Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

sa part de vérité

Scandale du pétrole: Me Wade livre sa part de vérité

YERIMPOST.COM Il est resté silencieux depuis la veille de la présidentielle dernière. Me Abdoulaye Wade va reprendre la parole, comme indiqué dans un communiqué de presse. Si, pour l’heure, l’on ignore la date de cette prise de parole, on sait d’ores et déjà ce sur quoi la communication de l’ancien chef de l’Etat sera axée. Abdoulaye Wade a été sollicité par les cadres du Parti démocratique sénégalais pour se prononcer sur la gestion des ressources naturelles par le régime en place. Une occasion pour lui d’éclairer la lanterne des Sénégalais et de livrer sa part de vérité sur le scandale TIMIS.

Accusé par Le Canard Enchaîné, Mansour Faye livre sa part de vérité

YERIMPOST.COM  Mansour Faye aurait échangé notre liquide précieux contre cinq (5) camions poubelle offerts par Suez Environnement à la ville de Saint-Louis dont il est le maire. Grosse comme le monde est cette accusation de l’hebdomadaire français « Le canard enchaîné ». Le contrat d’affermage qui avait été provisoirement attribué au géant français de la distribution de l’eau, avant d’être suspendu par l’Autorité de régulation des marchés publics, n’a pas fini de faire parler. L’ancien ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, redéployé au département du Développement communautaire, de l’Equité sociale et territoriale par la grâce du dernier remaniement, est accusé par le journal français d’avoir « troqué » la distribution de l’eau avec Suez. Une accusation que le principal concerné réfute catégoriquement. Mansour Faye soutient que ces camions ont été octroyés à la ville de Saint-Louis en 2016 sur une sollicitation de son deuxième adjoint, Alioune Diop, qui, lors d’une réunion en France sur l’assainissement, en avait formulé la demande en 2015. A l’époque, souligne Mansour Faye, il n’y avait pas lieu d’un compromis puisqu’aucun appel d’offres n’avait été lancé par le Sénégal. Ce n’est qu’en 2017, soit plus d’un (1) an plus tard, que le marché avait été lancé. Le ministre se défend d’avoir eu une entente avec l’adjudicataire du contrat d’affermage de l’eau, Suez. Dans son démenti, le maire de Saint-Louis fait remarquer que des 5 camions qui avaient été offerts, 3 sont aujourd’hui en panne.

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR