Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

poursuit

Saer Kébé poursuit les autorités judiciaires après sa libération

YERIMPOST.COM A peine libéré de prison, le jeune élève, qui a passé 4 ans en détention, a décidé de poursuivre la justice afin que celle-ci le dédommage pour l’avoir privé de liberté pendant une si longue durée.

2e jour de campagne: le candidat de Benno poursuit sa lancée pour la reconquête

YERIMPOST.COM Lundi 4 février, deuxième jour de campagne. Le candidat Macky Sall, arrivé un peu tard dans la soirée du dimanche à Tivaouane, a passé la nuit à la résidence des hôtes après un entretien avec le khalife général, Serigne Babacar Sy Mansour. En quittant Tivaouane en fin de matinée de ce lundi 4 février, le candidat de la coalition Benno Bokk Yaakaar fait cap vers le nord du pays. Kébémer, Louga et Saint-Louis seront à l’honneur. Ce trajet sera au rythme des caravanes et autres meetings. Le président sortant a prévu de passer la nuit dans la capitale du nord, avant de rallier sa base légale, le Fouta.

Homicide involontaire: le fantôme de la fille de Samba Mangane poursuit le Cours Sainte Marie de Hann

YERIMPOST.COM Ramatoulaye Mangane, il y a trois (3) ans, décédait par noyade dans une piscine au cours d’une sortie scolaire dans un hôtel au Lac Rose. Aujourd’hui, après toutes ces années passées et bien que son père qui avait porté plainte se soit désisté, l’action publique poursuit son cours et le doyen des juges a décidé de renvoyer l’affaire devant la Chambre correctionnelle. Une enseignante du nom de G. Cissé et un conseiller à l’éducation, A. Faye, du Cours Sainte Marie de Hann, sont poursuivis pour homicide involontaire et négligence.

A l’époque, l’ancienne directrice de l’école avait été mise en examen avant d’obtenir un non-lieu avec deux autres enseignants. A noter également que le père de la victime n’est autre que Samba Mangane, journaliste à la Rts.



Timbuktu Institute poursuit la cartographie des zones frontalières en rapport avec les problématiques juvéniles

Après le récent rapport sur les zones frontalières du Sénégal et de la Mauritanie, l’Observatoire des Radicalismes et conflits religieux en Afrique (ORCRA) de Timbuktu Institute poursuit la cartographie des enjeux sécuritaires dans ces zones aux réalités complexes. Avec l’appui de la Fondation Konrad Adenauer (Dakar) un ambitieux projet de recherche s’intéresse aux régions Sud, notamment Kolda au Sénégal et Labé en Guinée.

Depuis quelques jours, l’équipe de Recherche de Timbuktu Institute séjourne dans ces départements en partant de Vélingara et des localités voisines pour un projet innovant devant être conclu avant le prochain Forum International de Dakar sur la paix et la sécurité, en novembre.




Selon Dr. Seydi Djamil Niane, Chargé de recherches à Timbuktu Institute, « les autorités de même que les acteurs de la société civile surtout juvénile ont hautement apprécié ce projet dont ils attendent les résultats pour une meilleure compréhension des enjeux sécuritaires en lien avec les problématiques de jeunesse dans ces régions. Nos échanges étaient fructueux et nous avons pris bonne note des suggestions et conseils avisés des autorités sénégalaises et guinéennes ».

Dans une démarche inclusive et surtout pour appuyer les efforts des Etats dans leurs politiques de prévention, l’équipe a procédé à la présentation du projet aux autorités administratives, aux forces de sécurité et de défense et à la formation des enquêteurs sur les méthodes quantitatives et qualitatives.

Des entretiens qualitatifs ont aussi été conduits avec des acteurs religieux et de la société civile dans le but d’élargir ces consultatives devant aboutir à des recommandations opérationnelles au service d’une meilleure stabilisation de la région.



° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR