Urgent: le journaliste saoudien Jamal Khashoggi a bien été tué par l’Arabie Saoudite

Les enquêteurs turcs qui ont fouillé le consulat saoudien d’Istanbul ce mardi 16 octobre 2018 ont fait savoir que le journaliste Jamal Khashoggi a bien été tué dans le consulat saoudien.

Une semaine après l’annonce de la disparition de Jamal Khashoggi, journaliste saoudien disparu depuis le 2 octobre, de nouvelles preuves accablent l’Arabie Saoudite. En effet, d’après les enquêteurs turcs qui ont été autorisés à fouiller le consulat saoudien d’Istanbul où Jamal aurait été tué, il n’y a aucun doute que le journaliste a été assassiné.

Ce mercredi, le média turc Daily Sabah a publié une information compromettante qui risque de ne pas plaire à Riyad. En effet, d’après le journal turc qui cite des sources proches de l’enquête, le journaliste saoudien Jamal Khashoggi a été tué, le corps dépecé après avoir été tabassé.









Ce mercredi, Daily Sabah a aussi fait savoir que Khashoggi a été drogué. Contrairement à ce qu’a avancé le royaume saoudien qui affirme que le journaliste est mort lors d’une interrogation, les enquêteurs turcs rejettent catégoriquement cette thèse. D’après eux, Jamal Khashoggi a été tué sans avoir jamais été interrogé.

« Jamal Khashoggi serait tué 7 minutes après son entrée dans le consulat »

Le plus grave dans cette affaire est que le journaliste a été tué dans le bureau du consul-général saoudien qui a en personne assisté à l’assassinat. D’après Daily Sabah qui cite Al-Jazeera, Jamal Khashoggi a été tué 7 minutes après son entrée dans le bâtiment du consulat saoudien d’Istanbul.








Rappelons que le journaliste saoudien était porté disparu depuis le 2 octobre, jour où il s’est rendu au consulat saoudien d’Istanbul pour des démarches administratives. Des sources expliquent qu’il préparait son mariage avec sa fiancée turque du nom de Hatice. Ce mardi, les enquêteurs turcs ont fouillé le bâtiment, mais un détail est à souligner : quelques heures avant l’arrivée des enquêteurs, l’Arabie Saoudite a ordonné le nettoyage du consulat de fond en comble.

3 Comments

  1. Le prince héritier Salman qui est au cœur de cette sordide affaire est un allié très puissant de Trump dans sa croisade contre l’ennemi déclaré Iran. Trump a besoin de Salman et dans les jours à venir nous ne serons pas surpris de ne voir y mettre la pédale douce tout comme Erdogan d’ailleurs. Les États n’ont que des intérêts et toutes les stratégies sont bonnes pour les conserver et de les fructifier. Regardez Macron et kagamé et la francophonie.

  2. Le criminel Mohamed Ben Salmane normalement son vrai nom Sanglier Ben Salmane si la fin du monde le 26.10.2018 Sanglier Ben Salmane les dictateurs arabes les franc maçons et leurs idole pharaon les premiers a l’enfer donc aux non musulmans de se convertir immédiatement a l’islam et aux musulmans d’appliquer le Coran a 100% pour éviter l’enfer.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*