Blog de Cheikh Yerim Seck

Une Opposition sans opposant…

Ils veulent tous être appelés opposants ou chef de file de l’opposition, alors que parmi eux nul n’ose joué ce rôle ô combien important pour la nation.
S’opposer signifie mettre son veto sur quelque chose qui nous semble pas être dans le bon sens.
Mais s’opposer en politique, est plus riche et nécessite courage et intelligence, force politique et dextérité.
Le bon opposant n’est pas celui, qui ce crapeau borgneux jettant sa bave calomnieuse sur tout ce qui passe, confondant mirage et nuage.
Il ne doit pas être aussi ce machin chouette toujours à l’affût des rues pour jeter du piment dans la sauce de celui qui est sa principale cible.
Il doit être le veillant superviseur du fonctionnement de l’état.
Pour cela, il doit critiquer, certe, mais dans le bon sens du terme.
Donner des solutions à certains problèmes qui gangrenent la société.
Ces attaques par rapport au gouvernant ne doivent pas être faites dans l’ameuteurisme mais doivent relevées et revelees un caractère diligent et efficient.
Son programme ne doit pas: dire des mensonges, jeter le discrédit sur le président actuel, essayer de tromper le peuple en diabolisant le président ou même jouer au gourou ré fondateur d’une nouvelle nation utopique.
Malheureusement, nos opposant n’ont ni courage, ni la compétence, ni les ressources humaines ni le programme.
D’ailleurs les uns ont des pseudos programmes qu’ils n’arrivent même pas à défendre et à expliquer aux yeux du sénégalais, meme le plus ignorant.
Les autres jouent la carte de la poésie et de la duperie en sortant ça et là des copies coller livre programme avec un fond aussi vide la forêt de Allou Kagn.
Pauvre Opposition! !!
Le pouvoir actuel avec à sa tete le président Macky avait, auparavant sillonné le Sénégal dans ses profondeurs les plus profonds, avant de mettre sur place un programme bien ficelé et qui force le respect. Avec des plan d’actions aujourd’hui à travers le PSE, il a su convaincre les sénégalais, qui lui font entièrement confiance.
Ses investissements dans les domaines de la santé, de l’agriculture, de l’éducation, des travaux publics, de la politique sociale… font de lui le bâtisseur d’une nation sur les rails d’un TER émergent, d’un Sénégal Émergent.
L’idée d’une opposition existe au Sénégal, nous vous exhortons à bien ficeler votre programme et trouver un terrain d’entente pour répondre à la question du chef de l’opposition, afin de renforcer la démocratie et le dualisme pouvoir/opposition qui est et restera le seul socle d’une démocratie perenne.








Pape Bouba Diagouraga Cojer Rufisque
Jeune Leader Rufisque

2 Comments

  1. Confortez vous dans vos certitudes, vous qui n’avez même pas lu le livre de votre candidat, comment pouvez vous lire les programmes des autres ? Nous lisons et écoutons tous les candidats à la candidature, et pour votre gouverne, la majorité dit de bonnes choses.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR