Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

sur le point

Urgent– le Cameroun sur le point de perdre l’organisation de la CAN 2019

La CAF a retiré l’organisation de la CAN2019 au Cameroun et a ouvert la porte aux candidatures des pays souhaitant organiser la compétition, relatent, ce vendredi, les médias internationaux.

Les conclusions de la commission d’organisation du tournoi, après avoir étudié les rapports des dernières missions d’inspection effectuées dans le pays (avancées des travaux, sécurité, etc), ne lui sont pas favorables. Une source interne a confirmé cette tendance à Jeune Afrique. « Les conclusions de cette commission montrent que le Cameroun ne peut pas être prêt pour organiser la CAN 2019. La décision finale sera prise le vendredi 30 novembre par le comité exécutif de la Confédération africaine de football [CAF] », a ajouté cette source, qui a exigé l’anonymat.

Le comité exécutif de la CAF va se réunir, ce vendredi, à Accra, la capitale du Ghana. Il examinera un compte rendu des deux dernières visites d’inspection de la CAF.







Affaire Khalifa Sall: « la Cour suprême sur le point de vider le dossier », dénonce Taxawu Sénégal

YERIMPOST.COM La Cour suprême est-elle sur le point de vider le dossier Khalifa Sall ? On est tenté de répondre par l’affirmative, si l’on se fie au communiqué rendu public par les responsables de la coalition Taxawu Dakar. Ils soupçonnent les magistrats de cette institution judiciaire de vouloir juger l’affaire en début décembre, alors qu’ il y a des centaines de dossiers qui sont sur leur table bien avant l’arrivée du dossier de Khalifa Sall. Ci-dessous le communiqué







Communiqué de presse

 

Des informations en notre possession indiquent que le procès en cassation dans l’affaire de la caisse d’avance de la Ville de Dakar va se tenir au plus tard en début décembre.

 

Jamais dans l’histoire judiciaire de notre pays, la Cour suprême n’aura examiné un pourvoi en cassation moins d’un mois après le dépôt des mémoires et autres répliques des parties. Au surplus, rien ne justifie que ce dossier ne soit singulièrement extirpé pour être vidé avant les centaines de dossiers en attente, souvent depuis des années, devant la cour.

 

A n’en pas douter le message est clair. Khalifa Ababacar Sall doit renoncer à sa candidature sinon le procès devant la Cour suprême va être programmé en vue de le faire condamner définitivement avant le dépôt des candidatures à l’élection présidentielle.

 

Considérant que la justice est et doit rester la gardienne des droits et libertés,  nous interpellons l’Union des Magistrats du Sénégal, et à travers elle tous les magistrats, et les appelons à refuser que les juges de la Cour suprême exercent leur office dans le but manifeste d’aider Macky Sall à éliminer un adversaire politique. La Cour suprême n’est pas un bureau de vote et que ses juges ne doivent pas éliminer un candidat à l’élection présidentielle.

 

Nous interpellons également les autorités religieuses, les organisations de la société civile et les représentations diplomatiques sur cet empressement de la justice que rien ne justifie sinon la confirmation que la procédure contre Khalifa Ababacar SALL une affaire purement politique montée par le pouvoir en place et exécutée par une justice aux ordres.

 

En tout état de cause, nous n’accepterons jamais que l’agenda judiciaire soit calqué sur le calendrier électoral et que le procès devant la Cour suprême soit transformé en tour éliminatoire de l’élection présidentielle du 24 février 2019.

 

Fait à Dakar, le 25 novembre 2018

Taxawu Senegaal

 

Traque des biens mal acquis: les avocats de l’Etat sur le point d’attaquer l’Etat

YERIMPOST.COM Devant toucher 2% chacun des montants recouvrés dans la traque des biens mal acquis, les avocats de l’Etat du Sénégal s’impatientent. Trois ans après la fin du procès de Karim Wade et cie, ces robes noires, qui défendaient les intérêts de l’Etat, courent toujours derrière leur du. Mes Yérim Thiam, Elhadj Diouf, Aly Fall, Moussa Félix Sow, pour ne citer qu’eux, sont en train de « concocter » un plan pour qu’on leur paie leurs honoraires. Le quotidien Les Echos, à qui une source s’est confiée, rapporte que les avocats sont lassés d’attendre.







La task force pour convaincre Me Madické Niang sur le point de réussir

YERIMPOST.COM Eviter le désastre à tout prix, c’est convaincre Me Madické Niang de ne pas démissionner de ses mandats obtenus par le biais du Parti démocratique sénégalais (Pds). L’entreprise est risquée mais les « médiateurs » y sont presque. Ce lundi, les députés Mamadou Diop Decroix, Modou Bara Dolly, Abdou Bara Dolly et Mamadou Diop étaient au domicile du président du groupe parlementaire Liberté et démocratie. L’idée est de le convaincre à garder son poste de député simple et de se décharger du titre de président du groupe parlementaire.

Avant cette rencontre, ils se sont entretenus avec le Pape du Sopi qui, depuis sa dernière sortie demandant à son fidèle compagnon de rendre les postes qu’il occupe grâce au Pds, est revenu à de meilleurs sentiments, proposant que Me Madické Niang conserve son poste de député. Le candidat déclaré à la présidentielle du 24 février prochain, entre le marteau de se dévouer corps et âme à l’élection et l’enclume de ne pas rompre définitivement ses liens avec Wade, a donné rendez-vous aujourd’hui aux médiateurs pour donner sa position finale.







Ofnac: Ce rapport interne sur le point d’être publié ?

YERIMPOST.COM Selon l’Observateur, l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac) va communiquer. Sa sortie sera axée sur la gestion de l’organe elle-même, surtout sous la direction de Nafi Ngom Kéïta. D’ores et déjà, la patronne de l’institution, Seynabou Ndiaye Diakhaté, annonce la couleur en soulignant que d’importantes mesures seront prises. Elle avait ordonné un audit qui, dans ses conclusions, a fait des recommandations qu’elle est enthousiaste de suivre. La réduction des salaires du personnel, la diminution de certains avantages (carburants, voyages, crédits téléphonique…) notamment sont à l’ordre du jour.



Etats-Unis: un Sénégalais sur le point d’être expulsé s’évade à l’aéroport 

YERIMPOST.COM Un Sénégalais sur point d’être expulsé des Etats Unis par des agents du service d’immigration, s’est évadé de l’aéroport John Fitzgerald Kennedy, rapporte leral.net. Les faits se sont passés mardi, vers 20h30 (heure locale). Mohamadou Lamine Mbacké, 31 ans, a été conduit à l’aéroport JFK de New York en vue d’une expulsion vers le Sénégal. Selon les informations des médias new-yorkais, les policiers lui avaient donné à manger en attendant son vol pour Dakar. À peine ces derniers ont-ils tourné le dos que Mbacké s’est dérobé sur la pointe des pieds en passant par la porte B23 du terminal 4. Après avoir constaté les faits, les agents ont entamé des fouilles dans l’aéroport, en vain.




° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR