Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

plus que jamais

La République des Valeurs plus que jamais ancrée dans ses convictions

La « République des Valeurs » (RV) de monsieur Thierno Alassane Sall n’a personne à rattraper. Elle ne doit pas marcher ou courir sur les sentiers qu’on lui indique, mais marcher prestement sur le chemin qu’elle se sera choisi. Son statut de fille ainée dans la grande famille des « Valeurs, des Vertus, de la Conviction et des Principes » requiert d’elle de s’extirper de ces accointances politiques douteuses et suspectes, de ces alliances de circonstance, de ces mariages contre nature destinés à imploser une fois l’adversaire commun vaincu. Elle doit aussi s’extraire de la compétition, de ce cadre infantile où les leaders politiques et/ou d’opinions, les partis, coalitions de partis et mouvements de soutien rivalisent dans la transhumance, le reniement, la volte-face et le jeu clair-obscur. Elle doit également se dés-insérer de cette course effrénée de marchandages et de négociations irresponsables pour arriver aux stations de pillage de nos maigres ressources publiques et mettre irrémédiablement en danger les conditions sociales, politiques, économiques et naturelles du pays.

Sa seule urgence est d’être à la hauteur de ses convictions ; et elle ne saurait s’y soustraire, parce que composée de patriotes détachés, lucides, tempérants, sereins et réfractaires aux émotions négatives. Quand, en politique, Arthur Schnitzler identifie : « ceux qui troublent l’eau ; ceux qui pêchent en eaux troubles ; et ceux qui, plus doués, troublent l’eau pour pêcher en eaux troubles », il veut implicitement montrer que les fourbes et les tartuffes ont transformé le champ politique en un espace de duperies, de supercheries, de maquignonnages et de tromperies. La RV bat en brèche cette assertion insinuante et épouse parfaitement la posture de l’ancien Président du Conseil de la République du Sénégal, Mamadou Dia, qui écrit : « Quand on s’engage dans une lutte n’ayant d’autre motivation que le souci de servir son pays, on se met au service du Bien. Quand on a la responsabilité de dire la vérité et le devoir de dénoncer le mensonge, et que l’on décide par peur ou par calcul de faire autrement, on offense Dieu et trahit les Hommes ».

La composition/décomposition/recomposition de l’espace politique sénégalais actuel a mis à nu la véritable nature de certains hommes politiques, qui n’ont pas hésité à se renier publiquement, pour ensuite se perdre dans des affabulations insensées pour justifier leurs forfaitures. La situation a aussi consacré une redistribution des rôles et encouragé une convergence des forces avec la création de fortes coalitions rivalisant de programmes. Mais que vaut un programme, fut-il mirifique et mirobolant, s’il est porté par un homme à la moralité douteuse ? La pression citoyenne aidant, on exige des recalés du parrainage un soutien en faveur d’un des candidats de l’opposition. Qu’est-ce qui est nouveau sous le « ciel politique sénégalais ? ». Rien. Rien vraiment. Faut-il seulement changer les hommes pour refaire la même chose ? Oh que non !!! Le jeu de chaises musicales doit cesser. Macky Sall et son prédécesseur ont sabordé les principes de notre démocratie et la RV s’est tracée comme ligne directrice de combattre l’APR et son régime corrompu et veule.

Par ailleurs, dans l’espace politique actuel, l’écran de fumée est tellement épais, la poussière tellement aveuglante, que la situation exige de la lucidité, de la clairvoyance et du discernement pour tout acteur politique qui a un rôle à jouer dans ce pays ; le Tribunal de l’histoire pouvant être parfois impitoyable.

Omar Thiongane Sarr RV Keur Massar.

De retour d’une tournée au Saloum, Thierno Alassane Sall se montre plus que jamais déterminé à servir son peuple

Après une tournée au Saloum riche en enseignements et certes marquée par ces témoignages de populations sur les difficiles conditions de vie,d’ailleurs pas surprenantes au vu de la gestion fallacieuse du pouvoir actuel sur les ressources du pays..
Nous revoilà,encore plus déterminé à combattre le régime de M. Sall et ses dérives..
Une lueur d’espoir nous restait au lendemain de votre élection et voilà que sept années durant des compatriotes cherchant à rallier les côtes européennes,meurent dans des circonstances atroces,broyés par les océans..des milliers de jeunes fuyant la pauvreté, l’indignation dans la vie de société se retrouvent prisonniers sur des terres étrangères..
Une sérieuse politique de la jeunesse est urgente et nécessaire pour assurer l’avenir de ce pays.. Hélas votre médiocrité est manifeste à tel point que vous ne mesuriez même pas l’ampleur des dérives sur votre gestion..
Une jeunesse trahie et reléguée aux oubliettes.. Ce marchand de rêves nous a bien eus avec un programme d’entrée séduisant au point que nous avions cru que tous nos pleurs se transformeraient à la tombée en pluie d’espoir sur une terre longuement asséchée par la tyrannie colonialiste suivie d’une politique machiavélique bien inspirée..
DIS MOI QUEL DIRIGEANT TU AS, JE TE DIRAI DANS QUEL PAYS TU SERAS..
Telle est la formule la mieux adaptée aux réalités pathétiques des nations africaines..
Des villages aux époques anciennes,complètement isolés et coupés du cordon générationnel des nouvelles technologies.
Des cases au siècle des immeubles gratte-ciel..des puits d’eau au temps des robinets à domicile..
Sommes nous vraiment sur la route vers l’émergence ou sur le chemin du désespoir..
Ces localités très enclavées semblent être un grenier électoral où puisent ces hommes indignes politiciens qui n’ont diable que pour se maintenir au pouvoir..
Pas question pour eux d’éveiller ces populations sur les fonctionnements de la chose étatique au risque qu’elles nourrissent un sentiment de révolte qui pourrait leur porter préjudice ou ralentir leur projet piteux de détournement des fonds publics..
Ce qui est un droit pour ces concitoyens,leur est présenté sous forme d’aide.. Malheur à ce dirigeant qui pense pouvoir échapper aux comptes rendus.. Vos dérives feront jour et se constitueront en armes contre vous et vos proches..
Des élections truquées semblent être à l’horizon..sauf que vous ignorez la force réelle d’une population déterminée au changement..
Jamais dans ce pays, un président de la République n’a été aussi vomi et détesté par son peuple..
Un mandat de plus serait synonyme de ruines entières sur nos richesses..
Déjà que la dette du pays est passée de 2700 à 6300 milliards de nos francs,plus que le régime précédent..
Le président Thierno Alassane Sall ne cesse de rappeler combien il est important pour la population et pour le bien de la nation toute entière,de REFONDER LE PACTE RÉPUBLICAIN..
Heureusement que les jours de Djogoy à la tête de la magistrature suprême sont bien comptés..
L’ère des valeurs est proche..

Papa Cissé,membre de la Cellule des cadres de la République des Valeurs..

Audience avec le président Macky Sall: les étudiants plus que jamais divisés

YERIMPOST.COM La rencontre entre le chef de l’Etat et la Coordination nationale des étudiants du Sénégal risque de laisser un goût amer. Pour cause, la Coordination des étudiants de Saint-Louis (Cesl) a tout bonnement décidé de ne pas prendre part à cette rencontre. Dans le communiqué ci-joint, la Cesl explique que des groupes qui n’ont aucune légitimité vont assister à ce face-à-face initialement prévu entre le président de la République et des représentants de la Coordination nationale des étudiants du Sénégal (CNES), pour parler essentiellement de la mort de Fallou Sène et de leur revendication liée aux départs de certains ministres. Même son de cloche à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Rejoignant leurs camarades de l’Université Gaston Berger, l’Amicale de la faculté de médecine, de pharmacie et d’odontologie de l’UCAD a tenu a avertir l’opinion qu’elle ne prendra pas part à cette audience avec le chef de l’Etat.



° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR