Blog de Cheikh Yerim Seck

Trêve à ces querelles inutiles!

Un vrai Talibé de Maodo est aussi un Talibé de Bamba et vice versa car les deux saints hommes guidaient les leurs sur la même voie, celle qui mène vers l’agrément divine.

Cela faisait longtemps depuis que le feu qui sévissait entre Tarikhas dormait tranquillement, vaincu grace aux inombrables efforts consentis par nos vaillants chefs religieux depuis Mame Abdou, Serigne Abdoul Ahad à Serigne Sidy Mokhtar qui avaient réussi à y mettre un terme décisif. Mais malheureusement ces derniers jours, ce feu qui s’était estompé et prêt à s’éteindre définitivement semble être en phase de se réveiller.




Sur les réseaux sociaux, certains Tidianes et Mourides se traitent de tous les noms d’oiseau et, chacu’un se croyant les seuls ayants droits aux délices du Paradis, ils vont jusqu’à tenir des propos irrévérencieux envers nos guides sprituels oubliant que ce que liait Bamba et Maodo était d’abord une relation de Sang avant d’être un même objectif qui est de sauver les gens de la Géhenne.

Que dirait Serigne Sidy Mokhtar mis au parfum de ce qui se passe? Ne demanderait-il pas à Allah le Très haut de lui concéder un brèf retour sur terre ne serait-ce que pour exécuter sa menance contre ceux qui continueraient à diviser les deux confréries qui en réalité ne sont qu’une?
Et Mame Abdou? Sûrement il profiterait de la fête d’un Maoloud pour sermonner les Talibés, leur rafraîchir la mémoire sur ce que le livre saint a dit de l’union des musulmans et leur raconter des anecdotes pleines de sagesses pour leur faire comprendre combien Bamba et Maodo tenaient à ce que les musulmans soient indivisibles.

Les deux saints hommes ramaient la même pirogue, ils ne sont pas adversaires. Pourquoi alors Talibé Tidian et mouride doivent-ils se le considérer?
Ils cultivaient le même champ, celui de l’Islam. Pourquoi donc ne voulons nous pas récolter ensemble et en paix?




J’ai l’habitude d’assimiler les différences entre confreries à des chemins pris par des voyageurs se trouvant dans divers lieux mais voulant se rendre à une même destination. Ils ont beau pris des voies différentes mais l’objectif et la destination reste les mêmes.

Sur ce, j’ai entendu Serigne Sam Mbaye dire « Les chemins qui mènent vers Allah sont aussi nombreux que la fréquence respiratoitre des être vivants ».
Et le Prophète Mouhamed (SAW) disait aussi que la divergence de sa communauté est une miséricorde. Donc, à mon avis, quelle que soit leur appartenance confrérique deux musulmans restent des frères et doivent avoir un et un seul objectif : se confmer exclusivement aux préceptes de l’Islam.

Cessez donc ces querelles avant qBue Bamba et Maodo ne vous banissent de leurs communautés respectives.

Serigne Modou Assane Ndiaye  

modouassane97@gmail.com

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR