Blog de Cheikh Yerim Seck

Une journée de procès qui a vu Thione Seck pleurer…

YERIMPOST.COM Ce jeudi 9 mai, le tribunal correctionnel de Dakar a enrôlé l’affaire ministère public contre les sieurs Thione Seck et Alaye Djité. Après plusieurs renvois, le procès s’est enfin tenu et les différentes parties se sont succédé à la barre. A tour de rôle, les deux accusés ont tenté de se disculper des chefs d’accusation qui pèsent contre eux.

Alaye Djité, devant le tribunal, s’est défendu d’être de connivence avec Thione Seck qu’il dit avoir rencontré seulement deux fois dans sa vie. Ce que l’avocat de la Bceao a tout de suite démonté, soutenant que les éléments de renseignements, qui prenaient les deux prévenus en filature depuis plusieurs semaines, avaient aperçu Thione Seck transportant un sac noir dans un véhicule conduit par Alaye Djité. Quid des faux billets d’euros retrouvés à son domicile ? Alaye Djité affirme devant la barre qu’il est un réalisateur de films et cet argent devait servir pour un tournage.

Me Mbaye Sall, avocat de la Bceao, a révélé au juge que le numéro de téléphone de Thione Seck figurait dans le répertoire de son présumé acolyte. De plus, les deux accusés ont un ami en commun dénommé Seydou Sakho. Pour sa part de vérité, Thione Seck a joué la carte des sentiments en versant de chaudes larmes devant la barre. Le lead vocal du groupe Raam Daan dira: « Jusque dans ma tombe, je me demanderai pourquoi je suis là, devant ce tribunal. »

Après une interruption de séance pour permettre au chanteur de retrouver ses esprits, le tribunal est revenu à la charge. Thione Seck, dans son récit des faits, dit avoir reçu cet argent pour un contrat de prestation sur 105 dates. Une tournée européenne pour laquelle il était engagé, le contrat devait être acté devant ses avocats, cinq (5) jours plus tard. Ce qui ne sera jamais fait, puisqu’il a été alpagué avant cette fameuse signature.

Poursuivant, Thione Seck déclare au juge qu’il a été surpris par l’arrivée des gendarmes, et s’est dirigé vers le sac d’argent pour s’asseoir dessus. « J’ai été marabouté, bluffé, la carrière musicale de mon fils en a pris un coup et, aujourd’hui, j’avale 14 comprimés par jour du fait de cette affaire. Ce sac m’a été remis par un Monsieur qui se nomme Joachim Cissé et, le lendemain, il est revenu pour m’emprunter 85 millions. »

A sa prise de parole, le procureur a rappelé au tribunal les faits constants de ce dossier. En effet, c’est « après plusieurs semaines de filature que Thione Seck et son acolyte ont été appréhendés par les enquêteurs », a dit l’avocat général. Avant d’ajouter: « Lorsque les gendarmes ont débarqué au domicile de M. Seck, ce dernier a tenté de jeter les faux billets par le balcon. » A la lecture des faits reprochés aux deux prévenus, le procureur de la République a été plus ou moins clément, puisqu’il a requis 5 ans de prison ferme contre Alaye Djité et 2 ans de prison dont 8 mois ferme pour celui que l’on surnomme affectueusement « Papa Thione ». Le délibéré du tribunal a été fixé par le juge Maguette Diop à la date du 23 mai prochain. La Bceao, par la voix de ses avocats Mes Moussa Sarr et Mbaye Sall, réclame le franc symbolique à titre de dommages et intérêts pour le préjudice subi, non sans dénoncer la mauvaise foi des inculpés.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR