Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

Sénégal

Dernière minute: Les élections locales officiellement reportées

YERIMPOST.COM Au cours de la réunion de la commission du dialogue politique, tenue ce matin du 16 juillet, il a été décidé, à l’unanimité des participants, que les élections locales, qui devaient se tenir en décembre 2019, ont été reportées.

Tout est parti d’une intervention de Déthié Fall. Le plénipotentiaire de Rewmi a déclaré qu’aucun scrutin ne peut plus se tenir sans qu’il y ait, au préalable, un audit du fichier électoral, du parrainage et du processus électoral en général. Pour ce faire, le député rewmiste a demandé un recours à des cabinets d’audit indépendants. Avant d’ajouter que tout cela ne peut se faire que dans un délai minimal de quatre mois.

Déthié Faye des Non-alignés a pris la parole pour, au vu du temps requis par ces exigences, proposer le report des élections locales, appuyé par Serigne Mbacké Ndiaye, plénipotentiaire de Benno Bokk Yaakaar.

Au cours de la suspension de séance qui s’en est suivie, aiguillonné par ce dernier, le président de la commission cellulaire, le général Mamadou Niang, a concocté une synthèse qu’il a lue à la reprise des travaux. La synthèse, qui préconise le report des locales à une date qui sera ultérieurement discutée, a été adoptée à l’unanimité, en l’absence de la moindre objection contraire.

 

Affaire du Tee-shirt LGBT: Wally Seck et Imam Kanté devant le juge

YERIMPOST.COM « Oui, je confirme avoir reçu, hier, une citation directe de l’avocat de Wally Seck. Mes avocats vont s’en occuper », a de nouveau écrit l’Imam Ahmadou Makhtar Kanté sur son compte Facebook, ce matin. Le jeune chanteur Wally Seck est donc formellement passé à l’acte. Il a porté plainte contre celui qui l’a accusé de porter la cause des lobbies homosexuels. Ainsi, Wally Seck et l’Imam de la mosquée du point E feront donc face au juge si les propos du religieux sont maintenus.

 

Affaire du T-shirt LGBT: Wally porte plainte contre Imam Kanté

YERIMPOST.COM L’imam Ahmadou Mokhtar Kanté accuse le fils de Thione Seck de militer pour la cause LGBT en faisant la promotion des homos… En effet, depuis le lendemain de la soirée de Wally seck sur la chaîne nationale, où le jeune chanteur avait porté un T-shirt aux couleurs du LGBT, l’imam de la mosquée du point E, à travers son compte Facebook et dans plusieurs sites d’information, a ouvertement et nommément accusé Wally de supporter les homosexuels. L’artiste outré a décidé de porter l’affaire devant les juridictions avec l’annonce d’une plainte contre l’imam.

 

Diplomatie: « A part Bordeaux, aucun autre consulat ne sera fermé en France », dixit le MAESE

YERIMPOST.COM   « Aucune fermeture de consulat général en France n’est envisagée, à part celui à Bordeaux». Précision est d’ailleurs faite que, pour ce poste, les dispositions habituelles en termes de prise en charge de nos compatriotes établis dans la juridiction et d’accompagnement des personnels diplomatique et local sont en cours. Cette fermeture entre dans le cadre des mesures de rationalisation initiées par le ministère et visant le double objectif, d’une part, d’amélioration des conditions de travail et de vie des diplomates sénégalais et, d’autre part, de renforcement de l’efficacité du réseau diplomatique du Sénégal, en particulier dans ses fonctions de diplomatie économique et d’assistance consulaire.

Pour ce qui est des Bureaux économiques, leurs missions seront désormais exécutées par les premiers conseillers en charge des questions économiques au niveau des Ambassades dont les moyens d’intervention seront de ce fait renforcés.

Tel est le communiqué de presse transmis par les services du ministère de Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur pour apporter des précisions concernant la fermeture annoncée de plusieurs consulats, notamment en France.

Rencontre à huis clos entre Me Wade et MLD

YERIMPOST.COM Me Abdoulaye Wade et Mamadou Lamine Diallo ont eu un tête-à-tête ce mercredi 3 juillet. Si pas grand chose n’a filtré de cette rencontre, Vox Populi, qui rapporte l’information, croit savoir que les discussions portaient essentiellement sur le pétrole sénégalais qui défraie la chronique avec le scandale déclenché par la BBC. Invité par Mamoudou Ibra Kane au Jury du dimanche, ce 30 juin, le président du mouvement Tekki confessait que l’ancien chef de l’Etat devrait être entendu par les enquêteurs sur ce dossier. Le lendemain, Mamadou Lamine Diallo se rétractait, écrivant sur sa page Facebook qu’il n’avait jamais demandé l’audition de Me Wade.

Ce mercredi, dans ces colonnes, nous écrivions que Me Abdoulaye Wade allait tenir incessamment une conférence de presse, sur demande des cadres libéraux, sur le pétrole. Est-ce pour préparer son exposé que le secrétaire général du PDS a convié MLD à cette rencontre ?

Elections locales: une forte caution exigée aux candidats

YERIMPOST.COM Le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, a signé, ce mercredi 3 juillet, l’arrêté fixant le montant de la caution pour les locales. Le montant est de 20 millions pour chaque candidat répartis comme suit: 10 millions pour les municipales et 10 millions pour les départementales. Ces élections doivent se tenir en décembre prochain.

Taux du sida à Kolda: Froide révélation de la ministre Néné Fatoumata Tall

YERIMPOST.COM Au Sénégal, la prévalence au sein de la population générale est passée certes de 0,7 à 0,5%. Cependant, cette baisse notée dans le pays n’est nullement observée à Kolda. Selon la ministre de la Jeunesse, « malgré ce faible taux de prévalence chez les jeunes, nous notons des disparités au niveau des régions. Ainsi, à Kolda, nous avons un taux de prévalence de 2,4% avec, comme point d’orgue, le marché hebdomadaire de Diaobé, polarisant toute la sous-région, qui serait un facteur important dans la transmission ». Pour Néné Fatoumata Tall, qui intervenait à Kolda lors de la 17e édition de la Semaine Jeunesse Sida, « avec une prise de conscience collective et responsable, on peut arriver à avoir 0% de taux de prévalence chez les jeunes”.

Possible interdiction du 4e rassemblement: Réaction énergique de Aar Li Nu Bokk

YERIMPOST.COM Les membres de la plateforme Aar Li Nu Bokk sont formels, ils n’accepteront nullement une interdiction de leur rassemblement prévu cette-fois non pas le vendredi, mais plutôt le samedi, toujours à la place de l’obélisque. « La plateforme Aar Li Nu Bokk tient à rappeler au Préfet de Dakar que tout arrêté d’interdiction de son rassemblement, sous quelque motif que ce soit, sera rejeté. Nous prenons l’opinion nationale et internationale à témoin. Aucun sabotage ne sera plus toléré. Nous comprenons ses manœuvres et ses manipulations. (…) S’il choisit et persiste dans la voie de la déraison, il sera tenu pour responsable de tout ce qui pourrait découler de ses actes« , a affirmé l’un des porte-paroles du jour, Babacar Diop du mouvement des Forces démocratiques du Sénégal (FDS).

Dans la même veine, Guy Marius Sagna de France Dégage a voulu signaler au président de la République, Macky Sall, et autres autorités du pays que les membres du mouvement Aar Li Nu Bokk ne vont jamais fléchir devant les menaces et autres pressions.

 

Rapport 2019: Human Rights Watch enfonce les maîtres coraniques

YERIMPOST.COM Human Rights Watch a sorti un rapport ce mardi 2 juillet sur la situation des talibés au Sénégal. Dans la note rendue publique, l’Organisation non-gouvernementale maintient ses accusations contre les maîtres coraniques qui, selon elle, maltraitent les talibés. Toujours dans le rapport, HRW fait état de 16 cas de talibés tués par leurs maîtres et exige des autorités des poursuites judiciaires.

Elections locales et hausse du coût de la vie: Le PDS prêt à l’action

YERIMPOST.COM Ci-dessous son communiqué…

 

Le Parti Démocratique Sénégalais a désigné une délégation pour participer à la rencontre initiée par le Ministre de l’Intérieur, dans le cadre de la préparation des élections territoriales du 1er décembre 2019. A cette occasion, le PDS voudrait rappeler à l’ensemble de ses militants et aux sénégalais ce qui suit :
1°) Les mandats des conseillers territoriaux échus le 29 juin 2019 ont été prorogés de manière illégitime par le Président Macky Sall. Le PDS exige du Gouvernement le respect de la nouvelle date du 1er décembre 2019 pour l’organisation des prochaines élections territoriales et s’oppose à toute forme de confiscation du suffrage des électeurs, même par le biais d’un nouveau report des élections ou par l’installation de délégations spéciales.
2°) En dépit de l’opposition quasi-unanime de nos partis, Macky Sall avait maintenu le système du parrainage citoyen à la présidentielle, pour éliminer, de manière illégitime des candidats bien ciblés.
Le PDS prend acte du maintien du système de parrainages pour les prochaines élections locales et exige du Gouvernement de prendre toutes les dispositions nécessaires pour que les partis puissent suivre et évaluer le processus de parrainages au niveau des préfectures et sous-préfectures, conformément aux dispositions pertinentes de la loi, en incluant les listes concernées dans l’ensemble du processus.
3°) Le PDS dénonce les récentes mesures d’augmentation des prix des produits pétroliers qui engendreront une cascade d’augmentations de ceux des denrées de premières nécessités, du transport et de l’électricité. Suite à ces mesures qui consacrent la faillite de la gestion de Macky SALL et qui vont plonger dans la pauvreté des millions de sénégalais, le PDS appelle tous ses militants et tous les sénégalais à s’organiser et à se mobiliser massivement derrière ses listes pour sanctionner l’incompétence de Macky Sall et les dérives mafieuses de son régime, la mal gouvernance chronique.

Pour le Secrétaire Général National du PDS,
Me Abdoulaye Wade

Dr. Cheikh Dieng,
Secrétaire National
chargé des élections

Banque Mondiale: Le Sénégal réintègre le Middle income contries

YERIMPOST.COM « Le Sénégal a perdu sa qualification de «Pays à revenus intermédiaires» (MIC – Middle income contry) en 2016. Depuis, il était classifié comme Pays à faible revenu (LIC, Lower income country) ». Grâce à la croissance récente et au changement de l’année de base des Comptes Nationaux pour le calcul de son PIB qui a été publié en 2018, le Sénégal  a été re-classifié, à nouveau, comme « Pays à revenu intermédiaire » ce 1er juillet. Ainsi, le revenu national brut (RNB) par habitant  passe de 1026 dollars US à 3995 dollars US.

Hausse du carburant: les nouveaux prix en vigueur

YERIMPOST.COM La semaine dernière, nous prévoyions dans ces colonnes l’augmentation prochaine du prix du carburant. La mesure sera effective à compter de ce samedi 29 juin à 18 heures. « Dans le souci de limiter les impacts des hausses des cours mondiaux sur les consommateurs sénégalais, le gouvernement avait alors décidé de bloquer les prix des produits tels que le supercarburant, l’essence ordinaire, l’essence pirogue, le gasoil, le pétrole lampant, le gaz butane et le diesel oil. Tenant compte du renchérissement des cours du baril qui pèse sur la facture pétrolière et sur la collectivité, l’Etat a décidé de répercuter une partie de la hausse sur les prix à la pompe du supercarburant et du gasoil », lit-on dans le communiqué transmis à la presse. Ainsi, comme indiqué dans ce tableau ci-dessous, le Super passe de 695 F à 775 F le litre, soit une hausse de 80 francs. Et le Gasoil quitte 595 F pour 655 F, soit 60 francs de plus.

 

Révélations sur le contenu de ce colis d’Ousmane Sonko qui a fort surpris les enquêteurs !!!

YERIMPOST.COM En date du 25 juin, les enquêteurs de la Division des investigations criminelles (DIC), chargés de faire la lumière sur le scandale dit des 10 milliards de dollars déclenché par le reportage de la BBC, ont reçu un colis émanant d’Ousmane Sonko, leader de Pastef/Les Patriotes.

Lorsqu’ils l’ont ouvert, Yerimpost est en mesure d’écrire qu’ils n’y ont trouvé, à leur grande surprise, que deux pièces: une lettre de Sonko datée du 24 juin 2019 et un exemplaire de son ouvrage Pétrole et gaz au Sénégal: Chronique d’une spoliation, pamphlet paru en mai 2017.

Dans sa lettre à l’écriture fine, longue d’une bonne page, Ousmane Sonko a expliqué les raisons pour lesquelles il a décidé de ne pas déférer à la convocation de la DIC. Le leader de Pastef a évoqué un entretien téléphonique qu’il aurait eu avec le chef des enquêteurs au cours duquel ce dernier lui aurait dit qu’il n’est pas convoqué mais « invité » à apporter des éléments de nature à contribuer à la manifestation de la vérité. Assurant qu’il se serait présenté s’il avait été convoqué, Sonko a poliment décliné « l’invitation ».

Poursuivant sa lettre écrite dans des termes en quelques endroits corrosifs, Ousmane Sonko a ajouté qu’il ne peut pas se déplacer pour les besoins d’une enquête diligentée par un procureur dénué de sérieux dans sa démarche, qui fait dans le dilatoire, et ayant opté pour une posture à décharge qui transparaîtrait dans les propos tenus lors de sa conférence de presse du mercredi 12 juin 2019.

Fort de ces arguments, Sonko a terminé par dire qu’il attend une enquête sérieuse, diligentée par un parquet impartial, pour distraire son temps à y participer.

En conclusion, il a indiqué aux enquêteurs qu’il tenait à leur disposition l’exemplaire de son livre joint au courrier. Non sans indiquer qu’il y a décrit la spoliation du Sénégal orchestrée par, dit-il, Macky Sall, Aliou Sall, Aly Ngouille Ndiaye, et des sociétés étrangères.

Après réception du colis, les enquêteurs de la DIC sont restés sur leur faim. Au vu du positionnement d’Ousmane Sonko dans le débat autour de la gestion du pétrole et du gaz, ils s’attendaient à recevoir de lui des documents ou éléments de nature à définitivement faire éclater la vérité dans ce scandale qui tient le Sénégal en haleine depuis plusieurs semaines.

Cheikh Yérim Seck

Instances de l’APR: Macky Sall éjecte Ndéye Marième Badiane et Thérèse Faye Diouf

C O M M U N I Q U E

Dakar, le 24 juin 2019

Le Président Macky SALL, Président de l’Alliance Pour la République (APR) vient de procéder
à des changements à la tête du Mouvement National des Femmes de l’APR et de la
Convergence des Jeunesses Républicaines (Cojer).
1 Madame Ndèye Sally Diop DIENG, Ministre de la Femme et de la Famille, est
nommée Présidente du Mouvement National des Femmes de l’APR en remplacement de
Madame Ndèye Marième Badiane, qui a présidé aux destinées dudit Mouvement depuis
2009.
2 Monsieur Moussa SOW, Responsable Jeune du département de Linguère, remplace
Madame Thérèse Faye DIOUF qui dirigeait la Convergence de Jeunesses Républicaines
(COJER) depuis 2015.
Ainsi, le Président Macky SALL leur adresse ses vifs remerciements pour les bons et loyaux
services rendus à leurs différentes structures ainsi qu’à l’Alliance Pour la République. Il salue
également, leur engagement dans notre cause commune, le développement et l’émergence
du Sénégal.

Le Porte-parole national
Seydou GUEYE

Démission de Aliou Sall: un acte historique, selon Ousmane Faye

Ousmane Faye salue l’acte qu’il juge historique, demande aux détracteurs du maire de Guédiawaye d’en faire autant s’ils croient au Coran, et interpelle le chef de l’Etat pour siffler la fin de la récréation

Comme un couperet, la nouvelle vient de tomber en ce début d’après-midi du lundi 24 juin 2019 : Aliou Sall rend le tablier et n’est plus, désormais, le Directeur général de la Caisse des Dépôts et des Consignations (CDC). Cette information a fait réagir plus d’un, notamment le leader de Manko Wattu Sénégal qui juge cet acte historique dès lors qu’il met à l’aise le chef de l’Etat et le l’ensemble du gouvernement. Mieux, Ousmane Faye invite l’opposition et l’ensemble des détracteurs du maire de Guédiawaye d’imiter le geste en posant la main sur le Coran s’ils sont véridiques dans leurs déclarations incendiaires, avant d’interpeler le Président de la République pour mettre fin à cette farce qui a trop duré selon lui.

Aliou Sall vient de poser un acte très fort en démissionnant de la Direction Générale de la Caisse des Dépôts et des Consignations. Du moins, selon Ousmane Faye, « pour tout musulman imbu de hautes qualités et des bonnes valeurs sénégalaises, cette démission est véritablement une preuve des bonnes intentions qui laisseront éclater la vérité dans cette affaire où il s’est senti offensé jusque dans sa chair. D’ailleurs, l’élan de soutien des populations de Guédiawaye pour dire NON à cette démission en témoigne longuement sur l’homme », a reconnu le leader de MWS. Réagissant à cette démission, Me Faye ajoute : « nous le félicitons pour le courage et la sincérité qui l’animaient en posant cet acte historique, même si on avait jugé qu’il ne devait en arriver là. Mais, nous apprécions à sa juste valeur qu’il veuille mettre à l’aise son frère et le régime en posant cet acte très noble devant ce que nous appelons des ‘’tiakhaneries’’ (élucubrations et des amusements) ». D’ailleurs, poursuit Ousmane Faye, « nous demandons aux détracteurs du maire de Guédiawaye d’en faire autant, c’est-à-dire, de jurer sur le Coran s’ils sont sincères dans leurs propos qui laissent entendre que Aliou Sall est fautif ». En tout cas, le débat est clos et l’affaire est entre les mains de la justice qui a les coudées franches pour éclairer la lanterne des sénégalais sur la véracité des propos des uns et des autres. « Nous demandons enfin au chef de l’Etat de siffler la fin de la récréation et d’agir en toute responsabilité devant n’importe quelle personne qui s’aventurerait à donner de fausses informations pour induire en erreur les sénégalais. Rien ne sera plus jamais toléré dans cette affaire », décrète Ousmane Faye.

Cellule de com d’Ousmane Faye

Affaire Aliou Sall: Le Grand Parti prend enfin position

Le Bureau politique du Grand Parti (BP/GP) s’est réuni ce 19/06/2019, afin d’examiner  les points inscrits à son ordre du jour :

– La situation nationale ;

– La vie du Parti.

A l’entame des travaux, le BP/GP a entendu une importante communication du Président Malick GAKOU sur la situation économique et sociale du pays.

A cet égard, le Président Malick GAKOU n’a pas manqué d’insister sur l’approfondissement de nouvelles politiques alternatives pour arrimer notre pays au rang des Nations avec une croissance inclusive, porteuse de bien-être social pour les populations.

Face à cet encrage, il a exhorté les cadres à s’approprier davantage  et à diffuser largement le Programme Alternatif Suxxali Senegaal (PASS).

Abordant le premier point de l’ordre du jour, le BP/GP a réaffirmé l’impérieuse nécessité d’une gestion transparente et efficiente des ressources naturelles au service exclusif des intérêts supérieurs du peuple sénégalais.

A cet égard, il en appelle à la responsabilité du gouvernement de prendre les dispositions idoines afin de faire bénéficier à notre pays les meilleurs avantages comparatifs d’une utilisation judicieuse des contrats gaziers et pétroliers pour son développement harmonieux et en l’engageant dans la voie de son industrialisation.

Face à cette situation, le BP/GP dénonce, avec la dernière énergie, l’interdiction et la répression de la marche organisée par le mouvement « Aar li ñu bokk », la liberté de marche étant un principe garanti par notre Constitution.

Le BP/GP appelle les militants du Grand Parti à participer massivement à toutes les manifestations de nature à garantir à notre pays les gages d’une démocratie moderne avec une vive expression des libertés.

Le BP/GP a aussi fait état de la situation économique inquiétante du pays marquée par le poids de la dette qui s’alourdit de jour en jour et qui constitue une sérieuse menace pour l’équilibre des finances publiques mais aussi une entrave à la mise en exergue d’une croissance inclusive seul gage de développement humain durable.

Cela appelle une réduction du train de vie de l’Etat et une gestion optimale des finances publiques.

Pour ce qui concerne le dialogue national lancé par le Président de la République, M. Macky SALL, le BP/GP a réaffirmé sa volonté d’y participer avec les principales forces de l’opposition réunies dans le cadre du FRN afin de discuter des questions d’intérêt national ayant trait au développement économique et social, au renforcement de la démocratie et de l’Etat de droit, à l’indépendance de la justice, à la gestion efficiente de nos ressources naturelles etc.

Avec le démarrage prochain de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), le BP/GP manifeste sa confiance totale et entière à nos Lions de la Téranga pour une brillante victoire lors de cette compétition phare regroupant la crème du football africain.

Ce faisant, le BP/GP appelle à la cohésion et à la solidarité du peuple sénégalais afin de supporter, dans l’union des cœurs, notre vaillante équipe nationale.

Au demeurant, le BP/GP félicite le Ministère des Sports, la Fédération Sénégalaise de Football et le staff technique pour la qualité de la préparation de nos Lions en perspective de cette CAN Egypte 2019.

Abordant la vie du parti, le BP/GP s’est réjoui du regain de mobilisation des militants à la base qui s’activent au quotidien pour la massification en vue de porter haut le flambeau du Grand Parti lors des échéances politiques à venir.

Une tournée nationale dirigée par le Président Malick GAKOU sera organisée après le démarrage de la nouvelle vente des cartes prévu le 01er juillet 2019.

Dans cette perspective, le BP/GP a instruit l’honorable député Malick GUEYE  de proposer, dans les meilleurs délais,  un planning à cet effet.

Le BP/GP a aussi rappelé l’organisation, à l’occasion de la célébration du quatrième anniversaire du Parti, de l’Université d’été du Grand Parti les 16, 17 et 18 août 2019 afin de mener, avec les Forces vives de la Nation une large réflexion sur les grandes orientations économiques, sociales, culturelles et environnementales de notre pays autour de deux thèmes centraux :

1-         « Société, développement et progrès social. »

2-         « Gestion des ressources naturelles et croissance inclusive »

Pour une bonne préparation de ces importantes assises, un comité d’organisation, dirigé par le Dr Bérouba GUISSE, Secrétaire politique national, a été mis en place.

 

Fait à Dakar, le 19 juin 2019

Le Bureau politique du Grand Parti

Porte-Parole du Jour

El Hadji Abdou WADE

Et s’il s’expliquait !

Décidément, il apparaît de plus en plus clairement qu’on prend le peuple pour moins que rien. Et il n’a droit qu’à entendre des salinités sur ceux qui le gouvernent. Et des contre-vérités, aussi. Il n’a pas droit à l’explication après interpellation. Il est trop immature pour ça.

Alors qu’il s’attendait, puisqu’il a saisi sa plume, lui l’interpelé, à sa réaction.

Mais rien. NADA, TOUSS.

Nous avons eu droit à des refrains philosophiques et de prospectives futuristes.

Alors, qu’il est question du réel concret. Une accusation clairement portée contre sa personne pour avoir bénéficié de commissions du fait de sa responsabilité d’alors.

C’EST DE ÇA DONT T’IL S’AGIT !

Pour porter les aspirations du peuple à une gestion transparente de ses ressources, il faut soi-même, leurs donner réalité et les incarner à tout moment, en toutes circonstances.

Pas seulement, quand on n’est plus aux affaires. Pas seulement quand on cherche par la nuisance à éroder la crédibilité d’une personnalité légitimée par le suffrage universel.

Pas seulement, quand on convoite une posture politique que son aura rend difficile à obtenir.

Ne nous positionnons pas sur des questions pour lesquelles, tout notre parcours durant. D’adolescent à adulte, d’élève à vie active, nous nous en sommes écartés, soucieux qu’on était de s’occuper de notre « avenir «.

Lui et l’autre ! Étaient-ils dans les barricades de l’époque quand il s’agit de conquérir nos droits, démocratiques comme sociaux.

Et lors des combats pour un processus électoral clean ? Et les derniers mouvements, à la base de la deuxième alternance de 2012, notre conquête.

Deux explications attendues.

D’abord, sur les accusations de corruption pour crédibiliser la nouvelle posture recherchée. A défaut, arrêtez de nous tympaniser.

Ensuite, nous édifier sur vos parcours de contributeurs à la construction de notre démocratie.

A défaut, arrêtez de nous tympaniser.

Harouna Hanne

Citoyen sénégalais.

 

Le serment de Sonko devant le peuple

YERIMPOST.COM   Prenant la parole devant les manifestants aux allées du Centenaire, Ousmane Sonko a porté un message. Un message de pardon, c’est ce que le leader de Pastef/Les Patriotes a adressé au président Macky Sall. Mais un pardon non sans conditions. Ousmane Sonko exige du chef de l’Etat de revoir tous les contrats concernant les ressources naturelles du Sénégal. Mais aussi que le président Sall répare ces inégalités économiques et sociales que vivent certains Sénégalais.

Sans quoi l’ancien inspecteur des impôts jure devant le peuple que les tenants du régime actuel seront traduits tôt ou tard devant la justice.

Charge contre Aliou Sall: Elhadji Kassé récidive sur Africa Nº1 !

YERIMPOST.COM Diantre ! Ce séjour d’Elhadj Hamidou Kassé au pays de Marianne ! Alors que sa sortie de ce mercredi 19 juin sur TV5 continue de faire des ravages, le ministre-conseiller du chef de l’Etat a récidivé. Cette fois, Elhadj Kassé passait sur Africa Nº1 pour apporter « encore » des éclairages sur le scandale des contrats pétroliers révélé par la BBC et dans lequel Aliou Sall est cité.

Dans cette nouvelle sortie qui risque de sceller définitivement la rupture entre le chef de l’Etat et son « monsieur com », Elhadji Kassé fait une révélation détonante sur la nomination d’Aliou Sall à la Caisse des dépôts et des consignations (CDC). A l’en croire, le président de la République, qui avait promis de ne jamais signer un décret nommant un membre de sa famille, a été mis dos au mur pour nommer son frère à la tête de la CDC. Par qui ? Pourquoi ? Elhadj Hamidou Kassé ne s’avancera pas plus loin, mais souligne qu’Aliou Sall est un haut fonctionnaire parfaitement capable de diriger la Caisse de dépôts et de consignations.

Sonko appelle les Sénégalais a s’armer du même courage que le peuple égyptien

YERIMPOST.COM Le peuple sénégalais ne doit accepter d’être moins courageux que le peuple égyptien qui a su prendre son avenir en main. C’est l’avis de Ousmane Sonko sur la question de la lutte contre la nébuleuse qui entoure la signature des contrats pétroliers au Sénégal. Pour lui, les Sénégalais doivent sortir dans les rues, manifester pacifiquement afin de dicter leur volonté au président Macky Sall pour une prise de décision idoine au règlement du scandale Petrotim Aliou Sall. Sonko animait une conférence de presse pour se prononcer derechef sur l’actualité.

Rachat de parts à Frank Timis: Sonko traduit BP en justice

YERIMPOST.COM Ousmane Sonko ne se limite plus à s’attaquer aux agissements de Aliou Sall ainsi que du gouvernement dans la gestion du pétrole et du gaz. Selon le leader de Pastef, l’entreprise BP est aussi responsable de la situation, car sachant depuis 2017 qu’il y a eu une nébuleuse dans la signature des contrats et que les parts antérieurement détenues par Frank Timis et achetées par BP lui-même appartenaient au peuple du Sénégal….

 

Pape Samba Mboup sur le meurtre de Me Sèye: « Je veux confesser tout ce qui s’est passé ce jour-là! »

YERIMPOST.COM « Je veux confesser tout ce que je sais de cette affaire avant de mourir! » Pape Samba Mboup demande la réouverture du procès Me Babacar Sèye. L’ancien chef de cabinet du président Abdoulaye Wade estime que le moment est arrivé où  les Sénégalais doivent savoir toute la vérité sur l’assassinat de l’ancien vice-président du Conseil constitutionnel. Selon lui, c’est le moment ou jamais pour la justice, puisque des témoins de ce jour sombre du 15 mai 1993 sont encore en vie. Pape Samba Mboup veut participer à la manifestation de la vérité sur ce meurtre. Une requête qui intervient au moment où l’un des principaux accusés de cet assassinat, amnistié bien des années plus tard, se positionne comme l’expert parmi les experts du débat pétro-gazier.

Dialogue politique: le FNR menace de quitter pour un motif lié à l’actualité

YERIMPOST.COM A ce rythme, le chef de l’Etat va certainement regretter d’avoir initié ce dialogue politique. Au sein de l’opposition, toutes les occasions sont désormais bonnes pour menacer de quitter la table des négociations. Après la demande d’un terrain neutre, la dernière de l’opposition présente au dialogue date de ce mercredi 19 juin. Dans le communiqué transmis à la presse, le Front de résistance national dénonce la manifestation réprimée de vendredi dernier de Aar li nu bokk pour exiger la transparence dans la gestion des ressources pétrolières et gazières. Mamadou Diop Decroix et cie mettent en garde qu’une telle situation ne saurait être acceptée…

Aar li nu bokk envoie un courrier salé au préfet de Dakar

Monsieur le préfet,

La plateforme AAR LI NU BOKK dénonce énergiquement votre posture anti-démocratique dans le traitement des demandes de manifestation des citoyens sénégalais.

Vous avez attendu jusqu’au 14 juin à 09h30 pour nous donner l’arrêté d’interdiction alors que notre manifestation était prévue pour 15h soit 05h30 avant.
Cette attitude est scandaleuse et inacceptable en République. Le préfet que vous êtes, payé par le contribuable sénégalais se doit de respecter et de faire respecter la loi fondamentale avec la hauteur qui sied à la fonction.

Monsieur le préfet, comment se fait-il que dans la soirée du 13 juin des radios sachent avant AAR LI NU BOKK, organisatrice, que notre manifestation était interdite ? Comment la presse écrite sortie le lendemain a pu être informée de cette interdiction avant la plateforme ?

Monsieur le préfet, pour notre manifestation prévue le vendredi 21 juin, AAR LI NU BOKK vous a adressé, depuis le 17 juin une lettre d’information. Jusqu’au moment où les citoyens sénégalais lisent ces lignes, en même temps que vous, nos camarades signataires de la déclaration de manifestation n’ont pas été convoqués par la police pour les formalités d’usage. Pourquoi ?

Pourtant, M. le préfet depuis le 17 janvier 2017, vous le savez sans doute, toute interdiction d’une manifestation qui ne permet pas au juge de se prononcer dans les délais de 48 heures, est une violation de la loi.

AAR LI NU BOKK vous invite à respecter la loi et la Constitution du Sénégal pour une fois, en prenant toutes les dispositions requises pour encadrer la manifestation pacifique prévue le 21 juin, comme la loi vous l’impose. Au cas contraire, l’opinion nationale et internationale vous tiendra responsable d’éventuels troubles à l’ordre public.

Le comité d’initiative de la plateforme citoyenne « AAR LI NU BOKK »

Dossier Petrotim: Elhadji a « Kassé » Aliou Sall sur TV5

YERIMPOST.COM Il est censé être du camp d’Aliou Sall et, pourtant, ce mercredi 19 juin, le ministre-conseiller auprès du président de la République a pris le contre-pied de la version qui était jusque-là défendue. L’on peut même parler de sortie malencontreuse d’Elhadj Hamidou Kassé. Sur le plateau de TV5, il dit donner une « information »: la société Agritrans a bel et bien reçu le montant de 250 000 dollars de Timis pour… une consultance dans le secteur agricole. « C’est l’explication que vous donnez…? », a martelé la journaliste. Réponse d’Elhadji Hamidou Kassé: « Ce n’est pas une explication, c’est de l’information! » Pareille avait été jusqu’ici rejetée par le principal concerné, Aliou Sall himself, depuis le lendemain de la diffusion du reportage de BBC. Plus dévastatrice que la dévastation, cette affirmation du « monsieur com » de la Présidence vient mettre à nu le malaise du camp du pouvoir dans cette affaire.

Affaire Petrotim: Abdoul Mbaye se glisse sur la liste des « témoins »

YERIMPOST.COM Ses déboires avec son ex-épouse ne le détournent pas de son combat. Serigne Bassirou Guèye lançait un « appel à témoins » à ceux qui détiennent des informations susceptibles de faire bouger les lignes de cette enquête sur le scandale à 10 milliards de dollars. Il faut dire que l’ancien Premier ministre de Macky Sall aime le formel. Abdoul Mbaye détient des preuves et ne demande qu’à être entendu par les limiers chargés d’enquêter. Il a de la matière pour éclairer la lanterne des Sénégalais. Dans cette correspondance ci-dessous à l’attention du directeur de la Division des investigation criminelles (DIC), il réitère sa disponibilité à se faire auditionner et attend qu’un rendez-vous lui soit fixé.

Démission de l’AMS: Barthélémy Dias acte son départ

YERIMPOST.COM La semaine dernière, au cours de sa conférence de presse, il manifestait sa volonté de démissionner. La chose est actée ! Barthélémy Dias n’est officiellement plus membre de l’Association des maires du Sénégal (AMS). Il proteste ainsi au soutien de l’AMS contre Aliou Sall, président de ladite association cité dans ce scandale des contrats pétroliers. Barthélémy Dias, qui aurait souhaité le même soutien au moment de l’interpellation de Khalifa Sall, dit refuser de continuer à être membre d’une association partisane

Aar li nu bokk: Imam Kanté démissionne

YERIMPOST.COM Il en était membre fondateur, il a décidé de quitter la plateforme. Imam Ahmadou Makhtar Kanté vient d’annoncer son retrait de Aar li nu bokk. Logique, quand on sait que, vendredi dernier déjà, l’Imam de la mosquée du Point E avait boycotté la manifestation, suite au refus du préfet de Dakar d’autoriser ce rassemblement. Au cours de la conférence de presse du mardi 18 juin de ladite plateforme annonçant un nouveau rassemblement vendredi prochain, Imam Kanté n’était pas présent. Cependant, il annonce poursuivre ce combat de citoyenneté active.

Les nominations en Conseil des ministres du 19 juin 2019

Le Président de la République a présidé ce mercredi 19 juin, à 15 heures au Palais de la République la séance hebdomadaire du conseil des Ministres.

Au titre des mesures individuelles, le Chef de l’État a pris les mesures suivantes :

Monsieur Alyoune Badara DIOP, Administrateur civil principal, est nommé Secrétaire Général Adjoint du Gouvernement.

Monsieur Cheikh Ahmed Tidiane Dieng, gestionnaire de projets, est nommé président du Conseil d’Orientation du Programme National des Domaines Agricoles (PRODAC).

Monsieur Mousse Bar FAYE, Conseiller en Travail Social ; est nommé Directeur General du Développement Communautaire et de l’Equité au Ministère du Développement Communautaire ; de l’Equité Territoriale et Sociale.

Docteur Arame Top SENE, Sociologue, précédemment Directeur de l’Encadrement de l’Economie sociale et solidaire, est nommée Directeur général de l’Action sociale au ministère de la Santé et de l’Action sociale, en remplacement du Docteur Khadissatou GAYE ALAINCHAR, appelée à d’autres fonctions ;

Docteur Fatou Mbaye SYLLA, Médecin de Santé publique, matricule de solde n° 603 253/I, précédemment Directeur de l’Hôpital pour Enfants de Diamniadio au ministère de la santé et de l’Action sociale, est nommée Directeur Général des Etablissements de Santé ;

Professeur Amadou Moctar DIEYE, Professeur titulaire des Universités en Pharmacologie, matricule de solde n°403 618/F, précédemment Directeur de la Pharmacie et du Médicament, est nommé Directeur des Laboratoires au ministère de la Santé et de l’Action sociale, en remplacement du Professeur Ahmad Iyane SOW, appelé à d’autres fonctions ;

Docteur Mor DIAW, Médecin de Santé publique, matricule de solde n° 603 223/F, précédemment Directeur des Etablissements de Santé, est nommé Directeur des Etablissements publics de Santé à la Direction générale des Etablissements de Santé au ministère de la Santé et de l’Action sociale ;

Madame Mame Fama DIENG, Cadre de Gestion, matricule de solde n° 620 965/D, précédemment Chef des Services administratifs et financiers du Centre hospitalier national universitaire de Fann, est nommée Directeur de l’Hôpital pour enfants de Diamniadio au ministère de la Santé et de l’Action sociale, en remplacement du Docteur Fatou Mbaye SYLLA, appelée à d’autres fonctions ;

Madame Khady SAMBA, conseillère en planification, est nommée Directrice de l’Encadrement de l’Economie sociale et solidaire, au ministère de la Microfinance et de l’Economie sociale et solidaire, en remplacement de Madame Arame Top appelée à d’autres fonctions.

Monsieur Cheikh Abdoul Ahad Mbacké SARR, Planificateur, matricule de solde n° 610 987/C, est nommé Directeur de l’Administration générale et de l’Equipement du ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, en remplacement de Monsieur Amadou Tidiane FALL, appelé à d’autres fonctions ;

Madame Fatoumata Diouf, titulaire du Diplôme d’études supérieures spécialisées en décentralisation et aménagement du territoire, est nommée Directrice des Stratégies et du Suivi évaluation, au ministère de la Microfinance et de l’Economie sociale et solidaire, en remplacement de Madame Khady samba appelée à ‘autres fonctions.

Monsieur Mamour Ousmane BA, Conseiller en Planification de Classe exceptionnelle, matricule de solde 509 572/N, précédemment Chef de la Division de la Coopération et des Financements à la Direction de la Coopération et des Financements Extérieurs, est nommé Directeur de la Coopération Economique et Financière à la Direction générale de la Coopération et des Financements Extérieurs au Ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération.

Monsieur Djibril DIONE, Ingénieur Statisticien Economiste, précédemment Economiste principal à l’Unité de Formulation et de Coordination du second programme MCA-Sénégal, est nommé Directeur de la Prévision et des Etudes économiques à la Direction générale de la Planification et des Politiques économiques du Ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération.

Madame Maguette DIOP, Economiste, précédemment Contrôleur interne à la Direction générale de la Planification et des Politiques Economiques du Ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération, est nommé Inspecteur des Affaires Administratives et Financières au Ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération.

Monsieur Ibrahima DIENG, Inspecteur du Travail et de la Sécurité Sociale, matricule de solde n°515 700/B, précédemment Chef de la Division des Ressources Humaines et de l’Action sociale à la Direction de l’Administration et du Personnel de la Direction Générale de la Comptabilité Publique et du Trésor, est nommé Directeur des Ressources Humaines au Ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération.

 

Monsieur Maxime Jean Simon NDIAYE,

Ministre, Secrétaire Général du Gouvernement

Samuel Sarr aux enquêteurs: « Nafi Ngom Keïta est capable de tout! »

YERIMPOST.COM Le rapport de l’Inspection générale d’Etat sur Petrotim, qui s’est retrouvé sur la toile, c’est l’oeuvre de l’ancienne patronne de l’Office nationale de lutte contre la fraude et la corruption (OFNAC). Face aux enquêteurs de la Section de recherches de la gendarmerie de Colobane, Samuel Sarr a réitéré ses accusations contre Nafi Ngom Keïta qui, selon lui, « est capable de tout ». Persistant, l’ancien ministre de l’Energie sous Wade a dirigé le regard des gendarmes vers ces contrats pétroliers signés par l’Etat du Sénégal qui se sont retrouvés entre les mains d’une organisation américaine…

Grâce présidentielle: une mafia qui choque

YERIMPOST.COM L’audience qu’il a accordée aux pharmaciens a été assez révélatrice sur la « mafia » des grâces présidentielles. Suite à un mouvement d’humeur, le président de la République a reçu l’ordre des pharmaciens privés du Sénégal. Au cours de cette audience, le président Sall a révélé que c’est en même temps que les Sénégalais qu’il avait découvert l’identité d’Amadou Oury Diallo qu’il venait de gracier. Le nom de ce trafiquant de médicaments s’est glissé dans la liste qui lui a été présentée et sur laquelle il a apposé tout naturellement sa signature. Le tollé créé par ce scandale a fait découvrir au chef de l’Etat ce « deal » qui se cachait dans ce pouvoir à lui conféré par la Constitution. Immédiatement, instruction a alors été donnée au ministre de la Justice pour diligenter une enquête aux fins d’identifier les responsables. En attendant les conclusions, le président Macky Sall a décidé de suspendre la traditionnelle grâce présidentielle, le temps d’y voir plus clair…

Mimi Touré,: « La recommandation de l’UE de supprimer le parrainage sort du champ de l’observation électorale. »

Sans le parrainage, il aurait été impossible d’organiser l’élection présidentielle dans des conditions normales avec plus de 100 candidats à la candidature. Sans élections correctement organisées, c’est la porte ouverte à tous les risques  d’instabilité.

La loi sur le parrainage a été votée par notre Assemblée nationale et je considère que la recommandation de l’Union Européenne de supprimer le parrainage sort du champ de l’observation d’élections.

J’ai eu l’opportunité de diriger de nombreuses missions d’observation d’élections présidentielles en Afrique et j’estime que les observateurs n’ont pas vocation à faire changer les lois votées par des pays souverains. Même si des améliorations peuvent être apportées au processus, il faut maintenir le parrainage afin que l’expression du suffrage universel se fasse dans des conditions permettant de maintenir la stabilité et la paix dans nos pays.

Aminata Touré

Affaire des 11 malades mentaux assassinés: Ansoumana Dionne écrit au procureur

ASSAMM

Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux

Récépissé n°10602 du 14 mai 2001, Adresse : Cité filaos – Villa n°14 bis – Rufisque, Tel: 77

550 80 82 – 70 745 88 47

………………………………………………………

Rufisque, le 17 juin 2019

A

Monsieur le Procureur de la République,

près le Tribunal de Grande Instance de Dakar

Objet : affaire des 11 malades mentaux assassinés à Dakar et Tambacounda.

Monsieur le Procureur,

En 2014, neuf malades mentaux errants avaient été assassinés à Tambacounda. A l'époque,

nous avions porté plainte auprès du Procureur de la Capitale orientale et nous avions été

entendus à la gendarmerie locale. Mais, jusqu'ici, le dossier n'a connu aucune suite et

personne n'a été arrêté. Puis, en 2016, dans cette même localité, un autre malade mental a

été tué au niveau de la Gare ferroviaire. Ici, à Dakar, à la Cité des Eaux, une femme malade

mentale a été froidement égorgée, faisant au total, onze malades mentaux, tués.

Malgré la gravité des faits, l'Etat du Sénégal n'a pris aucune disposition, pour y mettre la

lumière comme c'est le cas avec le meurtrier de Bineta CAMARA, à Tambacounda. Alors,

pourquoi la Police scientifique n'a pas été mise à profit pour faire arrêter les auteurs de ces

actes barbares ? Vu les manquements entourant ces affaires, ayant défrayé la chronique,

dans le passé, nous tenons l'Etat du Sénégal comme  le commanditaire et nous sommes

prêts à vous apporter des preuves, pour que justice soit faite.

En attendant votre réaction pour le rétablissement de la vérité, veuillez agréer, Monsieur le

Procureur, à l'expression de notre parfaite considération.

Le Président

Ansoumana DIONE

Aar li nu bokk: Manifestation de tous les dangers ce vendredi encore

YERIMPOST.COM  Les adhérents de la plateforme Aar li nu Bokk annoncent un rassemblement ce vendredi 21 juin. Après celui de la semaine dernière violemment réprimé, ces citoyens décident d’intensifier le combat pour réclamer plus de transparence dans la gestion des ressources naturelles, notamment le pétrole et le gaz. Une demande d’autorisation a été adressée au préfet de Dakar le lundi 17 juin par ladite plateforme. Un appel à la mobilisation a été lancé au cours d’une conférence de presse tenue ce mardi 18 juin.

JOJ et CAN 2019: Petites réflexions sur les sports au Sénégal

Notre pays devant accueillir en 2022 les Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) ; il m’a semblé
intéressant de partager avec tout un chacun, ces quelques lignes sur les sports au Sénégal.
De l’Indépendance à nos jours, notre pays a pris part à presque toutes les compétitions
sportives (Jeux olympiques, Coupes du monde, Coupes d’Afrique ) sans remporter aucun
trophée majeur . Aucune médaille d’or juste une d’argent celle de DIA BA aux 400 M Haies
des Jeux Olympiques de Séoul en 2000.Il aurait même pu gagner l’Or s’il ne s’était pas trop
focalisé sur Edwin Moses. Aucune coupe du monde ni d’Afrique mis à part les dix glorieuses
des Lionnes et des Lions du basket et quelques titres africains individuels glanés çà et là par
les judokas, les karatékas et le Takwondo. Le bilan est plus que maigre, il est squelettique au
regard des ambitions déclarées et des moyens déployés et surtout des talents réels que nous
avions dans presque toutes les disciplines. En sport, Le Sénégal n’a JAMAIS RIEN gagné de
PROBANT . Et pourtant…
Un champion Olympique se construit en trois-quatre ans et dans la perspective des JOJ 2022,
il devient donc plus qu’urgent de repenser notre politique et nos pratiques sportives pour
espérer glaner quelque médaille d’Or lors de ces joutes mondiales que nous allons accueillir
chez nous. Pour ce faire, les épreuves dominantes des JOJ étant l’athlétisme, il serait temps
de détecter et de sélectionner les talents dans toutes les disciplines et s’atteler à leur
formation et encadrement de haut niveau afin qu’ils puissent atteindre les standards
mondiaux en la matière. Sur ce chapitre, les tournois de l’UASSU (Union des Associations
Sportives Scolaires et Universitaires) constituaient de véritables viviers de futurs champions
qui ne demandaient qu’à être bien encadrés pour éclore au sommet de leur art. C’est le lieu
d’interpeller les inspecteurs de la jeunesse et des sports (IJS) de notre pays pour ce travail de
terrain pour la détection des talents par la remise à jour et la redynamisation des activités de
l’UASSU. Sur ce plan, Il est salutaire de constater que le ministère des sports a renouvelé ses
cadres de direction, mettant en selle des jeunes Inspecteurs de la Jeunesse et des Sports (IJS)
qui sauront – nous l’espérons bien – descendre sur les terrains pour dénicher les talents dont
regorge notre pays, dans toutes les disciplines.
Dans la même perspective, les écuries de lutte qui sont déjà de véritables concentrations de
jeunes forts et vigoureux, recèlent des potentiels champions dans les épreuves de force,

2
d’endurance et d’adresse. Ainsi, on peut y trouver des hercules, véritables mastodontes de
muscles purs sans graisse, bons pour la lutte, toutes les luttes et l’haltérophilie ; des
Samsons pour les lancers (javelot-poids-disques- marteau) qu’il s’agira de bien encadrer
pour leur inculquer les techniques à maitriser dans ces disciplines olympiques pour nous
valoir de réelles satisfactions à l’avenir. Les compétitions de l’UASSU bien organisées et bien
suivies serviront à détecter les talents dans les autres disciplines telles que les courses et les
concours. Les Navétanes aussi malgré tous leurs avatars de violence et autres déviances-
regorgent de jeunes joueurs de talent qui ne demandent qu’à être bien accompagnés pour
devenir des Sadio Mané en puissance. Nos plages sont envahies par de véritables nageurs
très doués qui ne demandent qu’à discipliner pour en faire des champions des bassins. Et la
liste est loin d’être exhaustive. Tout cela est possible avec la coopération de pays amis pour
la mise à disposition d’entraineurs de haut niveau dans toutes ces disciplines là. Il s’agit
simplement d’instituer un travail de terrain permanent aux IJS et sélectionner les bons
talents pour une préparation de haut niveau à même de nous valoir des réels motifs de
satisfaction lors des grandes compétitions sportives notamment celle des JOJ à venir.
Que le travail commence donc en mode Fast-track pour ne pas vivre des JOJ sans aucune
médaille sénégalaise dans aucune discipline. Ce qui serait plus qu’une honte, un déshonneur
pour notre pays. Alors au travail Messieurs, Dames…AU TRAVAIL.
Dans un autre chapitre, nos Lionceaux des moins de 20 ans viennent d’être éliminés sans
gloire du mondial de football de leur catégorie. D’aucuns vont encore dire : « on est tombé
les armes à la main » ; « éliminé la tête haute »  et autres palinodies fades.
La réalité est là, triste. Nous sommes toujours incapables de gérer nos matchs et tombons
toujours quand on doit gagner. La malédiction des quarts de finale risque de continuer à
nous poursuivre encore tant qu’on refusera de regarder la réalité en face. Dans une
contribution précédente publiée juste après la cérémonie des CAF Awards à Dakar, je lançais
l’alerte sur l’équipe nationale du Sénégal qui s’apprête à jouer la CAN 2019 en Egypte.
Au regard de ce que nous avons vécu avec les lionceaux en Pologne, l’alerte est toujours
d’actualité : Le Sénégal « départ Gaïndé – Arrivée Kagna».
Lors de la Messe de Pentecôte à Popenguine, le Président Augustin SENGHOR a demandé
une Union de prières pour Nos LIONS. Il a raison . On en a bien besoin. Croisons donc les
doigts et prions pour ne pas vivre encore le syndrome de la malédiction des quarts de finale
qui nous poursuit depuis le Mundial 2002.
Que DIEU exauce Nos prières pour un SENEGAL triomphant à la CAN 2019 .
AMINE…AMINE…AMINE…
DIEU nous garde et garde le Sénégal.

Dakar le 11/06/2019

Guimba KONATE
DAKAR
guimba.konate@gmail.com

Scandale Petrotim: le procureur a-t-il activé les enquêteurs ?

YERIMPOST.COM C’est officiel, ce jeudi 13 juin, le procureur de la République de Dakar a saisi la Division des investigations criminelles (Dic) aux fins d’enquête sur le scandale dit des 10 milliards de dollars. Serigne Bassirou Guèye a également saisi la Section de recherches de la gendarmerie de Colobane pour enquêter sur la fuite du rapport de l’Inspection générale d’Etat qui circule sur les réseaux sociaux. La machine est donc mise en branle, place aux auditions… Clédor Sène peut y retourner aujourd’hui avec sa mallette d’infos.

Appel à témoins: la réponse acerbe de TAS au procureur

YERIMPOST.COM A moins que le procureur de la République ne convoque les personnes-clés de cette affaire, l’ancien ministre de l’Energie ne compte pas bouger d’un iota. Thierno Alassane Sall répond ainsi à l’appel à témoins lancé par Serigne Bassirou Guèye qui a demandé à toute personne détenant des informations susceptibles de faire avancer l’enquête de se présenter devant les enquêteurs de la Division des investigations criminelles. Selon TAS, cette affaire requiert du sérieux pour aider à la manifestation de la vérité. « Mais, tel un banal accident de la circulation, le procureur demande à ceux qui détiennent des informations d’aller s’ouvrir à la police », peste Thierno Alassane Sall. Dans sa déclaration, il demande au chef du parquet de Dakar de faire autant sinon plus que les journalistes qui se sont donné les moyens de faire éclater ce scandale.

Qu’est-il arrivé à Cheikh Oumar Anne ?

YERIMPOST.COM Depuis qu’il a été prononcé par le procureur de la République, son nom se susurre sous les chaumières et coins feutrés de la capitale. Mais le ministre de l’Enseignement Supérieur semble avoir d’autres préoccupations que de laisser un commentaire sur la sortie de Serigne Bassirou Guèye. A en croire le quotidien Les Echos, le remplaçant de Mary Teuw Niane a des soucis de santé qui l’ont conduit au pays de Marianne. D’aucuns disent qu’il a été évacué et d’autres soutiennent qu’il est parti de son propre chef pour un bilan médical. Comment distinguer le vrai du faux dans cette histoire ? Yerimpost se tourne vers Les Echos qui préfère donner sa langue au chat.

Contrat d’affermage de l’eau: l’Armp a tranché entre SDE et Suez

YERIMPOST.COM La Sénégalaise des eaux (SDE) peut porter son combat devant la Cour suprême, seule habilitée désormais à trancher ce contentieux lié au contrat d’affermage du liquide précieux que le ministère de l’Hydraulique avait confié provisoirement à Suez. En effet, l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) a rendu son verdict définitif. Le 29 mai dernier, nous dit Libération, elle a levé la suspension de l’attribution provisoire du contrat au géant français de la distribution d’eau. Au grand dam de la SDE qui a épuisé toutes les voies de recours.

Vidéo- Scandale à 10 milliards: Barth dénonce le silence de l’opposition favorable au dialogue

 

Vidéo- Barthélémy Dias lance un vibrant appel à protester contre la la signature du contrat PétroTim

1 2 3 149
° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR