors qu’il est contredit en permanence par des observateurs et des membres du pouvoir
Sonko dit toujours que personne ne répond à ses invites au débat, alors que nombreux sont ceux qui lui ont déjà répondu dans ce sens. Alors il feint de ne pas les entendre, et dit qu’il veut débattre avec Macky Sall, sachant que c’est impossible et ne s’est d’ailleurs jamais vu au monde.

Depuis ma première contribution sur les mensonges de Sonko sur le pétrole, sur l’assemblée nationale, etc …., j’ai reçu de nombreux e-mails provenant de citoyens qui ont côtoyé l’homme, ses acolytes et associés. Ces citoyens les ont dépeints comme de vils escrocs. Mais ils prêchaient déjà un convaincu. J’en ferai un résumé dans les jours à venir, et les ferai publier.

En réalité, Sonko ne convainc que les simples d’esprit tels que des rapeurs du style Nitt Doff, des écervelés, ou des égarés qui s’accrochent à tout ce qui sort de la classe politique habituelle.

Il est facile d’être convaincu que Sonko, est non seulement incompétent, c’est un menteur, un maquilleur, un escroc. Son discours est populiste, parfois ridicule, ses mensonges souvent grossiers. Cette vidéo et informations à la disposition de tous le prouvent également. Ceux qui continuent de prendre au sérieux un tel énergumène ne veulent pas du bien au Sénégal et ont encore le temps de se ressaisir. Je ne recommande aucun candidat, mais Sonko en tout cas il est l’un des plus mauvais et des plus menteurs. A suivre

MARVEL

Panama Papers: qui est ce candidat mouillé jusqu’au cou ?

YERIMPOST.COM Un autre Sénégalais, et non des moindres, figure en bonne place dans le scandale des Panama Papers. De par le cabinet d’avocats Mossack Fonseca, ce Sénégalais de surcroît candidat à la candidature à la présidentielle du 24 février a créé une société offshore dans ce paradis fiscal. La gérance de la société a été confiée à des tiers dont les noms se sont déjà retrouvés dans des scandales de blanchiment de capitaux. Des transactions douteuses ont mis la puce à l’oreille du journal Libération qui soutient détenir les preuves de ce fait qui risque d’éclater au visage de ce prétendant au fauteuil présidentiel.







Fausse déclaration sur un véhicule: Idrissa Seck mouillé

YERIMPOST.COM Au Môle 1 du Port autonome de Dakar, un véhicule de type 4X4 est immobilisé pour fausse déclaration. Ce qui attire l’attention dans cette histoire, c’est que le propriétaire n’est autre que Idrissa Seck himself. Le président du Conseil départemental de Thiès est cité par le quotidien Libération qui rapporte l’info. A en croire le journal, la voiture a été dédouanée à 7 millions alors qu’en réalité elle devrait l’être à pas moins de 20 millions. Avouez qu’à ce prix, le véhicule doit être un bolide.







° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR