Blog de Cheikh Yerim Seck

Tag archive

voir

Youssou Ndour doit demander pardon à Imam Alioune Ndao s’il ne veut pas voir GFM en faillite

On a constaté ces derniers temps des départs de grands journalistes, animateurs et techniciens du Groupe futur media pour aller tenter leurs chances ailleurs et dans d’autres boites de presse plus prometteuses.

Il est difficile d’expliquer la raison de ses départs. Tous les sénégalais se posent la question à savoir qu’est ce qui arrivent à GFM. Rien ne peut l’expliquer au fond. Certains pensent que c’est dans l’ordre normal des choses de la vie. Les projets naissent, grandissent et périssent.

En effet, lors de l’arrestation de l’imam Aliou NDAO chez lui à kaolack accusé de l’apologie du terrorisme et financement du terrorisme.

Dans la presse on avait constaté une diabolisation de l’Imam comme une simple personne sortie de nulle part, un voyou qui tentait de faire foirer son pays et ses populations.








Partout au Sénégal et dans le monde, on l’accusait de tous les péchés d’Israël.

La presse de Youssou NDOUR a joué un rôle imminent à la diabolisation de l’Imam à telle enseigne que les sénégalais se doutaient de la sincérité de l’homme et de son innocence

Youssou Ndour à travers sa radio, télévision, journal et autres a salit et ternit l’image du saint homme qui a passé toute sa vie à enseigner le coran et la religion.

GFM était en mission commandée ?

Il arrivait des moments ou certains se demandaient la source du journal l’observateur. Chaque jour, des accusations sortaient de partout plus graves et plus désespérantes.

Et au tribunal, les réponses de l’imam sur les accusations étaient convaincantes et rassurantes. Les juges se rendaient compte à chaque séance de la véracité des propos de l’imam.

A la fin de procès, L’Imam Alioune Badara Ndao est acquitté des charges de terrorisme notamment « financement du terrorisme et apologie du terrorisme.

A l’issue de l’acquittement, un érudit m’a confié un secret en me disant que : la façon dont le groupe futur Media a traité l’affaire de Imam Aliou NDAO est injuste et Youssou verra son entreprise en faillite s’il plait à Dieu, je vous demande d’observer l’avenir de son groupe de presse.

J’appelle solennellement à Youssou NDOUR d’aller présenter ses excuses au saint homme et implorer son pardon.








Mouhamed Nasire NDOME

Ndomenaz541@gmail.com

 

 

 

 

 

Youssou Ndour doit demander pardon à Imam Alioune Ndao s'il ne veut pas voir GFM en faillite

On a constaté ces derniers temps des départs de grands journalistes, animateurs et techniciens du Groupe futur media pour aller tenter leurs chances ailleurs et dans d’autres boites de presse plus prometteuses.
Il est difficile d’expliquer la raison de ses départs. Tous les sénégalais se posent la question à savoir qu’est ce qui arrivent à GFM. Rien ne peut l’expliquer au fond. Certains pensent que c’est dans l’ordre normal des choses de la vie. Les projets naissent, grandissent et périssent.
En effet, lors de l’arrestation de l’imam Aliou NDAO chez lui à kaolack accusé de l’apologie du terrorisme et financement du terrorisme.
Dans la presse on avait constaté une diabolisation de l’Imam comme une simple personne sortie de nulle part, un voyou qui tentait de faire foirer son pays et ses populations.








Partout au Sénégal et dans le monde, on l’accusait de tous les péchés d’Israël.
La presse de Youssou NDOUR a joué un rôle imminent à la diabolisation de l’Imam à telle enseigne que les sénégalais se doutaient de la sincérité de l’homme et de son innocence
Youssou Ndour à travers sa radio, télévision, journal et autres a salit et ternit l’image du saint homme qui a passé toute sa vie à enseigner le coran et la religion.
GFM était en mission commandée ?
Il arrivait des moments ou certains se demandaient la source du journal l’observateur. Chaque jour, des accusations sortaient de partout plus graves et plus désespérantes.
Et au tribunal, les réponses de l’imam sur les accusations étaient convaincantes et rassurantes. Les juges se rendaient compte à chaque séance de la véracité des propos de l’imam.
A la fin de procès, L’Imam Alioune Badara Ndao est acquitté des charges de terrorisme notamment « financement du terrorisme et apologie du terrorisme.
A l’issue de l’acquittement, un érudit m’a confié un secret en me disant que : la façon dont le groupe futur Media a traité l’affaire de Imam Aliou NDAO est injuste et Youssou verra son entreprise en faillite s’il plait à Dieu, je vous demande d’observer l’avenir de son groupe de presse.
J’appelle solennellement à Youssou NDOUR d’aller présenter ses excuses au saint homme et implorer son pardon.








Mouhamed Nasire NDOME
Ndomenaz541@gmail.com
 
 
 
 
 

Sorti de Rebeuss, pourquoi Bamba Fall n’y est-il plus reparti pour voir Khalifa Sall ?

YERIMPOST.COM Depuis ce jour du 24 avril 2017 où il a été libéré après quelques mois de détention, Bamba Fall n’a plus remis les pieds à la prison de Rebeuss. Jusqu’au moment où ces lignes sont écrites, il n’a pas franchi le portail de la maison d’arrêt et de correction pour rendre visite à Khalifa Sall. Officiellement, a appris Yerimpost, le maire de Médina explique cette carence par un fait: « C’est l’administration pénitentiaire qui m’a interdit d’accéder à la prison. » Il doit donc être le seul dans ce cas. Tous les autres maires des communes d’arrondissement ont multiplié les visites auprès de Khalifa Sall. 

On sait aujourd’hui que l’explication que servait Bamba Fall était bidon. En réalité, il a préféré couper tout contact avec le détenu le plus célèbre du Sénégal pour ne pas gêner ses pourparlers avec le pouvoir. De même, l’édile de Médina n’est allé que deux fois au tribunal de grande instance de Dakar pour soutenir Khalifa Sall, depuis le début du procès de celui-ci. Négociations quand tu nous tiens…

Débat public entre Idy et Macky: Seydou Guèye insinue que le leader de Rewmi a besoin d’un psy

YERIMPOST.COM Dans l’entretien qu’il a accordé au quotidien l’Observateur, Seydou Guéye s’est prononcé sur le patron de Rewmi. Selon le secrétaire général et porte-parole du gouvernement, la tournée d’Idrissa Seck à l’intérieur du pays n’est rien d’autre qu’une grande vadrouille. A l’en croire, l’offre politique du président Macky Sall dans tout le pays dépasse de loin les « divagations » d’Idy qui est un  politicien en perte de vitesse depuis plus d’une décennie. « L’expertise profane d’Idrissa Seck ne saurait résister aux compétences utiles du président Macky Sall… Avec tout le respect que je lui dois du fait de son rang, j’aurais été un psy, j’aurais fortement prescrit à Idrissa Seck une introspection… », a ajouté le responsable politique de l’Alliance pour la République, en réaction au débat public demandé par le président du Conseil départemental de Thiès au chef de l’Etat.

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR