Menu
YerimPost

Macky Sall sur BBC : « Aucune institution juridique ou judiciaire du Sénégal n'a remis en cause ou mis en doute la sincérité des actions qui ont été posées »




Le président Macky Sall ne fera aucune excuse au peuple sénégalais, à l'issue de son dernier mandat à la tête du Sénégal. Selon lui, il n'a commis aucune faute durant son magistère. Tout ce qui a été fait l'a été dans les règles des lois et de la Constitution. 

"Je n'ai pas d'excuses à faire, puisque je n'ai commis aucune faute. Je parle en tant que président de la République. Je suis responsable de ce pays jusqu'au 2 avril. Toutes les actions qui ont été posées l'ont été dans le cadre des lois et du règlement. Aucune institution juridique ou judiciaire du Sénégal n'a remis en cause ou mis en doute la sincérité des actions qui ont été posées", a déclaré Macky Sall dans un entretien accordé à la BBC. 

"Le débat est mal posé", a-t-il répondu lorsque son interlocuteur a réessayé de situer les responsabilités lors des événements qui ont causé la crise politique sénégalaise. "Ce n'est pas une question de pardon ou de ne pas pardonner. Il faut voir ce qui s'est passé. À partir du moment où le Parlement (Assemblée nationale), qui est la deuxième institution du pays et qui est le seul à voter les lois, prend l'initiative de voter une loi, à partir de ce moment, le président, qui est le chef de l'Exécutif, doit tenir compte de fait et c'est ce qui a été fait. Donc, il n'y a pas à demander pardon ou à poser la question sous ces termes. Et tout ce qui a été fait l'a été dans le respect strict de la Constitution du Sénégal, avec laquelle je me promène tout le temps", ajoute Macky Sall, en sortant de sa poche un exemplaire de la Constitution. 
Mercredi 20 Mars 2024
REDACTION