Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

pastef

Pastef: le responsable de Thiénaba retrouve sa voiture caillassée

YERIMPOST.COM Le parti d’Ousmane Sonko encore victime. Le responsable dudit parti à Thiès a retrouvé son véhicule vandalisé devant son domicile. Les pneus crevés, les rétroviseurs cassés… Une plainte contre X a été déposée par Dr Ismaïla Diallo qui, il y a quelques semaines encore, a reçu la visite d’hommes armés qui ont fait irruption dans sa pharmacie. A ce rythme, la psychose risque de s’installer chez les partisans de Pastef Les Patriotes.

Assassinat de Mariama Sagna: les avocats commis par Pastef haussent le ton…

YERIMPOST.COM Le « lache » ’assassinat de la responsable de Pastef à Keur Massar continue de défrayer la chronique. Ses camarades de parti, qui ont commis un pool d’avocats, ne comptent pas lâcher du lest. Ils veulent que toute la lumière soit faite sur cette affaire. «Nous avons pris contact avec la gendarmerie. Un suspect a été arrêté», a laissé entendre Me Bamba Cissé. Mais, pour l’avocat, il ne s’agit pas d’appréhender des suspects et de s’en arrêter là. «Au-delà des arrestations, nous voulons que l’enquête aille jusqu’au bout. Il nous faudrait savoir le mobile du crime et aussi savoir s’il y a des commanditaires pour qu’ils puissent être traduits en justice», a ajouté Me Cissé.

Même son de cloche chez son confrère, Me Abdoulaye Tall. «C’est un crime lâche et crapuleux commis devant un de ses enfants. Même si une personne a été appréhendée, on veut savoir le mobile du crime, s’il y a des commanditaires… Cet assassinat survient dans un contexte où le parti Pastef est ciblé», déclare Me Tall.







Affaire Biram Soulèye: Pastef renvoie la balle à la gendarmerie

YERIMPOST.COM « Tout le monde a intérêt à ce que cette affaire soit clarifiée. Pastef a des informations fiables. Il est de notre rôle d’alerter. Et c’est à la gendarmerie de nous prouver que ces gens ne sont pas des gendarmes, de procéder à leur arrestation et que lumière soit faite », a déclaré l’avocat de Biram Soulèye Diop. L’administrateur de Pastef avait été arrêté suite à des propos tenus dans un point de presse déclarant que des gens, qui se sont déclarés étant des gendarmes, se sont pointés chez la mère d’Ousmane Sonko pour lui réclamer des fiches de parrainage. Selon Me Abdoulaye Tall, « l’affaire a été classé sans suite ». Toutefois, note Me Tall, l’intention de son client «n’était pas d’attaquer une institution, mais de clarifier une situation qui s’était déroulée sur une patrie du territoire national (Ziguinchor, Ndlr)». C’est pourquoi les camarades d’Ousmane Sonko exigent que la lumière soit faite sur cette affaire. C’est ce qui justifie leur plainte avec constitution de partie civile.

PASTEF riposte aux menaces de responsables de l’APR contre Ousmane Sonko

COMMUNIQUE PASTEF
COORDINATIONS DEPARTEMENTALES
DAKAR – PIKINE – GUEDIAWAYE – RUFISQUE

Depuis quelques jours, suite à la panique générale causée par les sorties du président Ousmane SONKO, dénonçant, entre autres, la souffrance des Sénégalais, la restriction des libertés démocratiques, les velléités de confiscation des suffrages en perspective de la Présidentielle 2019, de hauts responsables de l’Alliance Pour la République (APR) ont proféré des menaces claires ou voilées  contre le leader des PATRIOTES.

Les Coordonnateurs départementaux de PASTEF prennent le peuple sénégalais  à témoin et tiennent les auteurs de ces menaces pour responsables de tout ce qui pourrait arriver au Président Ousmane SONKO.

Les Coordonnateurs soussignés tiennent à redire à Macky Sall et à ses camarades de parti que les tentatives de bâillonnement ne passeront pas. Et que, plus jamais, les PATRIOTES restent déterminés à combattre l’injustice et la prévarication qui ont atteint les sommets depuis 2012.

Les coordonnateurs départementaux de PASTEF (région de Dakar) réitèrent leur engagement aux côtés du Président Ousmane Sonko pour le triomphe des idéaux de PASTEF et le félicite pour son indéfectible attachement  à la défense des intérêts du Sénégal et et du peuple Sénégalais.



Fait à Dakar, le 20 Août 2018

 

 

Peine de mort, pétrole, type d’opposition… ce style Sonko qui fait peur (Cheikh Yérim Seck)

YERIMPOST.COM Ousmane Sonko est sans nul doute l’un des rares leaders politiques africains à oser aujourd’hui commettre un plaidoyer en faveur de la restauration de la peine de mort. Dans l’air du temps, il n’est plus admis de revenir à ce que les droits-de-l’hommistes, appuyés par les lobbys notamment maçonnique, ont réussi à présenter comme une barbarie. La civilisation du 21ème, dit une certaine bien-pensance, est incompatible avec la sanction capitale.

Ousmane Sonko, lui, va à contre-courant de cette pensée dominante pour militer en faveur du retour de la peine de mort au Sénégal. Il argumente cette thèse, en dépit des soupçons qui le dépeignent sous les traits d’un musulman orthodoxe, pour ne pas dire intégriste. Mais le leader de Pastef semble n’en avoir cure, visiblement trop peu soucieux d’inquiéter. Ceci ajoute au brouillage de l’image que les chancelleries occidentales se font de cet objet politique non encore clairement identifié.




Ce ne sont pas les seules que cet ancien inspecteur des impôts reconverti en politicien trouble. Le pouvoir de Macky Sall, et surtout ceux qui y gèrent des deniers publics, sont poly-traumatisés par cet ex-fonctionnaire des régies financières au fait des circuits de magouille qui agit comme un journaliste d’investigation pour prendre la main dans le sac les voleurs de la République.

Le point culminant de cette démarche a été atteint avec le pamphlet de plus de 200 pages qu’il a écrit pour démontrer comment le Sénégal a été spolié de son pétrole par le régime de Macky Sall. Sonko ne fait pas que peur, il terrorise les tenants actuels du pouvoir. Il ne se passe un jour sans qu’il avance un peu plus dans la découverte des cafards de Macky Sall et de ses affidés.

Et c’est cette façon de mener le combat politique qui fait de celui qui est devenu député aux législatives du 30 juillet 2017 une identité remarquable au sein de l’opposition. Opposant de type nouveau, tenant d’un discours plus journalistique que politicien, le leader de Pastef suscite envie et adversité y compris au sein de l’opposition.

Si Dieu Seul sait jusqu’où ira Ousmane Sonko, son ascension fulgurante et sa manière de faire la politique font peur dans tous les compartiments de l’échiquier.

Cheikh Yérim Seck



° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR