Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

ratée

Alliance électorale ratée Wade-Sonko, prémisse d’une plateforme de contestation post-élection

YERIMPOST.COM La conférence de presse conjointe, qui était censée être co-animée hier par Abdoulaye Wade et Ousmane Sonko, n’a pas eu lieu. A la place, il a fallu se satisfaire d’une déclaration du leader de Pastef à l’issue de son entretien avec l’ex-chef de l’Etat, au Terrou-Bi.

Le très opportuniste candidat, censé combattre le système dont Wade est pourtant l’incarnation la plus parfaite, a trop misé sur la conférence de presse conjointe dont il avait voulu faire l’acte 1 d’une alliance électorale avec le leader du Parti démocratique sénégalais (Pds), l’ex-formation au pouvoir dont le candidat a été écarté de la course par le Conseil constitutionnel.

Mais c’était sans compter avec les caciques du Pds qui ont déjoué au dernier moment cette opération de com orchestrée par Sonko. Ce dernier a tenté de capitaliser ce qui pouvait encore l’être, à travers une déclaration sur-médiatisée. Laquelle indique qu’il s’achemine, avec Wade, vers une plateforme de contestation du résultat de la présidentielle et de réclamation de l’annulation du scrutin au moyen d’actions de rue…

Après avoir découvert la dure réalité du terrain politique, en dehors des réseaux sociaux, Ousmane Sonko commence-t-il déjà à se résoudre à la défaite ?

Karim Wade: Les maux d’une communication ratée

A moins d’un an de la prochaine Présidentielle en 2019, on constate que certains politiques essaient d’exister sur le plan médiatique à défaut d’avoir déjà perdu le terrain politique.
Prenons le cas de Karim Wade, le fils de l’ancien chef de l’état, pense qu’en axant sa communication sur les réseaux sociaux peut prendre le dessus sur les sondages, mais faut avouer que le constat est amer.
Comment un ancien dignitaire d’un régime qui a duré près de douze ans peut omettre avoir été au cœur des gestions publiques de l’état, lui qui a été cité dans des scandales va surement penser que les peuples ont encore la mémoire courte.
En parlant de sa communication on se rend compte de tellement d’erreurs mais aussi cela frise le ridicule si un candidat à la prochaine Présidentielle veut dialoguer par intermédiaire.
Karim sur WhatsApp, Karim sur Facebook, mais le meilleur est que dans ses déclarations, il est encore sous-couvert d’un certain Oumar Sarr alors on peut facilement imaginer que ce dernier tire les ficelles et induit leurs partisans en erreur.
Oui il faut communiquer mais quand celle-ci est à outrance alors on se lasse des mêmes promesses et des mêmes discours qui ont été bien taillées mais sauf que cette fois-ci, la méthodologie fait défaut car les senegalais sont passés à autre chose pour ne dire à quelqu’un d’autre.
Comment comprendre qu’un exilé politique puisse disposer de la plénitude de ses moyens allant même à choisir de prolonger ou d’écourter son prochain séjour au Sénégal ?
Dans ce cas de figure on peut y voir du Lénine quand il nous parler de propagande via l’apport de médias contre le pouvoir en place (Propagande Bolchevique).
Dans cette logique, on y révèle une stratégie nettement plus orientée vers le conditionnement des esprits en vue de les préparer à accepter ou à agir en fonction des nécessités dictées par les circonstances politiques et stratégiques (la finalité change). Elle s’appuie sur l’exaltation des sentiments à partir notamment des pulsions primaires (haine).
Alors non Monsieur Karim Wade cette malice ne trouvera pas preneur, le Sénégal est déjà tourné vers l’Emergence, ce mot qui vous dérange tant mais qui au fur et à mesure fait ses preuves chez les populations.
Tout n’est pas si rose on le sait et on l’accepte et seul, le Président, Macky Sall n’ira pas loin mais il a trouvé dans son chemin des jeunes leaders aussi attentionnés et dévoués que vous pour ne dire même plus sereins.
En gros votre programme de communication politique se résume en deux choses :
Grossissement et défiguration : Il faut utiliser, dans le cas où la caricature ne marche pas, l’évènement dans un autre contexte.
Orchestration : Il faut de la répétition pour que la Propagande marche. Si cela ne marche plus, il faut utiliser d’autres méthodes plus efficaces : ex la rumeur comme quoi le Sénégal est dans des eaux troubles etc…..
En somme on vous attend sur des explications par rapport aux détournements de deniers publics et non à un pseudo retour sur la scène politique ou votre existence ne tiens plus qu’à un nom de Famille.
Adama Diaw (Diaw Fara)
Coordonnateur de la BAREM 2019
(Banlieue en ACTION POUR LA RÉÉLECTION DE MACKY EN 2019)
° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR