Blog de Cheikh Yerim Seck

Accaparement foncier: Le décret bien caché qui dépèce le Camp Leclerc [Enquête Yerimpost]

YERIMPOST.COM Vous avez dit accaparement foncier ? Bienvenue dans le Macky ! Le fait est suffisamment rare pour être signalé: dans le présent cas qu’évoque Yerimpost, c’est un établissement militaire, protégé par le secret-défense, qui a été écumé par la boulimie foncière. Le 06 avril 2017, le président de la République, Macky Sall himself, a signé le décret 2017-486 « prononçant la désaffectation de l’ensemble immobilier constituant une assiette foncière globale de 07ha 35a 60ca à distraire des titres fonciers 990/NGA, 12057/NGA et 15016, situé à Dakar, Liberté 6, dans le camp Leclerc, occupé par la gendarmerie nationale. »

En français facile, 07 hectares, 35 ares et 60 centiares ont été retirés du camp, ôtés à la gendarmerie, pour être affectés à un autre usage. Le décret ajoute: « Le ministre des Forces armées et le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent décret. »

En clair, Augustin Tine et Amadou Bâ se sont vu confier la mission de traduire dans les faits cette décision présidentielle. Ce qui fut fait avec toute la célérité requise, dans la semaine qui a suivi la signature du décret.

Résultat des courses, les gendarmes de la caserne se sont vu délester de terres qui avaient prévu pour abriter des aires d’entraînement physique et d’exercices de tirs. Pire, selon un haut gradé en colère qui s’est confié sous couvert de l’anonymat à Yerimpost, « la zone protégée qui devait garantir l’inviolabilité et la sécurité du camp a été arrachée sans aucune consultation de la hiérarchie militaire et dans le mépris des règles élémentaires relatives aux zones protégées. »

Le décret 2017-486 a été publié dans un Journal Officiel à tirage confidentiel introuvable, même en dépit des recherches les plus poussées.

L’actuel président de la République, Macky Sall, opposant, avait trop attaqué son prédécesseur, Abdoulaye Wade, sur le thème de la boulimie foncière, de la spéculation, de l’accaparement des terres… Même président, lorsque certains lui font comprendre que Wade est plus généreux que lui, il répond: « Je n’ai pas d’argent à donner, je ne vends pas des terrains. »

Yerimpost doit à la vérité de dire que, si boulimique qu’il fût, Abdoulaye Wade avait laissé en l’état les zones protégées par le secret-défense. Il n’a jamais démembré de camp militaire.

Qu’a-t-on fait des 07ha 35a 60 ca pris du Camp Leclerc ? Votre blog est en mesure d’écrire qu’ils ont suivi le circuit de la spéculation. A qui ont-ils affectés ? Moyennant quoi ? Dans quelles conditions ? Dans quels délais ? Qu’en ont fait les nouveaux attributaires ? Combien de milliards ont coulé dans cette opération de pur braquage foncier ? C’est l’objet de la suite de cette enquête de Yerimpost…

Cheikh Yérim Seck

9 Comments

  1. Moi j aurai puis comprendre que les 7 hectares aurai puis servir a la population via snhlm ou la sicap pour le sénégalais lambda au lieu des gens qui sont deja riches pour le revendre a un prix ex fort c est dommage mais qui vivra verra

  2. Rien ne justifie le maintien des casernes au centre ville de dakar. A l’époque coloniale où la ville de dakar était petite on pouvait comprendre l’emplacement de ces casernes mais aujourd’hui force est de reconnaître que la plupart des casernes est en plein centre ville. Il y’a lieu de redéployer ces caserne loin de la ville. L’aéroport de dakar qui a été affecté à l’armée pourrait accueillir certaines caserne et infrastructures de l’armée qui n’a rien à faire en plein centre ville.

  3. La verite est que le camp LECLERC a ete vendu et depiece du temps du precedent regime qui avait meme somme les residents de quitter les lieux via la hierarchie militaire. Il aurait ete cede a la richissime famille saoudienne BOURHANE qui y projetait un grand business immobilier et commercial.
    L’ultimatum du deguerpissement a ete suspendu quand, a un mois des elections presidentielles de 2012, les epouses de militaires se sont mobilisees pour informer le voisin politicien BATHILY qui a fait une declaration mediatique et tres bruyante sur la presse motivant la suspension du projet jusqu’apres les elections. (Campagne electorale et enjeu politique obligent).
    Apres l’alternance, il s’est trouve que le vin etait deja tire, que le camp a ete deja vendu il nyavait plus possibilite de faire marche arriere. Des discussion etaient en cours avec la hierarchie militaire pour delocaliser les unites militaires et gendarmes dans d’autres sites…
    Ce gouvernement n’a fait qu’heriter d’une situation qu’il manage du fait de la continuite de l’etat.

  4. Avant le camp Leclerc,il a aussi le camp de Thiaroye qui a ete dépecé pour la construction du marche de Thiaroye et aussi le nouvel l’hôpital. Bientôt se sera le tour de la caserne de Mbao qui est aussi dans le collimateur de cette boulimie.

  5. Après l’ingurgitation des terres de DDD pour des contructions à utilité privée c’est le tour des espaces militaires.
    C’est vraiment déplorable

  6. les socialistes avaient vendu des licences de pêches,qui font que les pécheurs meurt en haute mer dans leur frêles pirogues,les Libéraux-Tropicalises volent le budget de l’Etat et vendent les terres du domaine national.

    on est vraiment mal barre.

  7. les socialistes avaient vendu des licences de pêches,qui fait que les pécheurs meurt en haute mer dans leur frêles pirogues,les Libéraux-Tropicalises volent le budget de l’Etat et vendent les terres du domaine national.

    on est vraiment mal barre.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Depuis

° Top
YerimPost

GRATUIT
VOIR