Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

soleil

Vidéo- Yerimpost dévoile la plainte contre Wiri Wiri et Soleil Levant





Exclusif! Le producteur de la 2e partie de la saison 1 assigne Soleil Levant et Wiri Wiri en justice

YERIMPOST.COM La série Wiri Wiri et le groupe Soleil Levant qui la joue sont attraits en justice par une figure connue du paysage audiovisuel sénégalais. Ancien directeur de la 2stv puis de la TFM, Moustapha Diop, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a décidé d’emprunter la voie judiciaire pour faire trancher un contentieux qui l’oppose à la troupe théâtrale qui anime Wiri Wiri.

En cause, un lourd différend financier que des pourparlers entre les deux parties n’ont pas réussi à régler. Moustapha Diop, sollicité pour relancer la série en panne au milieu de sa première saison, a remis à Soleil Levant la rondelette somme de quatre-vingt millions (80 000 000) de francs cfa, a appris Yerimpost. En contrepartie, il a obtenu de ladite troupe un engagement par contrat à lui livrer trois saisons de Wiri Wiri, trois années de sketchs à l’heure de la rupture du jeun pendant le mois de Ramadan et trois soirées théâtrales au Grand Théâtre.

La saison 1 achevée, Sanekh et cie n’ont pu en faire une autre pour Moustapha Diop, bloqués par Ndiaga Ndour, directeur de la Télévision futurs médias (TFM, diffuseur), qui a exigé de reprendre la série qu’il avait entamée avant qu’elle ne soit vendue au sieur Diop. Après plusieurs mois d’impasse et une tentative avortée de faire diffuser par la 2stv, Soleil Levant a fini par se plier au diktat de Ndiaga Ndour, d’autant que ses acteurs-vedettes (Cheikhou Guéye, Aziz Niane et Cheikh Ndiaye), salariés à TFM, n’ont pu aller au bout du bras de fer au risque de perdre leur embauche au sein de cette télé.

Le retour de Wiri Wiri sous l’escarcelle de Ndiaga Ndour cause un lourd préjudice financier à Moustapha Diop qui a déboursé 80 000 000 de nos francs pour se retrouver, au milieu du contrat, totalement dépossédé du produit. Il a décidé, selon la source de Yerimpost, de porter l’affaire en justice pour rentrer dans ses droits. Une bataille en perspective…

www.yerimpost.com



Khalifa Ababacar Sall apporte une réponse hilarante à la une du Soleil

YERIMPOST.COM La « Une » d’hier du journal Le Soleil a fait l’objet de débat au tribunal à l’occasion du procès dit de la Caisse d’avance. C’est Me Aliou Cissé, avocat de la défense, qui invoque cet article du quotidien national sur la Caisse d’avance de la mairie: « Selon le décret n°2003-657 du 14 août 2003, la Caisse d’avance n’est pas un fonds politique ». Appelé à la barre, ce matin, pour une énième série d’interrogations, Khalifa Sall a répondu à Me Cissé qui lui demandait de donner son avis sur cet article du Soleil. La réponse du maire de Dakar est hilarante: « Je ne pensais pas que le Soleil participait à cette activité », a-t-il dit. L’édile de la Ville de Dakar de poursuivre : « Les fonds politiques ont toujours existé depuis Senghor. Et ils ont toujours été logés dans les dépenses diverses ».




° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR