Blog de Cheikh Yerim Seck

Vidéo- QG de Macky: Réactions aux résultats provisoires

2 Comments

  1. Arretez vos vaines tentatives d’equilibrisme et vos discours moralisateurs a deux noix. L’histoire retiendra qu’en 2019 Sonko a su federer le Nord et le Sud du Senegal en passant par le centre ou musulmans, chretiens, tijanes, mourides,baye fall, niassenes,toutes ethnies confondues et tous ces senegalais en dehors de ces organisations abrahamiques (Il en existe et on l’oublie souvent malheureusement) se sont appropries du programme Jotna. C’est enfoncer des portes ouvertes que d’affirmer que l’electorat de Sonko est en dehors de la Casamance ou des contingences de quelque nature que ca soit! Il est different du vote ethniciste pular dont a beneficie Mack Sall mais aussi du vote aveugle mouride d’idrissa Seck. Comme j’a eu a le dire, Sonko ne dit rien de nouveau. Il a tout simplement ete le seul a presenter une offre programmatique a meme d’extraire le Senegal de la culture des-chefs-de-canton-de-negres colonises pour le projeter enfin dans le concert des nations modernes , avec a la clef un reequilibrage constitutionel et enfin une egalite de chance aux centres de decision de la Republique ou la competence et la probite devraient etre les seuls criteres. Mais je dois avouer que l’ excitation et la reactivite emotionelle dont font preuve nos auto proclames analysts faussent au depart toute tentative d’echange d’idees. Je pense qu’il est souhaitable et sain que nous debattions de toutes ces vieilles histoires d’ethnicisme parvenues du fond des ages auxquelles notre pays a toujours ete epargne jusqu’ici. Il n’est jamais trop tot pour mettre le hola aux derives et pratiques d’exclusion .Ce qu’une bonne partie de la presse senegalaise evite de poser c’est cette ideologie ethniciste de la demesure que Maky Sall a instaure aux Senegal depuis 2012. Regardons nous dans le blanc des yeux entre nous senegalais pour decrypter ce vote avec la froideur qui sied, en nous alignant uniquement et seulement que sur des confrontations intellectuelles et non pas en basculant dans ces ces poles d’inconscience etouffants.
    No doubt que le political correctness de l’ideologie dominante voudrait qu’on en parle pas. Mais jetez un regard autour des ministeres strategiques, de l’administration territoriale,de la presse, de la diplomatie, des corps de defense et de securite, des directions de societe et dites nous les patronymes qui sont derriere cet appareil. Quid des officiels de l’ancienne administration Wade qui ont pourtant etaient epingles par les corps de controle mais epargnes par l’epouvantail de la CREI de Macky Sall. Tous des patronymes pulars!Disons le tout net. Il existe une certaine presse des collines parmi lesquels, Alhassane Samba Diop, Soro Diop Gadio, Aissata Tall, le Talla brotherhood and Co qui refusent que ce debat soit leve au Senegal. Et Dieu sait que ces barbares des temps modernes ne rendent service a la brave population pular don’t ils se servent uniquement pour la perennisation de leurs perks. Dailleurs les images de la campagne electorale a Matam et Podor ont montre a la face du monde que l’ethniciste President n’a que fouttre de cette misere brutale qui les percute; ce qu’a dailleurs justement compris la jeunesse de ces localites qui se sont retrouves dans l’agenda Jotna du Pastef au grand damn d’Aissata tall “la traitesse”a leurs yeux. Alors facile de comprendre pourquoi de tous les pretendants a ces consultations du 24 fevrier, Macky Sall a ete le seul a ne pas faire figurer l’appel a candidatures dans son programme. Ce n’est qu’ainsi qu’on prend la juste mesure des propos apocalyptiques du Rondouillard de la Republique quand il degottait que “ que j’emploierai toutes les strategies a ma disposition pour me faire reelire” quand il ne demandait pas aux casamancais “si vous vous voulez etre integres au reste du pays” donnez moi vos votes! What the f-u-ck.Ca n’a jamais choque personne dans ce pays bizarre qui se gargarise de la sagesse de ces supposes regulateurs sociaux qui se sont ehontemment mus (toutes confreries confondues) en directeurs de campagne du Rondouillard! Reconnaissons tout de meme que nous nous sommes illustres (en tant que peuple) d’une apathie sans nom depuis que Macky Sall et ses partisans de la demesure ” ont evacue la notion de la Republique au centre des preocuppations du gorgorlu! Le temps est venu de s’opposer (by any means necessary) aux pratiques ethnicistes deMaky Sall , mais aussi de cette presse des mille collines prise dans la tourmente des technologies modernes et qui a compris qu’elle n’a plus le monople de l’information. Alors occupons le web!L’instantanéité des reseaux sociaux nous a permis de voir que les fake news d’un Cheikh Bill Cosby Seck, les alternative facts d’un Madambal Diagne , les falsehoods du groupe GFM n’auront dure que le temps d’une rose avant d’etre soumis aux rigueurs du fact checking des milliers de cadres de la diaspora specialises dans des domaines que les medias classiques n’ont pas en tendant vers une societe du savoir ou l’information substantielle prendrait le dessus des navets des mercenaires de la plume. Il y’a du pus dans cette presse senegalaise (pas toute bien entendu) et qu’il va falloir gicler a fonds pour marquer finalement un puissant penchant pour le retour a ce code culturel qui a fait du Senegal l’exception en Afrique.

  2. L’On ne peut s’empecher a la suite des consultations locales de s’enthousiamer de la superbe campagne electorale rondement menee par les militants du Pastef en ne comptant que sur eux memes. Une eclaircie dans le landeau politique senegalais fait de compromissions. Un travail de fourmi qui prendra de vitesse cette presse des mille collines prise dans la tourmente des technologies modernes et qui a finalement compris qu’elle n’a plus le monople de l’information. Alors occupons le web!L’instantanéité des reseaux sociaux nous a permis de voir comment les fake news d’un Cheikh Bill Cosby Seck, les alternative facts d’un Madambal Diagne , les falsehoods du groupe GFM se sont effondres comme un chateau de cartes. Ils n’auront dure que le temps d’une rose avant d’etre soumis aux rigueurs du fact checking des milliers de cadres de la diaspora specialises dans des domaines que les medias classiques n’ont pas en tendant vers une societe du savoir ou l’information substantielle prendrait le dessus des navets des mercenaires de la plume. Il y’a du pus dans cette presse senegalaise (pas toute bien entendu) et qu’il va falloir gicler a fonds
    L’On ne peut s’empecher a la suite des consultations locales de s’enthousiamer de la superbe campagne electorale rondement menee par les militants du Pastef en ne comptant que sur eux memes. Une eclaircie dans le landeau politique senegalais fait de compromissions. Un travail de fourmi qui prendra de vitesse cette presse des mille collines prise dans la tourmente des technologies modernes et qui a finalement compris qu’elle n’a plus le monople de l’information. Alors occupons le web!L’instantanéité des reseaux sociaux nous a permis de voir comment les fake news d’un Cheikh Bill Cosby Seck, les alternative facts d’un Madambal Diagne , les falsehoods du groupe GFM se sont effondres comme un chateau de cartes. Ils n’auront dure que le temps d’une rose avant d’etre soumis aux rigueurs du fact checking des milliers de cadres de la diaspora specialises dans des domaines que les medias classiques n’ont pas en tendant vers une societe du savoir ou l’information substantielle prendrait le dessus des navets des mercenaires de la plume. Il y’a du pus dans cette presse senegalaise (pas toute bien entendu) et qu’il va falloir gicler a fonds
    Arretez vos vaines tentatives d’equilibrisme et vos discours moralisateurs a deux noix. L’histoire retiendra qu’en 2019 Sonko a su federer le Nord et le Sud du Senegal en passant par le centre ou musulmans, chretiens, tijanes, mourides,baye fall, niassenes,toutes ethnies confondues et tous ces senegalais en dehors de ces organisations abrahamiques (Il en existe et on l’oublie souvent malheureusement) se sont appropries du programme Jotna. C’est enfoncer des portes ouvertes que d’affirmer que l’electorat de Sonko est en dehors de la Casamance ou des contingences de quelque nature que ca soit! Il est different du vote ethniciste pular dont a beneficie Mack Sall mais aussi du vote aveugle mouride d’idrissa Seck. Comme j’a eu a le dire, Sonko ne dit rien de nouveau. Il a tout simplement ete le seul a presenter une offre programmatique a meme d’extraire le Senegal de la culture des-chefs-de-canton-de-negres colonises pour le projeter enfin dans le concert des nations modernes , avec a la clef un reequilibrage constitutionel et enfin une egalite de chance aux centres de decision de la Republique ou la competence et la probite devraient etre les seuls criteres. Mais je dois avouer que l’ excitation et la reactivite emotionelle dont font preuve nos auto proclames analysts faussent au depart toute tentative d’echange d’idees. Je pense qu’il est souhaitable et sain que nous debattions de toutes ces vieilles histoires d’ethnicisme parvenues du fond des ages auxquelles notre pays a toujours ete epargne jusqu’ici. Il n’est jamais trop tot pour mettre le hola aux derives et pratiques d’exclusion .Ce qu’une bonne partie de la presse senegalaise evite de poser c’est cette ideologie ethniciste de la demesure que Maky Sall a instaure aux Senegal depuis 2012. Regardons nous dans le blanc des yeux entre nous senegalais pour decrypter ce vote avec la froideur qui sied, en nous alignant uniquement et seulement que sur des confrontations intellectuelles et non pas en basculant dans ces ces poles d’inconscience etouffants.
    No doubt que le political correctness de l’ideologie dominante voudrait qu’on en parle pas. Mais jetez un regard autour des ministeres strategiques, de l’administration territoriale,de la presse, de la diplomatie, des corps de defense et de securite, des directions de societe et dites nous les patronymes qui sont derriere cet appareil. Quid des officiels de l’ancienne administration Wade qui ont pourtant etaient epingles par les corps de controle mais epargnes par l’epouvantail de la CREI de Macky Sall. Tous des patronymes pulars!Disons le tout net. Il existe une certaine presse des collines parmi lesquels, Alhassane Samba Diop, Soro Diop Gadio, Aissata Tall, le Talla brotherhood and Co qui refusent que ce debat soit leve au Senegal. Et Dieu sait que ces barbares des temps modernes ne rendent service a la brave population pular don’t ils se servent uniquement pour la perennisation de leurs perks. Dailleurs les images de la campagne electorale a Matam et Podor ont montre a la face du monde que l’ethniciste President n’a que fouttre de cette misere brutale qui les percute; ce qu’a dailleurs justement compris la jeunesse de ces localites qui se sont retrouves dans l’agenda Jotna du Pastef au grand damn d’Aissata tall “la traitesse”a leurs yeux. Alors facile de comprendre pourquoi de tous les pretendants a ces consultations du 24 fevrier, Macky Sall a ete le seul a ne pas faire figurer l’appel a candidatures dans son programme. Ce n’est qu’ainsi qu’on prend la juste mesure des propos apocalyptiques du Rondouillard de la Republique quand il degottait que “ que j’emploierai toutes les strategies a ma disposition pour me faire reelire” quand il ne demandait pas aux casamancais “si vous vous voulez etre integres au reste du pays” donnez moi vos votes! What the f-u-ck.Ca n’a jamais choque personne dans ce pays bizarre qui se gargarise de la sagesse de ces supposes regulateurs sociaux qui se sont ehontemment mus (toutes confreries confondues) en directeurs de campagne du Rondouillard! Reconnaissons tout de meme que nous nous sommes illustres (en tant que peuple) d’une apathie sans nom depuis que Macky Sall et ses partisans de la demesure ” ont evacue la notion de la Republique au centre des preocuppations du gorgorlu! Le temps est venu de s’opposer (by any means necessary) aux pratiques ethnicistes deMaky Sall , mais aussi de cette presse des mille collines prise dans la tourmente des technologies modernes et qui a compris qu’elle n’a plus le monople de l’information. Alors occupons le web!L’instantanéité des reseaux sociaux nous a permis de voir que les fake news d’un Cheikh Bill Cosby Seck, les alternative facts d’un Madambal Diagne , les falsehoods du groupe GFM n’auront dure que le temps d’une rose avant d’etre soumis aux rigueurs du fact checking des milliers de cadres de la diaspora specialises dans des domaines que les medias classiques n’ont pas en tendant vers une societe du savoir ou l’information substantielle prendrait le dessus des navets des mercenaires de la plume. Il y’a du pus dans cette presse senegalaise (pas toute bien entendu) et qu’il va falloir gicler a fonds pour marquer finalement un puissant penchant pour le retour a ce code culturel qui a fait du Senegal l’exception en Afrique.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR