Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

report

Conseil des ministres: Pourquoi ce report exceptionnel

YERIMPOST.COM Ces lignes sont écrites à 10 heures 30, l’heure à laquelle le Conseil des ministres se réunit habituellement. Aujourd’hui, mercredi 7 août, cette réunion hebdomadaire a été reportée par le chef de l’Etat. Le quotidien Les Echos qui rapporte l’information rappelle que la rencontre entre le président Macky Sall et son gouvernement était d’autant plus attendue qu’elle marquait les vacances gouvernementales. La rédaction de Yerimpost prend cette information avec des pincettes et continue de croire qu’un compte-rendu signé Ndeye Tické Ndiaye Diop sera rendu public à 20 heures. Question d’heure…

Elections locales: TAS, Abdoul Mbaye, Mamadou Lamine Diallo et Cie refusent un second report

Le Congrès de la Renaissance Démocratique vient de prendre connaissance d’une idée largement propagée dans les réseaux sociaux relative à un report des élections municipales et départementales prévues en décembre 2019 après un premier report unilatéral.

Acceptez un deuxième report et rien ne s’opposera plus en principe au report des élections législatives de 2022 et même à la présidentielle de 2024 ! Le Congrès de la Renaissance Démocratique rejette catégoriquement et sans concession une telle proposition et exige la tenue des élections municipales et départementales à la date du premier décembre 2019.

Le Congrès de la Renaissance Démocratique en appelle à l’intensification et à l’amplification de la mobilisation et à la lutte pour le respect du calendrier républicain, et plus généralement, pour respect des lois et de l’Etat de droit, qui doivent se situer au dessus des agendas des uns et des autres et des ambitions personnelles y compris même du Président de la République qui a juré de les respecter et de les faire respecter.

Dans cette perspective, le Congrès de la Renaissance Démocratique considère qu’il n’y a rien qui s’oppose objectivement à la tenue des élections municipales et départementales à date échue qui ne soit l’œuvre unilatérale de Macky Sall qui a violé et tripatouillé la loi électorale. S’il le veut bien, et en mode fast track, il n’a qu’à revenir à la version du code électoral qui a permis son élection, lui – l’opposant contre Maitre Abdoulaye Wade – Président de la République d’alors. Et d’adopter le bulletin unique comme bulletin de vote !

Reporter encore les élections municipales et départementales n’est ni juste, ni légale et ne peut de toute façon faire l’objet d’aucun consensus. Un second report des élections municipales et départementales n’est pas non plus l’intérêt des populations trop fatiguées de supporter des maires dont la plupart n’arrivent pas à prendre en charge leurs préoccupations élémentaires.

En vérité, un second report des élections municipales et départementales n’a d’intérêt que pour Macky Sall, son frère Aliou Sall et son ministre de l’intérieur Aly Ngouille Ndiaye éclaboussés par le scandale de l’Affaire PetroTim, très affaiblis pour aller à des élections, d’une part. D’autre part, il permettra à Macky Sall de se donner le temps d’introduire dans la loi électorale des réformes qui lui permettront de nommer lui-même les maires du Sénégal.

Déjà, par le parrainage et par la caution, il écartera tous les candidats gênants ; par une nouvelle réforme portant élection des maires au suffrage universel, il établira, lui seul, la liste des têtes de listes, au scrutin majoritaire, et dans tout le pays : ils deviendront maires. De la sorte, les populations auront l’impression d’avoir élu leurs propres maires alors qu’il n’en sera rien : leur maire aura été nommé par Macky Sall, de la même manière qu’il a nommé, par une fameuse carte blanche, tous les députés de la Coalition Benno Bokk Yaakar.

Bien évidemment, dernière cette sale ingénierie politique injuste, illégitime et illégale, et à laquelle sont associés des « dialogueurs », cache un désir pathologique d’opérer une mainmise sur les terres et les autres ressources naturelles du pays. Qui contrôle les maires, contrôle les terres ! Et Macky Sall, après le pétrole et le gaz, cherche à avoir une mainmise sur les terres et les ressources naturelles.

Pour le Congrès de la Renaissance Démocratique, il est de l’intérêt supérieur de protéger et de conserver les ressources du pays qui appartiennent au peuple contre les multinationales, mais d’abord et avant tout, contre les prédateurs domiciliés qui infestent le champ politique pour se faire des milliards sur le dos et au détriment du pays et du peuple comme cela s’est déjà produit dans le cas du scandale Sall – Timis.

En définitive, cette tentative d’un second report des élections municipales et départementales ainsi que le reste des conclusions attendues de la mise en scène « dialogue national »  n’ont pour vocation et pour objectif que de renforcer davantage les pouvoirs de Macky Sall et de sa famille, et plus précisément sur les ressources du pays, et de valider une voie qui conduira inéluctablement à un cet autre gigantesque scandale à venir sur les terres et les ressources naturelles au Sénégal.

Enfin, le Congrès de la Renaissance Démocratique condamne vigoureusement l’arrestation arbitraire et ridicule de Guy Marius Sagna et exige sa libération immédiate et sans condition. Par ces temps qui courent, Guy Marius n’est pas la personne à arrêter. La justice sénégalaise est plutôt attendue vers ceux qui sont impliqués dans les différents scandales qui font l’actualité.

Le CRD

Menace de sabotage: Le salon international « gazé » par le scandale Petrotim

YERIMPOST.COM Initialement prévu du 24 au 28 juin, le Salon international du pétrole et du gaz a été reporté au mois de décembre prochain. Le scandale Petrotim est passé par là. Les autorités n’ont voulu prendre aucun risque de tenir ce salon dans le contexte actuel où les manifestations s’intensifient pour faire éclater la vérité sur les contrats pétroliers qui éclaboussent Aliou Sall. La directrice du Club d’affaires pour le développement des entreprises françaises, Sabrine Bouaffassa, explique: « Les autorités sénégalaises nous informent ne pas être en mesure de garantir la sécurité complète des délégations étrangères qui avaient prévu d’être présentes. »

Législatives: Boun Abdallah Dionne envisage un report

YERIMPOST.COM A quelques jours de la journée nationale du dialogue, le régime actuel se prépare à faire une proposition de report des élections législatives. Initialement prévues en 2022, elles pourraient être repoussées jusqu’en 2024. C’est une révélation de Mahammed Boun Abdallah Dionne qui, au cours d’une rencontre avec les députés de la majorité, en a exprimé la volonté. La proposition, selon Les Echos, sera soumise aux différents acteurs conviés à cette table du dialogue.

Elections locales: Aliou Sall pour un report, mais…

YERIMPOST.COM  Quel que soit le cas de figure pour ces élections locales prévues en décembre prochain, l’Alliance pour la République est prête à y aller. C’est l’avis d’Aliou Sall qui était l’invité du Grand Jury de la Rfm. Le président de l’Association des maires du Sénégal (AMS) a cependant émis le souhait de voir un report de ces échéances. Par la même occasion, le non moins président de la Caisse de dépôts et de consignations opte pour la révision du mode de ce scrutin. « Un report de quelques mois pourrait aider à parachever certaines réformes nécessaires sur l’acte III de la décentralisation… L’AMS que je préside avait produit un plaidoyer consistant à demander qu’aux municipales, la tête de liste désignée et qui gagne soit élue maire. Lorsque les populations votent une liste parce qu’un tel est tête de liste et, à l’arrivée, des combinaisons politiques font que ce soit quelqu’un d’autre qui soit élu… », a ajouté Aliou Sall.

Elections locales: Vers un report ?

YERIMPOST.COM Les élections locales prévues en décembre prochain pourraient être repoussées jusqu’en 2020. Mars 2020, si l’on se fie au quotidien L’As qui, dans sa livraison du jour, croit savoir que le chef de l’Etat ambitionne de faire reporter ce scrutin. Ce qui serait une seconde prorogation du mandat des élus locaux qui, normalement, devait arriver à terme en juin 2019.

France: violent incendie à la cathédrale Notre-Dame de Paris

Une intervention des pompiers est en cours dans l’édifice religieux en proie aux flammes. Le feu a pris dans les combles du monument le plus visité d’Europe.

Les pompiers de Paris étaient en cours d’intervention, lundi 15 avril, alors que des violentes flammes et de la fumée s’échappaient de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le feu a pris aux alentours de 18h50 dans les combles de la cathédrale, monument historique le plus visité d’Europe, ont indiqué les pompiers. Selon nos informations, il est parti d’un échafaudage, dans la partie supérieure de l’édifice.

Macron « triste de voir brûler cette part de nous »

Emmanuel Macron, qui devait s’exprimer ce lundi soir, et faire des annonces en réponse à la crise des « gilets jaunes » a décidé de reporter son allocution à mardi. Il doit se rendre sur place.

« Comme tous nos compatriotes, je suis triste ce soir de voir brûler cette part de nous », a écrit Emmanuel Macron sur Twitter.

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a déclaré sur Twitter :

« Nous sommes mobilisés sur place en lien étroit avec le Diocèse de Paris. J’invite chacune et chacun à respecter le périmètre de sécurité. »

« Incendie important en cours à Notre-Dame, il faut rester à l’écart et évacuer la zone et laisser les secours intervenir », a également réagi sur Twitter le premier adjoint à la mairie de Paris, Emmanuel Grégoire. Un appel réitéré quelques minutes plus tard par la préfecture de police de Paris.

Pourquoi le report de l’inhumation de Sidy Lamine Niasse…

YERIMPOST.COM Ils étaient nombreux au cimetière musulman de Yoff, les sympathisants de Sidy Lamine Niasse qui voulaient l’accompagner â sa dernière demeure. Mais ils ont tous rebroussé chemin après l’annonce, à la radio, du report de son inhumation. Un report dû à des divergences familiales. En effet, le fils ainé du défunt patron de Walfadjiri et les autres membres de la famille, basés à Leona Niassene, ne sont pas tombés d’ accord sur le lieu d’inhumation. Le khalife de Leona aurait demandé que la dépouille mortelle lui soit amenée. Mais les enfants de Sidy Lamine Niasse, en l’occurrence son fils ainé, Cheikh Niasse, exigent qu’il soit enterré à Yoff.

Chamboulement électoral: report des locales

YERIMPOST.COM Le décret signé il y a de cela une dizaine de jours, l’information est passée presque sous silence. De quoi faire (encore) bondir l’opposition. Le calendrier électoral va connaitre un changement. Les élections locales initialement prévues en juin 2019 ont été repoussées jusqu’au mois de décembre 2019. Un report de six (6) mois que le quotidien Le Soleil explique par différentes raisons liées notamment à l’hivernage, aux investitures aux locales qui coïncident avec la campagne pour la présidentielle et à la prestation de serment du futur président de la République élu. Tous ces événements qui font que le président Macky Sall a jugé opportun de chambouler le calendrier électoral.



° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR