Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

saër niang

Saër Niang élu président du Réseau africain des experts de la commande publique

YERIMPOST.COM Le Réseau africain des institutions, experts et professionnels de la commande publique a un nouveau président en la personne de Saër Niang. Le directeur général de l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) a été élu par ses pairs au cours d’une réunion dans la capitale togolaise. Le comité exécutif dudit réseau regroupe en son sein des représentants de différentes zones d’Afrique évoluant dans les marchés publics, les délégations de service public et les contrats de partenariat public-privé.







Saer Niang donne les raisons qui le maintiennent à la tête de l’Armp

YERIMPOST.COM Saër Niang sort de sa réserve. Le directeur de l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) dit n’avoir aucun problème pour quitter la tête de cette institution. Dans un entretien accordé au journal L’Observateur, il a donné les raisons qui le maintiennent à l’Armp. Selon lui, le jour où son successeur sera nommé, la passation de pouvoirs sera organisée aussitôt. Seulement, « une mutation institutionnelle est envisagée. L’Armp doit céder la place à une nouvelle structure de la commande publique qui regroupera, en son sein, tous les modes contractuels : marchés publics, délégations de services publics et Partenariat public-privé (PPP). S’ouvre, dès lors, une période de transition  pour finaliser et adopter les textes. »




Exclusif! Saër Niang a planté un couteau dans le dos de Macky Sall

YERIMPOST.COM Le président de la République, Macky Sall, est très remonté contre Saër Niang. En cause, le comportement déloyal voire machiavélique du directeur général de l’Agence pour la régulation des marchés publics (Armp) qui a choisi le moment qu’il ne fallait pas pour rendre public le rapport 2016 de son institution.

En effet, après l’expiration de son contrat à la tête de l’Armp, le sieur Niang a décidé de ne pas faire de vagues pour garder toutes ses chances de voir son bail renouvelé. C’est d’ailleurs ce qui explique que la publication du rapport 2016 ait été si retardée. Devant être porté à la connaissance du public depuis le premier semestre de 2017, ledit rapport avait été gelé pour ne pas gêner les calculs de carrière de M. le directeur.

Sa parution brutale n’a rien de fortuit. Saër Niang l’a balancé, après avoir appris qu’une enquête de moralité avait été diligentée sur celui pressenti pour lui succéder. Et que Macky Sall était sur le point de signer le décret de nomination. C’est le moment qu’a choisi l’encore patron de l’Armp pour sortir, ce 7 mars, son document ô combien critique pour  « la gouvernance sobre et vertueuse ».

Cet acte a énervé Macky Sall par son cynisme. C’est comme si Saër Niang le braquait pour lui imposer de revenir sur son choix de nommer un autre. Sortir son rapport équivaut dans ce contexte à prendre l’opinion à témoin pour mettre le président mal à l’aise. S’il le dégomme, il courra le risque de voir sa décision interprétée comme une mesure de rétorsion.

Le président de la République cédera-t-il à cette pression psychologique ? Bravera-t-il ce piège pour aller au bout du processus de nomination qu’il a enclenché ? Une seule certitude: Macky Sall a trop mal pris le manque d’élégance de Saër Niang.

D’autant que le très probable futur ex-directeur de l’Armp n’est pas lui-même blanc comme neige. Il a commis, dans sa propre gestion, des entorses au code des marchés. C’est le cas de véhicules qu’il a pris en leasing pour l’Armp par le biais d’un grossier gré-à-gré.

www.yerimpost.com




° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR