Blog de Cheikh Yerim Seck

Visite de Xi Jinping à Dakar, succès du leadership diplomatique de Macky Sall

YERIMPOST.COM Ce samedi 21 juillet, peu après 15h, l’avion de Xi Jinping a foulé la piste de l’aéroport Léopold Sédar Senghor de Dakar. Arrivé en compagnie de son épouse, pour une visite d’Etat, le numéro un chinois a été accueilli à sa descente par le couple présidentiel sénégalais.

Notre pays est la première étape d’une tournée africaine qui mènera Xi au Rwanda et à Maurice, l’étape d’Afrique du Sud étant imposée par sa participation au sommet des pays émergents, les Brics. Les Etats choisis pour cette tournée, réputés pour leurs progrès dans la gouvernance politique et économique, reflètent, par l’effet de comparaison, le rayonnement du Sénégal aux yeux de l’hyper-puissance chinoise.

Dakar est en quelque sorte un passage obligé des leaders des plus grandes puissances mondiales, d’Obama à Macron, en passant par Xi et bien d’autres rois et têtes couronnées d’Europe et d’Asie. Macky Sall, dont la présence aux sommets du G8 s’est imposée depuis son arrivée au pouvoir, en mars 2012, a inscrit notre pays au banquet des grandes puissances qui scellent le destin du monde. Et il est l’un des premiers présidents africains que le nouveau locataire de la Maison Blanche, Donald Trump, va recevoir.

Dans ce style qui est le sien, discret mais efficace, et qui tranche d’avec celui tonitruant de son prédécesseur, Abdoulaye Wade, l’actuel numéro un sénégalais a réussi à imposer un leadership diplomatique fort en Afrique et dans le monde. Son humilité et sa courtoisie y sont pour quelque chose, après douze ans au cours desquels le pedigree professoral et le ton donneur de leçons de Wade avaient fini d’agacer nombre de ses pairs d’Afrique et d’ailleurs.

La Chine, convoitée par tous les pays en développement, du fait de la diligence de ses concours financiers, va injecter 1 milliard de dollars dans l’économie sénégalaise. A l’ère contemporaine, la diplomatie, c’est aussi et surtout la conduite des relations internationales dans le souci de sauvegarde des intérêts économiques. Au niveau de la symbolique comme à celui des répercussions concrètes, la visite de Xi Jinping à Dakar est un succès du leadership diplomatique de Macky Sall.




Cheikh Yérim Seck

18 Comments

  1. Yetim de grâce fait l’effort de creuser un peu plus au lieu de ces articles laudateurs .
    Parlez des accords de leurs impacts , avantages , inconvénients… car ce se faire des illusions que de faire croire aux populations qu’il n’y a que du profit !
    Et je parle pas de plus de la moitié de ces fonds qui vont être détournés pour mieux corrompre la population qui en a marre de compter des milliards virtuels obtenus à leur nom et qu’elles ne voient pas !
    La campagne électorale approche alors la presse qui est considérée comme un pouvoir doit être debout pour combattre la corruption, le mensonge d’état

    • Le simple patriotisme t’aurait dicté d’apprecier ce que le president reussi. Mais non nous avons une oppositions qui ne sait que baver de la merde. Votre haine du president va finir par vous tuer. Je ne sais pas pourquoi nos opposant sont si cons

  2. Une analyse doit pendre en compte toutes les données. Celle de M. Seck est trop restrictive pour un journaliste de son envergure. Le président chinois qui, après Mao est le second grand timonier de l’empire du milieu, est en train de construire sa nouvelle « route de la soie » qui est un ensmble de routes, de chemins de fer, d’oléoduc, de gazoducs qui silloneront l’orient, l’afrique et l’europe. Cette visite s’inscrit dans cette dynamique. Le sénégal, nouveau éldorado pétrolier et gazier, même éloigné de cette « silk road » ne peut être ignoré par cette nouvelle super dont les besoins en hydrocarburene cessent de croitre. C’est pourquoi, parler de leadership diplomatique de Macky c’est vraiment méconnaître le jeu diplomatique en cours en afrique, ce qui est inquiétant pour un journaliste comme CYS. Macky est invité au G8 en tant que Président du Comité d’orientation du NEPAD. D’ailleurs l’echec du Sénégal à la présidence de la commission de l’union africaine, à la commission de l’UEMOA et notre absence au G5 sahel devaient vous obliger à rectifier votre analyse M. CYS.
    M. Pape DIOP, cessez de parler de haine à chaque fois que les gens apportent des critiques objectives sur les actions de Macky SALL. J’ai toujours dénoncé certains actes posés par WADE dans notre diplomatie, mais CYS avait un tant soit peu fait des recherches, il se serait rendu compte que du temps de wade, le Sénégal était plus audible et plus visible sur la scène diplomatique africaine et inetrnationale. En effet, tous les ordres du jour des sommets de l’UA, de 2002 à 2012 comprenaient des points proposés par le Sénégal. Wade, un des plus grands défenseurs d’une autorité continentale qui devait nous mener vers les etats unis d’afrique (débat sur le gouvernement de l’union), a été à l’origine de la parité au sein de la Commission, des sources alternatives de financement de l’UA aujourd’hui défendues par KAGAME, de la Grande Muraille verte, de l’autorité du bassin du Lac Tchad. En réalité, macky sall a finit de plonger notre diplomatie dans un coma profond.
    En parlant de la visite d’Obama, de Clinton à Bush tous les Chefs d’Etat Us ont visité le Sénégal. Il fallait choisir un pays francophone et le sénégal, îlot de la démocratie en afrique (jusqu’à l’arrivée de Macky au pouvoir) etait la destination « obligée » pour ces chantres de la démocratie.

    M. CYS, soyez plus rigoureux dans vos analyses, et Messieurs de l’APR essayez d’apporter des arguments valables à ceux qui critiquent votre leader au lieu de jeter l’anathème sur tout ceux qui vont à contre courant de ce que vous voulez entendre. Posons le débat sur le champ intellectuel et que ceux qui n’ont ne sont pas outillés restent en dehors. Wa salam.

    • degg je valide votre analyse et juste y ajouter que nos journaliste fassent des recherches fussent t’il un cheikh yerim seck ou un autre géopolitique et politique ne veulent pas dire la même chose ne peut avoir aucun leadership diplomatique parce que n’ayant apporter aucune grande dans la politique national et international au contraire il ne cesse de traîner le senegal dans la boue il ne bénéficie que de la bonne étoile du senegal ni plus ni moins

  3. la presse senegalaise dans son ensemble est malhonnete, lâche , peureuse et manque de courage

    aucun journaliste n ose dènoncer le scandale de l arène de lutte
    en effet ce truc a coutè plus de 30 milliards et meme plus

    et ça ne rapportera quelque chose qu à seulemnt moins de 500 personnes (hors spectateurs qui eux paient) à savoir :

    les lutteurs (maxi 3oo par an ) , les promoteurs , les griots- commentateurs , et les tèlès

    alors que partout dans le pays il manque des cases , des centre de santè , des maternitès , des forages et il y a partout des abris provisoires comme salles de classes

    aucun journaliste n ose dènoncer ce scandale et ils nous emmerdent avec des analyses inutiles et vides à la con et à la mord- moi- le -nœud

    la presse senegalaise c est la presse des 6 P kèssèèè:
    Presse des Polèmiques , des Petits Potins Politiques et People
    :

  4. Bilay vous vous fatiguez. CYS ne cherche que ce genre de faits divers pour jouer son malin. Il le fait à dessein.
    Tenir un discours juste pour provoquer ou pour faire parler de lui.
    Il sait mieux que quiconque Macky ne participe en rien à sceller le destin du monde.
    Je vous prie vraiment d’ignorer ce genre d’articles. C’est pas la confrontation ni les critiques qui lui feront changer. Je sais aussi qu’il ne reçoit absolument rien de Macky Sall même à un kopeck.
    Ce genre de delires c’est juste pour provoquer.

  5. un ami m’a dit vendredi, CYS n’a pas pipé mot sur l’arrêt de la CEDEAO, ne parle pas du procès en appel. il doit se terrer pour espérer des faveurs de l’Etat.
    Dimanche, soit moins de 48h tu sors pour nous raconter ces platitudes.
    c’est honteux. ça ne trompe personne.
    le manque d’eau est plus important à traiter que le passage du Président chinois e semble t’il. vivre de subsides doit être une vie de minables

  6. l’actuel numéro un sénégalais a réussi à imposer un leadership diplomatique fort en Afrique et dans le monde. Haa bon !

    Alors pouvez-vous nous expliquer pourquoi nous ne sommes pas au G5 Sahel et pourquoi nous n’avons pas pu imposer notre candidat à l’Union Africaine?

    Moi je comprends que nous avons juste le caniche le plus docile d’afrique.

  7. Heureusement que beaucoup de citoyens sont lucides et savent détecter les naafekhs ! La personne de Macky n’intéresse que ceux que le soutiennent alors que beaucoup ce sont les actions qui sont jugées ! Des actions qui donnent une fausse apparence de bien alors qu’on est en train de remettre notre pays aux puissances étrangères que vont décider tout pour nous dans les 100 ans à venir!

  8. Merci pour la lucidité des intervenants. Oui quelle victoire diplomatique? Que t- il fait pour renforcer et faire passer dun level supérieur l’espace économique Cedeao par ex. Les chinois comme tous les autres ne sont mus que par leurs propres interets et saccomodent bien dun dirigeant aussi lisse et sans format aucun. Wade n’est une référence en rien pour nous. Vous avez vraiment déçu CYS. Parlez nous par exemple du mépris que ce président a pour son peuple et particulièrement à votre corporation. Depuis quand le président na daigné parle à la presse et expliquer ou motiver sa politique. Que Dieu nous débarrasse de lui au plus tôt. La nouvelle opposition à une responsabilité historique de sunir..

  9. Un bon journaliste se serait posé la question suivante : L’arene nationale est-elle un don de la chine ou un projet de l’Etat sénégalais ? Et par des investigations documentées apporterait une réponse pour éclairer ses concitoyens.

    Ces mini-articles il faut etre CYS nostalgique des années JA pour les pondre.

  10. Moi mon impression est que la chine est venu en afrique pour ses propres interets (le petrole peut etre , etc…) mais malheureusement je pense que notre président Sall n’a pas assez de cran , ni de courage pour défendre nos intérêts à nous. je pense quil va brader nos ressources, et poser des actes que les générations futures vont payer lourdement.
    Coté diplomatique je ne pourrais réellement etre juge sur la pertinance de l’action du Sénégal.

  11. Je suis sûr que si le president chinois avait snobé la capitale sénégalaise vous serez les premiers à l’interpréter comme un échec de nos autorités Vous n’êtes pas dans la réflexion mais dans la propagande et les bons journalistes sont ceux qui excellent dans cette pratique toujours pour vous

  12. Il faut reconnaître que depuis un certain temps le Sénégal fait des efforts pour renforcer son niveau de coopération avec la Chine et on dirait que ça marche. Bien sûr que la chine y trouve son intérêt. Les Etats n’ont que ça disait l’autre. Pour ma part, je trouve que c’est bien de multiplier les partenariats, ne serait-ce que pour éviter qu’on ne « vous » prenne pour le valet des Français. Il faut juste bien négocier et c’est là où le bât blesse en général sous nos tropiques. J’espère que le Sénégal est paré pour s’accointer avec le géant chinois. Je sais juste que la Chine a besoin d’opportunités pour ses ressortissants qui ne peuvent tous rester au pays. Que tous les grands, les émergents (Brésil compris) et même l’Afrique du Nord (Maroc) se ruent sur l’Eldorado africain. On achète même nos terres pour venir parfois produire sur notre sol et nous revendre cette production, car les producteurs/exportateurs (nourriture, eau) seront les maîtres du monde de demain.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR