Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

sa frustration

Bibi Baldé cache mal sa frustration et demande subtilement à être recasé

YERIMPOST.COM  Il avait fait son entrée dans l’attelage gouvernemental du temps d’Aminata Touré. Depuis, il a dirigé différents ministères jusqu’à ce second mandat du président Macky Sall. Abdoulaye Bibi Baldé n’a pas été retenu. Le non moins maire de Kolda peine à cacher sa frustration même si Mahammed Boun Abdallah Dionne l’a appelé personnellement pour l’informer qu’il ne figurerait pas sur la liste. 44 piges, économiste et enseignant à l’Université Cheikh Anta Diop,  Abdoulaye Bibi Baldé ne se fait pas du mouron. Sauf si le chef de l’Etat lui trouve un point de chute digne de son statut. Chose qu’il a tenu à préciser, selon l’Observateur, Abdoulaye Bibi Baldé n’est demandeur de rien.

Nouveau gouvernement: Me Ousmane Sèye laisse éclater sa frustration

YERIMOST.COM Comme il se plaît à le rappeler à chaque occasion, sa coalition est devenue l’alliée du président Macky Sall dès son arrivée au pouvoir, en 2012. Le leader de la Coalition pour l’émergence (CPE), Me Ousmane Sèye, ne comprend pas que celle-ci ne soit représentée dans aucune des instances de décision. Pourtant, martèle l’avocat, au sein de cette coalition, siègent des ressources humaines de qualité qui ont fait leurs preuves. « C’est malheureux que la CPE, qui s’est battue avec le président, ne puisse pas gouverner avec le président ! » assène Me Ousmane Sèye dans les colonnes de Libération. Une amertume née de la récente formation du premier gouvernement sous Macky 2.

Membre de BBY, Ansoumana Danfa crie sa frustration et menace

YERIMPOST.COM Le président Macky Sall va sortir à la Hollande, c’est à dire attendre la veille de la présidentielle pour renoncer à se présenter. L’hypothèse est invraisemblable mais pas impossible de l’avis d’Ansoumana Danfa. Ce compagnon des premières heures du chef de l’Etat ne sait plus à quel saint se vouer, au vu de toutes les frustrations que certains des alliés de la mouvance et lui ressentent. Ce que le le leader du Mouvement pour l’action et la citoyenneté/Authentique (Mac/A) n’arrive pas à comprendre, c’est la mise à l’écart des sous-coalitions de Benno Bokk Yaakaar dans les discussions pour la mise en oeuvre de la loi sur le parrainage. Dans les colonnes de Vox Populi, Ansoumana Danfa a laissé éclater son amertume face à cette situation. « Trop c’est trop ! Nous ne pouvons pas concevoir que Macky Sall rencontre des gens que la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) a épinglés et que ses alliés soient laissés en rade. Nous ne sommes pas leurs obligés ni leurs talibés. Nous dirigeons des partis souverains. Nous réclamons toute considération qui sied à notre rang. S’il ne prend pas ses responsabilités, nous prendrons les nôtres. Il a intérêt à nous recevoir. »



° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR