Blog de Cheikh Yerim Seck

Vidéo: Macky Sall réagit depuis Paris à l’adoption de la révision constitutionnelle





2 Comments

  1. Domerame ngén rek. Vous avez trahi le peuple. La preuve, vous celebrez tous cette mise a mort a de nos institutions a des milliers de km du Senegal, loin du senegalais lambda qui ne mange pas a sa faim et ne boit pas a sa soif, dort dans le noir et vois tous les matins ses enfants jouer dans les rues ou des charlatans ou vendeurs d’organs ambulants les kidnappent faute d’ecoles qui marchent et eduquent. Li sou lén djigué ngén ham ni aye mbeurs nguén. Sheytane vous dirigent et vous fait miroiter le pouvoir eternel, mais Dieu Voit et Sait tout. La fin de votre magistere sera remarquablement pitoyable comme tous les dictateurs de votre gabari.

  2. Macky SALL se trompe lourdement. Sa majorité mécanique a voté le projet de loi portant révision de la constitution. Il a fait du forcing comme dirait l’autre, au mépris de l’appel des chefs religieux et de la société civile. Un militant d’un parti de la mouvance présidentielle me disait ce matin, il refuse aux chefs religieux ce qu’ils lui demandent, comment demain il va solliciter leur soutien ???? TRES BONNE QUESTION. J’espère qu’il n’ira pas leur demander cette faveur. Déjà beaucoup de fidèles s’offusquent de cet état de fait y compris dans son propre camp. Le militant dont je parlai tantôt a conclu qu’il ne votera pas pour lui. Les sénégalais ne sont pas massivement sortis le 19 avril par ce qu’il y avait l’armada policière et de la gendarmerie dans la rue. Mais cela ne signifie rien, beaucoup de ces sénégalais attendent le 24 février, avec leur arme fatale « leur carte » plus puissante que les armes des policiers et gendarmes. Je fais partie de cette masse silencieuse : je ne suis pas politicien et je déteste la politique telle qu’elle est pratiquée au Sénégal, mais mon bulletin de vote et ceux de ma famille ne seront pas marrons. Combien sont –ils, des sénégalais comme moi. Macky doit aussi se rendre compte que les partis significatifs qui le soutenaient en 2012 sont tous divisés par deux (REWMI, PS, AFP, LD…). Forcément cela se répercutera sur son électorat qui s’est effrité. Alors le bon sens lui dicte de respecter les sénégalais. Il faut méditer ce qui s’est passé au Bénin, l’ennemi public N°1 de Boni Yaya qu’il avait contré à l’exil l’a remplacé. Et Boni s’est rabaissé en allant chez le Président Ouattara pour qu’il intercède en sa faveur. Ainsi les Présidents Ouatarra, Eyadéma ont réuni à Abidjan le Président Patrice Talon et Yaya BONI pour les réconcilier et éviter à ce dernier le retour du Bâton. Demain Macky va partir que cela soit en 2019 ou forcément en 2024, aura-t-il la chance de Boni Yayi ???? Rien n’est sûr. Pourra-t-il demander des faveurs, alors qu’aujourd’hui il les refuse à tout le monde. Ce militant de l’APR qui a la tête sur les épaules ne disait-il pas qu’il préfère comme successeur de Macky, Khalifa SALL que Boy Idy. Comprenne qui pourra.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR